AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le premier salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Winnifred
Humain


Messages : 223
MessageSujet: Re: Le premier salon   Jeu 11 Avr 2013 - 21:06

Killian, Kieran, Andrea

Le commissaire Nealson se montra aussi accueillant et expressif qu’un bac à glaçons, mais cela ne déstabilisa pas trop la jeune fille, qui avait l’habitude de le voir ainsi dans le cadre du travail.

Pourquoi se contenter d’un vampire quand on peut en avoir trois, franchement ? En plus, ce modèle là, répondit-elle en désignant Killian d’un geste de la tête n’a rien d’un policier, donc je peux avoir accès à ceux qui ont de meilleures options, je ne vais pas me priver !

Il tenta ensuite de retourner sa requête contre elle, manœuvre qui avait sans doute pour but de la faire se sentir idiote – elle avait aussi l’habitude de ça, il tentait souvent de la faire passer pour une quiche – mais Winnifred prit plutôt cette accusation pour un compliment :
Qui ça, moi ? Le loup ? Ho commissaire arrêtez un peu, vous me flattez, c’est trop gentil , coquinou va ! gloussa-t-elle en avançant son pied pour toucher celui de Kieran, levant les yeux dans une mimique qui voulait dire « Grand fou va», s’imaginant en dangereux prédateur au milieu de tous ces vilains monstres, vision qui avait quelque chose d’assez jouissif au final.

Jouissance qui fut de courte durée, car sans qu’elle comprenne le pourquoi du comment le cerveau de Killian fut victime d’un court circuit et il fit référence à elle en tant que… Femme ?

Hein ?! glapit-elle spontanément devant la réaction du vampire, ne sachant pas trop s’il s’agissait d’un trait d’humour qu’elle n’avait pas compris, si elle devait rire ou bien pleurer.
Oulaa, va falloir que t’arrêtes le champagne toi, les bulles ça te monte visiblement au cerveau pour raconter des âneries pareilles… répondit-elle au « capitaine » en lui lançant un regard plein d’incompréhension où on pouvait clairement lire « What the fuck ? »

Je suis vraiment désolée commissaire, fit-elle en se retournant vers Giacometti, je vous aurais bien invité si seulement j’avais été présente, il semblerait qu’on m’ait mariée à l’insu de mon plein gré, c’est dommage, j’aurais bien goûté un bout de pièce montée…
Elle tentait de sauver les meubles par l’humour, mais elle espérait en son for intérieur que les deux policiers n’avaient pas cru un seul mot des bêtises que Killian avait pu raconter. Mariée, alors qu’elle n’avait eu droit à qu’à la nuit de noces, et encore, avec une autre fille… Pas très catholique tout ça, mais ça valait mieux, pour être mariée avec un vampire après tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran Nealson
Vampire


Messages : 427
MessageSujet: Re: Le premier salon   Ven 12 Avr 2013 - 11:41

Il haussa un sourcil quand le vampire commença à parler de Winnifred comme étant sa "femme". Il se demanda en premier lieu s'il avait bien entendu... Mais ils n'étaient pas si nombreux pour que ses sens soient brouillés. Sa première réaction fut un rire étouffé, peu élogieux l'un comme pour l'autre.
"Winnifred... Mariée..." A son goût, ça ressemblait à une belle blague. Déjà, que l'on qualifie Winnifred de "femme"... Mais en plus qu'elle est la bague au doigt ! C'était rare qu'il se permette de rire avec des étrangers, mais ce vampire avait réussi cet exploit. Et il ne semblait pas le seul à en être amusé, le Commissaire en avait même fini par se dérider. "Je me demande combien de temps ça va durer avant que l'un ne commette un meurtre sur l'autre ? Les paris sont ouverts ?" Lui glissa t-il en retour.

Il préféra bien davantage sa réaction abasourdie et embarrassée face à cette mauvaise blague que le petit jeu qu'elle avait tenté de reproduire sur lui. A vrai dire, elle pouvait bien remercier son "mari" pour ses traits d'humour, car Kieran aurait pu se montrer agressif devant ses minauderies. Il s'était contenté de reculer son pied plutôt que de lui écraser fermement. Il détestait ça, et encore plus entre collègues. Rien de mieux pour alimenter des rumeurs pendant des mois qui ne feraient que nuire à son travail.
"Plutôt que la pièce montée, vous deviez déjà avoir un bon nombre de verres dans le nez pour en oublier la teneur. Tu as le don de te mettre dans ces situations..." Après tout, qu'elle finisse mariée à un vampire sur un coup de tête lui paraissait d'un coup plus probable, comme si les efforts de Winnifred pour nier ne faisait que lui faire croire davantage à cette éventualité.

"Ton mari doit être le grand méchant loup de l'histoire. Finalement, tu n'auras pas eu de mal à le trouver." Lui répondit-il sur un ton plus bas, comme dans la confidence. Si elle voulait jouer, elle avait choisi d'emblée les mauvais partenaires. Mais comment lui reprocher de préférer un vampire à un autre ? Et maintenant seul au milieu de trois, même si aucun n'était agressif dans l'instant, elle était bien plus vulnérable et exposée. "C'est ce qu'on appelle se jeter dans la gueule du loup."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le premier salon   Ven 12 Avr 2013 - 20:10

ViggoMira, Juliet, Keith

Viggo s'était un peu retiré de la conversation, l'air nonchalant, laissant Mira et Keith faire connaissance. Toutefois, il n'en était rien. Il suivait, peut-être un peu distraitement il faut avouer, les présentations tout en observant la salle. Cette idée de jeu le rendait sceptique. Chacun des gestes pouvaient être pris pour une désignation mais en même temps personne ne semblait se prêter au jeu. Il devait avouer qu'il préférait les jeux de la réouverture.

Il vit Juliet s'approcher d'eux du coin de l'oeil. Une fois qu'elle fut proche, il fit un pas de coté pour lui permettre de s'incruster. En guise de réponse à sa demande d'inclusion, il se contenta de hausser les épaules et de la gratifier d'un léger sourire.
Il se pencha légèrement vers elle et parla un peu plus bas pour répondre à sa deuxième question.

Mais très bien, commença-t-il avec un sourire, j'ai un projet qui se met tout doucement en marche, mais je t'en parlerai à un moment plus adéquat, commenta-t-il avec un clin d'oeil, autrement la vie est belle sous la lune de Galway, ironisa-t-il. Hé bien, je te dirais que c'est une bonne nouvelle, tu sembles en effet en meilleur forme que la dernière fois. Un raison particulière à ça?

Le vampire laissa Juliet se présenter aux autres. Cependant, Keith attira fortement son attention, Viggo tourna la tête vers le vampire (Ketih) et le fixa intensément. Il était étonnant de voir (ou d'entendre) un vampire prendre sa respiration. Surtout quand on est vampire soi-même et qu'on sait pertinemment que cela ne sert strictement à rien. Bah oui puisqu'on est mort.

Un sourire provocateur illumina le visage du vampire tandis qu'il allait s'adresser à Keith qu'il fixait toujours. Dites moi Keith, vous espérez redevenir humain et reprenez l'habitude de respirer ou vous vous prenez pour un chien pisteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Le premier salon   Sam 13 Avr 2013 - 17:34

Keith, Viggo (Mira)

Viggo lui confia aller bien, concrétisant doucement un projet qui lui tenait visiblement à cœur -sans mauvais jeu de mots . Juliet s'en réjouit pour lui, parce qu'elle l'aimait bien : " Super ! Oui tu me raconteras ça quand on sera plus tranquille ! "
Elle eut un petit sourire amusé quand le vampire brun lui demanda la raison de sa meilleure mine. Toujours en ne s'adressant qu'à lui, elle lui souffla : " Je leur ai piquées un client potentiel ; ça aide pour retrouver le sourire. "
Même si le pauvre homme en question était loin d'être au meilleur de sa forme ces dernières semaines... En y repensant, son sourire s'évanouit, attristée ; mais le temps était venu de se concentrer sur les autres personnes présentes et la grise mine disparut aussi rapidement qu'elle était apparue. C'était le genre de détails qui n'intéressait personne de toute manière et elle avait promis à James qu'elle s'amuserait ce soir-là.

Après avoir dit son nom, son voisin blond (Keith) se présenta à son tour. La brune fut pour le moins surprise de la manière dont il procéda. Un baise-main ?! On avait remonté le temps sans qu'elle s'en rende compte ?!
" Oui j'étais au Quality Street ; mais je n'étais pas en très grande forme, donc j'avoue ne m'être concentrée que sur les têtes connues à cette soirée. Donc je suis désolée mais pour moi c'est comme si c'était la première fois qu'on se voyait. " termina-t-elle sans démordre de son sourire.
Pendant qu'elle avait parlé, la jeune femme avait discrètement passé le revers de la main ayant reçu le baise-main sur son pantalon.

" Et vous faites quoi... " commença-t-elle à l'instant où le second vampire (Viggo) fit une remarque à son homologue non-vivant (Keith). La façon dont il la dit était tout bonnement drôle et Juliet ne put retenir un petit rire qu'elle masqua rapidement en buvant une gorgée. S'il était question pour certains de rester discrets quant à leur appartenance à une espèce différente de celle du commun, la mèche était vendue en ce qui concernait Keith. Qu'il le veuille ou non...

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le premier salon   Sam 13 Avr 2013 - 21:59

Dragomira Volochine
Viggo, Keith, Juliet (et un tout petit peu Kieran)

La « fraîcheur » de la peau du cadavre qu'elle s'était choisi en temps que cavalier (Viggo) ne frôla pas la conscience de la jeune femme outre mesure. Entre la froideur du verre qu'elle avait tenu, le picotement de l'alcool au bout de ses doigts et les épaisseurs de tissu, rien ne lui souffla que ce léger manque de chaleur n'était pas naturel, et elle le remarqua si peu qu'elle l'oublia aussitôt. A la remarque – faussement – ingénue de la Russe, elle hocha docilement la tête, gardant un air de perplexité aussi amusée que désabusée quant à la teneur du jeu. Elle glissa un.

    « Ah, oui. Une murder party sans meurtre, en somme. »

Et son sourire s'accentua, tandis que sa gorge réclamait un peu d'alcool, ce que son ventre refusait toujours. Elle joua avec son verre, jetant un regard distrait vers l'homme qu'elle avait frôlé (Kieran) et croisa son regard un instant, sans l'accrocher pour sa part. Alors qu'elle s'humectait les lèvres et que Viggo semblait vouloir ajouter quelque chose, un homme s'approcha à son tour, au sourire chaud, à la main froide (Keith), ce dont elle eut tout loisir de s’apercevoir cette fois, tandis qu'il lui prenait la main pour lui en embrasser la naissance des phalanges. Elle ne répondit rien dans l'immédiat, se contentant de couver l'impromptu d'un regard à la fois lourd et léger, ironique et bienveillant, yeux mi clos, paupières lourdes et prunelles perçantes. Il s'était présenté, elle ne lui retourna pas immédiatement la politesse. Elle l'observait avec cette tranquillité peut-être agressive d'un chat ronronnant au coin du feu qu'on aurait approché pour lui flatter l'échine, mais alors que Mira détachait seulement ses yeux du dernier arrivé (Keith) pour les porter sur son cavalier du moment (Viggo) afin de jauger la réaction de ce dernier au delà de la politesse qu'il pouvait afficher,une demoiselle s'approcha d'un pas aussi vif que la diatribe qu'elle lança (Juliet).

La Russe reposa sa main précédemment prise juste au dessus de la naissance de son sein, dans une attitude un peu élégante, un peu retenue, posant son œillade singulière sur la femme qui se postait face à elle. Elle demandait si elle ne dérangeait pas, mais n'attendit pas la réponse pour s'installer. Encore silencieuse quelques secondes, Dragomira porta enfin son verre à ses lèvres pour en tirer une gorgée aussi minuscule que longue, passant ensuite sa langue sur sa lèvre inférieure avec une lenteur délicate et appliquée, dans un geste peu voyant, toutefois assez perceptible, qui avait la sensualité candide d'une femme distraite. Le second arrivé (Keith) fit le même petit tour suranné à la dernière venue dans leur petit groupe (Juliet) et l'attention de la femme au collier de mercure se détacha un instant de leurs échanges pour s'en aller promener sur la salle, repérant avec une distraction très fausse mais très bien imité les différentes affinités qui semblaient se dessiner. Les comportements des uns et des autres était plutôt... Mignons, à contempler. Ça sentait la raideur au dessus de chaque ligne d'épaules, les regards n'en finissaient plus de se jauger. Ou alors, elle fantasmait. Elle but une gorgée plus ample et revint aux personnes proches d'elle.

Ça parlait de la fin du monde, ça semblait se connaître. La Russe entrevit le geste de Juliet de s'essuyer la main, mais n'en fit pas plus grand cas qu'un petit clin d’œil à l'attention de la jeune femme, qui pouvait sans doute lui échapper, par ailleurs. Peu lui importait sur le sujet, d'ailleurs – ça l'avait divertie, voilà tout. Elle ne saisit pas le sens de la remarque de Viggo quant à « redevenir humain », mais l'absurdité – à ses yeux – d'un tel propos lui tira un sourire plus grand, ainsi qu'un rire soupiré, très faible ; ensuite ils enchaînèrent sur ce « Quality Street » dont Dragomira avait vaguement entendu parler comme étant plus qu'une marque de chocolats de qualité assez médiocre pour régner sur les maisons de retraite. Elle espérait vaguement que l'intérieur de l'endroit soit un peu plus frais que ce que le nom lui évoquait, si les rumeurs sur l'endroit qui lui étaient venues aux oreilles en présentaient bien les activités. Appuyant le bout des doigts de sa main libre sur le bras de son cavalier (Viggo), elle se pencha très légèrement vers l'avant et, avec une expression très juvénile, très affable, mais aussi très sérieuse, elle déclama de son ton suave et crémeux.

    « Oh, oui. Je ne me suis pas présentée, mes excuses. Je suis Mira. Et aussi un leprechaun. »

Elle tapota le bras de Viggo de sa main précédemment pressée contre lui.

    « Et voici pour chaudron d'or. Je l'ai habillé pour l'occasion. N'est-il pas mignon ? »

Sans perdre de sa superbe, ni de son allure sereine, elle fit mine d'esquisser une courbette, réalisant l'exploit de ne pas renverser son verre – pour l'instant du moins. Son ventre ne faisait plus la fanfare, l'alcool était bon. Assurément, cette soirée allait finir dans des draps d'éthanol. L'idée lui plaisait assez. Elle claqua sa langue contre son palais, et enchaîna avec l'allant d'un Général un lendemain de coup d'État.

    « Alors ! Qui est mort, déjà ? Et qui est le loup que nous devons lapider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Le premier salon   Dim 14 Avr 2013 - 19:14


Toutes les lumières s’allumèrent, et le vampire prit le micro. Kain était profondément agacé, car son costume n’était ni confortable ni pratique à porter. Il masqua cependant son agacement avant de prendre le micro et d’annoncer la fin du Jeu.

« Mesdames et messieurs j’ai le plaisir de vous annoncer que la partie est terminée. Alors que notre loup diabolique allait se lancer contre un pauvre petit lapin innocent, son aura machiavélique l’a trahis ! Des lapins ont réussis à le démasquer et ce son donc nos innocents petits lapins qui ont gagné la partie ! »

Il marqua une petite pause alors que des projecteurs éclairèrent Dragomira le loup, Kieran et Keith qui l'ont désigné.

« Félicitation à nos lapins enquêteurs, mais comme je vous l’avez dit précédemment, il ne suffit pas d’être un bon enquêteur mais un bon observateur. Les résultats finaux ainsi que les lots vont vous être annoncé a tous, dans le dernier des salons ! »

Avec ces derniers mots, le vampire invita les gens à quitter les lieux afin de se rendre dans le dernier des salons privés.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le premier salon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le premier salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Premier salon d'innovations pour valoriser les travaux de fin d'études.
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Events
 :: St. Patrick
-