AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le restaurant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Esprit des Fondateurs
Administration
avatar

Messages : 317
MessageSujet: Le restaurant   Mar 4 Oct 2011 - 17:51



Un restaurant créé dans les sous-sols, de l'hôtel, dans un style très "Crypte': pierre apparentes, atmosphère fraîche tout au long de l'année et absence d'éclairage naturel.

Vous trouverez à la carte la fine fleur de la cuisine gastronomique irlandaise

Menu a écrit:
Starters

Red King Crab Cannelloni
Pineapple, Pickled Ginger, Baby Herbs,
Wasabi Crème Fraiche
€42.00

Pan Roast Duck Foie Gras
Stewed Apple, Pain d’Epice,
Muscat Grapes, Jamaican Pepper
€44.00

Clogher Head Lobster Ravioli
Coated in Coconut Scented Lobster Cream,
Free Range Egg Pasta, Toasted Almonds,
Split Curry Dressing
€44.00

Thinly Sliced Traditional Crubeen
Maris Piper and Sour Cream Salad,
Crispy Pork, Poached Quail Egg, Meaux Mustard
€40.00

Castletownbere King Scallops
Cauliflower Three Ways,
Confit Zest and Grapefruit Reduction,
Citrus Seasoning
€42.00

Cassolette of Free Range Chicken
Truffle Boudin, Crispy Confit Wing,
Roast Juice with Truffle Wine
€42.00


Half a Dozen Carlingford Oysters
Shallots, Ginger, Oriental Style Dressing,
Coriander and Lime Salad
€40.00


Vegetarian

Handmade Truffle Tortellini
Warm Young Leeks and Hazelnut,
Potato Mousse, Truffle Vinaigrette
Starter €38.00 / Main Course €46.00

Rizetto of Wild Mushroom
Cep Veloute, Parmesan, Herbs
Starter €38.00 / Main Course €46.00

Light Soup of Chestnut and Artichoke
Flavoured with Madeira,
Glazed Chestnut
€28.00

Stewed Basque Pepper Terrine
Whipped Goat’s Cheese, Fennel Confit,
Balsamic Croquant
€35.00




Fish Courses

Anagassin Blue Lobster
Green Apple and Lime Jus
€80.00

Roast Atlantic Turbot
Carrot and Star Anise,
Bordier Seaweed Butter
€56.00

West Coast Black Sole
Artichoke, Parsley,
Shellfish Nage
€50.00



Meat Courses

Loin of Wicklow Venison Poached in Mulled Wine
Pumpkin, Mandarin and Ginger
€55.00

Slowly Caramelised Veal Sweetbread
Endive and Crystallised Fennel,
Arabica Glaze
€50.00

Roast Challans Duck "Peppered Bigarade",
Glazed Orange and Almond Crumble,
Salad of Caramelised Legs, Marinated Radish,
Aigre Doux Dressing
€98.00 (2 persons)

Roast Redleg Partridge
Ratte Potato, Medjool Date and Walnut,
Game Jus
€52.00

Fillet of Charolais Beef and The Landes Foie Gras,
Madeira and Truffle Jus
€60.00

Squab Pigeon from Brittany
Poached and Slowly Roasted,
Parsnip, Sesame, Cocoa Gruë
€50.00


Chocolate Desserts

Assiette of Chocolate
Variations of Valrona Chocolate Desserts,
€25.00

Maury Mas Amiel 15 years €17.00

“The Fondant”
Warm Criollo Chocolate Biscuit, Milk Chocolate,
Hazelnut Centre, Stout Ice Cream
€24.00

Dow’s 20 year Tawny Port €20.00

“Irish Coffee Baba”
Caramel, Coffee, Baileys,
Araguani Chocolate
€24.00

Dow’s 20 year Tawny Port €20.00



Fruit Desserts

Exotic Soufflé
Passion and Banana, Tropical Minestrone
€25.00

2000 Riesling Vendanges Tardives (Trimbach) €20.00


Sorbets

Selection of Homemade Sorbets,
€22.00

2005 Muscat de Rivesaltes Mas Amiel €12.00

“Granny Smith”
Green Apple Parfait,
Pistachio Ice Cream, Vanilla Espuma
€22.00

Sour Apple Grey Goose Martini €15.00

Caramelised Pineapple
Light Almond Milk, Roast Pineapple & Sorbet,
Lemon and Praline Rosé
€24.00

2000 Tokaji Oremus 5 Puttonyos €23.00



Fromages

Selection of Irish & French Farmhouse Cheeses
€25.00

Selection of Ports & Vintages Ports
From €14.00 - €26.00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hellsgate.fr
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Dim 7 Oct 2012 - 18:57

RP ouvert

Spoiler:
 


Le taxi déposa Charlie à dix-neuf heures tapantes devant l'hôtel des catacombes, Milicent et elle avaient toutes deux arrêtés leur choix sur cet endroit énigmatique et méconnu. Dickens s'était un peu inquiétée lorsque le taxi entrait dans le grand cimetière au milieu de l'immense forêt aux airs peu rassurants, mais elle avait bien vite repéré le bâtiment aux lignes plus modernes au centre de la clairière emplie de tombes. C'était pour le moins un endroit qui au premier abord semblait tout sauf accueillant, il fallait aimer le genre probablement, ce qui d'ailleurs était le cas de la petite blonde, passionnée par tout ce qui sortait de l'ordinaire, encore plus si c'était étrangement plus creepy que la normal, ici elle allait être servi !

La jeune anglaise paya le taxi puis sortit pour s'engouffrer rapidement dans le hall de l'hôtel, la soirée étant fraîche et le vent soufflant fermement dans les branches des arbres environnant, l'automne s'installait doucement à Galway. Suivant les indications pour se rendre au restaurant, Charlie transportait une petite boîte blanche contenant son cupcake, ce qui détonnait allègrement avec sa silhouette noire. En effet pour l'occasion, Dickens avait enfilé une petite robe noire assez courte à pois blancs avec un leggings noir et des stilettos assorties, seulement par-dessus le tout, vu la température, elle portait un manteau mi-long noir cintré en feutre. Ses cheveux, lissés pour une fois, ainsi que la petite boîte contrastait donc énormément avec l'ensemble. Lorsqu'elle avait fait la réservation, elle avait cru comprendre que l'endroit était quand même réputé pour son menu gastronomique haute gamme, elle avait donc opté pour une tenue mi-chic mi-décontracte et avait passé le mot à Mili.

Laissant son manteau au vestiaire, elle avait suivi le serveur jusqu'à une table, au fond. Une fois confortablement assise, sa boîte sur les genoux, elle commanda une coupe de vin un attendant que son amie arrive et laissa son regard s'attarder sur l'endroit: les vieilles pierres, l'éclairage, le style crypte, c'était vraiment un endroit hors du commun ! La jeune anglaise s'extasia également des objets qui se trouvaient sous le verre de la table, ravie du ''soucis des petits détails''.

Le resto semblait calme pour l'heure, il y avait peu de gens dans la salle avec elle, tant mieux comme ça Mili et elle pourraient discuter tranquillement. Le serveur revenant avec la coupe de vin qu'elle avait commandé plus tôt, Charlie passa une main sur son front, le dégageant de petits cheveux raides qui lui chatouillaient le nez, puis posa la boîte sur la table, la fixant tout en se demandant si c'était réel, si ce petit cupcake allait produire l'effet décrit par la Gouverneur, si jamais cela ne fonctionnait pas au moins elles auraient toujours la possibilité de manger un bon repas, mais pour sûr, elle resterait bouche-bée si jamais cela fonctionnait et puis après tout, tout était possible à Galway, tout ou presque...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Lun 8 Oct 2012 - 18:59

Comme à son habitude, Milie était non pas en retard mais pas spécialement en avance. Il faut dire que Charlie lui avait fait passé le mot et qu'elle avait passé un long moment à essayer de trouver une tenue qui fasse élégante mais pas trop. Elle voulait tout de même profiter de la soirée et ne pas jouer à la jolie potiche dans un coin. Après de longues réflexions et avoir mis une fois de plus sans dessus dessous sa chambre déjà dans un état désastreux, elle avait opté pour une longue robe colorée et très près du corps, comme à peu près 95% des tenues qu'elle possédait et qu'elle espérait suffisamment élégante pour les lieux.

Elle n'avait encore jamais mis les pieds ici, c'était d'ailleurs ce qui l'avait attiré le plus. Après tout, autant en profiter pour voir de nouvelles choses et de nouvelles têtes, leur petit cadeau allait être parfait pour ça d'ailleurs.

Durant le trajet en taxi, elle avait laissé vagabonder son esprit sans faire vraiment attention aux paysage qui se déroulait derrière les vitres. Elle avait matière à réflexion avec les derniers chamboulements à la maison. Visiblement, la patronne ne partait plus en Chine et la nana super bien fringuée de la dernière fois y était pour quelque chose. Ca ne résolvait pas le problème pour la jeune femme de savoir si Llyl allait la garder ou pas, après son dernier éclat au Bloody, elle avait comme un doute mais étrangement le sujet n'avait pas encore été abordé. Courageuse comme elle était, elle se disait que le plus tard serait le mieux et que si la patronne ne l'avait pas encore mangée, c'était plutôt bon signe.

Et puis, elle avait toujours sa chambre au Bloody qui l'attendait, il faudrait qu'elle songe à en profiter avant que la patronne ne la rappelle à l'ordre aussi sur ce point.
Elle avait passé tellement de temps à se préoccuper de son petit nombril qu'elle ne vit même pas le temps passer et qu'elle était déjà arrivée. Tenant précieusement la petite boite contenant le cupcake, elle tendit un billet au taxi et sautilla jusqu'au restaurant, s'émerveillant sur les lieux qu'elle semblait enfin remarquer.
Il lui fallut quelques secondes à peine pour repérer Charlie et elle se précipita vers elle sans même laisser le temps au serveur de lui demander ce qu'elle voulait. C'est avec un large sourire qu'elle s'approcha de la jeune femme à qui elle claqua deux bises sonores sur les joues sans même lui laisser le temps de réagir.


"Ooooh qu'est ce que t'es chic dites donc ! T'as grave ta place ici et… mmmmh ça le fait pas attends !"

Prenant un air malicieux, elle se racla la gorge et reprit, d'un air plus solennel.


"Oh bonsoir très chère, vous êtes d'une rare élégance ce soir et si je puis me permettre, j'oserais vous dire que vous êtes telle une perle dans son écrin !"

Elle laissa échapper un gloussement amusé et s'installa tranquillement.

"Alors, quoi de neuf depuis le Bloody ? Comment ça va ? Et ton sabre t'en as fait quoi ? T'as embroché quelqu'un avec ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mer 10 Oct 2012 - 16:05

Absorbée dans la contemplation de sa petite boîte sur la table, Charlie ne vit pas arriver Milicent qui vint lui plaquer deux bises sur les joues, un large sourire vont se loger sur le visage de la petite blonde. Avant qu'elle ne puisse saluer Milicent à son tour, celle-ci ne lui laissa pas le temps de placer un mot avant de la complimenter et, encore une fois, avant même qu'elle ne puisse la remercier, la jeune femme se lança dans un mini éloge pseudo ''romantal-sentimentic'' reprenant ce qu'elle venait de dire, mais de façon plus fleur bleue et plus maniérée, ce qui déclencha immédiatement un vif éclat de rire chez Charlie.

- Tu me rappelles quelqu'un pour le coup Mili ! Mais merci, tu es superbe aussi, on colle bien à l'endroit apparemment.

Souriant joyeusement, elle attendit que sa comparse s'assoit à table avant de discuter tranquillement, mais Mili prit de nouveau la parole en lui posant quelques questions qui firent de nouveau rire Dickens. Elle déposa sa coupe de vin et posa ses avant-bras sur la table avant de re remémorer la fameuse soirée au Bloody.

- Ah et bien... déjà je suis plus sobre !

Il valait mieux en rire et c'est ce que fit Charlie, elle savait qu'elle avait fait des abus lors de la soirée, mais si ça avait été le seul moyen d'y rester, oh et puis il n'y avait eu que Llylewin qui l'avait vu dans ses pires moments après tout, bref, la jeune anglaise reprit gaiement la parole tout de même.

- Blagues à part, rien de neuf, les cours de musique pour mettre un peu de beurre dans les choux, rien d'intéressant comme tu peux voir. Ah et, non je n'ai embroché personne jusqu'à maintenant, mais qui sait, je devrais peut-être emporter mon sabre à la prochaine soirée en ville !

Cette perspective était très plaisante dans l'esprit de Charlie, mais bon il valait mieux ne pas donner une arme aussi facilement à des gens ou des bêtes qui lui voudraient du mal, car soyons réaliste, Charlie n'était pas du type bien bien Herculéen, si on voulait son sabre, on l'obtiendrait sans trop de mal. Non, et puis, elle aimait bien ce Katana, elle le garderait en sécurité chez elle, oui, valait mieux.

- Et toi ? Quoi de neuf ? Tu as profité de ton prix ? Sympa ce que vous avez gagné à la soirée, du temps où je vivais là-bas j'aurais pas refusé non plus, mais bon moyen pour s'offrir de petites vacances en paix.

Si elle avait bien comprit, Milicent vivait avec Llylewin et connaissant la vampire, ce serait des vacances elle en était tout simplement persuadée ! Vu aussi le métier de Mili, bah de ce côté aussi, ce serait peut-être des vacances en fait. Bref, Dickens vit le serveur de loin qui se dirigeait vers les demoiselles.

- Au fait, tu veux manger un morceau ou tu veux qu'on attaque les pseudo cupcakes ''magiques'' ?

Elle fit un signe de tête à son amie pour lui indiquer le serveur qui s'approchait d'un pas rapide avec des menus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Dim 14 Oct 2012 - 12:32

Milie laissa échapper un sourire malicieux alors que ses yeux pétillaient de malice à la réaction de Charlie. Elle était de très bonne humeur ce soir et elle comptait bien en profiter avec sa toute nouvelle amie.

" Je te rappelle quelqu'un ? Ah oui ? Qui donc ? Et c'est vrai qu'on est aussi classe que cet endroit. J'y avais jamais mis les pieds, je pensais pas que ce serait aussi sympa ! "

S'installant face à Charlie, elle en profita pour détailler les yeux avec un peu plus d'attention et pour jeter un coup d'œil à la carte. Tout lui donnait envie et elle se demanda l'espace d'un instant si le cupcake marcherait aussi avec la nourriture.
L'avenir le lui dirait rapidement et au pire, elle avait prévu de quoi payer pour tout ce qu'elles consommeraient. C'était l'avantage d'être totalement inconsciente et de ne pas se soucier de son avenir, elle avait tendance à dépenser avec largesse son petit pécule sans se préoccuper de ce qui se passerait demain. Elle se tapota le nez, étonnée.


" T'avais trop bu ? Oh bah, j'avais même pas fait gaffe en fait. Faut dire qu'avec Junior j'avais de quoi faire si je voulais pas me faire embrocher par la patronne. Enfin je l'ai rendue en un seul morceau et mon partenaire était sympa. Un peu bizarre mais sympa. Mais ça doit être son coté vampire. Tu connais beaucoup de vampires toi ? "

Un bref regard aux alentours et elle remarqua que la salle se remplissait petit à petit. Visiblement, le lieu avait plus de succès qu'elle l'avait imaginé et elles pourraient certainement tester les vertus de leur petit cadeau assez rapidement.

" Des cours de musique ? Oh, tu joues de quel instrument ? Et ça rapporte de l'argent ? Je t'admire, je chante plutôt bien mais j'ai jamais eu la patience d'apprendre à jouer d'un instrument quelconque. Ou je suis pas assez douée, c'est possible aussi tiens. "

Elle laissa échapper un petit rire à la pensée de voir Charlie se balader avec un katana à la main. Au moins, il aurait certainement un effet dissuasif et elle ne risquerait pas pour sa vie. Sauf si elle ne savait pas s'en servir, ce qui pouvait être tout aussi dangereux. Milie n'avait quant à elle pas aperçu son jumeau depuis la soirée, la patronne l'avait certainement rangé hors de portée, de peur que Milie ne se blesse ou peut-être qu'elle ne soit trop tentée à l'idée de la découper en petits morceaux.

" Moi ? Quoi de neuf ? Bin c'est un peu en stand by en ce moment. Je sais pas si t'as entendu parler de l'attaque de notre maison, mais depuis la patronne a voulu partir en Chine, entre temps t'as une nana super chelou qui est venue payer les travaux et depuis elle me regarde comme si elle se tâtait entre me manger ou me garder. Mais au moins, avec ce cadeau, je suis tranquille si je me retrouve à la rue. Et puis je m'entends bien avec le proprio donc c'est cool. "

Bien s'entendre était un euphémisme mais elle n'était pas sure de ce que Charlie penserait de ses mœurs des plus dissolues. Même si elle n'en avait pas honte, elle préférait éviter de gêner son interlocutrice, tout le monde n'était pas aussi à l'aise dans ce domaine.

A sa question, elle esquissa une moue pensive.


" Mmmmh il faudrait p'têtre mieux qu'on ait un truc dans le ventre. Si ça marche vraiment, on risque d'avoir besoin d'éponger tout ça ! T'en dis quoi ? Et puis en plus, ça laissera à la salle le temps de se remplir pour qu'on nous invite ! "

Un clin d'œil et elle jeta un regard au serveur qui arrivait avec les cartes, sentant son estomac gargouiller par avance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Lun 15 Oct 2012 - 0:26

La soirée allait visiblement être extra avec Mili, elle avait le don de rendre tout léger, c'était simple avec elle et comme Charlie l'avait déjà pensé intérieurement, Milicent était un vrai petit tourbillon de fraîcheur pour elle, ce qui ne devait pas être étranger à la bonne entente entre les deux jeunes femmes. Certain aurait pu juger Milicent pour son travail ou sa personnalité quelque peu exubérante, mais pas Charlie, l'important n'était pas les accotés, mais bien la personne en elle-même, la jeune anglaise ne jugeait pas les livres à leur couverture, mais à leur contenu et Mili était sa nouvelle amie, sa première amie à vrai dire. Cela la ravissait au point où elle ne pouvait s'empêcher de sourire en sa compagnie, il était bien dur de ne pas faire autrement de toute façon devant l'enthousiasme et les petites blagues de Milicent.

- Oh un ami, il m'aurait sans doute dit quelque chose du genre en fait.

Pouffant de rire en repensant audit ami, Charlie avait là dépeint de façon assez correcte ses manières, rien à voir avec Mili, mais cela ne déplaisait pas du tout à Charlie qui aimait tout autant le tempérament plus vif et enfantin de son amie, qui se rapprochait un peu plus du sien d'ailleurs.

- Oui, en fait je n'étais pas très à l'aise avec Llylewin, disons qu'elle a laissé sa marque sur moi lors de ma première soirée à Galway.

Elle tira légèrement sur le col en V de sa robe pour montrer la cicatrice que la vampire avait laissé sur le haut de l'épaule de la petite blonde.

- Ta patronne a du mordant, c'est le moins qu'on puisse dire, je comprends que tu aies voulu lui ramener son bébé en un seul morceau... Mais euh, c'est possible d'avoir des enfants en étant vampire ?!

Elle ne s'était pas posée la question lors de la soirée au Bloody, mais maintenant cela s'imposait à elle comme une improbabilité technique assez conséquente.

- M'enfin, m'enfin, t'inquiètes pas je te posais pas vraiment la question à toi, mais pour répondre à ta question j'en connaissais deux, Llylewin et un ami qui semble avoir disparu, mais sinon je m'y connais peux pour le moment, j'imagine que ça viendra avec le temps à force d'être à Galway. Et toi ? T'en connais beaucoup ? T'as l'air de t'y connaitre un peu en fait.

Souriant toujours, Dickens prit une gorgée de vin réfléchissant et faisant un décompte mental.

- Je joue de cinq ou six instruments environ : guitare, batterie, violon, violoncelle, piano et saxophone. Faut d'ailleurs que je tente d'autres trucs bientôt, mais bon, bah tu sais ça dépend du nombre de personne qui souhaite apprendre en fait, à trente euros l'heure, parfois les journées sont plus lucratives que d'autres. Sinon oui faut avoir la patience ou la passion, mais n'importe qui est apte à jouer d'un instrument, tu n'as peut-être pas encore trouvé le tiens remarques, mais la voix humaine en soit est un instrument remarquable !

Surtout de nos jours, rare étaient ceux qui chantaient réellement bien, maintenant que le tout était enregistré en studio et modifié à l'aide de la technologie, cela occasionnait des live assez horrible, mais apparemment que ça ne décourageait pas les masses, dommage, Charlie était nostalgique des belles époques où la technologie ne permettait pas à des corneilles de devenir des rossignols.

- Oh je savais pas pour la maison, ça ne doit pas être simple comme situation et Llylewin ne doit pas être d'Excellente humeur non plus ! Au moins ça se règle visiblement, j'espère que vous aurez pas de soucis avec la dame louche, faut dire que Galway manque pas de gens louches non plus. Oui ton prix te servira si jamais ça tourne au vinaigre et puis bon, si tu t'entends bien avec le proprio tant mieux, moi j'ai comme encore une petite rancune au cœur je crois.

Éclatant de rire et ayant prit du recul, Charlie espérait surtout ne pas le recroiser, peut-être qu'elle lui devait des excuses, mais jamais elle ne lui en ferait, elle n'appréciait pas les personnages tordus du genre et puis de toute façon, il y avait peu de chance qu'ils se recroisent, la ville était grande et tant qu'elle éviterait du moins le QG de l'homme twilight, elle serait théoriquement sauve.

- Excellente idée oui, on ferait mieux de manger avant toute chose tu as raison.

Enthousiaste, Charlie parcourra rapidement la carte du menu que venait de lui emporter le serveur, puis fit un choix.

- Je vais prendre le Loin of Wicklow Venison Poached in Mulled Win avec une autre coupe de vin s'il vous plait sans starter, il faut que j'ai assez faim pour le dessert.

Tapotant le dessus de sa petite boîte blanche, Charlie fit un petit clin d'œil à son amie de l'autre côté de la table. Une fois le serveur partit après avoir prit la commande de Mili, Dickens ne pouvait s'empêcher de se demander si cela allait fonctionner comme prévu.

- Tu crois que ça va fonctionner ? Je veux dire, c'est fou un peu, des druides qui ont fait des cupcakes magiques qui font que les gens veulent vous payer à boire... C'est fort quand même ! Dit-elle à voix basse à son amie. Je devrais m'entendre à n'importe quoi remarques, mais des cupcakes magiques, je vais le croire que quand j'en verrai l'effet je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mar 16 Oct 2012 - 20:00

Si Charlie ne jugeait pas les livres à leur couverture, Milie ne les jugeait pas tout court. Elle avait appris depuis longtemps à prendre les gens comme ils étaient, en bien comme en mal et à essayer de tirer le meilleur parti de la situation. Peut-être était-ce une qualité chez certains, mais c'était surtout son coté égocentrique qui refusait d'aller s'enquérir des problèmes des autres pour ne pas se surcharger l'esprit. Et s'ils étaient sympathiques au premier abord, pourquoi aller plus loin, non ?

Elle dégaina un large sourire à la jeune femme, qu'elle appréciait de plus en plus, même si elle n'oubliait pas que du jour au lendemain le vent pouvait tourner. Les derniers évènements au QS l'avaient profondément marquée, quoi qu'elle en dise et ils n'avaient fait qu'accentuer son égocentrisme. Après tout, si demain elle allait mourir, pourquoi s'attacher aux choses ou aux gens ?


"Ma foi, on dirait que tu as des amis qui s'expriment particulièrement bien. C'est juste un ami alors ? Rien d'autre ? Et tu le connais depuis longtemps ?"

Elle releva la tête avec une petite moue réfléchie pour regarder la cicatrice qu'arborait Charlie avant de laisser échapper une grimace un peu gênée.

"Ouais la patronne est… marquante… je crois que c'est le mot. Je t'avouerai que je savais même pas que c'était une vampire avant qu'elle ait son gosse… Et encore c'est son mari lycan qui me l'a dit."

Elle se pencha en avant avec une mine de conspiratrice avant d'ajouter, un ton plus bas.

"Non mais t'entends ce que je raconte, des fois je me dis que c'est totalement surréaliste et d'autres fois je trouve ça tout à fait normal, c'est vachement bizarre comme sentiment."

Un haussement d'épaules et elle reprit, un ton plus haut.

"Biiiiin, visiblement on peut avoir des marmots en étant vampire. J'étais là, j'ai tout vu… Enfin l'accouchement hein, pas la conception, faut pas déconner !"

Elle tapota son nez où on pouvait deviner une fine cicatrice.

"J'en ai même gardé un souvenir, ça m'a fait vachement mal ce truc. Note que les vampires, c'est vachement fort en plus de boire du sang, d'être vachement malaimable et de fondre au soleil. Sinon j'en connais euh… bin au moins deux, enfin trois. Tu te rappelles le gars avec qui je faisais équipe ?! Et bah, il en est aussi ! C'est dingue non ?! Mais en fait je me dis que je dois en connaître plus sauf que je suis pas au courant, j'ai tendance à pas me rendre compte de ce genre de choses."

Elle esquissa une moue et reporta son attention sur Charlie qui parlait de sa passion pour la musique. Il fallait le dire tout de suite, Milie était impressionnée et regardait la jeune femme d'un tout autre œil.

"Et bien, c'est la grande classe de savoir jouer de tous ces instruments ! Et tu les as choisi pour quelle raison ? Enfin pourquoi tous ceux là et pas juste un seul ? Pourquoi pas d'autres ? Et t'arrives à trouver assez d'élèves pour t'en sortir ?"

A l'évocation du QS, elle eut une moue entre la grimace et le sourire amusé.

"Oh tu sais Llyl est toujours de mauvaise humeur. Enfin… souvent quoi… ou alors c'est moi qui lui provoque cette réaction, y a p'têtre un lien quand j'y pense. Bref ! On verra bien ce qui se passe, vu ce que je fais dans la vie, j'ai appris à pas trop me soucier de ce qui se passera demain. Ce sera là bien assez tôt et ce sera au moi du futur de s'en soucier à ma place !"

Le serveur arriva et Milie, après avoir jeté un coup d'œil à son tour à la carte, le fixa avec un de ses sourires dont elle avait le secret.


"Aloooors, moi je veux un Slowly Caramelised Veal Sweetbread avec tout le tralala qui va avec. Et puis du vin, comme mon amie. Les desserts ont l'air sympathiques et j'adore le sucré donc on va y faire honneur !"

Alors que le serveur s'éloignait, elle jeta un regard à la boite qui renfermait le cupcacke, la mine pensive.

"C'est vrai que ce serait rigolo que ça marche quand même. M'enfin, au pire je me dis qu'on passera une bonne soirée dans tous les cas… mais t'as raison, avec tout ce que j'ai pu voir depuis que je suis arrivée à Galway, je me dis que justement, tout peut arriver !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mer 17 Oct 2012 - 17:25

Un sourire fendu jusqu'aux oreilles par la question de Mili, Charlie avait une sensation de déjà vu, oui, à la soirée du Bloody l'une des jumelles lui avait sensiblement demandé la même chose, à croire qu'il était peu commun d'avoir des amis, aussi simplement et sans prétention.

- Oui, oui juste un ami et crois moi, c'est assez exceptionnel venant de moi, c'était pas trop mon genre jusqu'à... il y a un an environ ? Alors oui, ça doit faire un an qu'on se connait à tout casser et c'est tout à fait son genre de s'exprimer de la sorte.

Pouffant un énième fois de rire, le visage de Charlie se figea toutefois lorsque son acolyte de la soirée mentionna que le mari de la vampire, ayant eu un enfant tout aussi vampirique, était un lycan. Les yeux ronds comme deux billes, Charlie s'était immobilisée tentant de trouver une solution au problème ardu qui s'opposait maintenant à toute logique dans son esprit.

- Euh, un lycan tu dis ? Avec une vampire ? Ils ont eu un enfant ensemble ? Ça fait pas du bébé un demi vampire-lycan ? C'est possible ça aussi ?

Interrogations plutôt lancées en l'air que posées à la pauvre Milicent qui ne semblait pas plus en savoir qu'elle sur le sujet, Charlie acquiesça néanmoins à ce que Mili ajouta.

- Tu parles ! Pareil pour moi, autant je me suis faite assez rapidement à l'idée, autant des fois je me demande si je suis pas en train de devenir maboule. Au moins, je suis pas la seule, c'est rassurant.

Oui cela l'était, ou alors c'était une hystérie collective, ce qui restait quand même plus rassurant que de perdre l'esprit toute seule. Au fond, toutefois, la jeune anglaise savait pourtant que tout cela était réel, il y avait toujours une part de vérité dans les légendes et dans les histoires, le monde évoluait et les créatures avec probablement, mais les légendes vieillissaient et la science semblait se refuser d'admettre l'existence, publique du moins, de ce qui vivait tranquillement à Galway et probablement ailleurs même ! Dickens se demanda à cet instant précis, si elle avait pu croiser un vampire ou un lycan en Angleterre auparavant ? Ou même... à Blackpool lorsqu'elle était enfant ?! Elle avait vécu avec un monde complètement caché sous nez pendant des années et maintenant elle en prenait conscience, aussi Charlie prenait cela comme de la chance, sortant en quelque sorte d'une épaisse brume à l'esprit rigide, découvrant peu à peu la vérité sur le monde dans lequel ils vivaient tous. Ou alors, elle devenait toquée et elle n'était pas la seule... Dans les deux cas, elle en profiterait.

Arborant une petite moue compatissante devant la fine cicatrice de son amie, la petite blonde se dit que les humains avaient la vie dur à Galway; tués dans un coin sombre, utilisés comme vache à lait, cassés, embrochés, abîmés, vraiment cette ville laissait ses marques au fer chaud sur tout le monde...

- Aie ma pauvre, encore heureuse qu'il y aie des doc dans cette ville, sinon nous ne ferions pas de vieux os. Sinon pareil pour moi, j'en aie peut-être rencontré plus que je pense, mais comme je pourrais pas dire qui est quoi... faudrait que je m'informe là-dessus, doit bien y avoir un ou deux trucs, si j'apprends quelque chose je te dirai !

Esquissant un petit sourire complice à Milicent, si elles pouvaient s'entraider de la sorte tant mieux, elle lui donnerait le numéro de la jeune fille qui lui avait fournis de l'équipement de défense si elle le voulait même.

- Ah et bien je... merci ! Si j'ai choisi tous ses instruments c'est essentiellement par défi personnel et aussi parce que se sont tous les instruments qui me plaisent en musique. Pour les autres je t'avouerais que je sèche un peu, mais je suis ouverte aux nouveaux défis. En ce qui concerne les élèves, pour le moment c'est pas les grosses files d'attentes chez moi, il faudra probablement que je trouve un petit boulot à côté un attendant d'ailleurs, mais je suis pas inquiète, comme je suis ''nouvelle'' en ville, les débuts sont toujours un peu difficiles, c'était la même histoire quand j'étais en Angleterre et comme je bougeais souvent, c'était toujours à recommencer.

Impressionnée par la philosophie de vie de Milicent, Charlie se demandait si un jour elle arriverait à être aussi zen par rapport à ses problèmes. Pour le moment il n'y avait rien de grave, mais quand elle était préoccupée, elle ne faisait pas les choses à moitié, son amie elle, profitait visiblement des choses présentes, Dickens se dit qu'elle devrait être davantage de la sorte parfois. Une fois le serveur partit, les deux jeunes femmes reprirent leur conversation sur les cupcakes druidiques.

- T'as raison, peut importe si ça fonctionne ou pas, on aura passé une bonne soirée au moins dans un endroit, je dois le redire, vraiment superbe ! En venant jusqu'ici j'ai même vu qu'ils avaient un spa, je crois que dans la semaine je vais venir y faire une petite visite tiens.

Le serveur revint un peu plus tard avec les plats commander et le vin des demoiselles, elles discutèrent tout en mangeant un excellent repas, puis le serveur revint chercher leurs assiettes.

- Ah miam, il y avait longtemps que je n'avais pas mangé un bon repas du genre, ces derniers temps j'étais plutôt resto du coin ou plats vite fait. J'ai faillit prendre ce que tu as choisis, c'était bon ?

Terminant la dernière gorgée de sa coupe de vin, Charlie s'étira doucement sur sa chaise, se redressant un peu et rapprochant la boîte plus près d'elle, c'était presque l'heure.

- Je dois t'avouer que maintenant je meurs d'envie de vérifier si ces petites pâtisseries fonctionnent, pas toi ?

Une mine enfantine au visage, Charlie tapotait tranquillement les côtés de la petite boîte blanche, toujours en pleine réflexion mentale sur la possibilité que la magie opère ou qu'elles se soient fait arnaquer par la Gouverneur en personne.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Sam 20 Oct 2012 - 20:02

Si Milie n'était pas plus encline que cela à faire connaissance en profondeur avec les gens, elle était friande de petites anecdotes et de potins, même si elle n'avait jamais entendu parler des personnes concernées. Peu lui importait, du moment où ce qu'on lui racontait sortait de l'ordinaire et lui donnait l'impression d'être au cœur d'une pièce un peu folle. C'était ainsi qu'elle voyait sa vie depuis plusieurs années, pour ne pas dire depuis toujours et elle ne comptait pas changer de sitôt.
Elle se tapota le nez, songeuse.


"Je suis en train de me dire qu'en fait, j'ai pas d'ami mec en fait… quelque part ça m'étonne pas en fait, mais je m'en était jamais rendue compte, c'est marrant. Enfin…"

Elle laissa échapper une moue avant de retrouver son sourire habituel et de secouer la tête à la question de Charlie.

"Nan le bébé est pas de lui. Il parait que les vampires peuvent avoir des gosses qu'avec d'autres vampires… mais ils sont mariés. Visiblement ils ont pas l'air super potes mais bon, ça change pas de la plupart des gens mariés que j'ai pu croiser dans ma petite existence. Au moins ceux-là ils ont le mérite de se dire les choses en face, c'es assez rare… Hum… je disais quoi ? ! Ah ouais ! Le bébé c'est un vampire donc ! Elle boit du sang, c'est vachement chelou. Je sais pas trop à quoi elle va ressembler après mais pour l'instant, je dois admettre qu'elle est vachement chou. Et cool."

Avec un petit rire malicieux, elle répondit aux propos de la jeune femme.

"Oh je suis pas sure que tu dois être rassurée qu'on soit toutes les deux dans le même sac ! Mais bon, quelque part, ça rend le quotidien vachement moins morne que si on vivait dans un coin banal… tu trouves pas ? "

Elle tapota une nouvelle fois son nez avec une énième moue mais haussa les épaules, l'air fataliste.

"Je me dis que c'est la contrepartie d'un peu d'action dans cette ville. On peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière sans avoir à le payer d'une manière ou d'une autre tu crois pas ?"

Elle écouta alors avec attention Charlie lui parler de ses goûts musicaux et, avant même qu'elles ne s'en rendent compte le repas était servi et Milie commença à discuter son diner, laissant tout le loisir à sa gourmandise pour s'exprimer. Et il faut dire qu'il y avait de quoi faire tant le repas était à son goût.

Une fois l'assiette si bien vidée qu'elle en paraissait propre, la jeune femme se tapota le ventre avec un sourire gourmand.


"Un vrai délice ! Ca avait aussi l'air vachement bon ton truc en tout cas… moi c'est pareil, j'ai pas des masses de temps pour me faire des repas dans ce genre et j'ai deux mains gauches dès qu'il s'agit de faire à manger. Je finirais de cramer le QS si je m'essayais aux fourneaux, ça tu peux en être sûre ! Tu sais cuisiner toi ? Et au fait, t'as une maison à toi ?"

Elle posa sa propre boite à coté de celle de Charlie avec un sourire malicieux en réponse à son interrogation.

"Bon… à ton avis, on croque et on voit ce qui se passe ?"

Sans vraiment attendre de réponse, elle sortir le cupcake et croqua une bouchée. Il n'était ni meilleur ni moins que la plupart des pâtisseries qu'elle avait l'habitude de manger. Elle trouvait étrange qu'il ait l'air d'être cuisiné le jour-même alors que ça faisait déjà plusieurs semaines, pour ne pas dire mois, qu'elles avaient gagné leur petit lot. Elle mâcha consciencieusement, avant de déglutir sans se départir de son sourire.

"Bon, je ne suis pas morte empoisonnée sur la table, c'est déjà un bon début et…"

Elle n'eut pas le temps de terminer qu'un homme en costume s'approcha d'elle et toussota pour attirer son attention.

"Mademoiselle, me feriez-vous la joie de me permettre de vous offrir un verre ?"

Les yeux de la jeune femme se mirent à briller et elle tapota joyeusement dans ses mains.
La soirée promettait d'être encore plus amusante que prévue. Elle espérait quand même qu'il n'y aurait pas trop d'effets secondaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mer 31 Oct 2012 - 16:53

Charlie essayait de faire le tri dans sa tête, alors Llylewin était marié à un lycan et ils se détestaient, puis elle avait eu un rejeton avec un autre vampire, digne des feus de l'amour ! Elle acquiesça néanmoins à la remarque de Milicent, c'est vrai que la petite sangsue était mignonne, même si elle l'avait vu rapido à la soirée du Bloody.

- C'est vrai, je crois que malgré tout, c'est ce qui fait que je reste ici. Toutes les bestioles étranges, les créatures que je croyais inventées et le fait que ce soit si normal pour tout le monde ici, ils ont même des vies de soap américains !

Charlie pouffa de rire avant de reprendre, un peu plus sérieusement.

- Bon, blagues à part, c'est encore un peu nébuleux pour moi, mais oui j'ai l'impression que ça me plait toute cette action et cette nouvelle réalité des choses, mais comme tu dis, on peut pas tout avoir non, mais pour le moment c'est ok, je veux dire, si jamais ça part en couille, on peut toujours s'en aller en même temps.

Confortablement assise dans sa chaise, Charlie prit une grande bouffée d'air, ce repas avait été délicieux, mais elle avait un peu trop mangé, qu'à cela ne tienne, la gourmandise et la curiosité s'occuperaient de lui redonner de l'appétit pour le cupcake des druides. Riant de bon cœur avec Milicent, Charlie se souvenait que sa mère cuisinait prodigieusement bien, peut-être était-ce d'elle que Dickens retenait ses talents culinaires... Ou alors, c'était parce que son paternel n'avait plus fait la cuisine, ou alors horriblement, depuis la mort de sa mère et que la jeune anglaise avait dû apprendre à se débrouiller. Charlie aimait penser que c'était un peu des deux, m'enfin, certaine personne n'y arrivait tout simplement pas parfois.

- Si tu veux je pourrais te refiler quelques petits trucs un jour si ça t'intéresse, sinon oui j'ai une maison, depuis quelques mois en fait, c'est bien la première fois que je m'établis quelque part, m'enfin, dans une optique long terme plutôt, mais les années de vadrouilles ont payés apparemment. Je te dirais où c'est et tu passeras quand si l'envie te dit.

Avant même qu'elle ne dise un mot Milicent croquait déjà dans la pâtisserie, Charlie se rapprocha de la table, croisant les bras sur cette dernière, observant les possible effets ou non-effets du petit dessert sucré. Bon, tout semblait normal, le cupcake semblait même excellent, pendant que Mili la rassurait sur la péremption de leur prix, Charlie commençait à déballer le sien lorsqu'un homme sortit de nulle part vint offrir un verre à son amie. Les yeux grands écarquillés, un immense sourire sur le visage, Charlie comprenait que la magie opérait. Encore figée dans l'essai d'ouverture de sa petite boite blanche, Charlie n'en croyait pas ses yeux et si elle ne l'avait pas vu, ne l'aurait probablement pas cru aussi facilement.

- Wow ! Je... j'en crois pas mes yeux ! C'est pas organisé ? Wow ! Il faut que j'essaie aussi !

Comme une enfant, elle déballa rapidement son cupcake et après l'avoir considéré un petit instant, en prit une bonne bouchée. La petite blonde patientait maintenant, attendant de voir si cela allait fonctionner pour elle, savait-on jamais si ça fonctionnerait aussi bien sur elle et surtout quel genre de personne allait venir auprès d'elles ? La salle était désormais assez remplie et elles n'avaient que l'embarras du choix sur les possibilités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le restaurant   Lun 5 Nov 2012 - 19:26

C'est à ce moment que Gordon poussa la porte pour faire une entrée que l'on pourrait qualifier de ... "Fracassante". Pas dans le sens où en tant qu'alcoolique notoire, il aurait défoncé la porte de l'établissement en braillant une chanson obscène, mais plutôt le genre, "mais qu'est ce que c'est que cet engin ?" Et pour cause, tous les regards se tournant vers lui pouvaient comprendre que notre ami c'était proprement fait dérouiller il n'y a pas si longtemps. Arborant un magnifique coquard ainsi que quelques contusions et petites coupures sur son visage, Gordon avait un mal fou à faire ressurgir son sens de la classe naturel, surtout avec une expression qui manifestait sa mauvaise humeur encore présente chez lui.

Il faut dire qu'il avait des raisons de l'être. La veille dans la journée, il s'était décidé à venir constater de lui même l'étendue des dégâts concernant sa maison familiale. Autant dire qu'il ne fut pas déçu. L'extérieur était parsemé de tags et graffitis en tout genres, le jardin était en friche, et quelques voitures et motos -vraisemblablement volées- présentes sur le gazon lui avaient apportés la confirmation que les lieux étaient effectivement occupés par des squatters d'un bien mauvais genre.
N'importe quel individu Lambda aurait appelé les autorité pour pouvoir récupérer son bien... L'ennui, c'est que Gordon n'était pas n'importe qui et avec des papiers d'identités tous plus faux les uns que les autres, il valait mieux éviter d'attirer sur soi l'attention de la police...

Il avait donc pris la décision d'aller tenter de parlementer seul avec cette racaille encombrante pour tenter de la faire partir. Quelle stupide idée n'avait-il pas eu là...
Les jeunes d'aujourd'hui ne respectent plus rien, pas même l'argent qu'on leur propose. Les négociations tournèrent vite court, et lorsque Gordon agacé, décrocha le premier coup de poing, ces dernières dérapèrent complètement. L'ex SAS put alors mesurer le nombre exact d'habitants dans la maison et comprendre bien vite dans quelle situation il s'était fourré. L'histoire se termina en course poursuite dans les rues de Galway. Gordon ne connaissant pas ces dernières fut alors pris par surprise à l'angle d'une rue, tabassé et laissé pour mort après s'être fait tiré une balle dans la poitrine. D'où une légère fureur à son réveil... Il ne devait son salut qu'à l’extrême solidité de sa constitution osseuse qui avait stoppée la balle au niveau de son Sternum.
Il lui aurait pourtant été facile d'user de son pouvoir pour renverser l'équilibre des forces... Mais comme ça, dans la rue et en plein jour, le risque d'attirer l'attention sur lui plus tard était trop grand. Comment aurait-il pu faire disparaitre les corps de toute façon ?

Les questions qu'il se posait pour résoudre son problème allaient bien trouver leur réponse en temps voulu. Pour le moment, sa seule préoccupation était d'essayer de se détendre un peu, et tenter de faire disparaitre sa mauvaise humeur. Et ça commençait par trouver un bon endroit ou s'installer.

Il remarqua alors Charlie en conversation avec une autre personne qui lui était inconnu. Lui et cette fille avaient décidément le don pour se retrouver dans les mêmes lieux sans aucune préméditation.

*Et merde...*

Pourvu qu'elle ne le remarque pas... D'une part parce qu'il ne souhaitait pas la déranger alors qu'elle était en compagnie d'une autre et surtout parce qu' il avait mauvaise conscience d'apparaitre comme ça devant son amie. Il ne souhaitait pas lui mentir, et encore moins l'inquiéter.

D'un autre côté, le moment était peut être justement choisi pour enfin lui expliquer qu'il était bien loin d'être le gentil garçon qu'elle devait s'imaginer. Même si c'était au risque qu'elle n'accepte plus de le revoir...

Le dilemme n'eut cependant pas le temps de rester bien longtemps dans son esprit, car déjà, la blonde l'avait remarqué. Par réflexe, il se frotta la nuque pour signifier sa gêne. Gêne qui ne dura pas bien longtemps, lorsqu'il la vit avec un Cupcake à la main. Aller... il pouvait bien aller la voir pour lui offrir un petit verre. C'est donc d'un pas assuré qu'il s'approcha de leur table un petit sourire aux lèvres.

" Hey ! Excuse moi de te déranger alors que tu n'es pas seule... Mais je n'ai pas pu résister à l'envie de te saluer et de t'offrir un verre ! "

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mar 6 Nov 2012 - 19:34

La soirée s'annonçait vraiment des plus amusantes, Charlie était comme prévu une comparse digne de ce nom, elles avaient toutes les deux l'estomac plein et, pour une fois, Milie était sûre de la nature de son interlocutrice. Non pas que le sujet l'empêcha de dormir mais ces derniers temps, avec toutes ces révélations, elle avait tendance à être légèrement troublée et à se demander si effectivement, rester dans le coin était vraiment une bonne idée.

"C'est vrai que la vie me paraitra vachement ennuyeuse si un jour je pars de là. Pis de toute façon, je vois pas trop où je pourrais aller. Rentrer à Belfast ? Trop peu pour moi, je préfère encore finir croquée…"

Elle se tapota le nez, la mine faussement pensive avant de sourire largement aux propos de la jeune femme.

"Oh t'as ton chez toi ? C'est cool ça ! Et si t'as pas peur de me voir risquer de mettre le feu à ta maison ou du bazar que ça pourrait engendrer, on pourrait s'organiser ça, je suis sûre que ce serait vraiment marrant en plus."

Elle laissa échapper un petit rire à cette idée. Il est vrai qu'elle manquait cruellement d'activités "normales" et que, si elle vivait très bien sans faire la moindre cuisine, l'idée de finir par faire une bataille de farine avec son amie ne pouvait que l'enthousiasmer.

Le cup cake avait fait son petit effet et la jeune femme se trémoussa sur place, visiblement ravie.


"C'est vraiment trop cool comme plan. Même pas une arnaque ! Enfin, à voir s'il faut manger une bouchée pour un verre ou si ça dure un moment ou si…"

Alors qu'elle parlait, Charlie avait à son tour mordu dans son présent et une silhouette vaguement familière à Milie fit son apparition. Il lui fallut quelques minutes avant qu'elle ne se rappelle qu'elle l'avait croisé lors de la soirée du Bloody mais visiblement, il n'avait d'yeux que pour Charlie. Jetant un regard à son cup cake, à son amie puis à Gordon, elle loucha sur le gâteau avec une mine perplexe avant de l'agiter devant le nouveau venu sans la moindre subtilité.

"Oh mince, je crois qu'il m'a rendu invisible… Youhouuuu vous me voyez ?"

Impossible de savoir si elle était sérieuse ou pas alors qu'elle fixait Gordon avec curiosité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mer 7 Nov 2012 - 17:45

Pendant qu'elle scannait la salle des yeux, toujours perdue dans ses suppositions et ses questionnements, quelqu'un fit une entrée quelque peu remarquée, donc instinctivement Charlie regarda droit vers l'entrée de la salle et, surprise, constata que la personne qui semblait de bien mauvaise humeur n'était autre que Gordon, une Gordon amoché qui plus est. Revenant toutefois à son amie qui s'adressait à elle, Dickens détourna son attention du jeune homme pour l'instant, elle ne voulait pas non plus le déranger, il avait surement eu une journée difficile et ne s'entendait probablement pas à tomber sur elle à l'improvise encore une fois. À croire qu'ils jouaient admirablement bien au chat et à la souris.

Se reconcentrant donc sur son amie, Charlie trouvait que Milicent avait raison et soulevait un bon point; il fallait voir si une bouchée équivaudrait à un verre ou si la pâtisserie ferait effet toute la soirée. Toutefois, au moment où la blonde allait approuver les dires de sa comparse, Gordon était apparu à leur table et lui proposait déjà un verre. Un large sourire vint se poster sur le visage de la petite anglaise, les yeux pleins d'étoiles et brillants elle se tourna verre Mili.

- C'est pas croyable ces trucs, c'est... Magique !

Elle fit un petit clin d'oeil à son amie, puis engouffrant le restant de cupcake dans sa bouche, faisant signe à Gordon de s'asseoir, au moins le temps qu'elle finirait de mâché la pâtisserie trop géniale. Une fois fait, elle retrouva enfin l'usage de la parole, aussi chuchota-t-elle un petit quelque chose à l'intention de Mili, que Gordon pourrait de toute façon entendre.

- Bon, bien comme ça on sera fixé pour la soirée.

Elle fit un petit clin d'œil à Mili avant de finalement revenir à Gordon.

- Merci pour le verre, mais tu ne me remercieras pas quand tu comprendras. Je suis désolée de te dire cela, mais, tu as une sale tête, qu'est-ce qui t'es arrivé mon pauvre ?

Au moment où Gordon aurait dû lui répondre, Milicent demandait si elle était devenue invisible, ce qui, automatiquement, fit éclater de rire Charlie.

- Pas pour moi en tout cas, je te vois toujours Mili.

Se retournant vers Gordon, la petite blonde lui fit un petit sourire taquin, car après tout l'effet cupcake ne tâcherait pas à refaire effet sur lui et il allait probablement offrir un verre à Milicent sans s'en rendre compte dans quelques minutes à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le restaurant   Jeu 8 Nov 2012 - 0:31

Gordon afficha un petit sourire séducteur tout en appelant le serveur pour commander et en s'asseyant à la table des filles. Charlie ne tarda d'ailleurs pas à mettre le doigt sur le piteux état dans lequel il se trouvait et à manifester son inquiétude.
Qu'allait-il pouvoir bien inventer pour lui répondre ? Ou plutôt, sa volonté de ne pas lui mentir tenait-il toujours en présence d'une parfaite inconnue ?

Il opta alors pour le compromis. Chose qu'il avait déjà pratiqué avec elle. Lui en dire assez pour la satisfaire sans entrer dans les détails. Ces derniers seraient plus facile à évoquer en privé.

Touchant son visage comme pour évaluer lui même les dégâts dont il ne semblait même plus se préoccuper, il répondit alors à son amie avec un certain détachement.

"Oh ça... Je suis passé voir ma maison... La situation est plus grave que je ne le pensais. Je m'attendais à trouver une bande de squatters drogués et inoffensifs... Inoffensif ils ne l'étaient pas en fait..."

Il passa sur la remarque de la blonde sur son intention de lui offrir un verre qu'il n'avait pas compris, mais il compris bien vite qu'il s'était montré discourtois en ignorant sa compagne de table. Afin de se rattraper, il répondit alors un peu gêné.

"Ah... Je vous prie de m'excuser... Si ça peux vous rassurer, vous êtes bien loin d'être invisible... Je vois même une femme charmante.

je n'ai juste pas oser vous le proposer... Du fait que vous ne me connaissiez pas."


Voyant qu'il risquait fort de s'enfoncer sur cette lancée, il ne put empêcher sa main de regagner sa nuque pour la frotter. Il ignorait d'ailleurs si la suite de sa réponse allait passer.

" Vous n'avez pas idée du nombre d'hommes qui utilisent ce genre d'approche minable pour draguer... Je serais une fille, je pense que ça me saoulerait assez vite !

Si ça ne vous dérange pas... Il va de soit que vous êtes également mon invitée !"


Il avait dit cette dernière phrase sur un ton plaisantin afin de dédramatiser un peu l'atmosphère. Quand le serveur arriva, il se commanda un solide Whisky en apéritif avant de s'adresser aux deux jeune femmes.

"Que puis-je vous offrir ?"

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Dim 11 Nov 2012 - 11:55

Milie haussa un sourcil en voyant Charlie gober leur cake, se retenant de pouffer pour ne pas que le rire contamine Charlie et qu'elle s'étouffe sous ses yeux. Garder un visage impassible, elle y arriva environ une demie seconde avant de glousser en réponse à son clin d'œil.

Elle continuait d'agiter son bras, ayant totalement oublié le premier inconnu qui lui avait déjà proposé un verre et se focalisant sur Gordon et son amie.


"Je suis pas invisible ? Oh, ça aurait pu être vachement marrant aussi. Mais un peu incompatible avec l'idée du cup cake, je te l'accorde. Mmmmmhh…"

Elle plissa du nez alors qu'elle écoutait les mésaventures du nouvel arrivant. Sans rien dire, elle se leva et attrapa une chaise inoccupée non loin avant de la poser devant Gordon.

"Quelle idée de vouloir chasser des squatteurs tout seul de sa maison dans Galway. T'aurais pu tomber directement sur une meute de loups garous déchainés et t'aurais fini en plein de petites bouchées pour leur apéro."

La jeune femme ne s'embarrassait pas de le vouvoyer et ne prenait pas de gants quant à son point de vue sur les aventures de Gordon. Après tout, il avait l'air déjà assez gêné tout seul pour qu'elle prenne un ton guindé et ne l'enfonce un peu plus.
Et elle avait envie de s'amuser. Pour cela, il valait mieux que leurs futurs interlocuteurs de la soirée soient détendus et de bonne humeur, sinon la soirée allait être longue.

A sa question sur la boisson qui l'intéressait et ignorant toujours superbement l'inconnu qui poireautait toujours à coté d'eux, elle fixa le serveur, la mine sérieuse.


"Je veux un truc avec plein de couleurs, sucré et alcoolisé ! Surprenez-moi !"

Reportant son attention sur Charlie à qui elle accorda un nouveau clin d'œil malicieux, elle laissa échapper avec un petit rire.

"On va éviter les alcools forts purs dès le départ hein, sinon on saura jamais jusqu'où la magie peut aller tu crois pas ?"

Un sourire à Gordon et elle lui tendit la main brusquement.

"Oh ! Je m'appelle Milicent. Tu peux m'appeler Milie et surtout tu peux te détendre. J'ai vu nettement pire comme entrée en matière ou comme plan drague foireux et comme tu dis, t'as pas idée du nombre de mecs qui pensent être les plus originaux en balançant des trucs du genre "ton père c'est un voleur, il a pris les étoiles dans le ciel pour les mettre dans tes yeux…"… enfin le pire que j'ai eu c'était comme quoi mon père était un marchand de biscottes parce que j'était trop craquante. Je crois que le fou-rire qui a suivi a été assez équivoque pour qu'il s'enfuit sans demander son reste. Le pauvre."

Elle avait pris une mine faussement rêveuse, son regard pétillant rappelant qu'elle s'amusait franchement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: Le restaurant   Dim 11 Nov 2012 - 13:07

Le doc n’était pas encore totalement remis de sa dernière sortie nocturne… La gueule de bois dans un premier temps, mais surtout une grande quantité de plaies et de brulures plus ou moins profonde, voir même très profonde car pas totalement guéries malgré sa capacité de régénération.

C’est donc un Russe boitillant souffrant encore de nombreux mots, que le doc descendit de sa chambre afin de prendre un bon et copieux repas histoire de reprendre des forces. Stasi avait en tête un bon steack saignant de 500 grammes, et il en salivait d’avance.

Mais alors qu’il venait d’atteindre le bar, regardant rapidement autour de lui une chevelure rousse associée à un charmant petit minois lui parut familier… Comment oublier la pétillante Milicent, charmante avenante et surtout la cause de la perte d’une partie de ses produits lors de l’accouchement de sa « femme ». Grace à elle il avait été obligé de la drogué transformant un simple accouchement en véritable partit de rodée… Un souvenir amusant avec le temps, aussi le russe décida d’aller la saluer.

Il s’approcha de la table, boitillant légèrement avant de parler.

« Messieurs dames, bonsoir, Milicent c’est un plaisir que de te croiser à nouveau… »

Sans réellement savoir pourquoi, au moment ou il c’était approché des deux jeunes femmes il eut comme une sorte de pulsion, et sans vraiment comprendre pourquoi…

« … Puis-je vous offrir un rafraichissement ? »

Le doc avait mis un quart de seconde avant de réaliser ce qu’il venait de dire… Étrange, il n’était pas descendu pour boire, plutôt pour manger… Surtout qu’il ne c’était pas encore totalement remis de sa dernière soirée alcoolisée, et enfin il semblait logique que les trois individus aient déjà passé leurs commandes...

« Cela vous dérange si je me joins à vous quelques instant ? »

Après tout maintenant qu’il avait proposé un coup à boire, autant en profiter…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Dim 11 Nov 2012 - 19:15

À la réponse de Gordon, Charlie écarquilla les yeux, fronçant légèrement les sourcils, désapprouvant également la mauvaise idée qu'avait eu là son ami d'aller s'attaquer à une bande de petits squatteurs dans cette ville, spécialement. Avant qu'elle ne puisse exprimer quoi que ce soit Milicent, s'en était déjà chargée, Charlie ne fit qu'approuver de la tête avant de poser une question qui allait la renseigner sur l'inconscience ou l'état d'éveil de Gordon par rapport à ce qui se passait à Galway.

- Petite question comme ça, dis moi, tu sais le genre de trucs qui rôdent dans le coin ? Comme Mili vient de le souligner, t'aurais pu tomber sur des sacs à puces qui avaient la dalle tu sais...

Dickens n'avait pas l'intention de lui faire de reproches, simplement de s'informer sur les connaissances qu'avait Gordon sur les bébêtes qu'il pourrait, enfin, allait certainement rencontrer, si ce n'était pas déjà fait. La blonde se souvenait de sa première rencontre assez désastreuse, mais celles qui avaient suivis lui avait été fort sympathique et utiles, elle avait en effet apprit beaucoup grâce aux conseils qu'on lui avait prodigués, mais également grâce aux précieux renseignements qu'on avait accepté de lui enseigner pour sa survie. Si jamais Gordon se trouvait être aussi ignorant de ce qui foulait le sol de Galway qu'elle lors de son arrivée, elle se ferait un devoir d'aider son ami, même s'il était très très certainement beaucoup moins vulnérable qu'elle ne l'était jadis. M'enfin on verrait bien selon la réponse qu'il lui donnerait, elle s'en faisait probablement pour un rien.

Un large sourire au visage à la petite remarque que Milicent lui dédicaçait, Charlie gloussa légèrement avant de répondre au serveur également, jetant un œil à l'inconnu qui s'accrochait malgré tout près de Mili même sans presque un regard de sa part. Il était tenace celui-là, soit il était sous le charme de la jolie Milicent, soit le cupcake était très efficace ! Heureusement que les effets n'étaient pas permanents alors...

- La même chose que mon amie, surprenez-moi également.

Elle se souvenait des piètres choix qu'elle avait fait à la soirée du Bloody, enfin seulement à partir du moment où elle avait été jumelée à son pire cauchemar en talons aiguilles... Comme quoi la peur poussait n'importe qui dans des tranchés inhabituels. La peur pouvait pousser à beaucoup de choses apparemment et quand on y pensait, du moment qu'on perdait pied, on pouvait faire n'importe quoi en fait... Cette perspective fit frissonner Charlie, qui se secoua mentalement pour revenir à la réalité, pas la peine de gâcher une soirée qui s'annonçait très amusante.

Charlie écoutait Gordon et Milicent discuter, pouffant de rire à l'évocation du merveilleux ''ode'' au marchant de biscotte. Alors là elle n'avait jamais entendu pareil phrases de drague de sa petite vie ! Riant toujours, plus doucement, elle remarqua un homme qui s'approchait de leur table, fixant Milicent. Le cupcake avait encore frappé !

Si pendant deux secondes Charlie avait pensé s'être trompée sur les effets puissants de leur cupcakes, de par le salut de l'homme au drôle d'accent qui, finalement connaissait Milicent, la phrase qui suivit la rassura sur la magie manifeste de leurs pâtisseries. Les yeux brillants, la petite anglaise lança un regard complice à son amie, avant d'inviter l'inconnu numéro deux à s'asseoir avec eux.

Réfléchissant à ce qu'elle allait demander, ne voulant pas la même chose que précédemment.

- Pour moi ce sera un Purple Rain s'il vous plait.

Toujours agréablement surprise par l'effet indéniable des cupcakes, Charlie ne pouvait s'empêcher de se dire que la soirée allait être mémorable, comme quoi le prix qui ne l'avait pas plus que ça enchanté au début se trouvait être assez chouette au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le restaurant   Lun 12 Nov 2012 - 21:28

Gordon fut véritablement amusé par la spontanéité de la dénommée Milicent, et notamment par l'évocation des phrases bateaux que nombres de femmes avaient déjà dû essuyer de la part de dragueurs du dimanche, plus communément appelés "Gros Lourds". Il n'allait certainement pas lui apprendre que la plupart des hommes manquaient de classe à partir du moment où leurs organes reproducteurs subissaient un trop plein et c'est vrai que vivre dans la peau d'une jolie fille ne devait pas être facile tous les jours. C'est donc chaleureusement qu'il serra la main qui lui était tendu tout en répondant à la demoiselle sur le sujet qu'elle venait d'évoquer.

" Gordon... Enchanté Mili.

Et la prochaine fois qu'un lourdingue te dira "Ton père c'est un voleur, il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux." tu pourras répondre :

"Ah ouais ? ton père aussi c'est un voleur. Il a pris toutes les bonnes phrase pour ta mère, et toi aujourd'hui t'es obligé de dire de la merde. "

Pour le marchand de biscotte... euh... là il faut quand même que je réfléchisse deux minutes..."


Un petit rire enfantin accompagna cette boutade de sa part. Cela eut au moins le mérite de dédramatiser légèrement la situation étant donné qu'il s'apprêtait à répondre également aux remarque qui lui avaient été faites, à savoir, s'il était bien conscient du danger qu'il avait encouru la veille.

"Plus sérieusement... Je suis parfaitement au fait sur le genre de créatures qui composent la population locale et je suis habitué à en croiser... C'est la raison pour laquelle je suis allé chez moi en plein jour.

Maintenant je suis fixé sur la nature exacte de ces individus, leur nombre ainsi que leur réelle dangerosité..."


Alors qu'il s'adressait jusqu'à présent aux deux filles, il dirigea son regard en direction de Charlie avec une certaine intensité, comme s'il souhaitait que sa dernière phrase s'adresse à elle en particulier.

"Je me suis fait coincer stupidement a cause de rues que je ne connaissais pas mais cela ne se reproduira pas.

En vérité, je ne risquais pas grand chose... J'ai mes propres talents moi aussi..."


Il avait volontairement joué sur l’ambiguïté du mot "talent" afin que son amie en particulier commence par en tirer ses propres conclusions avec ce qu'il lui avait déjà laissé entrevoir de lui même. Cette règle s'appliquer également à Milicent d'ailleurs, mais cette dernière le connaissant moins, il n'y avait pas encore trop de risque à lâcher des indices de ce genre devant elle. C'était une bonne manière de tendre une perche sans trop en dire en public. Par la suite, ce serait à Charlie de voir si elle souhaiterait approfondir la question dans un cadre plus privé ou non.

Comme pour l'aider dans cette démarche, un nouvel inconnu fit son apparition afin d'offrir à son tour un verre aux demoiselles et demander si il pouvait se joindre au groupe. L'occasion était trop belle, et Gordon ne la laissa pas passer en suivant la propre invitation des filles. S'adressant à son tour à l'inconnu, dont il avait remarqué le mauvais état apparent, il conclu alors

" Entre mecs mal fichus, on se soutiens... Pas la peine de se creuser la tête. J'offre la première tournée, vous offrirez la prochaine."

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mer 14 Nov 2012 - 19:33

Alors qu'elle papotait légèrement, utilisant son babil habituel pour des discussions sans conséquence comme elle savait si bien le faire, Milie continuait de jouer avec le cupcake. Au bout de quelques instants elle finit par le poser sagement sur la table, réalisant qu'il s'émiettait tout de même un peu trop facilement.

D'un revers de la main, elle lâcha un
"shooooo file toi !" à l'inconnu qui continuait de les regarder d'un air béat, tandis que Gordon s'installait à leur table, visiblement plus détendu qu'à son arrivée. Elle se contenta de hausser les épaules et de sourire avec malice à ses propos. Vu le métier qu'elle faisait, elle avait tellement l'habitude de côtoyer des hommes peu sûrs d'eux qui se sentaient obligés de sortir ce genre de petites répliques pour détendre l'ambiance. Elle s'y était faite, même si parfois elle trouvait la chose vraiment amusante. Elle laissa pourtant échapper avec un clin d'œil.

"Je vais plutôt tout noter, je publierai un livre et je ferai fortune grâce à ça. Cette version a le mérite d'être bien plus rigolote tu crois pas ?"

Elle l'écouta alors parler de ses agresseurs avec une certitude qui l'étonna. Quels que soient ses talents, elle n'était pas sûre de vouloir savoir de quoi il parlait. Il y avait déjà assez de bizarreries dans sa vie pour qu'elle en rajoute une couche et, de toute façon, son arme ne serait pas pire que Junior, elle en était persuadée.
Attrapant une miette de son gâteau, elle lâcha tout de même, la mine pensive.


"C'est bien d'avoir des talents comme tu dis. Mais tout seul face à une meute de loups un soir de pleine lune ou face à une attaque groupée de lycans et de vampires, je te garantis un truc, tes talents, ils serviront à que dalle. J'ai survécu je sais pas par quel miracle à une attaque en règle d'une meute de vampires et je te jure que c'était un sacré carnage. J'ai les restes de mes collègues qui ont servi de déco pendant plusieurs jours avant qu'on arrive à trouver le courage pour les enlever. Enfin… après, tu fais comme tu le sens, t'es grand hein."

Alors qu'elle finissait de parler, d'un coté le serveur arrivait avec des grands verres multicolores et elle eut la surprise de voir apparaitre le cher mari de sa patronne. Par réflexe, elle se frotta nerveusement le nez, se rappelant de sa dernière rencontre avec le doc. Elle lui décocha tout de même son plus large sourire et ne put s'empêcher de pouffer lorsqu'il leur proposa un verre sans vraiment comprendre pourquoi.

"Et bah, t'as l'air en forme on dirait ! Installe-toi, t'es le bienvenue."

Encore une fois, elle ne faisait pas de manières, que ce soit avec Gordon ou Stasi. Après tout, plus on est de fous plus on rit non ? Elle avait attrapé une autre chaise et tapotait déjà sur le coussin avec une mine avenante.


"Stasi, je te présente Charlie et euh… ah oui ! Gordon ! Stasi est un super docteur qui a empêché à mon nez de devenir une patate informe quand je me le suis cassé. C'est un héros un peu en fait. Alors quoi de neuf pour toi ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: Le restaurant   Ven 16 Nov 2012 - 23:17

Le lycan acquiesça à la suggestion du groupe, il payerait donc la seconde tournée. Chose étrange car il n’était pas venu dans cette intention, simplement saluer et se précipiter sur un beau morceau de viande… Saignante de préférence.

Et voilà qu’il se retrouvait en train de commander de l’alcool. Face à une personne qu’il avait vu une fois dans des circonstances assez improbable et deux inconnus. Non pas que la compagnie semblait désagréable et que le moment s’annonçait déplaisant au contraire, mais le doc n’arrivait toujours pas à comprendre pourquoi il était à présent assis en train de commander de l’alcool… Sa dernière gueule de bois n’avait pas été un franc succès…

« Merci Milicent… Enchanté Charlie et Gordon, mais elle exagère, je suis un simple médecin… Comme tu peux le voir ma chère Milicent tu n’es pas la seule à avoir l’idée de me taper dessus pour limiter mes accès de colères… »

Il lui fit un petit clin d’œil. Depuis qu’il était dans cette ville il avait passé son temps à tenter de cacher sa condition de lycanthrope. Chacune de ses tentatives s’étant soldée par un cuisant échec, il ne faisait maintenant pas réellement attention à ses mots…
De toute façon dans cette ville tous le monde savait qu’il y avait un médecin russe lycan, il était docteur, il avait un accent russe… Si Milicent n’avait pas déjà parlé de lui, faire le lien n’était pas très compliqué.

« Malheureusement vous connaissez le dicton, ce sont les cordonnier qui sont les plus mal chaussés… Je fais une piètre publicité de mon métier comme ça ! »

Un lycan médecin boitillant… Oui l’image était un brin comique.

« J’espère ma chère Milicent que tu t’es remis de cette petite soirée assez… Unique. »

Le lycan profita du fait que la serveuse soit revenu pour lui demander un verre de vodka, puis il reprit.

« Mais je manque à tous mes devoirs, je me suis présenté et vous savez ce que je fais, mais je monopolise la conversation. Charlie, Gordon et vous que faites vous dans cette jolie ville ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Le restaurant   Lun 19 Nov 2012 - 18:34

Ses propres talents ? Charlie avait sentis l'insistance qu'avait mit Gordon dans ce mot en particulier, que devait-elle en conclure ? Elle l'avait toujours considéré comme un humain au sens banale de la chose, exactement comme elle l'était, elle savait du moins pour sûr que ce n'était pas un vampire puisqu'il s'était présenté chez elle en plein jour, mais en ce qui concernait la lycanthropie, elle devait avouer avoir tiré des conclusions peut-être un peu rapides pour le coup. Cependant, Dickens doutait tout de même que Gordon soit un lycan comme Nath, non non, peut-être qu'elle allait chercher trop loin aussi... Elle tirait définitivement et probablement des conclusions trop rapidement, ce n'était pas parce que Galway grouillait de vampire et de lycan que la moindre personne faisant des allusions un peu louches sur ses ''talents'' que cette même personne était indubitablement une sangsue ou un poilus...

Clignant quelques fois des yeux pour se clarifier les idées et revenir parmi le monde des vivants, Charlie se mordit la langue, s'énervant elle-même parfois contre son esprit qui s'emportait quasiment inévitablement chaque fois dans des pseudo-analyses et réflexions trop poussées.

Elle approuva néanmoins ce que Milicent disait à Gordon, elle avait raison. Charlie apprit également l'incident du Quality Street. La petite anglaise en avait entendu parler quelque peu, mais sans plus, ne lisant pas le journal ni ne regardant la télévision ces derniers temps. Dickens était assez impressionnée par le sang froid, ou bien le recule dont faisait preuve Milicent par rapport à ce qui s'était déroulé à la maison close, pas sûre que Charlie serait en aussi bon état si elle avait vu les restes de ses collègues et amies éparpillés sur les murs de l'endroit où elle vivait. Santé mentale peut-être un peu plus fragile ou pas encore habituée aux horreurs du coin peut-être... Voulait-elle réellement s'y en habituée d'ailleurs ?

Quoi qu'il en soit, l'inconnu à l'accent de plus en plus familier prit place à l'heure table. Pendant qu'il parlait et se présentait, Charlie ne l'écoutait que d'une oreille, c'est qu'il lui rappelait quelqu'un et la blonde n'aimait pas ne pas se souvenir, surtout depuis qu'elle avait mis les pieds ici, ce pouvait être une question de survie prochainement, qui savait...

Il leur demanda ce qu'ils faisaient dans cette ville et c'est à ce moment que Charlie fit les liens... L'accent, le métier... BATMAN ! Arquant un sourcil, l'air malicieux, elle sourit ravie d'avoir fait le lien, elle en était persuadée !

- Un héro donc, on en a bien besoin par ici j'ai l'impression, ça et des justiciers.

Elle avait mit l'accent sur le dernier mot qu'elle avait prononcé avant de poser les yeux sur son drink que lui avait emporté le serveur. Attrapant la paille avec les dents, elle en avait pris une grosse gorgée, puis avait reprit la parole, reposant son regard amusé sur le doc.

- Pour ma part, je ne fais rien d'aussi intéressant que vous, je suis ici depuis à peu près un an et je suis simplement une petite professeure de musique à domicile.

Elle sourit de nouveau, puis se retourna vers Gordon, à qui logiquement était le tour de répondre et de parler un peu de lui-même, s'appuyant sur son poings, lâchant un petit regard en coin espiègle à Stasi, faisant un petit clin d'oeil à Mili, avant de revenir à son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le restaurant   Lun 19 Nov 2012 - 22:01

Gordon afficha une moue légèrement dépitée à l'entente des pourtant très sages recommandations de Milicent. Un peu comme un enfant qui n'appréciait pas qu'on lui fasse la leçon, même s'il savait que cette dernière était tout a fait juste.

Ce n'était pas par manque de politesse envers son invitée. Il se considérait seulement comme trop jeune pour donner des conseils aux autres, mais plus assez pour avoir à en recevoir. Ce qui l'embêtait le plus, c'est que Charlie semblait approuver. Il était piégé. Deux voix contre une, c'était bien lui qui était en tort et s'était montré inconscient.
Que pouvait-il leur répondre après tout ? Qu'il avait vu dans sa vie bien pires horreurs commises par de simples hommes et y avait survécu ? Que s'il y avait bien un humain qui connaissait parfaitement ce dont étaient capables les vampires et les Lycans en groupe, c'était justement lui, du fait qu'il était bien souvent à leurs côtés ?
Mieux valait écourter là le sujet. Il n'avait pas envie de parler de ça ce soir...

Ainsi répondit-il avec un léger sourire gêné.

"Vous avez gagné ! J'ai toujours compté sur ma chance pour me sortir des plus mauvais pas... Mais promets de faire preuve de beaucoup plus de prudence la prochaine fois que je voudrait tenter quelque chose à Galway."

Il s’intéressa alors au nouvel arrivant dont il venait d'apprendre la fonction de médecin et de justicier, d'après les derniers propos de Charlie et Milicent. Surprenant d'ailleurs à quel point le dicton qu'il venait de citer se montrait vrai pour son cas... Il fallait penser à ne surtout pas aller le consulter s'il lui arrivait un jour des bricoles.

Prenant à son tour le verre de whisky qui venait d'arriver pour lui, il s'évertua à son tour de répondre à la question qui lui était posé.

"Ravi de faire votre connaissance Stasi-le-super-héros. En ce qui me concerne, c'est une affaire familiale et personnelle qui m'a amené à Galway. Avant je me contentait de voyager à travers le monde et d'enchainer les travaux divers qui se présentaient à moi."

Tout en portant son breuvage à ses lèvres, il ponctua alors pour conclure avec un certain flegme.

" Mais je dois avouer que votre ville me plait... Je pense que je vais rester ici pour y faire des affaires.

A ce propos... Je ne sais toujours pas ce que vous faites dans la vie Mili !"

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mar 20 Nov 2012 - 20:18

Plus on est de fous et plus on rit...
En mettant les pieds à l'hôtel des Catacombes, Tamara n'en était pas à se faire cette réflexion. Elle défit d'une main les boutons de son manteau noir et en rabattit le col ; il faisait meilleur en intérieur. Elle traîna sa valise jusqu'au comptoir de l'hôtel et se présenta pour obtenir la clé de sa chambre. Avion et train combinés au décalage horaire, il y avait de quoi avoir envie de se coucher...

Aux premières heures du jour le lendemain, elle se mettrait au travail. Elle avait eu l'archéologue en chef, un certain Donald, au téléphone plus tôt dans la journée alors qu'elle était encore en escale à Londres. Il lui avait annoncé que l'hôtel était bien réservé et qu'ils l'attendaient tous avec impatience... sauf qu'ils n'avaient aucun endroit pour qu'elle puise s'installer. Heureusement qu'elle l'avait questionné, sinon il n'aurait rien avoué le lâche. Il croyait peut-être que les reconstitutions et les analyses approfondies ça se fait en plein air sous la pluie ? Du coup, après la visite du chantier, il faudrait qu'elle aille courir une ville qu'elle ne connaissait pas pour réquisitionner un local sain. En y repensant, elle secoua la tête de dépit. Elle n'aimait pas travailler avec des imbéciles et espérait sincèrement que sa première impression était erronée sans quoi sa mission ne serait pas très agréable pour l'équipe qui l'accueillait.

Voilà de quoi compléter le tableau idyllique de son arrivée.
" Nous finissons de préparer votre chambre docteur Brooke. Je peux vous proposer d'aller vous restaurer en attendant. Nous viendrons vous avertir lorsque... "
Elle n'écoutait déjà plus, abandonnant sa valise et son grand manteau au réceptionniste, en gardant que son sac à dos avec elle. Finalement, un verre l'aiderait à décompresser.
Tamara alla s'asseoir au comptoir et commanda un verre de rouge. En attendant que le barmaid la serve, elle se tourna sur son siège pour contempler la salle. Elle ne pouvait que reconnaître que l'hôtel avait un certain cachet et à la vue de l'ambiance et de la décoration du restaurant, elle avait hâte de découvrir sa chambre. C'était sans contexte l'un des lieux les plus originaux qu'elle ait visité. Il correspondait parfaitement au thème annoncé par son nom. Et quoi de mieux pour l'anthropologue pour se mettre dans l'ambiance qu'une crypte.

La jeune femme se mit à observer les gens autour d'elle. Un petit groupe lui sembla très rapidement très hétéroclithe. Elle ne sut dire véritablement pourquoi, pas plus qu'elle n'eut été en mesure de savoir pourquoi, s'emparant de son verre, elle se leva pour se diriger vers eux. Nulle logique, nulle raison dans ce geste... Elle mit cela sous le coup de la fatigue et de l'énervement, même si elle doutait fortement de la conclusion de son raisonnement. Alors au lieu de s'appesantir à chercher une réponse qui ne viendrait pas, elle fit de ce geste une expérience. Par quel moyen serait-elle à même de s'intégrer à ce groupe ? Sur quelle base concrète pouvait-elle s'appuyer ? Ce ne fut pas difficile à définir : l'alcool et la cigarette sont des approches communément employées pour nouer des liens avec d'autres personnes dans des lieux tels que les boites de nuit, les restaurants ou les sorties de cinéma. Cela marchait-il à tous les coups ? A vrai dire, de son expérience personnelle, c'était généralement les hommes qui venaient lui offrir à boire. Mais la sociologue cachée au fond d'elle avait envie de savoir si la même démarche faite par l'autre sexe avait les mêmes répercutions.


Arrivant à la table du quatuor, il était aisé pour eux de deviner qu'elle arrivait d'un long voyage. Loin de l'élégance de Charlie et Milicent, mais également (et heureusement) de l'état physique des deux hommes, Tamara portait un pull rouge en mailles épaisses sur un pantalon de toile marron. Ses cheveux s'étaient emmêlés sous les bourrasques conjugués des ciels anglais puis irlandais.
" Bonsoir mesdemoiselles, messieurs ! " fit-elle avec un charmant sourire. Puis levant son verre : " Puis-je me joindre à vous ? Je n'aime pas boire seule. "
Ce n'était pas particulièrement vrai mais pour donner du crédit à sa demande, elle alla même plus loin : " Je me propose même de vous payer quelque chose si vous me laissez m'asseoir avec vous. Je viens d'arriver et j'aurais bien besoin de compagnie pour me remettre de mon voyage. "

En fait, ce n'était peut-être pas plus mal que sa chambre ne soit pas prête à l'heure. Faire connaissance avec d'autres personnes était toujours très enrichissant.

" Oh, je me présente quand même : Docteur Tamara Brooke, anthropologue funéraire. "

_________________


Dernière édition par Tamara Brooke le Jeu 7 Fév 2013 - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Le restaurant   Mer 21 Nov 2012 - 19:39

La jeune femme laissa échapper un petit rire à la question du Doc tandis qu'elle sirotait son cocktail tout nouvellement arrivé par un serveur qui n'allait pas tarder à être débordé si l'on s'en référait aux vertus de ce merveilleux petit gâteau. Songeant qu'il serait peut-être opportun de lui donner un gros pourboire à la suite de cette soirée qui promettrait d'être éreintante, elle se demanda vaguement ce que ça donnerait de manger un morceau de cup cake devant le barmaid.

"Ouais c'est pas tous les jours qu'on se fait frapper et qu'on voit un bébé venir au monde. Plus jamais ça ! Ja… mais ! Trop de sang et trop douloureux pour moi, ça c'est sûr."

Elle avait hoché vigoureusement la tête. Impossible de savoir si elle avait parlé de se faire frapper, du bébé, voire des deux. Elle écouta Charlie qui fit brièvement une description de ses activités et se tourna vers Gordon qui sembla, quant à lui, un rien plus énigmatique. Ils semblaient avoir tous décidé tacitement de ne pas insister sur les affaires de vampires et lycans tueurs, après tout, nul besoin de gâcher la soirée en la plombant par des souvenirs de vétérans ayant survécu aux nuits de Galway ou d'ailleurs.

"Oh t'as voyagé partout dans le monde ? Genre où ça ? Et c'était quoi l'endroit le plus cool que t'aies pu voir ? Et y a quoi qui te plait ici pour que t'aies envie de rester alors ?"

A sa question sur ses propres activités, elle laissa échapper un gloussement malicieux et termina son cocktail d'une traite.

"Mmmmh… à ton avis, j'ai une tête à faire quel métier ? Et vous deux trichez pas ! Vous savez ce que je fais comme boulot, ce serait pas du jeu… mais vous avez le droit de dire ce que vous imaginiez ce que je pouvais faire dans la vie. Ca me donnera p'têtre des idées pour les années de disette tiens !"

C'est alors qu'une jeune femme s'approcha de leur petit groupe avec un parfait timing, le verre de la jeune Milie étant vide. Elle tapota joyeusement dans ses mains, réalisant que le cadeau fonctionnait aussi bien avec les hommes que les femmes. C'était bon à savoir et prouvait qu'il était réellement magique, leur joli minois n'étant pas uniquement responsables des verres à l'œil.


"Bonsoir ! Un voyage ? Anthropoquoi ? Tamara ? Docteur ? Milie au fait !"

Trop d'informations d'un bloc, Milie risquait de perdre sa capacité d'attention mais qu'importe, elle s'amusait, c'était l'essentiel et avait hâte de savoir si le barmaid était capable de faire d'autres petits cocktails aussi savoureux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: Le restaurant   Jeu 22 Nov 2012 - 21:46

Le doc était maintenant bien confortablement assis et ne comptait plus bouger avant un petit temps. Sa dernière transformation avait laissé d’importantes séquelles et chacun de ses membres étaient encore douloureux. Cela rendait ces gestes pénibles et douloureux.
Le doc avait déjà vécu bon nombre de situation déplaisante depuis qu’il était lycan, nombreux conflits, mais à chaque fois ses capacités de régénérations avaient été suffisante et à chaque fois le pire avait été une course dans les rue de la ville totalement nue, espérant ne croiser personne.

Stasi décida alors d’arrêter de se perdre dans ses pensées, et de se concentrer sur la conversation. Après tout c’était la moindre des choses vu qu’il venait de « s’imposer ».

Celle qui se prénommait Charlie semblait avoir bloqué sur son métier, elle insistait en le fixant les yeux brillants de malice… Étrange, était-ce parce qu’il était médecin ? Stasi avait l’habitude de jouer du « prestige de la blouse », et il savait qu’être médecin avait son petit effet sur certaines femmes, mais là c’était quand même un peu rapide… En plus il avait la désagréable sensation de l’avoir déjà vu… Mais ou ? A l’hôpital sans doute, il croisait tellement de monde.

« Promis Milicent je ne dirais rien, mais ce n’est pas aisé comme devinette. »

Le doc se mit à rire. Puis ils furent interrompus par une autre personne qui vint se joindre à eux. Voilà qu’elle aussi proposait d’offrir une boisson… Ca commençait à être étrange, le doc se demandait s’il n’y avait pas une quelconque arnaque derrière tous ça.

« Enchanté mademoiselle Tamara, et que nous vaut l’honneur de la présence d’une anthropologue funéraire à… Galway… »

Le doc venait de réaliser, il veniat de se souvenir ou il avait déjà rencontré Charlie, c’était durant cette fameuse soirée, ce bal ou il était déguisé en… Batman !
Stasi venait de réaliser que les allusion de la demoiselle concernait sans doute cet soirée, elle l’avait reconnu !

Le russe se retourna pour fixer la jeune femme, on pouvait lire un brin d’affolement dans le regard.

« Charlie, nous nous sommes enfin je… »

A ce moment la serveuse s’approcha avec un plateau sur lequel était posé un verre de vodka à moitié remplit et la bouteille du doc. Stasi ne l’avait même pas vu venir, trop concentré sur son drame personnel. Tentant de se redresser, maladroitement il grimaça de douleur et donna un violent coup sur le plateau. Cela fit voler le verre et la bouteille qui vidèrent une partie de leurs contenus sur Charlie et Tamara.

« Je… Je suis confus… »

C’est tous ce que le doc fut capable de dire en observant les deux jeune femmes

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le restaurant   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le restaurant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Ouverture d'un restaurant sur la Lune...
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» Restaurant : « Le Chien Fou ! »
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LES TERRAINS EXTERIEURS :: 
Forêt
 :: Hôtel des Catacombes
-