AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inauguration du Steel Center

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Milicent
Humain


Messages : 931
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Lun 14 Oct 2013 - 19:04

Meluxine, Charlie, Gordon et Juan

Rester calme. Comment Meluxine pouvait espérer que la rouquine reste calme dans un moment pareil. Et pourtant, à la vision de tout ce que pouvait augurer le centre commercial, ce fut comme magique, Milie se calmant tout aussi sec, se mettant même à chercher la lycanne du regard pour être sûre qu’elle ne rêvait pas.

Elle s’était servie au buffet et, tant qu’à faire, la girl décida de faire de même, soufflant à sa comparse, d’une voix émerveillée.


« T’as vuuuuu tout ce qu’il y a partout ? Tu te rends compte de tout l’argent qu’on va pouvoir dépenser ici ? »

Autant être honnête, la paie de Milie, quand elle ne servait pas à garnir son matelas en prévision des mauvais jours lorsque la jeune femme avait un éclair de génie – c’est-à-dire très rarement – cette paie se dilapidait dans tous les commerces de Galway sans qu’elle n’éprouve le moindre petit remord.  Après tout c’était de l’argent durement et honnêtement gagné non ? Autant en profiter le plus possible.

Ayant attrapé deux canapés et un verre d’elle ne savait pas trop quoi et les tenant tant bien que mal en équilibre, elle se saisit du bras de Meluxine pour aller saluer sa copine Charlie.


« Heeeeey salut copine ! Je vois que t’es bien accompagnée ! Z'êtes choux tous les deux !»

Décochant un clin d’œil tout sauf discret à Gordon et lui lâchant son plus beau sourire, elle continua, d’une voix tout aussi légère.

« C’est super chouette ici hein ! je pensais pas qu’on pourrait faire un truc aussi… aussi… euh… j’en perds mes mots. »

Réalisant soudain qu’il y avait un autre comparse près de Gordon (Juan), elle sursauta, sans perdre son sourire.

« Oh salut ! Z’êtes nouveau dans le coin ? »

Tout en parlant, elle continuait de regarder tout autour d’elle, n’arrivant à poser son regard nul par tant elle était impressionnée. Elle continuait de sautiller sur place, comme une vraie gamine, se retenant de battre des mains uniquement parce qu’elles étaient pleines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain


Messages : 921
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Lun 14 Oct 2013 - 20:54

Prof, Hunter, Gianna

Il avait raison de vouloir apprendre à se débrouiller seul. Mais l'Irlandaise aurait quand même aimé l'aider. Que James prenne cet état de fait avec plus de philosophie depuis le mois dernier où il les avait croisés, Luc et elle, en pleine rue était déjà bon signe.

" Tu as raison en plus... " sourit-elle, ravie de le voir aller bien et de le voir simplement ici.

Elle n'eut guère le temps que de ces quelques mots en réponse au professeur que le lycan leur fit distribuer des coupes de champagne. La jeune femme fit mine d'en boire une gorgée au moment de trinquer. Non qu'elle n'aima pas le champagne, -en réalité, elle n'appréciait pas spécialement cet alcool mais il restait buvable en quelques occasions exceptionnelles. Mais elle n'avait pas envie de boire. Elle n'allait pas gaspiller une coupe en y trempant les lèvres. Bien évidemment, elle ne pensait pas que les serveurs se moquaient de savoir si le verre avait été entamé ou non : ils balançaient tout ce qui n'était pas fini sans s'accommoder d'aucune notion de gaspillage ou de recyclage.

Et après ce petit speech, le chasseur (Hunter) ne trouva pas mieux que de la mettre en avant devant la Gouverneur. Et devant l'Anglais, bien qu'il ne soit pas implicitement concerné par la mise en situation. Il était là tout prêt et en profiter forcement.
Si elle avait pu disparaitre dans les profondeurs de la terre, assurément Juliet l'aurait fait à cet instant. Mais malheureusement son pouvoir ne consistait pas en ça et elle devait rester ainsi plantée à écouter l'élogieux portrait qu'Hunter dressait d'elle. Elle ne souhaitait qu'une chose c'était qu'il s'arrête, qu'il se taise, qu'il n'en dise pas plus. Ce fut finalement bref comme présentation mais trop long à ses oreilles. Du coup, elle se contenta de sourire bêtement, cherchant désespérément ce qu'il lui fallait dire, ajouter ou conclure suite à cette phrase d'accroche présentative.

" Enchantée madame ! "
Elle ne trouva pas plus intelligent, imaginant toujours qu'elle s'enfonçait dans le sol sous ses pieds. De plus, elle ne savait pas si elle devait tendre la main comme il était de coutume de faire en pareille situation. Elle jeta un oeil désespéré à James, tout en maudissant Hunter de lui avoir fait un coup pareil. Il avait le chic pour la mettre mal à l'aise celui-là.

" Je vais devoir vous laisser ; je dois aller me préparer pour le défilé. "
L'idée géniale venait de germer dans son esprit. De quoi changer radicalement de sujet et disparaitre de cet halo de malaise qui l'entourait.
" Tu m'accompagnes James ? "

Elle s'inclina légèrement devant la lycanne (Gianna), ayant retrouvé un sourire plus normalement franc. Puis avec un hochement de tête vers le chasseur de tête (Hunter), elle alla se glisser derrière le fauteuil du professeur pour s'éloigner avec lui.


Dernière édition par Juliet Ahston le Mer 16 Oct 2013 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Lun 14 Oct 2013 - 22:35

Charlie, Juan, et pour finir Milicent + Mexuline que j'ai faillit oublier^^'

Gordon sirotait sa coupe de champagne tout en écoutant sa compagne développer sur les gens qu'elle connaissait déjà. La jeune femme aveugle portait donc le titre bien pompeux de "Gouverneur" ? Il n'aurait jamais cru qu'une ville du genre de Galway ai à s'encombrer d'un tel sens de la hiérarchie... Était-ce purement honorifique ou fallait-il respecter ce titre au pied de la lettre ?... Qu'importe il avait déjà suffisamment croisé le mystère et l'incongru dans cette ville pour ne plus s'étonner de rien. Et il ne fallait pas juger les gens sur leurs titres de noblesse... Ce que lui confirma d'ailleurs Charlie quand elle lui fit savoir l'impression qu'elle avait eu de cette intrigante personne.

Le ton de cette dernière s'assombrit alors quand elle évoqua le professeur. Expliquant comment et pourquoi ce dernier avait finit en fauteuil roulant, elle ressentait une grande culpabilité sur ce qu'il s'était produit... Il savait qu'il ne serait pas vraiment doué pour lui faire penser le contraire, mais au moins essaya-t-il.

Posant une main douce sur l'épaule de sa compagne (Charlie), il se rapprocha d'elle pour rapprocher sa tête de la sienne et lui dire avec gentillesse.

" Moi je pourrais lui en vouloir s'il t'était arrivé quelque chose... Mais je crois que ce n'est pas de cette manière qu'il faut raisonner...

 C'était un accident... S'il faut un coupable, ne cherche pas plus loin que cette bestiole qui aurait pu me priver de toi..."


Il tendit alors sa coupe afin de l'inviter à trinquer avec lui, comme pour sceller un petit pacte qu'il venait de décider.

"... Mais si tu pense que tu as besoin d'affronter son regard, j'irais avec toi à sa rencontre. Je suis sûr qu'il ne t'en veux pas du tout."

Heureusement, l'ambiance s'allégea aussitôt lorsqu'un invité surprise (Juan) vint à leur rencontre pour leur rappeler qu'au final, ils étaient venus ici ce soir pour s'amuser.

" Hey salut Juanito ! Content de te voir en meilleure forme qu'à notre dernière rencontre!

Permets moi de te présenter Charlie. C'est elle la fameuse personne que je comptais passer voir au Bloody Valentine. "


Il remarqua alors que ce dernier scotchait littéralement sur une personne qui était derrière eux. Il eu beau se reprendre et saluer la blondinette, Gordon ne put s'empêcher de se retourner, sans chercher à être discret, pour voir l'objet de cette attention soudaine. Il en revint alors à son interlocuteur avec un large sourire cynique au visage.

" Alooors... Je vois qu'on écoute mes conseils ! "

Une nouvelle voix connue se fit alors entendre. Milicent, comme à son habitude fort peu discrète, et accompagnée de Mexuline n'avait pu s'empêcher de venir à la rencontre de Charlie, et plus indirectement de la sienne. Il aimait bien Mili... Elle avait toujours une manière bien à elle de mettre les pieds dans le plat. Chose qui en aurait agacé plus d'un si cela n'était pas le trait qu'il trouvait justement le plus charmant chez elle. Elle le gratifia d'ailleurs d'un clin d'oeil capable de faire des ravages, chez tout individu de sexe masculin présent dans le périmètre.

Il l'invita alors à s'approcher de lui afin qu'il puisse lui offrir une bise sur la joue, à la fois pour la saluer, et en remerciement pour le petit compliment qu'elle venait de formuler sur le couple qu'il formait avec Charlie.

Il rebondit alors sur la remarque qu'elle venait de faire sur l'endroit où ils se trouvaient.

"... Tant que tu ne perds pas ton charme !

Et c'est toi le chou d'abord ! J'ai bien envie de te placer parmi les petites douceurs du buffet !

Comment allez vous Mexuline ? "


Il offrit un baise main, à mi chemin entre la galanterie et l’exagération humoristique à cette dernière (Mexu). Il laissa alors à Charlie et Juan le soin de s'introduire eux même... Tournure pour le moins hasardeuse quand les sujet d'attention étaient, comme ici, deux charmantes employées de maison close...

_________________
Gordon Theme



Dernière édition par Gordon le Mer 16 Oct 2013 - 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Awel
Humain
avatar

Messages : 216
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mar 15 Oct 2013 - 14:03

Meredith
La jeune femme (Meredith)lui répondit un peu surprise. Luc n'avait pas pensé que sa façon de l'abordé était quelques peu étrange. D'ailleurs il n'avait même pas daigner se présenter, se lançant directement dans le vif du sujet. Si elle ne s'était pas introduite juste avant, il n'y aurai pas pensé. Il allait devoir trouver un moyen de remédier à cela. Mais auparavant il comptait bien répondre à son interlocutrice

C'est vrai que cette inauguration à fait venir des gens des quatre coins de la ville et peut-être au-delà. Si on ne se dépêche pas, il ne restera plus rien à grignoter et nous serons obligé d'aller prendre une table dans l'un des restaurants.

Il eu l'impression que sa phrase pouvait être mal interprétée. Son but était de l'inviter à se rapprocher des buffets, et non pas de lui proposer de se retrouver dans une des enseignes gastronomique. Il croisa les doigts en espérant ne pas passer pour un dragueur de bas étage.

Il saisi l'occasion de parler du défiler pour noyer le poisson.
Je n'ai pas pour habitude d'observer les gens, on doit apprendre beaucoup de chose qu'un dialogue ne nous apprends pas. D'ailleurs, l'inverse est vrai également. Sans notre conversation je n'aurai jamais pu faire ceci : Luc Awel, enchanté Meredith ! Se présenta t'il avec humour un sourire au lèvres.

- Quant au défilé, je crains de ne pouvoir m'installer sur une de ses chaises pour le regarder. A croire que tout joues contre mon sens de l'observation aujourd'hui ! D'ailleurs, pour les lunettes, en plus de donner une certaines classes, elles empêchent les personnes trop observatrice de lire dans mon regard, un peu comme au poker.
Face au sourire de la jeune femme, il remit les lunettes devant ses yeux plus pour le jeu que pour la frime.

Parmi toutes les personnes présentent, il avait décidé de faire de nouvelles rencontres plutôt que d'aller voir les gens qu'il connaissait déjà et cette témérité laissait petit à petit place à une sensation désagréable. Luc interprétait une sorte de rôle, se voulant très à l'aise et à la limite de la séduction alors qu'intérieurement, le tract et le sentiment de paraître ridicule grandissait en lui.

Ceci le préparait assez bien à se qu'il allait devoir vivre plus tard dans la journée, il en était conscient et d'autant plus angoissé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mar 15 Oct 2013 - 15:08

Winnifred, Gordon, Charlie

La foule commençait à arriver et il semblait à Sally qu’il y avait beaucoup plus de monde qu’elle ne l’avait d’abord imaginé près de la nourriture. Alors qu’elle envisageait de se frayer un chemin discret pour attraper quelque chose, elle entendit une voix à côté d’elle lui proposer d’attraper quelque chose. Elle se tourna dans cette direction, elle répondit avec un sourire avant même de voir son interlocutrice :

- Volontiers, c’est gentil de votre part.

La jeune femme ne ressemblait pas du tout à ce que Sally aurait imaginé pour un événement de la sorte, mais cela ne fit que la lui rentre plus sympathique. Vu son amour pour la mode et le shopping, c’était tout de même à se demander ce qu’elle fichait ici.

- Vous êtes là pour l’inauguration ?

Outre l’aspect badin de la question, elle se demandait réellement si certains étaient vraiment là pour ça. Elle avait entendu quelqu’un mentionner la présence du gouverneur de Galway, il y avait sans doute donc quelques policiers, des employés de la Steelcorp, et dieu sait quoi d’autre. L’idée que les forces de l’ordre soit sur place la rassurait un peu, bien que le mot « inquiète » ne soit pas celui qui résume le mieux le tempérament de Sally. Elle s’habituait plus que largement à sa nouvelle vision de la ville.

Alors qu’elle se décalait pour laisser passer un affamé, elle bouscula légèrement quelqu’un qui ne se trouvait pas dans son champ de vision (Gordon). Décidément, il y avait trop de gens ici ! Elle se reprit néanmoins immédiatement.

- Désolée ! Il y a pas mal de monde, je ne vous avais pas vu…

La jeune femme (Charlie) qui accompagnait apparemment celui qu’elle avait bousculé lui était familière. Elle sourit à son adresse, si elle ne se trompait pas après tout elles étaient collègues, même si Sally ne s’était jamais attardée suffisamment au Bloody Valentine pour y croiser réellement du monde. Son regard se déroba un instant de la scène pour chercher le moyen de s’éloigner de cette foule le plus rapidement possible. Mais apparemment, les gens se pressaient de plus en plus à l’intérieur, l’heure du défilé devait approcher.
Elle revaudrait tout cela à sa grand-mère, c’était juré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mer 16 Oct 2013 - 2:23


Gordon, Juan, Milicent, Meluxine, Sally


Charlie fixait sa coupe de champagne, ruminant sa culpabilité et ses questions, mais Gordon se rapprocha d’elle, se faisant rassurant et doux. Relevant la tête pour le regarder, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle aurait voulu tout réfuter, lui dire que c’est elle d’abord qui avait choisis d’aller voir cette bête, que sans ça, rien de tout cela ne se serait sans doute produit, mais son amoureux avait sans doute raison, ou du moins il arrivait en ce moment précis à faire choisir la facilité à la blonde, de rejeter tout entre les mains des circonstances et du destin. Soit, elle allait ranger tout cela dans un placard et ne plus y penser… pour la soirée du moins.

- Bin… sans affronter quoi que ce soit, si l’occasion se présente, j’aimerais bien prendre de ces nouvelles, peut-être… oui.

Merci.


Elle se rapprocha rapidement pour déposer un petit bisou sur le bout du nez de Gordon pendant que celui-ci était encore près d’elle. Ses joues se colorèrent légèrement tandis que l’anglaise remettait son nez dans sa coupe histoire d’en siroter un peu le contenu. C’est alors qu’un inconnu (Juan) les approcha, ce qui permit à Charlie de constater qu’il y avait plus de monde qu’à leur arrivée, trop concentrée sur le professeur et Gordon, elle ne s’était presque rendu compte de rien. Souriant pendant que les deux hommes se saluaient, Charlie nota rapidement que le jeune homme n’était pas trop du type Irlandais, il y avait vraiment des gens d’un peu partout dans cette ville, on avait beau vanter le multiculturalisme de Londres, Galway avait aussi pas mal à offrir de ce côté, enfin si on comptait en plus de tout cela la faune un peu particulière qu’elle abritait avec les vampires, les lycans et les pseudo victoriens qui se promenaient toujours en carrosses dans ces vieilles rues pavées.

La blonde tiqua sur le ''fameuse personne'' qu’il comptait passer voir, se retournant à peine vers son compagnon, elle esquissa un petit sourire doux avant de poser son regard pâle sur l’homme qui se présenta à elle à son tour.

- Enchantée, monsieur Valiente.

Remarquant qu’il (Juan) avait louché derrière elle, Charlie allait imiter Gordon de façon un peu plus subtile pour voir de qui ou quoi il s’agissait, le blondinet ayant piqué involontairement sa curiosité en parlant de conseils, lorsque l’anglaise reconnue deux têtes qui s’approchaient de leur petit trio. Milicent vint les saluer, accompagné, ou plutôt tirant le bras de Meluxine.

- Bonsoir les filles !

Rougissant légèrement au petit compliment de son amie, Dickens rendit un large sourire à la rousse en guise de remerciement.

- Oui, j’avoue qu’ils ont pas lésinés avec leur nouveau centre commercial. Ça fera de nouvelles boutiques à explorer, je te filerai un coup de main si tu veux.

Lâchant un petit rire, Charlie pouvait bien voir dans quel état était Milicent, la pro-shoppineuse découvrait un nouvel antre de l’achat, tout nouveau, tout beau, la blonde arrivait bien à comprendre l’excitation de son amie. Laissant la discussion s’entamer avec les autres convives, Charlie sirotait tranquillement son champagne, lorsqu’une autre personne (Sally) s’intégra un peu malgré elle au petit groupe qu’ils formaient tous pour l’instant. Ne reconnaissant pas immédiatement la jeune femme qui venait de bousculer involontairement Gordon, Charlie se souvint rapidement de l’avoir déjà croisé quelque part, mais où ? Ah ! C’était une collègue du Bloody, non ? Enfin en quelque sorte même si elles n’étaient pas dans le même secteur à proprement parler.

- Bonsoir, je… hmm, vous êtes la musicienne au Bloody non ? Euhm… Sally si je ne m’abuse ?

Il était rare que Charlie croise des collègues de travail, surtout parce que Kain aimait bien tous les faire bosser comme des malades, ou alors c’était juste elle… M’enfin, elle avait mis un peu de temps à la reconnaître, mais se souvenait de la violoniste, après tout, elles partageaient un peu la même passion, la musique, c’était assez pour que Charlie se la remémore.

- Je ne vous avais jamais croisé encore, mais je dois vous avouer que vous êtes douée. Plus intéressant de vous écouter vous que la musique qu’ils passent en boucle d’ordinaire. M’enfin, je ne vais pas vous assommer non plus avec le travail ce soir.

Charlie lui sourit, mais elle avait l’impression d’avoir trop parlé, un peu trop enthousiaste avec cette histoire de collègue de travail et de soirée d’inauguration probablement.   Elle ne voulait pas non plus ennuyer la jeune femme, elle qui d’ordinaire était un peu plus réservée avec les inconnus. Si ça se trouvait, la violoniste ne la reconnaissait même pas. C’était tout à fait possible puisque Charlie était de service derrière un bar et n’y bougeait que très rarement.

Décidant d’imiter Mili, Charlie se décala quelque peu vers le buffet pour choisir un petit morceau à grignoter un attendant le défilé, écoutant les autres discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan-Carlo Valiente
Humain
avatar

Messages : 65
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mer 16 Oct 2013 - 20:31

Gordon, Charlie, Milicent, Meluxine, Sally

" Alooors... Je vois qu'on écoute mes conseils ! "

Juan avait été aussi discret qu'un pokemon légendaire, le couple (Gordon et Charlie) n'avait eu aucun mal à repérer la cause du bug de l'espagnol. Il décida de feindre l'innocence totale et ne releva pas la pique de Gordon.

- Enchantée, monsieur Valiente.

Juan sourit derechef à Charlie.

- "Je propose qu'on se tutoie si ça ne vous dérange pas, je ne me sens pas si vieux que ça."

Il avala quelques gorgées de champagne pour se donner une contenance, en espérant que l'épisode "Juan louche sur une convive" serait chassé par autre chose. Son vœu fut exaucé avec l'arrivée d'une jeune femme totalement surexcitée (Milicent), suivie par une seconde (Meluxine), plus réservée. Visiblement le shopping ne faisait pas partie de ses activités préférées, contrairement à la rousse (Milicent).

Juan resta silencieux pendant qu'ils se saluaient les uns, les autres, n'osant trop interférer. Mieux valait garder le silence et intervenir s'il le fallait. Ce ne fut d'ailleurs pas bien long, Milicent lui adressa rapidement la parole.

« Oh salut ! Z’êtes nouveau dans le coin ? »

La phrase avait été débitée d'un trait, Milicent semblait tellement excitée par cette inauguration qu'elle sautillait carrément sur place, comme une gamine. Juan l'observa, perplexe, avant de répondre.

- "Oui, je suis arrivé il n'y a pas longtemps ici. Le coin est charmant."

Il se retint de rajouter une remarque sur les être surnaturels qui peuplaient la ville. Il ne connaissait personne ici, ce n'était pas le moment de créer un incident diplomatique.

Puis il ajouta à l'intention de Meluxine et Milicent :

- "Juan-Carlo, enchanté."

Juan tendit la main pour prendre un petit four et l'avala pensivement. Il ne connaissait absolument rien à la ville. Son histoire, sa situation politique, son activité économique. De même, il ne connaissait des vampires et des lycans que les stupidités des films. Et la Steel Corp lui était inconnue jusqu'à ce qu'il mette la main sur un flyer. Il allait devoir prendre des leçons de rattrapage s'il voulait continuer à vivre ici.

Il fut interrompu quand quelqu'un (Sally) bouscula Gordon. Il resta interdit en s'apercevant qu'il s'agissait de la rousse qu'il avait remarquée tout à l'heure. Sa chevelure était vraiment exceptionnelle, mais de près, il fut surtout marqué par l'expressivité de son regard et la couleur de ses yeux. Il en resta muet et espéra que Gordon ne remarque rien, ou tout de moins qu'il ne dise rien.

Visiblement Charlie la connaissait de vue, travaillant toutes les deux au Bloody. Juan les écouta d'une oreille distraite, absorbé par la contemplation des yeux de Sally. En son for intérieur, il se dit que si l'Irlande devait ressembler à une femme, ce serait à elle.

Il se ressaisit et pour éviter de paraître trop niais aux yeux de Gordon ou de quiconque se serait aperçu de son manège, adressa la parole à Milicent, d'un ton dégagé.

- "Vous travaillez dans quelle branche d'activité ?"

C'était un peu bateau, mais il avait appris ça de son père aux soirées mondaines auxquelles sa famille était conviée. Les personnes invitées à ce genre d'événements aimaient bien parler de leur métier.

Juan porta son verre à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mer 16 Oct 2013 - 21:31

Sally et le groupe Juan/Gordon/Charlie de vue, Juliet et le prof de vue, Gianna et Hunter en direct

Winnifred eut à peine le temps de bredouiller une réponse à la jeune femme rousse (Sally) que cette dernière fut happée par un groupe d’individus en goguette qui ne sembla même pas remarquer sa présence, et ce malgré la couleur de sa chevelure pourtant difficilement ratable.

Qu’à cela ne tienne, elle ne les intéressait pas, he bien ils ne l’intéressaient pas non plus ! Abandonnant là sa première tentative de contact humain, la jeune femme décida de se focaliser sur sa meilleure amie qui ne lui avait jamais fait défaut : la nourriture. Se servant un petit assortiment de snacks à l’air fort appétissant, elle s’éloigna ensuite de la foule agglutinée devant le buffet pour pouvoir déguster son butin en toute tranquillité… C’est alors qu’elle aperçut Juliet se dirigeant vers la scène en faisant rouler le fétichiste du thé (le prof). Son père peut-être ? Elle lui adressa un petit salut de la main avant que son regard ne dérive par inadvertance vers la flamboyante Mme la Gouverneur, qui portait un bouquet bien garni.

La jeune fille regarda ses bras chargés de victuailles et ressentit un petit pincement au cœur : non mais que faisait-elle, l’agent de police au service de la municipalité en pleine possession de ses moyens à s’empiffrer dans son coin alors que la pauvre dame aveugle devait se dépêtrer avec des fleurs et sa canne ?

Se sentant honteuse devant sa propre goinfrerie, Winnie se rapprocha à nouveau du buffet en soupirant, posant ses provisions sur un coin de table avant de s’approcher de cette femme qui lui faisait diablement peur.

Bien le bonjour madame la Gouverneur ! Je me présente, agent Finnegan, je travaille avec votre frère…
Etait-il vraiment nécessaire de le préciser étant donné que techniquement tous les flics étaient un peu obligés de bosser avec Giacometti mâle?

Vous me semblez bien encombrée, si vous le permettez je vais récupérer votre bouquet et le faire mettre en lieu sur jusqu’à ce soir, vous n’aurez qu’à passer le récupérer chez le fleuriste avant de partir !
En voilà une initiative mignonne et altruiste ! La jeune fille remarqua alors un homme qui semblait tenir compagnie à l’officielle (Hunter), et ne sachant pas quoi lui dire, elle se contenta de lui sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mer 16 Oct 2013 - 22:07

Professeur, Hunter, Juliet, Winnifred

La discussion allait bon train, et Gianna ne savait presque plus où donner de la tête.

Ne soyez pas si dur envers vous-même, répondit-elle au professeur en fauteuil, le don n’a rien à voir avec ça, le maniement d’une aide demande de la pratique, vous n’avez pas idée du nombre de tibias que j’ai pu défoncer avec ma canne, plaisanta-t-elle pour détendre l’atmosphère.

Se tournant ensuite vers Hunter, elle reprit :

Un toast, quelle excellente idée ! Je dois reconnaître que la construction de ce site est une excellente initiative de la part de la Steel Corp et que cela sera très probablement fort bénéfique pour la ville, d’autant que nous ne pouvons pas spécialement compter sur les fonds municipaux étant donné le contexte économique actuel…  
Cette remarque était destinée à rebondir sur la remarque du professeur concernant la  « chance » de Galway d’avoir la Steel Corp, car la lycane demeurait sceptique en son for intérieur, car le bruit courrait que cette société bien propre sur elle cachait en réalité des desseins bien moins reluisants… Mais en attendant de tirer cela au clair, pourquoi ne pas profiter de leurs capitaux ?

La jeune femme qui lui avait été présentée (Juliet) comme une recrue prometteuse prit soudain la poudre d’escampette, entrainant l’homme à roulettes (Prof) dans son sillage : avait-elle quelque chose à se reprocher ou bien était-elle victime de son stress ?

Désormais seule avec Hunter, elle dit en souriant :

Ha, la jeunesse…  Je me souviens, il y a quelques années de cela, j’étais complètement mortifiée à l’idée de m’exprimer en public ! Heureusement que ce n’est plus le cas maintenant, conclut-elle en souriant alors qu’elle sentait une nouvelle présence humaine s’approcher, l’agent Finnegan, une petite jeune fille à la voix pas tout à fait rassurée… Finnegan, ce nom ne lui était pas inconnu, son frère lui en avait parlé, mais à quel sujet déjà ? Cela lui reviendrait plus tard.

Ho, quelle gentille attention, répondit-elle à la proposition de la jeune fille en lui tendant précautionneusement son bouquet, c’est très aimable à vous mademoiselle…

Alors que la jeune fille s’éloignait pour assurer la sécurité de ses fleurs,  elle se tourna vers Hunter :

Votre collègue m’a parlé de défilé il me semble ? Auriez-vous l’amabilité de m’y amener et de me trouver un siège positionné stratégiquement à côté d’une bonne âme qui accepterait de me le commenter ? C’est ce que vu ma situation, je ne pourrais pas profiter de grand-chose, conclut-elle en prenant une mine mélancolique. La mode, les chiffons, le maquillage, autant d’artifices de la féminité qu’elle n’aurait jamais la joie de connaître, ni même de comprendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Jeu 17 Oct 2013 - 8:40

Professeur, Gianna, Juliet, Winnifred

Juliet était toute gênée par la présentation que Hunter avait faite d'elle au Gouverneur. Elle n'était pas à l'aise avec les mondanités et les personnes ayant un certain pouvoir. C'était une des caractéristiques de la jeunesse, mais avec le temps elle s'y fera. Juliet s'excusa et partit avec le Prosseur J.M. vers le défilé. Le Lycan allait parler à Gianna Giacometti quand il fut interrompu par une jeune demoiselle extrêmement mal habillé avec les cheveux roses (Winnifred). Elle se présenta rapidement et elle était de la police et elle travaillait avec le frère de Gianna qui était un vampire selon les souvenirs de Hunter. Puis la lycanne proposa de "regarder" le défilé. Le chasseur eu tout à coup une affreuse révélation, il n'avait plus pensé que Gianna était aveugle véritablement. Elle avait de telle capacité qui palliait son handicap qu'il n'avait pas réalisé qu'elle ne pourrait rien voir du défilé. Il fallait trouver une solution rapidement et l'agent teint en rose ferait très bien l'affaire.

- Merci de votre aide agent Finnegan ! D'ailleurs je vous cherchais, vous allez vous installer auprès de mademoiselle le gouverneur pour lui décrire le défilé. Vous serez ainsi chargé de sa sécurité et en plus de la divertir. C'est ce que nous avions convenu pour que mademoiselle Giacometti puisse profiter au mieux de l'inauguration de notre centre. Allez vite apporter le bouquet au fleuriste et dites leur que vous venez de ma part. Il se tourna alors vers le gouverneur. Je ne pourrais malheureusement pas faire cette présentation pour vous, on m'attend en coulisse pour le bon déroulement du défilé.

Et voilà ! Il suffisait de faire croire que tout était prévu et de paraitre aussi détendu que possible. Hunter ne faisait pas un cadeau à la petite Finnegan, mais il s'en fichait éperdument, ce n'était qu'une humaine après tout.

- Puis-je vous donner le bras mademoiselle ? dit-il à Gianna en joignant le geste à la parole. Vous avez une place de choix au plus près de la scène. Il est prévu, si vous le désirez, que vous passiez ensuite dans les coulisses pour que vous puissiez toucher toutes les robes du défilé. Et si une ou plusieurs des créations vous plaisent, la Steel Corp se fera un plaisir de vous les offrir.

Il accompagna ainsi Gianna dans le carré réservé au VIP. Il attendit le retour de la jeune Finnegan, les servit toutes deux en champagne et en petits burgers et s'en alla rejoindre les coulisses.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William O'Quinn
Humain
avatar

Messages : 25
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Jeu 17 Oct 2013 - 18:46

Anne Eloïse, Elliot et Mary, Gianna et Hunter de vue.



C'est d'un voix douce où chantait un délicat accent français que lui répondit la jeune fille (Anne Eloïse), William fut soulagé de la voir sortir de ses pensées pour lui serrer la main. C'est qu'il aurait eu l'air bête, avec sa main tendue ! La demoiselle faisait partie de ces quelques têtes étrangères au regard du pâtissier et pour cause, elle venait tout juste d'arriver. Etait-elle au courant des étrangetés que l'on voyait à Galway ? Mieux aurait-elle été capable de l'éclairer à ce sujet. William l'aurait volontiers assommée de question mais tout bien réfléchit ce n'était pas une très bonne idée pour entamer une conversation. Il se contenta donc de lui demander si elle savait ce qu'il y avait au programme, mais avant qu'elle n'ait pu répondre un jeune homme (Elliot) s'était approché d'eux.
William commençait à bien connaître le jeune Elliot, il venait souvent le voir à la boutique, et il était d'ailleurs très friand de berlingots, ces petits bonbons aux couleurs vives et aux délicieux parfums de fruits confits. Ayant une grande mémoire des visages, William retenait assez facilement les goûts et habitudes de ses clients. Et Elliot ne lui avait pas caché longtemps que son travail au Bloody Valentine était épuisant. Le pâtissier n'y avait jamais mis les pieds, mais il était dévoré par la curiosité : Un patron tyrannique, quoi de plus amusant pour égayer une soirée ?

-Elliot ! Comment vas-tu ? Pas trop fatigué ? Demanda le pâtissier avec une pointe d'ironie dans la voix tandis qu'il tendait la main au jeune homme.

Il haussa cependant un sourcil en le voyant s'incliner. Ce devait être une habitude par chez lui... Mais pour William, on ne s'inclinait que devant une illustre personne ou un monarque ! Et il n'avait pas l'impression d'être illustre de quelque manière que ce soit et ne comptait pas porter un jour une couronne ! Après s'être présenté à Anne Eloïse, Elliot répondit à la question de William, qui hocha la tête avec un grand sourire.

-Un défilé ? Super ! J'adore les défilés ! Enfin je crois... A vrai dire je n'en ai jamais vu ! Mais ce doit être divertissant, j'en suis sûr ! Et si nous allions trouver des places ?

William était parfois... Non William était toujours difficile à suivre, excentrique et bavard qu'il était et pourtant, il ne leur avait pas encore fait de démonstration de son incroyable capacité à passer du coq à l'âne dans une conversation.
Il invita Elliot et Anne Eloïse à s'approcher des rangées de chaises disposées de chaque côté de l'estrade, et se tourna vers la jeune fille.

-Vous dites qu'il y aura un discours ? Qui le prononcera ? Navré, j'arrive un peu comme un cheveu dans un jeu quilles ! Ou un chien sur la soupe... Je ne sais plus... Bref !

Certains sièges, situés dans les premiers rangs, semblaient réservés à l'élite de la ville, des personnes connues ou influente, et il valait mieux ne pas tenter d'aller voler l'une de ces places. Y jetant un coup d'oeil, William remarqua une jeune femme aux cheveux blonds étrangement coiffés en dreadlocks (Mary), assise seule au dernier rang. Il jeta un regard aux deux autres (Elliot et Anne Eloïse), et s'approcha alors de la rangée de sièges pour aller s'asseoir.

-Bonjour ! Ces places sont libres ? Demanda-t-il en désignant trois sièges.

Attendant sagement une réponse, William releva simplement la tête un instant pour voir la gouverneure (Gianna) s'installer à un siège et un homme (Hunter) disparaître dans les coulisses. Le défilé n'allait peut-être pas tarder à commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
avatar

Messages : 235
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Jeu 17 Oct 2013 - 21:11

Juliet ne particulier vu que le prof part avec elle les autres (Gianna, Hunter)pas directement sauf pour le "au revoir"


Plus le temps passait, plus il y avait du monde, cela ne mettait pas James totalement l’aise. Lui dans ce fauteuil roulant face à une foule de plus en plus compacte, le professeur se sentait de moins en moins dans son élément.
Les quelques incidents qu’il avait vécus depuis son arrivé dans la ville l’avait rendu un tantinet agoraphobe. Il aimait avoir l’opportunité de disparaître vite fais en cas de problème, depuis qu’il était sur se fauteuil James se sentait diminué, et tous le temps en danger.

Mais alors qu’il tentait de lutter contre ses angoisses intérieures, une phrase dite par l’individu qui lui avait offert un canapé le stoppa net dans son vagabondage. Lorsque Hunter parla de la Steel et de la douce Juliet, il laissa sous-entendre que la jeune femme avait des qualités inattendues.

Le sang de l’Anglais ne fit qu’un tour, déjà un millier de questions et d’hypothèses se bousculaient dans sa tête. Et si ce fameux Hunter ne parlait pas de compétences intellectuelles, ou de sens esthétique ou architecturale… non et s’il parlait de son don, de sa capacité à apprivoiser les flammes ? Les yeux de James s’ouvrirent en grand, et alors qu’il allait commencer à se focaliser sur la discussion, de nouvelles paroles vinrent de nouveau chambouler son esprit. Défilé de mode ? Juliet ? Se préparer ? Venir avec elle ?

James n’eut pas le temps de répondre à son interlocuteur. Ses joues devinrent rouges, et il se laissa faire alors que sa douce ravisseuse commença à le tirer du groupe.

« Heu… bonsoir tous le monde… ravi d’avoir fait votre connaissance… »


Bredouilla-t-il. Et alors que le duo s’éloignait on pu entendre le professeur tenter de chuchoter ces quelques mots à Juliet.

« Heu on va ou ? Heu tu vas défiler ?... Tu vas… enfin tu vas m’emmener la ou tu te prépares ? Heu tu veux dire ou tu te changes… nan mais parce que bon enfin quoi… »

L’anglais tentait de garder un minimum de contenance, mais la chose n’était pas évidente, encore une fois l'éducation stricte du professeur luttait avec son coté masculin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Jeu 17 Oct 2013 - 21:25

Une douce voix féminine retentit dans les hauts parleurs du centre :
Ladies and gentlemen, nous avons le plaisir de vous annoncer que le défilé commencera dans 5 minutes…

Le temps pour les intéressés de prendre place sur un siège et pour les autres de prendre une place de choix au niveau du buffet, et les rideaux blancs séparant le backstage de la scène s’ouvrirent tandis que la voix annonçait :

Mesdames et messieurs, voici quelques modèles présentés par la créatrice Daisy Whitaker, la propriétaire de la boutique Daisy’s située au deuxième étage!

Les mannequins commençaient à défiler, présentant des robes très féminines confectionnées dans des étoffes de premier choix, marchant en cadence sur   une musique électro-baroque :

Les modèles du défilé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Broekheart
Ondin
avatar

Messages : 72
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Ven 18 Oct 2013 - 5:14

William, Anne-Eloïse et Mary


Elliot fut assez charmé par la voix à l'accent si particulier de la jeune femme, qui semblait s'appeler Anne-Eloïse d'Aliancourt. Un nom qui sonnait très noble, et français, ce qui expliquait autant l'accent plutôt agréable à écouter, et l'aura noble et gracieuse qui entourait la jeune femme (Anne-Eloïse). Pourtant, Elliot avait tendance à se méfier des personnes qu'il ne connaissait pas, les apparences étaient trompeuses à Galway, et n'importe qui pouvait cacher une personnalité bien plus sombre... Lui-même en était un bon exemple. Qui pouvait deviner que sous ses airs timides de jeune homme bien élevé se cache une créature marine qui, si elle se sent en danger, peut vous arracher un bras, vous noyer, ou vous déchiqueter la gorge ? Certes, l'ondin en question ne l'avait jamais fait, mais il savait qu'il en avait les capacités.

Mais peu importe, pour l'instant, il était entouré d'Anne-Eloïse et de William, et se sentait bien. Il trouvait toujours aussi amusant cette façon qu'avait le pâtissier (William) de passer du coq à l'âne, et de toujours parler avec enthousiasme de tout. Elliot le voyait comme un grand optimiste, peut-être un peu fou, mais très sympathique.


- J'ai hâte que les boutiques ouvrent personnellement, je ne sais pas encore quels genre de boutiques sont installés ici, alors je suis curieux de les découvrir. D'ailleurs, Mr.O'Quinn, avez-vous songé à ouvrir une seconde boutique ici ?

Cette question était plus pour faire la conversation qu'une véritable question, mais l'ondin (Elliot) était quand même curieux d'en connaître la réponse, et surtout, la manière dont William allait répondre. Celui-ci (William) décida d'ailleurs qu'il était temps de s'installer pour admirer le défilé. Elliot échangea un sourire avec Anne-Eloïse, et ils suivirent l'excentrique marchand (William).

William choisit les places du fond et demanda à une jeune femme si les places étaient disponibles. C'était une jeune femme (Mary) qui semblait plus âgée qu'Elliot, en tout cas plus mature, et qui avait d'étonnants cheveux en dreadlocks. L'ondin n'était pas fan de ce genre de coiffure, mais pourquoi pas. Cela dit, il sentait comme un sentiment de malaise monter en lui en approchant cette femme (Mary). Préférant ne pas prendre de risque, il laissa William s'installer à coté d'elle, puis laissa Anne-Eloïse passer pour qu'elle se mette à coté du pâtissier, et s'installa enfin à coté d'Anne-Eloïse. Elliot trouvait ce sentiment de malaise étrange... Pourquoi le ressentir près de la jeune femme inconnu (Mary), et être au contraire très bien aux cotés de la belle française (Anne-Eloïse) ? Il n'y comprenait rien...

Ses pensées furent interrompu par une voix qui annonça le défilé, et le commencement de ce dernier. Elliot admirait les robes qui étaient présentés, elles étaient très belles selon lui, et contrairement aux modèles qu'on pouvait voir à la télévision, c'était tout à fait portable ! Il se pencha doucement vers sa voisine (Anne-Eloïse) et murmura, assez fort cependant pour se faire entendre.


- C'est très joli n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Ven 18 Oct 2013 - 17:50

Prof

Tandis qu'ils s'éloignaient, roues du fauteuil grisant subtilement sur le sol à côté des bruits sourds et rapides des talons de la jeune femme, le professeur réalisa alors où Juliet comptait l'amener.

" Oui je vais défiler... grande idée pas vrai ?! Mais j'avais envie d'essayer et ça ne va être que pour une robe. Donc si je suis ridicule, ça ne sera pas pour longtemps. " conclut-elle en riant.

Elle l'amenait à l'arrière de l'estrade où elle devait s'habiller. Les autres modèles, celles qui passaient avant elle, étaient déjà prêtes ou finalisaient maquillage et coiffure. Pour sa part, l'Irlandaise ne changerait que de tenue.

" Je crois que je suis en retard... Je te laisse regagner les rangs de devant. Tu profiteras mieux du spectacle qu'en restant ici. "

Elle n'avait pas beaucoup de temps, ainsi que l'annonça la voix dans les hauts-parleurs. Aussi s'en tint-elle à l'essentiel. James aurait pour sa part le temps de cogiter sur ses paroles durant le défilé d'où qu'il décida se placer pour en profiter ou non.
Elle regarda donc rapidement autour d'elle et constatant que la voie était libre, elle se pencha vers lui pour que ses mots ne s'adressent véritablement qu'à son interlocuteur :
" Si ce n'est pas déjà fait, surtout ne dis pas ton nom à Hunter, le grand blond de tout à l'heure. Déjà qu'il n'aime pas les humains normaux, ne lui donne aucune raison de se poser des questions sur toi... "
Bon, elle espérait ne pas faire de faux pas qui pourrait amener que ça soit à cause d'elle que le lycan (Hunter) s'intéresse d'un peu trop près à l'Anglais (Prof).

" Et pour les questions... ben ça attendra qu'on soit tranquille et loin d'oreilles indiscrètes. Promis ! "
Sur ces mots et après un baiser fugace, elle laissa là le zoologiste. Elle fila récupérer une longue robe crème, s'engouffra dans une cabine et s'activa à retirer ses propres vêtements pour passer la création de Daisy Whitaker qu'elle avait choisi.

La musique commençait à peine quand elle eut terminé. Elle arrangea sa tresse tout en grimpant les marches qui menaient vers l'estrade. Son palpitant battait un peu plus à chaque degré qu'elle montait. Voilà une drôle d'idée qu'elle avait eu. Ça ne semblait pas si compliqué... en théorie. Mais lorsqu'elle passerait le rideau, elle n'aurait pas un espace vide en face d'elle comme durant les répétitions qu'elle avait faites durant l'après-midi. Il y aurait des gens, des inconnus et des connus qui la regarderaient. Plus la robe que toi, se rassura-t-elle. Sauf si tu tombes ou la déchires, se moqua sa petite voix perfide.
Et puis ce fut le signal. A son tour d'entrer sur scène. Plus le temps de tergiverser, plus le temps d'annuler et de faire demi-tour.

Un pas, puis un autre. Regarder où elle allait. Tête droite et toujours le sourire. Cela faisait beaucoup de choses à penser dans un laps de temps si incroyablement long et court à la fois.
Mais la robe était légère et la lumière la rendait plus belle encore qu'elle n'était. Un perlage délicat habillait la poitrine et épousait la courbe des omoplates en des arabesques inspirées des fleurs. Juliet finit par oublier ses appréhensions, sentant le drapé fluide accompagné le moindre de ses pas comme une caresse subtile d'encouragement. Cela lui allait-il ? Peu importait presque, car elle s'y sentait bien et finalement ce fut suffisant pour la rendre naturellement souriante et dissiper ses craintes d'échec.
Robe type Empire:
 

Elle fit son petit tour de présentation, presque à la manière des plus habituées qu'elle, sans ce côté guindé et parfois coincé qu'on retrouvait chez les mannequins professionnelles. Elle ne vit personne ou ne reconnut tout du moins personne en particulier dans ce défilé de visages devant ses yeux. Elle ne vit ainsi pas où s'était placé son ami (Prof), ni que Winnie faisait partie des spectateurs. C'était difficile de se concentrer sur l'autour de soi, quand il fallait déjà penser à ce qu'on faisait pour bien le faire.

En ressortant de l'autre côté de la scène, elle laissa échapper un soupir mêlant soulagement et contentement. Retournant dans la partie coulisses à proprement dite, Juliet ne se départait pas de son sourire, alors qu'elle voyait déjà les hommes en train de se préparer à leur tour.
Dommage qu'il lui faille retirer cet atour... !

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Ven 18 Oct 2013 - 18:47

Charlie, Juan, Milicent, Meluxine et Sally

Gordon laissait tout ce petit monde faire connaissance, et sirotait sa coupe de champagne d'un air détaché. Il n'était jamais à l'aise quand il s'agissait de parler shopping. Il se sentait au mieux dans des tenues simples et avait toujours des gouts précis quand il s'agissait de bien présenter. Inutile de préciser donc que courir les boutiques n'était pas vraiment son truc. Si Charlie et Milicent jouiraient à présent d'un magnifique temple de la mode pour partir en quête de fanfreluches, lui c'était plutôt un autre genre d'édifices qu'il aimait découvrir, et des trésors bien différents qu'il aimait chasser...

Bref, notre ami voyait plus en cette soirée une occasion de faire plaisir à sa compagne, de s'amuser un peu et de rencontrer de nouvelles têtes. Ce qui ne tarda pas à arriver d'ailleurs, quand il sentit quelqu'un heurter son dos ce qui lui fit renverser de son breuvage sur ses mains, et manqua bien d'asperger le reste de ses compagnons. Ce qui ne manqua pas de lui arracher un léger "hélaaa !" de surprise, bien plus amusé qu'agressif.

Il se retourna alors pour constater que l'inconnue en question (Sally) n'était autre que la charmante demoiselle à chevelure rousse, que Juan n'avait pu s'empêcher de remarquer. Il lui adressa donc un sourire plein de charme et de douceur, comme lui seul savait les faire. C'est ensuite avec petit rire gêné suivi de sa voix naturellement voix suave et posée, qu'il s'adressa à elle afin de dédramatiser la situation.

" Ne vous excusez pas, je vous en prie... Sans ça, on aurait probablement jamais eu l'occasion de se dire bonjour.

...

Bonjour ! "


Toujours souriant, il se saisit d'une nouvelle coupe de champagne pour l'offrir à la nouvelle arrivante, visiblement beau joueur après cette bousculade.

Charlie pendant ce temps avait visiblement reconnue la jeune femme et entama la conversation avec cette dernière. Il apprit donc avec étonnement qu'elle était en fait musicienne dans l'établissement où elle même travaillait et était plutôt content de constater que sa compagne ne côtoyait visiblement pas QUE des psychopathes au Bloody Valentine.

Celle-ci évoqua d'ailleurs l'envie de ne pas "assomer" plus longtemps sa collègue avec le travail, ce qui lui donna une occasion de revenir lui même dans la conversation. Avec cynisme, il fit alors remarquer. (Principalement à Charlie)

"... oui. Il me semble que vous ayez déjà bien assez de Kain pour ça...

Et puis nous n'avons pas encore présentée mademoiselle à nos amis ! "


Il posa alors délicatement son bras contre la taille de Charlie, afin de l'entrainer avec lui, tandis qu'il présentait les autres membres du groupe, qui faisaient connaissance entre eux, à la jeune femme.

De manière très théâtrale, il indiqua de sa main libre, chaque personne qu'il passait en revue (Milicent, puis Meluxine)

" Tu connais déjà ma douce et tendre Charlie... Permet moi de te présenter également la magnifique et sensuelle Milicent ! Une amie précieuse pour nous deux.

...

La très troublante et fatale Meluxine... Que l'on voit moins souvent mais dont j'espère qu'elle me laissera dire d'elle qu'il s'agit d'une amie ! "


Il adresse un petit sourire doux et amical à cette dernière, comme pour lui demander confirmation de ses propos. Sa main passe alors à la personne suivante (Juan).

"Et voici ... euh..."

Son visage passe instantanément de la jovialité, à la plus grande interrogation sur ce qu'il allait bien pouvoir dire. Il est vrai qu'il ne l'avait vu qu'une seule fois...  Et il n'était pas sur que le présenter comme l'homme qui s'était fait palucher par l'homonyme galwegians de Stevie Wonder, était la meilleure des introductions... Pour ne pas rester stupidement bloqué, il conclut donc par la première chose qui lui passa par la tête, et qui définissait le mieux a ses yeux, le dernier larron de la petite bande.

"... Juanito ! "

Décidément ce surnom lui allait comme un gant. Il soulignait une petite touche de candeur et d'ingénuité maladroite, qui faisait toute sa sympathie. Bon... pas sûr que lui l'apprécie, mais ça ce n'était pas vraiment son problème après tout.

Il se présenta enfin à Sally et la conversation se poursuivit, quand sonna alors l'annonce du défilé. Ignorant l'intérêt du groupe pour ce genre de spectacle, il décida d'accompagner le mouvement. Suivant si ses compagnons préféraient rester en retrait, ou voir les modèles d'un peu plus prêt.

_________________
Gordon Theme



Dernière édition par Gordon le Dim 20 Oct 2013 - 20:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Ven 18 Oct 2013 - 21:07

Hunter, Winnifred, Le Prof

Gianna se fit escorter par Hunter jusqu’au carré VIP où on il laissa fort bien entourée : la petite fliquette toute mignonne (Winnifred) d’un côté, avec une assiette de mini burgers et une coupe de champagne, et le professeur handicapé qu’elle entendit arriver vers elles au niveau des places réservées grâce au cliquetis métallique si caractéristique de sa monture, que demander de plus?

Vous en voulez ? demanda-t-elle à l’homme à roulettes (Prof) en lui tendant son assiette, J’ai bien peur qu’en mangeant tout ça je ne rentre plus dans aucune des robes présentes dans ce défilé, ce qui serait fort dommage !

La musique commença, et la gouverneur entendit le cliquetis des hauts talons des modèles marteler le sol et le froufroutement des étoffes, lui laissant penser qu’il s’agissait de belles robes amples et non de modèles trop près du corps.

Ecoutez-moi, fit-elle à ses deux encadrants (Prof et Winnifred), comme vous devez vous en douter les défilés de mode ont un intérêt assez limité pour moi, si vous vous sentiez l’âme d’un commentateur de haute couture et vouliez bien me décrire ce qui défile je vous en serais infiniment reconnaissante ! Étoffe, tissus, coupe, couleurs, tout peut y passer, car même si je ne visualise pas exactement à quoi cela correspond, cela me donnera tout de même quelques points de repère pour l’imaginer à ma façon.

En effet, étant aveugle de naissance il y avait quelques notions qui étaient complètement abstraites pour elle, comme les couleurs, mais qu’elle visualisait à sa manière dans son univers en monochrome de noir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Ven 18 Oct 2013 - 21:34

Hunter, Gianna, Prof

Winnie avait été déposer le bouquet en toquant au rideau du fleuriste, laissant moults indications du genre
« Attentionattentionc’estlebouquetdugouverneurdéconnezpasouvoussereztousvirés ».

Le temps de faire l’aller-retour et le haut parleur annonçait déjà le début du défilé. La jeune fille se hâta d’aller prévenir Miss Giacometti que ses fleurs l’attendaient en lieu sur mais alors qu’elle prévoyait de se carapater aussi sec paf ! Le type de la Steel Corp (Hunter) la coinça avec des petits burgers et de l’alcool, maintenant elle ne pouvait plus filer à l’anglaise…

… Elle allait donc devoir passer le défilé aux côtés de cette dame qui la terrorisait tant, heureusement qu’il y avait de l’alcool… Qu’elle ne pouvait pas boire, étant donné qu’elle était en service !

*Damned*

Vous voulez ma coupe ? C’est pas du thé en feuille entière, mais ça se laisse boire aussi, proposa-t-elle au vieux professeur. Au moins, dans son nouvel état, il ne pourrait plus la frapper à coup de canne… A moins qu’il ne tente de l’écraser avec son fauteuil ?

Le défilé commença, et Giacometti eut une demande pleine de bon sens, mais qui était le crétin qui avait convié une aveugle à un défilé de mode ?

Bon heu, comme je suis la fille je suppose que c’est à moi de me lancer…

Le premier modèle est une robe bustier bleu nuit, un peu comme celle que vous portez en ce moment… La jupe est de style heu… Corolle je crois, elle est très évasée vers le bas et s’arrête au niveau des mollets, par contre pour le tissu je suis désolée, mais j’y connais rien…

Le deuxième modèle est assez semblable dans la forme, sauf que la robe est à motifs noirs sur fond blanc et qu’elle est drapée d’une sorte de toge en tulle noir ouverte sur le devant…

Heu… Le modèle suivant est très bizarre, il est tout gris avec des reflets argentés, le haut est très près du corps et brodé un peu comme de la dentelle et la jupe fait des sortes de flonflons tous bizarres en voile qui tombent en ondulant sur les côtés… Désolée de ne pas pouvoir mieux faire mais c’est vraiment space…


Mais pourquoi ne lisait-elle pas plus de magazines de mode, comme toutes les filles de son entourage, ça lui aurait évité de passer pour une courge auprès de sa boss!

La robe qui suit est aussi un modèle bustier bleu nuit mais tout en velours, avec une étole sur les épaules, portée avec de longs gants et la jupe descend jusqu’aux chevilles.

L’autre robe est toute rose, un peu rose barbe à papa, bustier elle aussi et elle a une longue jupe qui traine par terre, avec plein de petits volants en voile, ça fait un peu petit rat de l’opéra…


A sa grande surprise, c’est Juliet qui fit son arrivée sur scène dans une très jolie robe pâle.

Ha, ben pour une surprise… Comme la mannequin (Juliet) est une guest que votre ami connais bien, je propose de lui passer le relais, fit-elle en jetant un regard amusé au professeur.

Voilà, bien joué, maintenant elle allait pouvoir arrêter de se donner ridiculement en spectacle et déguster enfin sa petite collation bien méritée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Sam 19 Oct 2013 - 15:54

Charlie, Gordon, Milicent, Meluxine, Juan

C’était visiblement trop tard pour faire marche arrière, mais au moins elle avait l’air d’être tombée sur des gens sympathiques. Elle les salua jovialement avant de répondre à Charlie,  afin de se présenter :

- Oui Sally, c’est bien cela. Merci du compliment ! Peut-être qu’un de ces soirs on aura le temps de se croiser qui sait ?

Quand son ami mentionna Kain, elle comprit qu’elle n’était pas la seule à le considérer comme un psychopathe notoire. Elle l’évitait généralement et se contentait de faire son travail le mieux possible et sans demander son reste, Charlie ne semblait pas avoir toujours autant de chance. Sally grimaça intérieurement et fut ravie qu’on passe aux présentations, parler du Bloody Valentine n’était peut-être pas la meilleure chose à faire pour illuminer la journée.

Elle adressa un sourire à chacun. Elle n’en connaissait aucun, Milicent encore lui semblait vaguement familière, peut-être l’avait-elle aperçu une fois ou deux dans la rue, mais rien de plus. Même si elle vivait à Galway depuis une vingtaine d’années, la population de la ville était tellement brassée qu’elle avait l’impression de ne jamais connaître personne. Bien sûr, dans sa rue elle connaissait le nom, l’allure et même la voix de chacun, mais sa rue n’était pas Galway. Meluxine par exemple lui était totalement inconnue quant à… Comment avait-il dit déjà ? Elle n’arrivait pas bien à visualiser le nom. C’était toujours gênant de faire répéter son nom à quelqu’un (Juan), elle n’osa donc pas relever, mais elle retint qu’il faudrait qu’elle redemande discrètement à quelqu’un si elle devait lui adresser la parole.  Cela dit, le nom, l’allure et l’expression de Gordon en le présentant semblaient indiquer qu’il ne venait pas de la ville, voire même pas du tout d’Irlande. Cela justifierait toujours l’incapacité de Sally à prononcer son nom.

Le défilé ne l’intéressait pas spécialement, mais elle c’était peut-être le cas du groupe auquel elle venait plus ou moins de se greffer, aussi attendit-elle de voir ce qu’il en était. Milicent, en tous cas, avait l’air d’être plutôt contente d’être ici.

Les robes présentées étaient probablement dignes de figurer en unes de magazines de mode, magazines que Sally ne lisait jamais, même chez le coiffeur (le fait qu’elle n’aille jamais chez le coiffeur jouait peut-être pour ce dernier point). Y avait-il vraiment des femmes qui portaient cela naturellement ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Eloïse d'Aliancourt
Ondin
avatar

Messages : 27
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Sam 19 Oct 2013 - 17:51

Mary, William, Elliot

Heureusement pour l'ondine, le silence ne dura pas longtemps. Elliot semblait connaitre suffisamment bien son interlocuteur pour pouvoir faire la conversation facilement, évitant de faire perdurer le silence qui dérangeait tant la jeune femme. Bien vite William, apparemment enthousiasmé par le défilé, proposa à ses compagnons d'aller chercher des places. Emportée par l'instant présent, la jeune femme suivit les deux hommes sans vraiment se poser de questions. Ce n'était pas dans son habitude de discuter avec des inconnus, mais étant nouvelle en ville elle allait avoir besoin de contacts, d'amis. De présence humaine tout simplement pour ne pas se retrouver éternellement seule. Cette étrange rencontre lui serait certainement bénéfique. Et même si aucune relation se nouait, elle passerait certainement un après-midi fort sympathique. C'est donc tout naturellement qu'elle répondit amicalement au sourire entendu d'Elliot devant l'enthousiasme de leur troisième compagnon pour le défilé.

"Non désolée, je ne sais absolument par qui sera prononcé le discours."

Mais déjà le pâtissier avait porté son attention sur une jeune femme aux dreadlocks blondes (Mary) pour lui demander si les places à côtés d'elle était libre. Anne-Eloïse n'avait quasiment jamais vu quelqu'un avec ce genre de coiffure. Ce n'était pas dans son petit village normand qu'elle risquait d'en croiser et aillant peu d'amis à la fac elle n'avait jamais eu l'occasion d'en voir d'aussi près. C'est avec une certaine fascination ainsi que répulsion qu'elle admira cette étrange capillarité. Dans son esprit dreadlocks signifiait saleté, c'était ce qu'on lui avait appris, pourtant la jeune femme devant elle semblait parfaitement propre. Elle la salua donc poliment avant de prendre place.

Soudain une voix retentit et le show commença. Les robes étaient toutes très jolies et certains modèles tapèrent dans l'oeil de l'ondine qui décida qu'elle irait certainement faire un petit tour à cette boutique plus tard. Souriant lorsque qu'Elliot prit la parole, Anne-Eloïse chuchota à son tour pour lui répondre.

"Oui en effet, ces robes sont vraiment très jolies"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Sam 19 Oct 2013 - 23:33

Gordon et le reste du groupe s'il s'asseoit avec Charlie (Sally, Juan, Mili et Mel)


Les discussions diverses suivaient leur cours, Charlie était ravie de ne pas trop avoir embêté sa collègue de travail (Sally), oui, peut-être qu’un soir elles finiraient par se croiser. Elle avait l’air sympa après tout, ce serait chouette de discuter un peu, de connaitre quelque d’autre au boulot que le boss. Oui, ça ce serait bien.

Quoi qu’il en soit, Charlie achevait son petit four lorsqu’une voix retentit dans les microphones, annonçant le défilé, invitant par la même occasion tout le monde à prendre un siège. Faisant une petite moue, Charlie se dit que même si le défilé ne l’intéressait vraiment pas, par la suite elle pourrait explorer un peu le centre commercial et ses boutiques, ce qui serait un peu plus amusant pour la blonde.

Ne sachant pas trop si les autres partageaient son indifférence pour ce genre spectacle, Charlie se dirigea tout de même vers les sièges placés de part et d’autre de la passerelle.

- Bon, apparemment ça va commencer, on va peut-être se croiser plus tard, sauf si l’envie nous prend de jouer les commentateurs de mode en herbes.

Riant doucement, Charlie repéra des places libres dans les derniers rangs à droite du catwalk. Inutile de dire que ce fut sa destination, malgré le fait que les défilés n’étaient pas sa tasse de thé, aussi bien se prêter au jeu pour la soirée d’inauguration. Une fois assise aux côtés de Gordon, la musique débuta, annonçant le début des festivités. Une musique electro-baroque qui laissa l’anglaise un peu pantoise sur le moment, mais après tout, c’était assez bien trouvé vu l’endroit. Un mélange entre le moderne et le victorien tout à fait approprié a bien y réfléchir, mais bon, il fallait se concentrer sur le défilé et pas la musique. Les premiers mannequins firent leur entrée pour une boutique du nom de Daisy’s. Charlie arquait un sourcil, essayant d’examiner un peu les robes, pas tout à fait convaincue. Seule la première et la dernière des six mannequins arrivèrent vraiment à l’intéresser, des robes plus simples qui pourraient parfaitement être portées lors d’événements plus chic en ville. En voyant la robe rose bonbon, Charlie ne put se contenir et pouffa de rire silencieusement avant de se pencher vers Gordon, parlant tout bas.

- On dirait un gros nuage de barbe à papa, ça me donne faim.

Non décidément, l’anglaise n’avait pas l’âme d’une designer de mode, même si elle aimait particulièrement le shopping, les défilés et les concepts mode étaient encore un peu un niveau au-dessus d’elle, pensant plus à son estomac qu’à la création d’une artisane talentueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Dim 20 Oct 2013 - 21:57

Le défilé continua sur le modèles de Daisy's en terminant par deux somptueuses robes de soirée:

Les deux derniers modèles:
 

La musique électro se fondit alors dans une autre mélodie, beaucoup plus calme, un grand morceau de musique classique.
Ce changement d'ambiance musicale signalait le début du défilé masculin du Taylor Rich, qui allait proposer quelques modèles parmi ses plus beaux costumes:


Les premiers modèles présentés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Lun 21 Oct 2013 - 18:14

Gordon, Charlie, Meluxine, Juan et Sally

Une fois n'est pas coutume, Milie avait du mal à rester concentrée sur les discussions autour d'elle… bon, ça ne changeait pas vraiment de d'habitude mais, pour une fois, elle avait une excuse autre que son petit nombril. Il y avait bien trop de choses à voir tout autour d'elle pour qu'elle arrive à se focaliser sur chacune des personnes présentes.

Pourtant, elle lâcha un sourire complice à Gordon et un clin d'œil malicieux, avant de se tourner vers l'un des rares membres du groupe qu'elle ne connaissait pas et dont la question avait toujours tendance à l'amuser, surtout au vu des réactions des gens à sa réponse.

L'air aussi malicieuse qu'ingénue, elle lâcha, d'une voix joyeuse.

"Oh, Juanito, je vais pas dévoiler tous mes secrets comme ça, d'un coup quand même ! Ca serait pas mon genre. Mais je peux vous donner un indice. Il parait que j'ai un peu la tête de l'emploi."

Oui, c'était un peu vache. Après tout, personne d'un tantinet poli n'irait dire qu'elle avait une tête de pute. Et pourtant, avec sa robe particulièrement échancrée et qui en dévoilait bien plus qu'elle ne cachait, cet air mutin qui ne la quittait guère et surtout les regards un rien gênés de certains mâles des alentours qui semblaient se rappeler brusquement où ils avaient bien pu croiser cette rouquine, il fallait être réaliste… elle avait bien la tête de l'emploi.

Se tournant brusquement vers Sally, elle la salua d'un large sourire.

"Oh, salut ! On se connait pas hein... je crois... Vous aussi vous aimez les défilés ? Et les magasins ? Z'êtes venue pour ça ? Et vous travaillez avec Charlie ? ... et donc Kain ! Ma pauvre !"

Avant qu'elle n'ait bien le temps d'ajouter quoi que ce soit, elle fut coupée par l'annonce du défilé. Poussant des petits cris de gamine surexcitée, elle tira de nouveau le bras de Meluxine pour l'entrainer vers les sièges.

"Viiiiiite ! On va rien voir du tout sinon !!"

Sans vraiment regarder si les autres suivaient, elle finit tout de même par s'installer juste derrière Charlie qui ne risquait pas de rater la moindre de ses exclamations enchantées. Une vraie gamine frappant dans ses mains à chacun des passages des modèles présentés. Intérieurement, Milie se demandait combien de fortunes elle devrait avoir pour se payer des tenues pareilles et combien de personnes devraient lui passer dessus mais peu lui importait. Elle aurait une des robes coûte que coûte.

Se penchant entre Charlie et Gordon, elle souffla alors, à la vision des costumes.


"Hey, tu serais trop sexy en dandy !"

Impossible de savoir auquel des deux elle parlait. Probablement les deux en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Lun 21 Oct 2013 - 19:14

Luc, Mary de vue

L'attitude du jeune homme me laisse un brin perplexe. Il voudrait me draguer qu'il ne pourrait pas s'y prendre plus mal. Peut-être qu'il a juste pas l'habitude, je saurais pas trop dire. En tout cas, il n'a pas l'air super à l'aise le pauvre petit chou. Je lui décoche un gentil sourire et je hoche la tête, jetant des regards autour de moi.

"Oui, c'est le genre d’événement qui attire toujours du monde. C'est pas tous les jours qu'on ouvre un truc de cette ampleur. Et les boutiques ont l'air de sortir de l'ordinaire en plus, c'est plutôt cool."

J'ai entendu dire qu'un tatoueur allait se trouver dans le coin. Faudra que j'aille y faire un tour, pour le principe de voir ce que font les concurrents de mon salon habituel, histoire de pas mourir idiote. Quand il parle du buffet, j'en profite pour finir la dernière bouchée de mon amuse-gueule avant de répondre, préférant ne pas relever l'histoire du restaurant, histoire de pas le mettre mal à l'aise s'il pensait vraiment pas à mal.

"C'est un truc que je fais souvent d'observer les gens. Enfin, avec mon boulot, c'est un peu une deuxième nature. Enchantée en tout cas monsieur Luc Awel."

J'ai fait une légère courbette et bien insisté sur le monsieur, espérant que ça le mette plus à l'aise quand même.

"Laissez-moi deviner, vous n'allez quand même pas défiler, si ? Vous allez avoir un succès fou avec ces lunettes de stars, toutes les filles seront à vos pieds, vous pouvez en être sûr."

L'espace d'un instant, je me dis que, s'il le veut, il pourrait mal interpréter mes propos, mais, avant que je n'essaie de les nuancer, on annonce que le fameux défilé va commencer. Je lui décoche alors un dernier sourire accompagné d'un "bon courage, je serais là pour vous applaudir !" avant de me trouver une chaise, la plus éloignée possible de la scène. Après tout, je ne suis pas venue là pour ça et je préfère continuer à observer les gens autour de moi, m'arrêtant sur ceux qui ont l'air le plus fortunés, le plus distraits, prenant des notes mentales pour plus tard, sait-on jamais, que ça serve à quelque chose dans un futur improbable.

Mon regard s'arrête alors sur une fille à quelques chaises à peine de la mienne, une blonde à dreads qui n'est pas sans me rappeler Jaro, même si le rapprochement est un peu facile. Tant qu'à faire, autant me dire que c'est une nouvelle recrue, autant pousser le cliché à me dire que le chef a décidé de se trouver de nouveaux alliés en se basant sur leur coupe. N'importe quoi Merry… j'aurais mieux fait de me prendre à boire au lieu de délirer comme ça.

J'entends les gens s'extasier sur les modèles et je réprime un soupir. Décidément, il en faut vraiment peu pour amuser les foules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Lun 21 Oct 2013 - 22:06

Charlie, Milicent + Juan, Sally et Mélu de leur présence

Gordon fut ravi de constater que son amoureuse (Charlie) partageait son manque de passion pour les frou-frou et les paillettes, en incitant ce dernier à venir s'assoir dans les derniers rang.

S'en suivit alors une petite séance de torture sonore et visuelle comme il les aimait... Il ignorait encore s'il devait éclater de rire ou se boucher les oreilles et se frapper la tête contre le dossier de la personne devant lui...

Heureusement l'ambiance était bon enfant et les expressions de Charlie, au diapason avec les siennes n'étaient pas pour lui déplaire. C'était une expérience... Intéressante.

Il manqua d'éclater de rire avec elle quand elle commenta la robe rose bonbon. Un nuage de barbe à papa, c'était parfaitement trouvé !
Profitant dêtre dans les dernier rangs avec des amis juste derrière et du fait que les chaises soient dans l'obscurité, il glissa son visage dans le cou de sa compagne pour mordiller légèrement sa peau avant de lui chuchoter avec malice.

" GRRRRRR !! Oui mais c'est quand même toi que je veux manger ! "

Cela n'avait duré qu'une seconde heureusement et il avait été assez doux pour ne pas surprendre la jeune femme. Il n'allait quand même pas la faire crier en public.

L'impolitesse avait ses limites. Enfin l'impolitesse visible en tout cas... Mis en condition d'amusement, et toujours murmurant à l'oreille de la jolie blonde, il décida de lui offrir un petit cours accéléré de mimétisme social. Cela afin que tout deux n'aient pas à passer pour des gros beaufs. Ni n'aient à gâcher le plaisir de Milicent en enchainant les commentaires désobligeants.

" Applaudis toutes les robes avec un air snob et détaché. Prends aussi un air intéressé et connaisseur à chaque fois que je te dirais quelque chose...

 A mon avis ils ont taillé cette robe dans les rideaux de ma grand mère !"
conclut-il au sujet de la dite robe rose bonbon, avec malice.

Bien entendu, il ferait de même à la moindre remarque pertinente que la belle aurait à lui faire.

Mais la fête était encore loin d'être terminée ! Le défilé se poursuivait sur une musique encore plus atroce à ses oreilles. Ce qui ne l'empêcha pas d'applaudir les nouveaux arrivants avec élégance et retenue. Le premier modèle homme arborait un magnifique costume, d'un blanc immaculé qui brûle les yeux et qui attire les insectes dans le noir. Une vraie publicité ambulante pour tous ceux qui croyaient au paradis...  Poursuivant son petit manège, il glissa à nouveau à l'oreille de Charlie.

" C'est quand même dommage qu'ils n'aient pas distribués de cageots de tomates à l'entrée ! "

Suivant les règles qu'il avait lui même énoncé, il continua d'accueillir dans la plus grande dignité apparente les autres modèles. Dans le lot il y avait tout de même des vêtements plus sobres qui se rapprochaient un peu plus de ses gouts.

Milicent avança alors son visage entre eux deux pour leur faire part de la dernière petite réflexion qu'elle s'était faite. Un sourire mélant douceur et cynisme illumina son visage tandis que sa main se levait pour atteindre sa joue dans une caresse amicale. Il chuchota alors à l'intention de la nouvelle arrivante (Milicent).

" Je suis toujours sexy ! "

Sa main se retire alors aussi brièvement qu'elle était arrivée, pour venir directement au niveau de l'épaule de Charlie et descendre jusqu'au niveau de sa propre main.

" Mais promis, si on a besoin d'une habilleuse, on fera appel a toi. De toute façon j'ai des gouts atroces en matière de vêtement."

_________________
Gordon Theme



Dernière édition par Gordon le Mar 22 Oct 2013 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mar 22 Oct 2013 - 8:49

Juliet

Hunter rentra dans les coulisses et alla se préparer. Cette séquence mannequina le dérangeait pas plus que ça. Il allait être vu par beaucoup de monde et il allait leur montrer ce qu'était la race supérieure. C'était avec cette idée en tête qu'il allait défiler et rien ne lui faisait plus plaisir que de montrer les valeurs de la société même si c'était de manière détournée et seulement visible par lui. Il s'habilla rapidement et ne manqua pas d'invectiver la maquilleuse, une simple humaine dont le contact le rebutait.

Il se plaça ensuite derrière la scène et vit les derniers modèles passés. Il remarqua aussi Juliet qui revenait de son tour de podium. Il vit que la jeune femme était attristée de quitter sa robe. Il s'avança alors vers elle.

- Vous avez été magnifique Juliet. Je remarque que vous aimez beaucoup cette robe. Si vous le voulez, vous pouvez la garder pour la soirée, mais il faudra la rendre à la fin. C'est un très joli modèle et vous le portez bien. Il se tourna vers la responsable du défilé. Miss Asthon, si elle le désire peut garder la robe pour la soirée.

Une personne vient alors interpeller Hunter pour qu'il aille défiler. Le lycan s'approcha de la scène vérifia une dernière fois son costume et entra sur le podium.

Costume époque:
 

Il avança sûr de lui sur la scène. Il marcha jusqu'au bout du podium et retira son haut de forme pour faire une légère courbette à l'assistance. Il arborait un sourire plaisant et remis son chapeau sur la tête, le réajusta et retourna dans les coulisses. Tout c'était passé à merveille pour le moment et il espérait que ça continue.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Awel
Humain
avatar

Messages : 216
MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   Mar 22 Oct 2013 - 16:05

Meredith, de visu : Hunter et Juliet


Tout allait bien, Meredith n'avait pas relevé pour le restaurant. S'il avait osé, Luc aurait soupiré de soulagement mais ceci n'aurai pas été discret, ni correcte à vrai dire. Luc prit le temps d'observer la jeune femme plus en détail pendant qu'elle regardait ailleurs. Derrière ces lunettes c'était pratique de voir les tatouages, sans qu'elle ne se sente fixée. La technique était grossière et manquait de subtilité, mais il se prêtait à l'exercice pour la première fois.

Elle (meredith) parla de son boulot et Luc n'avait aucune idée de ce dans quoi elle pouvait bosser... Il la voyait bien chanteuse dans un groupe de rock... Mais observer sur scène pendant une chanson ne devait pas être chose facile et parti donc du principe que sa théorie était fausse.
En parlant de travail, il allait devoir se remettre au sien.

Meredith fit une courbette, l'appela monsieur... Pour quelqu'un qui voulait paraître simple, Luc c'était trompé. Quelque chose qu'il avait fait l'avait surement aiguillé sur une piste.

Puis le sujet du défilé revint sur le tapis. Effectivement il serai bientôt sur scène. Meredit était sur la bonne piste. Cette femme était une fine observatrice non pas que visuellement mais également dans les discutions. Elle remarquait surement les tournures de phrase et Luc blêmit en pensant qu'elle avait du comprendre sans réagir à propos du restaurant. Au moins elle avait été gentil, il aurait pu se prendre un sacré retour de veste.

Comme le défilé des filles avait été annoncé, Luc remercia Meredith pour ses encouragement, confirmant ainsi qu'il allait devoir monter sur le podium mais trop effrayé d'arrivé en retard, il n'ajouta rien au dernier compliment sur les jeunes femmes potentiellement séduites par des lunettes de soleil.

Après qu'elle (meredith) se soit faufilée à travers la foule, Luc s'éclipsa jusqu'au Backstage. Les créations du  Daisy's ont eu le temps de défiler pendant qu'il arrivait et Hunter était déjà sur place en compagnie de Juliet mais il ne pris pas le temps de leur adresser la parole, trop pressé d'enfiler son costume trois pièces aux couleurs claires.
Spoiler:
 

Jamais de sa vie il n'avait porté quelque chose d'aussi raffiné. Chemise, boutons, veston, boutons, veste, pantalon et cravate. ça prenait un temps fou de se changer et pourtant il fallait faire vite son tour allait arriver.

Hunter montait sur scène, aïe, aïe, aïe plus le temps de s'arranger plus, il se plaça derrière le rideau.
Inspiration
Expiration
Go !

Le voila marchant sous le feu des projecteurs, sans se soucier du publique. C'est juste son taff, la scène n'es pas si longue après tout. Bizarre, il aurait penser que la lumière serait plus... éblouissante. Non !! Les lunettes, il les avaient gardé sur le nez. Les créateurs de modes allaient être furieux ! Ce n'était pas du tout ce qui était prévu. Tant pis, il fallait faire demi-tour et rejoindre les coulisses, son heure de gloire était passé. Ou peut-être était-il passé à coté...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Inauguration du Steel Center   

Revenir en haut Aller en bas
 

Inauguration du Steel Center

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Inauguration du Pont sur la Rivière Pendu
» Gade impérial de la Steel legion
» Militaire et Mercenaire [PV John Steel]
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LES TERRAINS EXTERIEURS :: 
Salthill et Claddagh
 :: Centre commercial
-