AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sous-sols

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mr. Hycks
Administration
avatar

Messages : 688
MessageSujet: Les sous-sols   Mar 9 Juil 2013 - 21:40


On accède aux sous-sols du centre commercial par le biais de l'ascenseur uniquement, et l'accès au niveau -1 se déverrouille à l'aide d'une clé qui n'est fournie qu'aux formateurs de la Steel.

En effet, le sous-sol du centre commercial a été transformé en centre de formation pour les jeunes recrues de la société. Divisé en plusieurs salles de superficies différentes, elles sont séparées en deux rangées desservies par un couloir.


La décoration est sommaire voire inexistante, les murs sont laissés en béton brut et l'éclairage est de type industriel, peu d'efforts ont été fournis car nul ne sait de quoi les jeunes recrues sont capables... Et pas besoin d'investir dans du feng shui pour un intérieur potentiellement voué à être souvent refait!

Chaque pièce contient des aménagements spécifiques adaptés aux capacités des recrues en formation.

Note HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Descriptions des salles alpha et Oméga   Lun 29 Juil 2013 - 9:49

Salle Alpha - la salle de garde : Une salle à double emploi. Elle sert tout d'abord d'infirmerie. Il y a tout le nécessaire pour les petits accidents avec des pansements, des gazes, des désinfectants et autres pommades, mais aussi tout un matériel pour les premiers secours en cas de problèmes plus grave comme les ambulanciers. Ensuite cette salle sert aussi de salle de contrôle sur toutes les autres salles qui sont équipées de caméra. Il y a en plus une console plus sophistiquée qui s'occupe de la salle Beta qui est équipé avec beaucoup plus d'infrastructure que les autres. Cette salle est occupée par Jessica Drew, Lycane de son état, qui sera à la fois l'infirmière de ce centre, mais aussi la gardienne.

Salle Beta - Salle Pyro : Cette salle est conçue pour être totalement ignifugée. L'ouverture ce fait par un volant à l'intérieur comme à l'extérieur avec une porte hermétique. On peut l'ouvrir soit de l'intérieur soit de l'extérieur. Des capteurs en tout genre sont présents partout pour étudier le sujet à l'intérieur de celle-ci. Des systèmes de pompes permettent aussi le réglage de la teneur en oxygène, en air ou tout autre gaz et peu aussi remplacer l'air de la pièce en quelques minutes par un gaz neutre comme l'azote. Le fond de la pièce peut s'escamoter pour laisser place à un grand écran mais aussi donne l'accès à du matériel tel que des mannequins ou tout autres objets pouvant servir à l'entrainement. Tout le système domotique est contrôlé par la console se trouvant dans la salle alpha.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Lun 29 Juil 2013 - 10:15

Hunter était impatient. Il attendait sa jeune recrue pour son premier entraînement dans les nouvelles salles du centre commercial. Il était 13h45, un lundi et il avait passé la matinée à ce familiariser avec le nouvel équipement. Heureusement la très gentille et charmante mademoiselle Drew était présente pour l'aider. Il se disait qu'il était fort agréable d'être soutenue par une si plaisante compagnie.

- Mademoiselle Drew, merci de m'avoir expliqué avec patience tout le nouveau système. Je pense que sans vous, je serais encore à me demander où est l'interrupteur pour allumer la lumière. Je vais devoir vous laisser je vais attendre la jeune Pyro à l'extérieur pour la guider à travers ces nouveaux locaux.

Elle lui fit quelques commentaires élogieux sur le bon élève qu'il a été et sans alla dans la salle alpha pour finir de préparer la salle Beta et aussi vérifier tout le matériel qui était parvenu pour l'infirmerie. Hunter alla prendre l'ascenseur avec un porte-documents sous le bras. Il actionna l'ouverture des portes avec son badge et rentra quand celles-ci furent ouverte. Il avait rendez-vous à 14h sur le parking du centre et il regarda une dernière fois ces notes tandis que les portes se refermèrent.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Lun 29 Juil 2013 - 19:59

La canicule qui avait envahi l'Irlande s'était calmée désormais. Contrairement à bien d'autres, Juliet n'avait pas particulièrement souffert de cette chaleur étouffante et exceptionnelle mais elle appréciait néanmoins de revenir à des températures plus habituelles pour un été galwegian.
Une petite bruine avait saupoudré le sol à l'heure du repas et avait rafraichi l'air ambiant. Il y en avait encore des traces dans le paysage et sur la demoiselle lorsqu'elle se présenta un peu avant 14h sur le parking du centre commercial. Ses cheveux étaient encore légèrement ornés de perles d'eau. Sa robe bleue était légère et humide sur sa peau, témoignant qu'elle avait choisi de faire le trajet à pied jusqu'à ce lieu de rendez-vous.

Elle allait expérimenter l'une de nouvelles salles d'entrainement. Aussi la petite pluie avait été bienvenue pour calmer son impatience.
La pyromane était cependant surprise que cela soit Hunter qui se propose de la superviser à cette occasion. Ils n'avaient guère eu de contact en dehors des réunions et autres mondanités où ils étaient tout deux conviés. Elle en était donc surprise mais pas davantage. Il lui servirait de guide pour s'approprier les locaux et les infrastructures nouvelles.

L'Irlandaise n'était pas venue les mains vides. A son épaule, un sac assez volumineux contenait son masque de "travail" ainsi qu'une tenue de change complète. Elle était prévoyante même si elle attendait le moment où on lui proposerait une tenue parfaitement ignifugée qu'elle pourrait porter sans crainte de la réduire en cendres. En attendant, elle se changerait pour l'entrainement pour ne pas détruire cette jolie robe d'été toute neuve.

Elle se présenta ainsi sur le parking, cherchant du regard le lycan. Lorsqu'elle le vit, bien mis et vêtu, sérieux avec son dossier sous le bras, elle sourit et s'avança vers lui d'un pas plus pressé.

" Bonjour ! Vous ne m'attendez pas depuis trop longtemps j'espère ? "
Elle se savait à l'heure -avec des gens tels que Mr Hycks et le chasseur de têtes, on était obligé d'apprendre la ponctualité- mais elle se doutait qu'il était là depuis bien plus longtemps qu'elle.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mar 30 Juil 2013 - 11:45

Hunter attendait sur le parking qui sentait l'asphalte mouillé suite à la bruine du midi. C'était une odeur que le chasseur n'appréciait pas tellement, mais il attendait quelqu'un de spécial, la demoiselle de feu. D'ailleurs il la vit arriver portant sur elle une robe bleue légère d'été. Elle vint à sa rencontre avec un large sourire, ce qui présageait un bon augure pour la suite de l'après-midi.

- Bonjour, mademoiselle Ashton ! dit-il en lui tendant la main.

Une chose était marquante c'était la différence que pouvait avoir ce couple improbable. Tout d'abord, ce qui frappait le plus c'était la différence de taille, Hunter faisait quasiment deux mètres alors que la demoiselle avait plus de vingt centimètres de différence avec lui. Ensuite, c'était les habits qui montraient une différence notable entre ses deux êtres, l'une était décontracté en tenue d'été, l'autre, beaucoup plus habillé en pantalon, veste sombre et cravate assortie sur une chemise blanche. Une rencontre entre un cadre et une employée, c'était toutes ses différences qu'un passant lambda pourrait remarquer s'il regardait la scène.

- Vous êtes à l'heure Miss Ashton, c'est une très bonne chose, même un peu en avance. Ne seriez-vous pas un peu impatiente de commencer ? demandat-il. En tout cas moi je le suis, et j'espère que vos attentes pourront être comblées, j'ai essayé de tout superviser pour que vous soyez le mieux possible. Mais ne perdons pas plus de temps, veuillez me suivre je vous prie, dit-il en lui faisant signe de le suivre.

Il se dirigea vers le centre commercial, mais ne prit pas l'entrée principale. Il fit le tour et rentra par une porte sur le côté avec son badge. Il ouvrit la porte et laissa rentrer Juliet d'abord puis reprit la tête de la marche. Ils se trouvaient dans le couloir de transport des marchandises. Il avança ensuite dans un renfoncement où se situait une porte avec une entrée par badge. Derrière celle-ci une petite pièce éclairée par un néon où se situait un ascenseur surveillé par une caméra de sécurité. Il passa là encore son badge et une trappe s'ouvrit à côté du détecteur de carte. Une dalle en verre était cachée là et Hunter posa sa main sur celle-ci. Un scanner passa de haut en bas et une lumière verte s'alluma, indiquant que le scanner digital était concluant. Hunter ne disait pas un mot pour le moment, mais quand l'ascenseur s'ouvrit il reprit la parole.

- Vous voyez Pyro, nous avons quelques sécurités pour accéder à ces salles d'entraînement. C'est un endroit que nous gardons secret, c'est pourquoi ce lieu ne doit être en aucun cas divulguer à une tierce personne. Je peux compter sur vous Pyro ? dit-il en regardant là jeune femme qui rentrait à sa suite dans la cabine. Mr Hycks a créé ce lieu pour que les personnes exceptionnelles puissent s'entraîner et apprendre à maîtriser leur don unique. Il ne faudrait pas que la population soit au courant, les humains réagissent toujours de façon excessive quand ils sont devant des choses qu'ils ne comprennent pas et ne peuvent concevoir.

Le temps de dire ces quelques mots et ils se retrouvèrent dans les sous-sols du centre commercial. Ils se trouvaient face à un long couloir en béton brut, éclairé par des néons. Hunter repassa devant pour aller au fond de celui-ci. Il se retourna alors entre les deux dernières portes à droite du couloir.

- Voilà nous y sommes ! Ce sont les deux pièces qui nous intéresse. La première, la salle alpha, est une salle de contrôle et aussi une salle de soin en cas de petits accidents.

Tout en disant ça, la porte de cette salle s'ouvrit et une femme en sortie.

- Ah parfait, je vous présente mademoiselle Jessica Drew, dit-il en désignant la lycane. Mademoiselle Drew, vous connaissez surement Miss Ashton.

Il laissa le temps aux deux femmes de se présenter avant de continuer la visite.

HJ:
 

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mar 30 Juil 2013 - 20:17

Pour impatiente, elle l'était assurément. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas entrainée correctement. Tester un nouveau terrain de jeu n'était pas pour lui déplaire ; car l'avantage avec une salle spécialement conçue pour l'accueillir était sa résistance. Elle n'aurait pas à se préoccuper de ce détail-là. Pourtant, oserait-elle aller au maximum de sa puissance pour autant ? Juliet ne se posait même pas la question ; elle ne voulait pas se la poser.

Suivant l'homme au costume, elle pénétra dans le bâtiment par une porte de service. La jeune femme ne tiqua pas quand Hunter lui précisa qu'elle ne devait informer personne de l'existence de cet endroit. Elle se contenta de hocher la tête à l'affirmative. Elle ne voulait pas mélanger vie professionnelle et vie privée, non pour se protéger elle-même, mais plutôt pour préserver James. Elle ignorait si elle lui parlerait de son entrainement pour le rassurer ou si elle tairait ce détail. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle ne lui dirait jamais où se trouvait cet endroit. Là se fixait la limite qu'elle respecterait à tous les coups. Elle ne voulait pas causer d'ennui à son Anglais.

" Pourrais-je avoir un accès libre à ces salles ? " demanda-t-elle en observant la sécurité mise en place pour accéder à cet endroit spécifique. Carte d'accès mais surtout reconnaissance digitale. Si elle devait toujours venir accompagnée ici, elle n'était finalement pas sure de venir régulièrement. Pourtant si les équipements étaient bien pensés, la pyromane aurait tout intérêt à s'y frotter le plus souvent possible pour se perfectionner comme elle le souhaitait au fond d'elle-même.

Arrivant au bout d'un tunnel bétonné, Hunter lui présenta l'une des deux salles qui les intéressait aujourd'hui. En sortit une jeune femme brune au sourire agréable. Elle fut présentée sous le nom de Jessica Drew. Un nom et un visage qui étaient totalement étrangers à l'Irlandaise.

" Enchantée Mademoiselle Drew ! "

" Moi de même." répondit la lycane tandis qu'elles se serraient la main. " J'espère que ce que nous avons mis en place pour vous vous conviendra. "

" Je vous dirai ça rapidement." sourit Juliet avant de s'interroger sur le rôle de cette jeune femme en ces lieux. " Vous êtes donc la conceptrice ? ou autre chose ? "

Spoiler:
 

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 31 Juil 2013 - 10:32

La jeune Juliet semblait être intéressée, elle s'empressa de demander si elle pouvait avoir un accès permanent à ces salles.

- Bien entendu, bien entendu. Nous ferons le paramétrage de vos empreintes digitales dans peu de temps. Je vous donne déjà votre carte d'accès au complexe. Vous avez le droit d'aller ici autant de fois que vous le désirez.

Il sortit de son dossier la carte d'accès au nom de Juliet Ashton avec le logo du centre commercial et lui remis. Ils rencontrèrent ensuite Mlle Drew et Pyro était curieuse de savoir qui elle était exactement.

- Je suis effectivement la conceptrice de ces salles. Mais c'est surtout pour la vôtre qu'il a fallu faire beaucoup d'aménagement pour que vous soyez en parfaite sécurité et, entre vous et moi, pour que le centre le soit surtout, dit-elle d'un air amusé. Je serai la gardienne de ces lieux, mais aussi l'infirmière. Une chose importante, vous pouvez vous entraîner aussi souvent que vous le voulez, il faudra simplement m'avertir pour que je puisse superviser la sécurité. Cela vous convient ?

Hunter repris alors la parole.

- Trés bien, je vais maintenant vous montrer votre salle. Elle est toute simple en apparence, mais elle est munie de capteur et de panneau amovible pour votre entraînement. Si vous avez des idées pour les prochaines séances à venir, il suffit de le dire à Mlle Drew et nous ferons le nécessaire.

Pendant que la lycane repartait dans sa salle, il ouvrit le sas de la salle bêta et laissa rentrer Juliet en premier. Il rentra à son tour et sur la gauche de l'entrée il y avait un petit boitier avec une fermeture à volant. Il l'ouvrit et quelques boutons apparurent avec chacun une abréviation marquée au-dessus. Hunter appuya sur l'un d'eux et la lumière apparut laissant entrevoir la grandeur de la salle où pour le moment il n'y avait absolument rien.

- C'est la boite de contrôle secondaire de la salle, la principale se trouve avec Mlle Drew dans la salle alpha. Est-ce que vous m'entendez Jessica ? dit-il dans le vide.

- Oui je vous entends et je vous vois. Tout marche pour le mieux.

- Parfait, dit-il puis se retourna vers Juliet. Vous voyez au plafond quelques caméras et si vous êtes attentives vous pouvez voir pleins de petits ronds noirs, ce sont les capteurs de la salle. Il y a aussi un système spécial incendie qui se déclenche manuellement de la salle alpha. Je peux aussi vous montrer le panneau coulissant du fond qui laisse apparaître un écran géant, dit-il en appuyant sur un autre bouton du coffret et immédiement un panneau coulissa pour laisser place à un écran géant. Vous pourrez revoir vos entraînements avec différentes vues et différentes caméras, infra-rouge, UV par exemple. Qu'en pensez-vous ?

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Jeu 1 Aoû 2013 - 12:41

Quand Drew lui dit en souriant qu'elle avait surtout travaillé à ce que le complexe soit en sécurité, Juliet opina du chef. Après tout, c'était ce qui comptait. La pyromane n'avait jamais eu peur pour sa propre sécurité, bien qu'elle arriva parfois à se faire des frayeurs en constatant jusqu'où elle pouvait aller. Mais là encore, ce n'était pas pour sa vie qu'elle craignait.

Hunter ne fut d'ailleurs pas long à lui présenter la salle qui lui était réservé. Une salle rien que pour elle ; c'était quand même valorisant. Cela dit, elle devait bien être la seule à avoir cette capacité. Avec la puissance dont elle se savait capable, il fallait bien que son lieu d'entrainement soit à la mesure. Dire que James pensait lui en trouver un... Il serait difficile d'être aussi bien encadrée qu'ici. Deux systèmes de commandes, dont le principal était dans une pièce indépendante, un lien permanent avec cette fameuse salle de contrôle et des gens capables derrière tout ça.

La brune leva la tête pour chercher les caméras que lui indiquait le lycan, ainsi que les fameux capteurs. Devant le grand écran géant dissimulait dans le mur, elle laissa échapper un "oh" de surprise.
" C'est à la pointe de la technologie ! Ça sera la première fois que je suis filmée... enfin plutôt que je me vois sur une vidéo de surveillance. "
Après tout, pendant des années, elle était surveillée comme ses camarades de l'hôpital. Elle se demandait par contre si elle arrivait à comprendre ce qu'elle verrait alors. Infra-rouge, UV ; ça lui paraissait vraiment compliqué. Ses seules références en la matière étaient les images des séries télé qu'elle regardait et à vrai dire, elle n'y captait jamais grand chose. Peut-être qu'en étant le sujet principal de ces films, elle comprenait davantage... Du moins, l'espérait-elle.

" Tant que la sécurité est bonne, je suis sure d'être bien ici. Pour le reste, j'apprendrais bien au fur et à mesure. " répondit-elle, en baladant son regard sur tout ce qui l'entourait. En l'état, la pièce était simple en effet. Mais connaissant l'entreprise où elle travaillait, elle était sure que cela cachait encore d'autres choses. Quand on a les moyens et qu'on souhaite développer les compétences d'employés aussi spéciaux, il faut y mettre les moyens.

" J'ai autre chose à savoir avant de commencer ? " s'enquit Juliet, pourtant pas sure de retenir l'ensemble de ce qu'on pourrait lui dire. Elle était plutôt impatiente en vérité.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Jeu 1 Aoû 2013 - 13:37

Pyro était visiblement contente de se trouver dans un tel endroit rien que pour elle. Hunter était satisfait, il y avait mis beaucoup d'énergie pour que cette humaine si spéciale puisse se sentir vraiment à l'aise. Il avait un sourire non dissimulé sur son visage, il était impatient de commencer, mais il y avait quelques formalités à faire. Il appuya sur un autre bouton est un autre panneau coulissa et on découvrit quatre tenues de type combinaison de plongée.

- Voilà pour vous, montra-t-il. Des combinaisons spécialement ignifugées. J'espère de ne pas mettre trompé sur la taille.

Il alla en prendre une et ajouta à l'attention de Juliet.

- Suivez-moi nous allons découvrir la salle alpha et vous pourrez vous changer la-bas et y laisser vos affaires. D'ailleurs, excusez-moi d'être un peu curieux, qu'avez-vous apporté dans ce sac ?

Ils allèrent ensuite dans la salle où se trouvait Jessica Drew et Hunter déposa la combinaison sur le lit d'infirmerie qui se trouvait là. Il y avait d'un côté tout le matériel comme dans une salle des urgences et de l'autre des panneaux de contrôle comme dans une salle de garde.

- Voilà l'antre de Mlle Drew. Vous pouvez vous changer ici. Mais avant de commencer me permettriez vous de vous faire passer un petit questionnaire. Ces questions porteront sur votre pouvoir, mais aussi un peu sur votre vie en général. Vous pouvez, bien entendu, refuser de répondre à des questions, rien n'est obligatoire. Mais ce questionnaire me servira à mieux vous cerner et pour être totalement franc avec vous, votre vie avant que Mr Hycks vous trouve n'était pas dès plus facile et ils nous tient à coeur que votre nouvelle vie soit le mieux possible. Pardonnez-moi si cela vous rappelle de mauvais souvenir, mais je suis aussi là pour vous aider, dans les limites de mes capacités, à surmonter les problèmes que vous avez pu avoir dans le passé. Vous avez totalement le droit de refuser en totalité ou en partie ce questionnaire. Qu'en pensez-vous ?

Le Lycan espéra ne pas perturber la nouvelle recrue, mais cette idée de questionnaire lui était venu en relisant le dossier de Juliet Ahston et les traumatismes que pouvaient engendrés ces problèmes passés. Il voulait que Juliet puisse surmonter son passé douloureux pour mieux se servir de son pouvoir, mais surtout, de servir Mr. Hycks au meilleur de ses capacités.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Ven 2 Aoû 2013 - 11:31

" Ignifugées ?! "
Les yeux de Juliet se mirent à pétiller à l'entente de cette surprise. C'était peut-être la meilleure nouvelle accompagnant ce complexe d'entrainement. Aussi lorsque Hunter lui demanda ce qu'elle avait dans son sac, l'Irlandaise se mit carrément à rire.

" Je ne voulais pas abimer ma robe neuve. Mais du coup, je n'aurais pas besoin des fripes que j'ai apporté. " expliqua-t-elle en reprenant son sérieux.

Ils allèrent visiter la salle alpha où se trouvaient l'infirmerie et le poste de contrôle. En opposition à la pièce qu'ils venaient de quitter, celle-ci semblait presque douillette. Il fallait cependant bien ça pour que Jessica soit au mieux pour travailler.
Juliet s'assit sur le bord du lit à côté de la combinaison qui lui était destinée. Le lycan souhaitait en savoir davantage sur elle et sur son passé.

" Demandez donc. J'y répondrais comme je peux. " répondit-elle avec le sourire.
Elle sentait pourtant son cœur se serrer légèrement à l'idée de ce qu'il pourrait lui poser comme questions. Si il lui accordait bien le droit de ne pas répondre lorsqu'elle s'en sentait incapable, elle pourrait déjà se soulager de cela.
Elle s'installa un peu mieux sur le matelas, ses jambes nues pendantes, les mains serrées sur le petit sac qu'elle tenait sur ses genoux.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mar 6 Aoû 2013 - 9:47

La jeune femme était joyeuse et ria même du fait qu'elle avait amené des habits de rechange au cas où. Tout était de bon augure pour le moment pensa Hunter. Mais il devait faire ce questionnaire même s'il avait ressenti une légère crispation de la part de Juliet quand il parla de son passé. Le chasseur prit une chaise et sortit de son dossier quelques feuilles déjà imprimés et commença à lire à Juliet les questions qu'il avait notées pour elle. Il commença par son pouvoir.

- Nous allons débuter avec votre pouvoir vous le voulez bien ? Répondez franchement et sans détour, je suis là pour vous aider et des réponses franches seront toujours plus efficaces.

Il lut ses fiches qui se présente de la manière suivante :

1. Vous avez la possibilité de créer du feu, comment pensez-vous que marche ce pouvoir ?

2. Pouvez-vous contrôler ce feu ? c'est-à-dire : a) augmenter la chaleur de celui-ci b) le faire bouger à votre convenance (pyrokinésie)

3. Votre autre pouvoir est la résistance à la chaleur de votre peau, comment pensez-vous que cela fonctionne ? Est-elle en plus résistante aux dégâts corporelles ?

4. Contrôlez-vous complètement votre pouvoir (quand vous dormez peut-il se déclencher tout seul) ?

5. Que pensez-vous de votre don unique ?

Hunter nota toutes les réponses de Juliet de manière précises car le rapport de cette entretien sera bien entendu remis dans les mains de son supérieur : Mr. Hycks.

HJ:
 

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mar 6 Aoû 2013 - 19:51

" Oui, je sais comment il fonctionne. D'où certains soucis... Mon corps sécrète une sueur très spéciale qui est inflammable par simple contact. Ainsi, en claquant des doigts, je peux produire une étincelle comme si j'actionnais un briquet. En temps normal, cela suffit. Mais si j'ai trop chaud, je dois être davantage prudente. "

Juliet prenait son temps pour répondre, afin que le lycan puise prendre les notes suffisantes à son rapport.
Si cela se contentait d'être aussi généraliste, elle n'aurait pas à s'en plaindre.

A la seconde question, la jeune femme répondit par la négative. Non, elle ne maitrisait rien du tout de ce qu'elle créait. Elle n'ajouta pas que cela lui plaisait de se laisser ainsi surprendre par les flammes.

" Ma résistance est seulement du à ma sueur. La chaleur me fait suer et donc enrobe ma peau d'une couche protectrice. Les flammes peuvent me parcourir sans que je ne ressente rien. Même mes cheveux, mes cils et sourcils sont immunisés. En revanche, ce n'est pas le cas de mes organes internes. La fumée est dangereuse pour mes poumons. " fit-elle en sortant le masque de son sac. Elle hocha la tête pour le désigner ; c'était son accessoire obligatoire pour un entrainement, plus que n'importe quoi.
" Par contre, je suis pas plus résistante qu'une autre aux coups et blessures. Je ne crains simplement pas les brûlures, de quelque source qu'elles soient. "
Eau bouillante, cendres de cigare, plaques chauffantes, flammes... Rien n'abimait sa peau. Même le soleil ne l’atteignait pas ; elle n'avait jamais eu de coups de soleil... mais cela était peut-être du à la météo locale plus qu'à sa particularité.

A la quatrième question, la brune manqua s'étouffer, prise entre le rire et les mauvais souvenirs.
" Vous auriez vu l'état de mon matelas et vous auriez eu votre réponse. Je tente de le contrôler : peu ou pas d'alcool, douches froides,... " Elle fit bouger ses doigts comme si elle énumérait ses petits trucs pour s'en sortir sans mettre le feu chez elle tous les jours. " Mais transpirer ne se contrôle pas comme on le souhaite toujours. Donc non je ne suis pas complètement maîtresse de moi... Heureusement je me réveille toujours à temps pour éteindre les flammes. "

Juliet prit davantage de temps pour répondre à la question suivante. Que pensait-elle de son "don unique"... ? Pouvait-elle être véritablement franche sur ce point ? Don... Comment pouvait-on appeler ça un don... ? Jamais surement ne s'y ferait-elle. Être directe sur ce point avec Hunter n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Lui comme Mr Hycks... et même James pensaient du bien de ce pouvoir. Elle le supportait, vivait avec et ce n'était pas du tout la même chose.

Elle choisit donc d'être concise. Elle parla d'ailleurs bien plus vite, pressée de passer à la suite plutôt que de s'attarder là-dessus.
" Je vis avec. C'est peut-être un don mais au quotidien ce n'est pas comme ça que je l'appellerais. "
Ces deux phrases avaient le mérite de tout dire en peu de mots. A eux -oui, elle se doutait que le lycan ne serait pas le seul bénéficiaire de ce questionnaire- de choisir ce qu'ils voulaient bien entendre de cela. Si cela leur importait réellement...

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 7 Aoû 2013 - 10:03

Hunter nota scrupuleusement les dires de Juliet, il se devait d'être irréprochable pour avoir le rapport le plus complet. Il fit tout de même quelques petits commentaires.

- Votre résistance serait dû à votre sueur ? dit-il dubitatif. Je pense pour ma part que c'est plutôt une adaptation de votre peau à votre pouvoir puisque tous votre corps peut prendre feu. Est-ce que votre bouche peu s'enflammer aussi ? Nous ferons de toute manière quelques tests dans ce sens. Je le note pour plus tard. Nous ferons aussi quelques tests sur votre peau.

Elle ne contrôlait pas bien son pouvoir, c'est une confirmation que cet entraînement lui sera bénéfique et la dernière question obtint une réponse qui fit tiquer le Lycan. Il posa son calepin et son stylo et parla à Juliet.

- Vous pensez que ce n'est pas un don ? Ecoutez Mademoiselle Ashton, la nature vous a créé comme ça. La nature m'a créé lycan comme mademoiselle Drew et je pense intimement qu'elle avait raison. Nous sommes, et vous plus que nous, une évolution nécessaire dans ce monde qui part à la dérive. J'ai l'impression que vous ne vous rendez pas compte de l'incroyable cadeau que la planète vous a fait. Je pense que votre passé traumatique, lié aux activités humaines, vous empêche de voir votre formidable potentiel. Vous êtes encore trop dogmatisé par la société humaine qui ne reconnait pas votre talent et ne le reconnaitra jamais. Il fit une pause pour réfléchir et continua comme un professeur expliquant à son élève. Prenons le cas de notre race, les loups-garous comme les hommes aiment nous appeler. Nous avons une bête en nous qui, une fois par mois, nous transforme et nous fait agir comme une bête sanguinaire. Beaucoup de nos frères et soeurs, surtout les personnes qui ne sont pas nées lycan, pense qu'une autre personnalité sommeille en elle et la tourmente. C'est totalement faux. Nous ne sommes pas des schyzophrènes en puissance mais c'est la société humaine qui le veut ainsi. Prenons mon cas, j'arrive à me transformer hors pleine lune si je me concentre et j'arrive, avec difficultés pour le moment, à me contrôler et à ne faire qu'un avec la bête. Et vous savez pourquoi ? Parce que j'ai accepté le fait que je suis ainsi et que ce n'est pas une malédiction comme on peut me le faire croire. Dans votre cas c'est exactement pareil. Vous êtes unique et extraordinaire et ne laissez personne vous dire le contraire. Si c'est le cas je me chargerais personnellement d'éduquer cette personne, dit-il d'un air moqueur. J'espère avoir été très clair Pyro, vous êtes extraordinaire, répétât-il, et vous avez un don et vous devez l'accepter comme tel.

Il reprit alors son calepin et son stylo et entreprit de continuer le questionnaire.

6. Aimez-vous le feu, les flammes et ce qui s'y rapporte

7. A la Steel Corp êtes-vous bien traité et vous épanouissez-vous dans votre travail ?

8. Y-a-t-il une bonne ambiance de travail avec vos collègues ?

9. Avez-vous des commentaires ou des suggestions concernant l'entreprise ?

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 7 Aoû 2013 - 20:46

La jeune femme se retint de croiser les bras pour signifier sa désapprobation à ce petit laïus. Son regard se ferma néanmoins, tandis qu'elle écoutait Hunter lui rappeler que c'était la faute du monde si son talent était incompris. Un monde pas prêt à accepter les monstres de son évolution. Ce n'était pourtant pas la faute des autres si elle avait tué sa propre famille ; ils l'avaient jugée après mais ne l'avaient pas forcée à cette extrémité. Ce n'était personne d'autre qu'elle qui avait encore brûlé involontairement d'autres personnes de son entourage. Ça ne lui faisait peut-être rien de réfléchir aux innocents qu'il avait croqué durant ses transformations ; pour Juliet ce n'était pas un détail.
Ainsi ne préféra-t-elle rien ajouter à cette leçon de choses. Elle esquissa simplement un sourire lorsqu'il plaisanta la correction qu'il était prêt à apporter à quiconque oserait lui dire qu'elle n'était pas unique et extraordinaire. Il y en avait un qui le lui répétait assez souvent déjà mais il avait la décence de comprendre le mal-être qui accompagnait ce pouvoir. Vivre avec était plus difficile que beaucoup pourrait l'imaginer. Peut-être cela s'améliorerait-il quand elle serait parfaitement entrainée ? Elle l'espérait. Elle était déjà soutenue d'un côté ; il ne lui manquait à travailler pour s'améliorer du point de vue pratique.

" Je suis une pyromane au sens clinique du terme. "
Passer à la suite lui allait très bien. Et elle n'avait rien à cacher sur sa fascination pour ses créations.
" Si je suis mélancolique ou fatiguée, même la flamme d'un briquet peut m'envoûter. J'aime les flammes que je crée, comme des enfants que je vois naître et grandir. J'aime leur chaleur, leur puissance, leur odeur... "
Ce n'était pourtant pas simple de mettre des mots sur ses sensations. Aussi fit-elle rapidement signe au lycan de passer à la suite. Avec ça, il devrait bien comprendre. De toute façon, s'il voulait en savoir davantage là-dessus, il lui suffirait de se montrer attentif durant les exercices.

" Je n'ai pas à me plaindre. " répondit-elle à la question concernant son travail. " Que ce soit le quotidien, ou les extra ; tout cela me convient parfaitement. D'où viendrais-je me plaindre maintenant que j'ai vraiment un endroit pour moi ? "
Elle rit légèrement à cette question rhétorique. Elle ajouta qu'elle était pleinement heureuse d'avoir trouvé un endroit qui l'acceptait et des gens qui voulaient l'aider à progresser.
Juliet était sincère, bien que le discours précédent du chasseur l'ait véritablement contrariée. Vouloir lui faire croire qu'elle devait bien vivre son "don" parce que c'était une bénédiction de la nature, une évolution normale, c'était facile. Cela revenait à ne pas gratter la surface pour éviter de tomber nez à nez avec la réalité.

Aux deux questions suivantes, elle ne s'attarda guère. Elle n'avait véritablement rien à redire de sa situation, pas plus que de son poste, de ses collègues, ou de sa hiérarchie.
" Je lui serais toujours redevable de m'avoir sortie de mon enfer. " conclut-elle en parlant bien évidemment du patron de la firme. Sans lui, elle y serait encore... si elle ne s'était pas donné la mort avant.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )


Dernière édition par Juliet Ahston le Ven 9 Aoû 2013 - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Jeu 8 Aoû 2013 - 9:23

Juliet ne dit pas un mot quand Hunter fit son laïus sur son pouvoir et le fait d'être unique. Le lycan ressentit tout de même que la jeune femme n'adhérait pas à 100 % à ses propos, ce qui le mit en colère intérieurement. Il avait oublié ou dit quelque chose qui ne passait pas. Il cherchait désespérément quoi, mais n'arrivait pas à mettre la main dessus ce qui le déconcentra un peu. Il continua le questionnaire tout de même et nota sans interrompre Juliet. Quand elle arriva à la question des suggestions, elle parla de Mr. Hycks ce qui le remis d'aplomb, il fallait qu'elle se confie plus, s'ils voulaient pouvoir compter sur elle.

- Tout à fait, vous n'êtes d'ailleurs pas la seule à lui être redevable, je le suis moi-même. Je ne sais pas si vous le savez, Mr. Hycks m'a trouvé moi aussi alors que j'errai comme une âme en peine d'une région à une autre. J'avais subi des tortures inimaginables de la part des nazis et, grâce à ma condition de Lycan, j'ai pu m'en sortir, mais pas sans en garder des cicatrices qui ne s'effaceront jamais.

Il s'arrêta un instant en repensant à cette terrible période. Il avait le regard dans le vide. Il se ressaisit tout de même et continua d'un ton calme.

- Vous voyez, vous n'êtes la seule à qui Mr. Hycks a tendu la main... Mais, je m'égare complètement, nous ne sommes pas là pour parler de moi, dit-il plus fermement. Excusez-moi pour cette disgression et continuons. Les questions plus personnelles vont arriver alors à vous de me dire si vous voulez y répondre ou non. C'est un peu intrusif comme questions.

10. Avez-vous pu trouver un logement à votre convenance ?

11. Vous êtes-vous faits des amis ?

- la dernière question risque de vous rappeler de mauvais souvenir, mais il est important pour vous de savoir où vous en êtes avec ce problème.

12. La mort de vos parents causés par le déclenchement de votre pouvoir vous affecte-t-il encore énormément ? Comment le ressentez-vous au quotidien ?

La dernière question était la plus difficile, d'ailleurs Hunter avait mis beaucoup de temps pour la formuler et savoir s'il devait la mettre ou non.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Ven 9 Aoû 2013 - 12:06

La brune se montra attentive à la confession du lycan. Si elle se doutait que d'autres avaient aussi leur casserole au sein de la Steel, elle n'en avait jamais eu de véritable preuve.
Bien qu'elle ne sut pas vraiment quoi ajouter à cette histoire personnelle rapidement confiée, elle dit, avec un petit sourire : " Nous voilà un point commun. J'espère servir aussi bien monsieur Hycks que vous. "

Hunter lui précisa qu'il allait commencer les questions plus personnelles. Celle sur son appartement ne lui posa aucun problème. Son petit chez-elle lui apportait véritablement de la satisfaction, surtout après tant d'années à vivre entre quatre murs blancs sans âme.
" J'adore mon appartement. J'espère même réussir à convertir ma location en propriété. " confia-t-elle enthousiaste.
Voilà une idée qui lui traversait l'esprit depuis un petit moment déjà, bien qu'elle ne sache pas du tout ce qui lui faudrait faire pour mettre en œuvre ce projet. Tout ce qu'elle voyait, c'était que tant qu'à faire des modifications dans l'appartement, autant que celui-ci soit pleinement à elle.

Des amis ? Juliet répondit par l'affirmative, bien que le niveau de définition qu'on puise donner à ce mot varie. Elle voulut cependant préciser : " Après il faut savoir que cela ne fait qu'un an que je me suis décidée à fréquenter le monde qui m'entoure. J'étais plus casanière et solitaire durant mes deux premières années ici ; le temps de m'habituer à la liberté en somme.
Ce qui n'était vraiment pas faux. Ce temps avait été nécessaire pour qu'elle se défasse de son carcan. Depuis, elle se rattrapait progressivement, et même plutôt bien dans certains domaines de sa vie privée.

Évoquer rapidement ses aspects de sa vie ne la dérangeait pas. Tant qu'on lui ne lui demandait pas de détails, elle voulait bien en parler. Les têtes de l'entreprise savaient bien d'où elle débarquait et il était normal qu'ils s'inquiètent de son intégration à Galway.
Le chasseur la prévint que la question qui venait risquait de la bouleverser. Cela ne manqua pas. La jeune femme quitta le lit où elle s'était installée, sans dire un mot. Elle alla parcourir des doigts les objets qui se trouvaient dans cette infirmerie, prenant son temps pour répondre.

Ainsi, elle tournait le dos à Hunter lorsque sa voix s'éleva. Elle faisait en sorte que celle-ci soit la plus normale possible, contrôlant comme elle pouvait les trémolos de l'émotion.
" Si je vous dis que l'automne dernier, toutes les nuits, mes cauchemars me montraient ma petite sœur en train de souffrir sous l'assaut des flammes... Mes rêves se sont calmés depuis, mais j'y pense souvent. "

Elle marqua une pause.
" On a passé des années à me le rappeler ; on m'a isolée pour me punir d'avoir blessé d'autres gens accidentellement. Comment oublier ? " dit-elle en acceptant finalement de montrer son visage triste et fermé.
Elle se força à un sourire en terminant : " C'est avec ce qu'on a vécu qu'on se forge parait-il. "

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Ven 9 Aoû 2013 - 12:58

Juliet était compatissante envers les révélations de Hunter, mais on était pas là pour parler de lui et il continua sans plus attendre. A la question de l'appartement, le chasseur se permit de rajouter un commentaire.

- Vous voulez accéder à la propriété ? C'est une très bonne chose que j'encourage vivement. Puis-je me permettre de vous aider dans ce cas ? A moins que vous vouliez faire ça vous-même ? La Steel Corp propose un système de crédit très avantageux à ses employés et je peux même intervenir pour vous faire avoir une assurance à des prix défiants toutes concurrences. Qu'en pensez-vous ? Si vous êtes d'accord je ferais un mémo au directeur du service social pour qu'il vous reçoive en personne.

Puis le questionnaire continua et il montrait que Pyro était plus ouverte socialement et qu'elle s'habitue doucement à la vie normale. Puis vint la dernière question. Et ce qui devait arriver arriva. Les émotions de Juliet jaillirent en même temps que les souvenirs de cet accident. Au début, Hunter était compatissant envers la jeune pyromane et quand elle parla du fait qu'on l'avait enfermé et qu'on lui reprochait ce qu'elle avait fait, le visage de Hunter se ferma et une terrible colère monta en lui. Difficile de dire si c'est pour Juliet que sa colère montait en montrant l'injustice dont les humains avaient fait preuve ou si ces propos rappelèrent à Hunter les sévices qu'on lui avait faits pendant la guerre. Peut-être que c'était un peu des deux. En tout cas, une victime était à déplorer. Le stylo en acier du Lycan ployait comme du carton sous la pression de son pouce, il fut rapidement mis en forme d'arc en fer à cheval. Il parla alors d'une voix forte et déterminée quand elle se retourna.

- Oui, ça nous forge ! dit-il en se levant. Je vais préparer la salle, le questionnaire est terminé. Il jeta violemment le stylo dans la corbeille en papier qui se trouvait à côté de lui. Je vous laisse vous changer et je vous attends dans la salle.

Il partit de la salle alpha d'un pas rapide.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Ven 9 Aoû 2013 - 20:18

HRP:
 

L'Irlandaise ne se rendit compte du stylo broyé qu'une fois que le lycan ait quitté sa chaise pour la laisser se changer. Il le jeta dans la corbeille servant initialement à la réception des compresses et autres matériels médicaux. Tout à ses propres douleurs, elle n'avait pas remarqué que cela touchait aussi son interlocuteur. Elle le regarda quitter la salle Alpha ; il était contracté bien qu'il ait passé ses nerfs sur le pauvre instrument pour écrire. Penchée au dessus de la poubelle, Juliet soupira en contemplant le crayon plié, se remémorant alors les quelques mots que Hunter lui avait confié sur son passé.

La jeune femme retrouva doucement ses esprits tandis qu'elle changeait de vêtement. Les souvenirs étaient toujours vivaces et les émotions qui s'y rapportaient à fleur de peau. Mais elle laissait aujourd'hui s'abaisser quelques unes des barrières qu'elle avait élevé pour protéger les autres. Sinon, elle n'aurait pas laissé ses sentiments se développer pour le professeur...
Ce fut en pensant à lui qu'elle acheva de se revêtir la tenue ignifugée. La combinaison de plongée était fraiche sur sa peau nue. Elle plia sa robe et la rangea dans son sac avec son soutien-gorge et ses affaires de rechange qui ne seraient guère utiles. Elle en avait retiré son masque, qu'elle accrocha à son cou après avoir relevé ses cheveux en une queue de cheval haute.

Ainsi habillée, elle salua la coordinatrice et rejoignit le chasseur dans la salle attenante.
" Je suis prête ! " lui signala-t-elle simplement.
Désormais qu'elle se trouvait dans cette salle nue, elle sentit l'impatience de s'entrainer revenir l'envahir progressivement. Ici, personne ne craignait rien de sa puissance. Enfin... à un détail près.

" Vous allez rester ici ? " demanda-t-elle avec un brin d'inquiétude. Pour Hunter.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 4 Sep 2013 - 11:26

Hunter s'affairait dans la pièce. Il plaça une table avec des bâtons de bois et quelques bouteilles avec des liquides à l'intérieur et aussi un chalumeau portatif. Il attendit que Juliet finisse de se changer pour pouvoir commencer. Elle fit son apparition et demanda inquiète s'il allait rester ici.

- Pour la première partie des tests je vais rester ici. Ensuite, vous pourrez être libre pour vous défouler à votre guise. Pour le moment, on va tester votre contrôle et ensuite la capacité de votre peau à supporter la chaleur.

Il lui fit signe de se placer devant lui à côté de la table pour le moment.

- Alors Pyro montrez-moi ! je veux que vous enflammiez votre doigt puis votre main en entier et que vous arrêtez ensuite cette flamme. Ensuite, vous allez enflammer la main droite et faire passez le feu sur la main gauche et que vous arrêtiez ensuite les deux mains en même temps.

il laissa la jeune femme s'exécuter et nota attentivement les résultats visibles. Il continua ensuite ses demandes.

- Je vais maintenant appliquer le chalumeau sur vous sur votre main d'abord et nous verrons comment vous réagissez. Je veux que vous me fassiez part de toutes vos impressions même si elles ne vous semblent absolument pas liées à votre pouvoir ou à la situation.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Sam 7 Sep 2013 - 12:34

Juliet allait s'exécuter à l'entente du premier exercice auquel voulait la soumettre Hunter. Elle stoppa son geste, pouce et majeur prêts à claquer l'un contre l'autre comme si elle souhaitait émettre un son avec ceux-ci.

" L'arrêter ? C'est à dire : l'éteindre ou arrêter sa progression ? "
A cette question, elle pouvait directement lui répondre sans faire de démonstration. Autant elle pouvait contenir la progression des flammes sur son corps, autant elle était bien incapable de les éteindre par sa simple volonté. Au mieux lorsqu'elles auraient grignoté chaque millimètre carré des vêtements qu'elle portait, elles perdraient progressivement de leur puissance. Ce qui s'avèrerait difficile avec un vêtement ignifugé sur le dos.
Cependant en contenant le foyer rougeoyant dans sa paume, il lui suffirait de fermer les poings pour priver les flammes de l'oxygène nécessaire à la combustion. Elle s'exécuta donc, prouvant par le geste plutôt que par la parole la limite de son contrôle.

Grattant ses doigts entre eux, la pyromane provoqua une première étincelle qu'elle contient dans sa main, laquelle se recouvrit progressivement de cette lueur dansante qu'elle appréciait tant. Grâce à sa main droite, elle enflamma sa seconde paume. Les ribambelles dorées dansaient autour de ses doigts dépliés, léchaient sa peau blanche et faisaient briller ses yeux qui les fixaient avec intensité et affection. Puis elle releva la tête, fermant ses poings. Lorsqu'elle les rouvrit, rien ne subsistait, ni trace de brûlure, ni étincelle rescapée.

Aussi prenait-elle avec légèreté l'épreuve suivante. Le lycan alluma le chalumeau et promena la flamme ainsi créée sur la main de l'Irlandaise. Celle-ci ne broncha évidemment pas ; la projection était ciblée et ne produisit pas le moindre effet sur la peau de l'humaine.
Mais ainsi que le recruteur l'avait demandé, Juliet essaya de mettre des mots sur les sensations ressenties, même si celles-ci étaient minimes.
" Je sais que c'est chaud. Je le sens comme lorsque je sens le soleil taper sur mes épaules en plein été, ou l'eau chaude au robinet. La différence est qu'ici je dois faire attention à ce que ma main ne s'enflamme pas. Surtout si je regarde. "

Il ne suffisait pas de beaucoup pour que l'envie la prenne de s'enflammer complètement. Un simple briquet allumé à quelques mètres d'elle pouvait réveiller ses pulsions pyromanes ; la simple évocation d'un départ de feu au Bloody à la Saint-Patrick lui avait demandé de la concentration pour ne pas se jeter dans l'incendie et envenimer celui-ci.
Aussi regardait-elle ailleurs ; un mur vide et froid ferait l'affaire. Du moins l'espérait-elle.

" Ça cha-touille ! " finit-elle, quelques secondes plus tard, d'une voix brisée.
Un sourire crispé s'était étiré sur ses lèvres ; il fallait qu'il arrête sur le champ. Juliet ferma les paupières à s'en faire pleurer. Le chalumeau lui chatouillait la main ; mais il lui exerçait également des démangeaisons d'un autre genre. Et ce titillement qui lui emplissait progressivement les entrailles finirait par être difficilement contrôlable. Car même sans le regarder, la brune savait que c'était une petite flamme qui lui caressait la paume. Une fois qu'elle savait, il était difficile de faire comme si de rien n'était.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 11 Sep 2013 - 12:39

Hunter écoutait sa protégée du jour. Il la vit allumer sa main et faire passer le feu dans ses mains. Elle ferma ensuite ses mains et le feu s'éteignit et il ne restait aucune trace. C'était incroyable et Hunter était ravi de se trouver avec un être si particulier. Il fit ensuite le test du chalumeau et il remarqua que Pyron n'était pas tout à fait à l'aise et qu'elle se retenait fortement, mais elle ne dit pas un mot sur ses sensations à ce moment-là, ce qui agaça un peu le chasseur. Il arrêta ce test et griffonna quelques notes sur son calepin.

- Pyro me faites-vous confiance ? Je vous pose cette question, car vous ne me faites pas part de votre ressentit sur la situation. Vous avez regardé le mur et vous m'avez signalé que ça chatouille. Il me faut un peu plus de mot pour que je puisse convenablement comprendre entièrement votre pouvoir, dit-il d'un ton aimable. Mais ça ne fait rien, si vous ne vous sentez pas de parler dans certain cas je ne vais pas non plus vous obliger à le faire.

il alla reposer le chalumeau et pris une boite d'allumettes puis vint se replacer devant Juliette.

- Alors si j'ai bien compris, vous pouvez empêcher la propagation du feu sur votre corps, mais pas lui dire de s'arrêter. On va essayer un exercice, je vais allumer votre index et vous allez propager le feu vers le creux de votre bras en une bande la plus fine possible. Puis, je vais m'éloigner et vous allez faire vivre le feu sur vous, comme si c'était un serpent de flammes qui vous entoure. Je veux voir ce feu vivre sur votre corps. Puis j'arrêterais l'exercice en vous soufflant dessus du gaz carbonique.

Tout en disant cela, un bras mécanique armée d'un cône de lance à incendie descendit du plafond juste derrière Hunter.

- Si vous êtes prêtes, on commence quand vous le désirez.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 11 Sep 2013 - 14:22

Quand la flamme s'éteignit, Juliet reprit son souffle. Elle put desserrer les dents mais elle ferma les yeux quelques instants en amenant sa main contre son ventre.
Qu'elle se fut borner à deux mots pour décrire son ressenti froissa Hunter qui le lui fit savoir. Mais il n'était pas là question de confiance ou non envers le lycan. C'était même dans son intérêt à lui qu'elle n'avait dit davantage. Si elle avait parlé, mis de mots sur ses impressions les plus personnelles, elle aurait été dépassé par elles et il n'aurait pas pu faire grand chose pour l'arrêter.

" Je ne pouvais pas... " fit-elle dans un murmure en secouant la tête de gauche à droite. Le simple fait d'y penser encore lui donnait la chair de poule.
Le problème était qu'elle était partie pour être dans cet état d'esprit. Elle qui s'était fait toute une joie de cet entrainement ou peut-être à cause de cela... la voici dévorée par sa pyromanie. Qu'il serait difficile de passer outre pour se concentrer réellement sur les tâches demandées !

La preuve en fut lorsqu'il fut question d'entamer l'exercice suivant. A mesure que le recruteur expliquait en quoi il consistait, la jeune femme s'imaginait précisément à quoi cela ressemblerait. Trop précisément.
Elle était impatiente de voir ce serpent majestueux se lover contre elle, apporter sa chaleur contre sa peau, briller de mille reflets sous son regard admiratif. Elle était beaucoup trop impatiente.
Son cœur s'était emballé ; ses yeux étincelaient et elle louchait avec trop d'attention sur la petite et innocente boite d'allumettes.

Juliet dut se pincer très fort le bras pour détourner son regard.
" Pas tout de suite... "
Oui il lui fallait attendre un peu. Sinon, il était évident que l'exercice serait raté et le lycan carbonisé en moins de temps qu'il fallait pour le dire... Afin de lui éviter également une combustion spontanée et inopinée dont elle avait le secret, l'Irlandaise préféra même s'éloigner.
Ses pieds nus parcoururent alors le sol froid de la grande salle, tandis qu'elle s’astreignait à contrôler sa respiration et avec elle, les pensées vagabondes de son esprit.

" Pas de questions. Pas un mot. " lança-t-elle entre deux souffles à l'attention de son surveillant qui la voyait déambuler sans but mais en gardant toujours une distance sécurisante entre lui et elle. " J'expliquerais après. "

Quand elle se sentit mieux, prête à travailler, la brune revint regard baissé, visage fermé et concentré vers Hunter. Elle tendit sa main sans prononcer un mot. Il craqua l'allumette et déposa le bout rouge en combustion sur son index. Juliet accueillit la flammèche sans fléchir. Elle la laissa couler jusqu'à sa paume ouverte puis ferma les yeux. La petite flamme dormait confortablement installée dans le creux de sa main. Elle sentait comme son souffle sur sa peau, une respiration qu'elle seule était en mesure de percevoir. Elle se cala sur cette volupté pour garder son propre calme.
Et une étincelle sauta sur son poignet, suivant le cours de ses veines. Elle grimpa avec douceur la chair blanche qui s'offrait à elle, retrouvant progressivement sa vigueur tout en conservant sa grâce. Un bracelet de flammes dansait autour de son poignet tandis qu'une ribambelle de leurs consœurs glissait vers son épaule. Ainsi ressentait-elle la caresse de cette source chaude qui finit par s'enrouler autour de son cou telle une écharpe flamboyante de reflets rouges et oranges. Elle lui chatouilla le menton, tirant un sourire au visage concentré de la jeune femme.
La flamme au creux de sa main avait grandi et réchauffait désormais la peau qu'elle pouvait embrasser. Lorsqu'elle entra en contact avec le vêtement, Juliet n'eut plus de possibilité de la contrôler un tant soit peu. Celui-ci était ignifugé, il empêchait une propagation optimale, le feu luttant pour parcourir cette matière inconfortable pour lui. Il eut mieux fallu qu'elle garda ses vêtements habituels pour un rendu visuel de meilleure qualité. Au moins, eussent-ils bruler en osmose.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Jeu 12 Sep 2013 - 9:55

Avec l'arrêt du chalumeau, Pyro se calma en bougeant dans la pièce. Elle revint ensuite pour faire le test du serpent de feu qu'elle réussit avec brio. Hunter était très satisfait et les conclusions qu'il en tirait étaient prometteuses. Il arrêta la serpent de feu en soufflant du gaz sur Juliet ce qui éteignit le feu en un instant le privant d'oxygène pour s'alimenter. Mais il était temps de laisser sa recrue faire ce qu'elle voulait. Les tests étaient intéressants, mais sur un sujet qui n'avait pas le loisir de pouvoir utiliser ses capacités souvent, cela pouvait être difficile de se contrôler. Elle risquait à tout moment de s'enflammer totalement et Hunter ne voulait pas être au milieu pour en subir les conséquences.

- Je suis ravi mademoiselle, lui dit-il, vous avez un excellent contrôle sur le feu qui vous parcourt. Néanmoins, je vois que vous devez lutter pour ne pas vous emballer dans l'inflammation de tous votre corps. J'avais réfléchi à cette éventualité avant de vous proposer ce test. Je vais vous dire ce que j'en ai conclu. Vous êtes totalement frustré. Votre frustration et si grande ce qui vous empêche de contenir convenablement vos pulsions. Mais je pense que vous le saviez déjà. C'est pourquoi cet endroit est à vous, dit-il en lui montrant la pièce autour d'eux. Je vais vous laisser tranquille pour le moment. Je pense que vous avez besoin de vous défouler complètement sans essayer de contrôler quoi que ce soit. Je vais me retirer de la pièce et vous allez pouvoir laisser libre cours à votre don.

Hunter avait fait exprès de réutiliser ce dernier mot. Il fallait que Pyro accepte son pouvoir et en lui disant souvent que c'était une bénédiction et non pas une malédiction, le chasseur pensait que ça lui serait plus facile de l'accepter.

- Vous avez sur la table des bâtons que vous pouvez allumer à votre guise. Je vais vous amener des palettes de bois pour que vous puissiez les enflammer et je vous laisse ce paquet de feuilles si vous voulez vous exercer avec elles. Il y a aussi ces allumettes et je vous laisse le chalumeau.

Il ouvrit une des trappes dans le fond de la salle et des palettes de bois étaient entreposées là. Il alla les prendre à mains nues. Il portait une dizaine de palettes à la fois. Il les déposa en six tas de cinq palettes.

- J'espère que tout vous convient. Dites-moi si vous voulez autre chose. Sinon, je me retire dans la salle d'observation et vous pouvez à tout moment me demander ce que vous voulez, même parler de vos impressions, nous sommes à l'écoute. Faites vous plaisir, brûlez tout ce que vous voulez, il n'y a aucune restriction.

Hunter pris alors ses affaires et alla dans la salle alpha. Il ferma la porte et Juliet se retrouva seule dans la grande pièce.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Sam 14 Sep 2013 - 11:11

Elle avait senti les flammes être soufflées sur sa peau, avait perçu leur brève agonie ; quelques minuscules secondes où l'oxygène se raréfia tant et si bien qu'elles ne purent que s'éteindre. Bien qu'elle fut au courant que cela arriverait, Juliet en eut le cœur serré. Sa capacité et sa pyromanie étaient intimement liées, d'où le danger qu'elle représentait pour les autres.

Le lycan avait soit compris que les exercices la mettaient sous tension, soit il en avait simplement terminé avec eux et son observation lui avait permis de conclure l'état d'esprit de l'humaine. Il fallait dire que son rythme cardiaque s'était légèrement emballé quand le serpent de feu avait été éteint.
Toujours était-il que cette pause était bénéfique à la jeune femme.

" Merci. " répondit-elle simplement quand Hunter lui exprima son contentement vis-à-vis du travail fourni. Un remerciement qui valait également pour la possibilité qui lui était laissée de rester seule.
Elle en avait besoin.

Elle le regarda sortir bâtons, palettes, papier... mais son esprit n'était pas du tout concentrer sur ce qu'il se passait devant ses yeux. Elle n'avait pas tilté sur le mot "don" ; elle ne l'avait même pas entendu, s'étant arrêté d'écouter à "je vais vous laisser tranquille maintenant". Le reste entra par une oreille et ressortit par l'autre, sans passer par la case cerveau et sans recevoir la moindre analyse des sons entendus. Elle se sentait loin, étrangère à ce qu'il se déroulait autour d'elle.
Elle ressortit de son songe éveillé lorsque la porte de la salle se referma et que ce bruit caractéristique retentit dans la pièce vide et silencieuse.

Elle était toute seule. Isolée mais étrangement sereine, là où la froideur des murs aurait pu lui rappeler de mauvais souvenirs. Que la pièce soit grande n'était pas la véritable différence avec la chambre d'isolement dans laquelle on la cantonnait après des "bêtises" ; adolescente, elle bouillait de rage dans cette salle minuscule où on l'enfermait mais elle devait encore et toujours se contenir, sans quoi elle aurait fait flamber l'hôpital un bon nombre de fois, causant d'autres morts qu'elle ne souhaitait pas alors avoir sur la conscience. Cette salle alpha, aussi vide soit elle, avait une autre valeur. Désormais qu'elle y était seule, la brune s'y sentait en sécurité.

Elle s'avança mollement, comme si elle était mue par un fil invisible, vers les tas de palettes soigneusement disposées par le lycan. A peine posa-t-elle une main sur le premier morceau de bois sec qu'elle rencontra, que celui-ci devint le repas privilégié d'une petite étincelle à l'insatiable appétit. Elle poussa la palette pour qu'elle s'écrase au sol, puis fit de même avec toutes les autres. A chaque contact de ses paumes, les flammes naissaient.
Lorsque toutes les palettes furent allumées, Juliet s'assit au milieu d'elles. Sur son visage une expression que l'on pouvait aisément voir sur celui des jeunes mères contemplant leur nouveau-né. Or elle n'avait pas là une seule petite merveille, mais des dizaines qui se fondaient, se confondaient, fusionnaient, grandissaient en des danses magiques dont elle seule semblait percevoir la chorégraphie complexe. Ses enfants lui chatouillaient jambes et bras, grimpant sur elle pour l'embraser entièrement. La jeune femme n'aima pas qu'ils eurent à lutter pour se frayer un passage contre son sein. Aussi défit-elle et enleva-t-elle la combinaison qu'elle portait.

Juliet n'était plus. Pyro avait pris sa place, flamme parmi les flammes, submergée de la tête aux pieds par les caresses brulantes de ses consœurs. Elles étaient elle et la protégeaient du reste du monde. Plus rien ne comptait alors. Ni l'endroit, ni les gens, ni les sentiments. Elle était dans une bulle qu'elle alimentait de son allégresse, sans crainte, ni pensée d'aucune sorte.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: Les sous-sols   Mer 25 Sep 2013 - 12:34

Hunter passa dans la pièce alpha où se trouvait Jessica. Il était content. Les tests étaient concluants et le potentiel de la recrue était des plus intéressant. Il s'adressa à la gardienne.

- Alors Miss Drew, les relevés donnent quoi ?

- Pendant votre entraînement avec la jeune fille, son coeur s'emballait et son rythme cardiaque était rapide. Elle avait du mal à se contenir. Mais bizarrement, depuis que vous l'avez laissé seul elle est d'un calme incroyable.

- C'est bien normal, nous avons affaire à Pyro maintenant, Juliet a disparu. Elle ne fait plus qu'un avec son pouvoir. Vous voyez mademoiselle Drew, c'est le but de ces entraînements. Je veux qu'elle accepte son pouvoir et qu'elle devienne Pyro pour toujours. Je voudrais que la personnalité fabriquée par la société qui l'a vu grandir disparaisse et qu'elle s'accepte tel qu'elle est : une humaine incroyable qui doit dominer le commun des mortels.

- Ca va être long. Elle vit dans cette société.

- Oui, ça va être difficile. A court terme, j'aimerais qu'elle s'accepte comme elle est et qu'elle ait un contrôle totale de son pouvoir. Pyro viendra par la suite.

Hunter nota quelques éléments et pris notes des relevés que lui passaient Jessica. Il observa attentivement les moniteurs qui indiquaient les constantes de Juliet. Tout était normal, mais la chaleur interne de son corps augmentait tout de même dangereusement.

- Jessica, vous pensez qu'elle est capable de résister à de telle chaleur ? Je veux dire intérieurement pas extérieurement.

- Je ne sais pas ! C'est le moment de le voir.

Hunter se pencha alors sur les caméras de l'intérieur de la salle. Il observait le comportement de la pyromane. Il regarda attentivement son visage et voulut faire un zoom avant sur celui-ci, mais il appuya involontairement sur un autre bouton. Des volets se refermèrent et un "pshhhh" se fit entendre dans la salle.

- Qu'est-ce que j'ai fait ? s'exclama-t-il affolé

- HUNTER ! cria Jessica. Vous avez déclenché le vidage de l'air de la pièce.

Jessica rétablit rapidement l'air de la pièce, mais le mal était fait. Sans air les flammes de Juliet moururent les unes après les autres, il ne restait plus que de la fumée qui s'échappait des palettes de bois carbonisées.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les sous-sols   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les sous-sols

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 02.03/18.Sc. Sous-sols minés
» Les folles aventure de Roxie et Pete dans les sous-sols... (terminé)
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LES TERRAINS EXTERIEURS :: 
Salthill et Claddagh
 :: Centre commercial
-