AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sally Callahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Sally Callahan   Sam 18 Mai 2013 - 22:42


Sally Callahan


Sexe : féminin

Lieu et date de naissance : Belfast, 21 juin 1990

Race : Humaine

Apparence

Aspect physique

Rousse, c’est le premier mot qui vous viendrait à l’esprit en voyant Sally. Ses longs cheveux presque rouges lui arrivent au milieu du dos, bien que le plus souvent elle les attache pour ne pas s’en encombrer. Ils ne sont ni frisés, ni lisses, juste suffisamment rebelles pour que des mèches cuivrées lui retombent toujours devant les yeux.
Les taches de rousseur qui constellent son visage soulignent le vert brillant de ses yeux. Ceux-ci sont perçants, et extrêmement expressifs. Que ce soit la colère, la joie ou la tristesse, toutes les émotions de Sally s’y lisent, et cela lui a déjà joué bien des tours.
Sa mâchoire est carrée et ses joues assez creuses, car elle n’est pas bien grosse, bien que musclée. Plutôt grande et forte, il arrive que de dos on la prenne pour un jeune homme à cause de sa carrure, et sa taille peu marquée ne l’aide pas. Son visage indéniablement féminin l’empêche néanmoins de paraître trop androgyne.
Elle porte habituellement des vêtements amples, et souvent masculins (comme des chemises d’hommes, un peu grandes pour elle), mais elle affectionne aussi les costumes eu peu anciens qu'elle a pris l'habitude de porter à Galway. Elle a très souvent une écharpe, un foulard ou un col haut et porte hiver comme été un long manteau usé et rapiécé dont elle n’arrive pas à se séparer. En hiver, d’épaisses bottes de cuir et une paire de mitaines viennent compléter sa tenue.




Psychologie
Prudente, la vie à Galway a rendu Sally extrêmement méfiante. Elle ne fait confiance à presque personne sans pour autant se montrer inamicale. Elle n’a en effet aucun problème à discuter avec les gens, elle sourit volontiers et est très loin d’être timide. Très franche, elle s’attire souvent les ennuis car elle ne mâche pas ses mots. Elle n’a d’ailleurs pas un langage exemplaire et il n’est pas rare de l’entendre jurer. Plus fine qu’elle en a l’air, Sally n’est pas stupide, même si elle peut sembler être une fille « simple ». On ne prête d’ordinaire pas attention à elle, mais elle a les oreilles qui trainent partout, et elle sait beaucoup plus qu’elle n’en laisse paraître.
Débrouillarde et optimiste, elle se laisse difficilement abattre, et ne baisse pratiquement jamais les bras. Pour elle, chaque problème a une solution, et la seule difficulté est de trouver laquelle. D’un tempérament plutôt explosif, elle passe aisément d’un extrême à l’autre, et ne s’en cache pas.
Elle est très dure, il en faut beaucoup pour l’émouvoir ou la faire flancher, ce n’est pas qu’elle est insensible, mais elle a l’habitude de ne pas se laisser faire, et elle n’aime pas s’encombrer de sentiments.
Si elle ne possède pas vraiment de diplôme universitaire, elle s’y connait en musique et joue du violon parfaitement, même si elle préfère de loin la musique typique irlandaise au classique. Elle est en outre une excellente bricoleuse. Les mécaniques, la plomberie, les vieux moteurs : elle se débrouille pour réparer n’importe quoi.


biographie

Liam Callahan était un pur irlandais, membre de l’IRA provisoire, et prenant part aux actes de rébellion contre la domination britannique lorsqu’il rencontra Mary Kirkham. Celle-ci était originaire de Galway et était montée à Belfast pour rejoindre son frère dont personne n’avait plus de nouvelles (il s’avéra plus tard que celui-ci était parti aux Etats-Unis). Mary et Liam se marièrent en 1988, comme le voulaient les mœurs, sans que Liam n’abandonne ses activités.
Sally naquit en 1990, à Belfast, qu’elle eut à peine le temps de connaître puisque son père fut assassiné en 1993 par un loyaliste. Sa mère rentra alors à Galway, avec sa fille et son fils Oliver, qui était né entre temps. N’ayant pas les moyens d’acquérir un appartement suffisamment grand pour élever ses enfants, Mary habita chez ses parents pendant une longue période, jusqu’à ce que Sally ait 11 ans.
Cette dernière s’entendait à merveilles avec son grand-père qui avait toujours mille histoires fantastiques à lui raconter, et autant de légendes se rapportant à la ville. Ce fut lui qui lui apprit le violon, qu’elle continua de jouer tout au long de sa vie. Elle adorait alors traîner près du cimetière avec ses amis, pour jouer à se faire peur ; cependant, ces jeux cessèrent lorsque sa mère la vit rentrer après le coucher du soleil. Elle eut ce jour-là la gifle la plus monumentale de toute sa vie et fut privée de sortie pendant une semaine, sans comprendre pourquoi.

Huit ans après leur arrivée à Galway, Mary se remaria à un drôle de type, Clyde Archer. Malgré les cris et les protestations de Sally et son frère, ils suivirent tous deux leur mère pour habiter avec Archer.
Ce fut à partir de ce moment que survinrent les événements les plus désagréables de la vie de Sally. Tout d’abord, sa mère fut enceinte puis accoucha de faux-jumeaux, suivis bientôt d’une autre petite fille. Se sentant trahie par sa propre mère, Sally passait tout son temps libre chez ses grands-parents ou à faire de mauvaises blagues dans la rue (que voulez-vous c’est l’âge), délaissant complètement ses études –elle n’hésitait pas à faire l’école buissonnière. Sa mère trop occupée ne s’en aperçut pas, et elle ne fut jamais réprimandée à ce sujet.

Son grand-père mourut lorsqu’elle eut 16 ans, de vieillesse probablement. Sally fut inconsolable, elle imputa le décès à sa mère et fugua. Elle n’alla pas bien loin et ne partit pas longtemps, juste suffisamment longtemps pour empirer ses fréquentations. A son retour, elle décida de ne plus vivre chez sa mère, et obtint l’autorisation de sa grand-mère d’aménager le garage et une partie de la maison à l'écart en un petit appartement.
Comme ses études mauvaises ne lui permettaient pas de rêver d’un métier correct et bien rangé, elle vivota en alternant entre coursière, bricoleuse au noir et espérait un jour avoir suffisamment de fond pour ouvrir une petite quincaillerie. Elle vivait sa vie et n’écoutait plus les consignes de personne, si bien qu’il lui arriva souvent de rentrer seule en pleine nuit. Elle n’avait alors aucune idée de ce qu’elle aurait pu croiser dans les rues de Galway.
Comme elle n’avait pas assez pour vivre, et que mendier de l’argent à sa grand-mère, déjà démunie, lui répugnait, elle accepta le travail qu’un ami lui proposait. Il lui suffisait de crocheter la serrure d’une maison et elle pourrait s’en aller. Tout se passa comme prévu et il arriva alors de répéter plusieurs fois l’expérience. Elle était payée en échange et de plus elle avait une bande d’amis. Elle ne se fit jamais prendre, la police de Galway ayant bien souvent des crimes plus urgents à résoudre.

Son premier contact avec le paranormal remonte à l’époque du Zombillénium (bien qu’il soit étonnant qu’elle n’ait rien remarqué plus tôt). Alors qu’elle rentrait chez elle à moitié ivre, elle se fit aborder par un inconnu un peu insistant. N’y prêtant pas garde, elle décida de l’ignorer mais celui-ci se mit à la suivre, et avant qu’elle n’ait eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, elle se retrouva avec une paire de canines dans le cou. Heureusement pour elle, le quartier était fréquenté, et un brouhaha signifiant la présence d’une bande de jeunes fit fuir le vampire timide.

Il lui fallut un bon mois pour se remettre de cette agression, tant physiquement que psychologiquement, et elle passa l’année qui suivit à se renseigner sur d’éventuels psychopathes en cavale, jusqu’à ce que les légendes de son grand-père lui reviennent en mémoire. Elle n’était pas superstitieuse, c’était « des trucs de vieux » toutes ces histoires, mais un doute la perturbait. Elle finit par en discuter avec Aedan (le fameux cambrioleur), qui passait désormais beaucoup de temps avec le personnel du parc, notamment cette troupe d’africains qui venaient d’arriver, mais celui-ci lui ricana au nez.
Elle commençait à abandonner ses lubies quand elle en eut la preuve visuelle. .. Un jour qu’Aedan avait tardé chez elle, tandis qu’elle l’observait s’éloigner dans la rue, elle le vit se changer en bête. Elle crut d’abord à une hallucination, et, ne pouvant pas rester seule, elle alla frapper chez sa grand-mère. Celle-ci était une très vieille femme désormais, mais il lui restait pourtant beaucoup d’énergie. Sally lui raconta ce qu’elle avait vu, et la grand-mère prit un air peiné, et lui conta que les légendes qu’elle adorait petite n’étaient peut-être pas si éloignées de la vérité, et que c’était pour cette raison qu’elle n’avait alors pas le droit de sortir la nuit.

Il n’en fallut pas beaucoup plus à Sally pour être convaincue. Elle devint alors très méfiante, évitant de sortir la nuit, ne fréquentant la bande d’Aedan que dans les lieux publics, jusqu’à ce qu’il s’énerve. Elle lui expliqua alors ce qu’elle savait (d’un ton nettement plus assuré que ses convictions), et il ne put la contredire. Il lui vanta les mérites de la famille qu’il s’était trouvé parmi ses semblables, lui expliqua qu’ainsi il n’était plus seul, et que d’ailleurs, elle pourrait le rejoindre dans sa grande famille, les humains étaient parfaitement acceptés ! Elle l’avait déjà aidé par la passé, il ne suffisait que de recommencer, avec un but communautariste. Sally ne comprit pas bien ses propos et refusa le plus poliment possible, car Aedan commençait à l’effrayer. Voyant qu’elle n’était pas emballée, il devint menaçant et lui fit jurer de ne pas parler de ce qu’elle savait, sans quoi elle le regretterait. Elle jura et fila sans demander son reste.

Elle croise encore régulièrement Aedan aujourd’hui, et selon son humeur il l’ignore, discute normalement, voire essaie à nouveau de la convaincre. Elle persiste à mener une vie normale, du moins plus ou moins, car par les temps qui courent, difficile d’ignorer tous ces gens peu nets que l’on croise dans la rue le soir…



Derrière le clavier
Comment avez-vous trouvé le forum ? Par l'annuaire l'Imaginarium.

Le JDR et vous? Idylle récente ou vocation de longue durée? Ça commence à faire un bout de temps...

Des questions / remarques avant de vous lancer ? Aucunes.



Dernière édition par Sally Callahan le Dim 19 Mai 2013 - 22:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr. Hycks
Administration
avatar

Messages : 688
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Sam 18 Mai 2013 - 23:17

Bonsoir, et bienvenue parmi nous!

N'oubliez pas de signaler quand votre fiche sera achevée, afin que l'on puisse s'en occuper rapidement.
Je me permets de vous signaler qu'il manque pour le moment dans votre profil le champ "Qui suis-je" comme expliqué juste là.

En vous souhaitant une bonne fin de rédaction,
Mr.X

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 13:03

Je pense avoir terminé, et j'ai rempli les champs du profil qui manquaient. J'espère n'avoir rien oublié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 13:16

Bonjour, et bienvenue parmi nous,

Votre fiche est très bien rédigée, claire et précise, cependant je ne peux pas vous ouvrir les portes de notre cité car vous n'avez pas signé notre règlement Wink

J'en profite pour faire une petite remarque: si vous n'avez pas de signes distinctifs à noter, vous pouvez supprimer ce champ inutile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 13:35

Ah je m'excuse, j'avais en effet oublié, voilà le mal réparé.

Je vais enlever ce champ tant que j'y suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 14:03

C'est parfait!

Je vous souhaite donc la bienvenue officiellement parmi nous et vous ouvre les portes de la cité de Galway.

Vous pouvez dès à présent rechercher un camarade de jeu dans notre section dédiée ou bien faire une demande de parrainage.

Bon jeu! cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llylewin
Vampire
avatar

Messages : 2199
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 14:12

Bienvenue futur dîner jeune fille!

Au plaisir de te croiser au détour d'une ruelle sombre Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 14:21

Merci pour ces messages de bienvenue !
Je vais explorer un peu avant de me lancer (je suis trop jeune pour mourir !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 15:31

Et bienvenue officiellement cette fois-ci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 15:39

Bienvenuuee à toiiiii

A bientto sur le fofo ou Kain se fera un plaisir de te tortu.... De discuter avec toi...>_<


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly
Lycanthrope
avatar

Messages : 355
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 15:59

Akeukoukou o/

_________________
Un crayon Titi ça donne du courage, tu t'sens moins seul, ça t'donne envie d'tous les niquer une bonne fois pour toute. Ça t'donne envie d'les trainer dans la boue, à base de crayon Titi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Sally Callahan   Dim 19 Mai 2013 - 17:08

Bienvenue parmi nous Sally Wink

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sally Callahan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sally Callahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sally Murray [U.C]
» inscription ryan callahan
» Sally (finit!)
» Le magasin de Sally
» Haïti/Rép.Dominicaine : Retour sur le colloque « Sang, Sucre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: PREAMBULE :: Etat Civil :: Passeports validés  -