AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cimetière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Re: Le cimetière   Dim 6 Jan 2013 - 21:19

Aillil BlodwynC'était un soir parfaitement tranquille, donc parfait pour Ailill. Elle avait passé la journée à ne rien faire, si ce n'est à faire les cent pas dans son petit appartement et penser à tout ce qu'elle pouvait penser en temps normal. Elle n'avait rien avalé et pour cause, l'arrivée tardive du chèque de son père, alors au lieu de faire les courses avec ses économies, elle avait dû payer son loyer et jeûner. Ne pas manger n'était pas vraiment un problème, le vrai ennui dans le déroulement de sa journée et de sa veille, était qu'à trop rester enfermée, elle se sentait... desséchée. Ailill avait besoin de prendre l'air et elle se décida de sortir quand un vilain sanglot rauque vint étreindre sa gorge.

Elle déambula d'abord près du bord de mer quelques minutes, mais les passants ne décroissaient pas encore assez pour qu'elle se puisse sepermettre un plongeon improvisé. Ca faisait déjà trois jours maintenant et elle sentait de temps en temps des micro spasmes lui envahir les épaules et les genoux. Elle se résigna en relâchant un long soupir bruyant et tourna les talons, elle avait envie de prier. La question était de savoir pour qui. Pour son âme, ou pour celui qui avait tendance à hanter ses jours et ses nuits ? Ailill verrait au moment venu.

Ses cheveux longs dreadés étaient tenus en arrière par un foulard bordeaux ce jour, elle avait enfilé un débardeur noir et une jupe de toile longue qui accentuait ses traits bohémiens, bien qu'Irlandaise de quelques générations déjà -son père disait que c'était une Celtique pure souche. Elle traversait à son allure tranquille les rues commerçantes de Galway avant de finir par se diriger vers le cimetière et l'Eglise St-Loup de Troyes. Ailill aimait cet endroit, elle s'y sentait bien. Si ce n'était pas la sensation de n'être entourée que par des morts, il était probable qu'elle aimait s'y rendre pour espérer un jour se sentir expié de ses pêchés. Sa condition lui incitait de croire, même si ce n'était pas à un Dieu chrétien et catholique, qu'il pouvait peut-être en effet exister un être divin et supérieur, capable de guérir la blessure qui s'était gravé en elle lors des précédentes années de sa vie. En vérité, elle ne savait pas si elle aimait réellement ce qu'elle était.

La jeune Ondine arriva d'un pas léger devant les grilles du cimetière. Son coeur s'était resserré et sa main restait sur un barreau de l'entrée, comme d'un soutien pour sa culpabilité. Puis d'un coup, la lueur dans ses yeux se ralluma. Il y avait quelque chose là-bas, elle en était certaine. Le soleil se couchait et quelqu'un manigançait quelque chose. Elle n'avait pas grand chose pour se défendre et se trouvait affaiblie, mais sa curiosité des fois dangereuses, la menait souvent dans des affaires pas nettes. Elle avait appris à se battre, fort heureusement et son agilité féline lui sortait des fois de ses soucis.

Ailill discerna la silhouette d'un homme et s'avança sur le qui-vive. Se persuadant qu'il ne lui arriverait rien, -surtout que sa tenue n'était pas adapté pour se battre. Elle ne cacha rien de son visage si ce n'est son manteau par son écharpe, et s'arrêta net devant lui lorsque ses yeux eurent captés la présence de la blessure sur le doigt de l'inconnu. Un goût de sang avait déjà empli sa bouche, mais elle avait désormais l'habitude, elle savait qu'il ne fallait pas. Elle se l'était autorisé certainement quelquefois, afin d'assouvir son appétit sexuel, mais son envie de nager prenait le dessus.


« Tu veux un coup de main ! ? »

Au final, se présentait au jeune homme une jeune femme souriante, qui n'avait rien de malveillant sur le visage. Elle aimait son corps humain, elle aimait cette forme si pure, au contact des autres humains normaux dans cet état, elle se sentait normale. Parfaitement normale. Assez pour que personne ne se doute, de ce qu'elle était vraiment, jusqu'à aujourd'hui en tout cas.

* Il a l'air d'être un humain normal... Qu'est-ce qu'il fout là, me dit pas qu'il pille les cadavres ce gars ? *


Elle se tenait prête, décontractée au niveau de son dos et de ses jambes, à s'élancer. Prête à courir s'il le fallait, et à aider si on le lui demandait.


Dernière édition par Ailill Blodwyn le Ven 22 Fév 2013 - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain


Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Lun 7 Jan 2013 - 16:18

Tout en léchant le sang de sa coupure, Gordon maugréait contre sa maladresse et sa flemme de ne pas avoir voulu utiliser directement son pouvoir.
La serrure du cadenas était trop rouillée pour s'ouvrir s'il s'était fabriqué une clef adaptée, il ne lui restait donc plus comme solution que d'insérer un os dans l'orifice de ce dernier et à le faire grossir jusqu'à faire éclater le verrou.

Il s'apprêtait déjà à appliquer cette solution quand une voix derrière lui le fit sursauter.

« Vous voulez un coup de main ! ? »

Il se retourna alors pour voir qu'une jeune femme l'observait avec curiosité. Trop pris par son empressement à ouvrir la porte du caveau, il ne l'avait même pas entendu s'approcher.

Que faire ? Avec son couteau de Rambo toujours en main et sa tenue d'aventurier, il pouvait difficilement se faire passer pour un simple usager du cimetière en visite. Il ne pouvait décemment pas la poignarder pour la faire taire. Même si c'était une solution radicale, cela allait à l'encontre de ses principes tant qu'il ne savait de quel bord elle était et ne l'attaquait pas la première. En plus, elle était agréable à regarder, cela aurait été un manque évident de courtoisie... l'assommer puis la ligoter peut être ? C'était une solution. Mais c'était au risque que des curieux viennent ici plus tard, genre des policiers et ne se mettent à suivre les traces qu'il avait probablement laissé ici, surtout après s'être coupé de la sorte. Ne pensant pas être dérangé et croyant que sa présence puis son départ d'ici passerai inaperçue, il n'avait pas pris de quoi effacer son passage.

Avec un léger sourire cynique, il répondit alors à celle qui s'adressait à lui.

" Pas vraiment non... A vrai dire, vous n'étiez pas sensé voir ça.

...

OUPS !"


Se rendant compte qu'il avait toujours son couteau en main, il calcula que ses paroles pouvaient avoir l'aire menaçante. Affichant alors une expression gênée pour dédramatiser la situation, il s'empressa de ranger son arme dans son étui.
Tout souriant il ajouta alors.

"J'imagine que je vais avoir du mal à vous faire croire que je suis venu fleurir une tombe ! Malheureusement je ne peux pas vous laisser partir comme ça tant que j'ai à faire ici..."

Il sembla réfléchir un moment tandis qu'il sortait de ses poches un petit flacon de désinfectant ainsi que de quoi panser sa coupure.

"... Je vous fais une offre. Aidez moi à panser ma main, et je vous laisse partir quand j'aurais fini.

Je ne vous veux aucun mal, je souhaite juste récupérer quelque chose qui devrait se trouver là dedans."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Mar 8 Jan 2013 - 21:07

Aillil BlodwynL'homme qui s'était entaillé le doigt se retourna, Ailill lisait sur son visage l'embarra de sa présence et d'ailleurs, elle crut quelques instants qu'elle ferait mieux de courir. S'il avait seulement dit qu'il n'avait pas besoin d'aide, pourquoi pas. S'il avait aussi seulement dit qu'elle n'était pas censée voir « ça », c'était encore passable. Mais le mélange des deux lui crispa les membres. Ce ne fut pas de longue durée, il effectua une pirouette de rattrapage et opta pour l'honnêteté et c'est ce qu'elle préférait, surtout une fois le couteau rangé.

«Malheureusement je ne peux pas vous laisser partir comme ça tant que j'ai à faire ici...»

Ailill opta pour un sourire qui illuminait son minois malgré l'obscurité tombante. Elle aurait voulu répondre avec agitation qu'elle ne dirait rien et qu'elle ferait comme si elle n'avait rien vu, mais comme de toute façon, elle ne dirait rien, elle jugea presque inutile de lui dire pour le moment. Elle se contenta de chuchoter une phrase qu'il put tout de même discerner.

« 'Fais ce que tu veux toute façon ... »

Au même moment où elle finissait de parler, il était en train de sortir un flacon et optait pour une autre solution que celles qu'elles s'imaginaient dans sa tête, comme être tuée sur le coup, donnée en repas à un Vampire ou pire, lapidée avant d'être laissée à l'abandon. Aucune ne lui parut trop cruelle pour elle et c'est à cette pensée là qu'il la sorti de son état bulleur de quelques secondes.

« Aidez-moi à panser ma main, et je vous laisse partir quand j'aurais fini. »

Ca devenait plus compliqué. Ailill détestait être confrontée à du sang de cette façon, mais elle devait prendre sur elle, car tout devenait intéressant. Sa curiosité s'agita et la « chose » en elle aussi.

« Je ne vous veux aucun mal, je souhaite juste récupérer quelque chose qui devrait se trouver là dedans. »

*Quelque chose... comme quoi.. ?*

La jeune femme se campa devant lui et attrapa son poignet fermement en prononçant à ce moment même un « Dépêchons nous alors, il ne faut jamais trop tarder au même endroit à Galway. » Elle avait inspiré par le nez une grande bouffée d'air, assez grande pour que l'inconnu remarque l'angoisse qui se teintait à l'intérieur sans qu'elle ne le veuille réellement. Elle, ce fut le contact de sa peau qui lui procura un léger frisson. Elle oubliait presque ce qu'était que de toucher une peau chaude, la sienne était faite pour être froide, sauf la tête en temps de fièvre, ce qui ne devrait pas tarder, elle se donnait une semaine au maximum.

Elle ne lui avait pas demandé son avis et entreprit de le soigner très proprement. On aurait cru qu'elle avait fait ça toute sa vie. Elle compressa d'abord d'un coup sec la coupure avant d'y faire couler le désinfectant pour s'assure que coule avec poussières et petits débris invisibles, la sécha rapidement et s'occupa du reste. Elle faillit rire et lui dit, d'un ton très amical :


« Si tu te fais souvent ce genre de coupure, pense au poivre noir, la sang coagule très vite et ça cicatrise très bien. »

*Bon il voulait rentrer là dedans… *

«  Ca lâchera pas facilement, dit-elle en faisant un hochement de tête vers le cadenas.
Sinon, je m’appelle Ailill, enchantée… ?»


Dernière édition par Ailill Blodwyn le Dim 13 Jan 2013 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 10 Jan 2013 - 17:34

Bon... Là jeune femme ne s'était pas mise à hurler, ni à faire semblant de s'enfuir. C'était un très bon point. Il ignorait si c'était la peur ou une réelle lacune morale, mais en tout cas l'inconnue n'affichait aucune expression montrant qu'elle pourrait lui tenir rigueur de ses activités plus que douteuses.

Peut être était elle également, aussi bonne comédienne que lui et ne faisait que gagner du temps. Cela n'aurait pas été sa première "mauvaise rencontre" dans cette ville de dingue, mais c'était peu probable... Dans une relative confiance, il laissa donc la jeune femme s'occuper de sa main blessée, sans perdre son sourire charmeur.
A la remarque qu'elle lui fit à ce moment, il répondit tout simplement.

" Il n'y a pas à s'inquiéter. A vrai dire, les choses auraient été plus simple pour moi si vous aviez été une mauvaise rencontre.

Il ne semble pas que ce soit le cas."


Deux choses cependant le frappèrent, la première était l'angoisse qu'elle exprimait tandis qu'elle était en train de le panser. Etait-elle phobique du sang ? c'était peu probable, surtout avec la deuxième chose qu'il avait remarqué et qui là, lui fichait un gros doute. Sa peau était glaciale. Certes la saison n'était pas à la chaleur, et il se demandait déjà comment l'inconnue pouvait tenir dans sa tenue si légère. Il ne connaissait qu'une seule créature capable de cela, mais ça ne collait pas avec le fait que la nuit n'était pas encore totalement tombée.

Spoiler:
 

Il la laissa alors s'exprimer avant de répondre.

" Moi c'est Gordon, Enchanté.

J'ai déjà une autre solution pour faire sauter ce verrou. Enfin... Je l'appliquerai après avoir vérifié quelque chose...

Votre peau ne dégage pas une chaleur humaine. Vous êtes quoi au juste ? "

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Lun 14 Jan 2013 - 0:03

Aillil BlodwynAprès avoir terminé de soigner sa coupure, une plaie bénigne et rendu le matériel à l'homme dont le nom était encore inconnu, elle affirma que ça n'allait pas être facile de casser ce cadenas. Elle se présenta aussi pour espérer pouvoir déposer un nom sur un visage. Ailill se sentait de plus en plus mal à l'aise, à croire qu'elle commençait à être consciente de son erreur, elle ne savait pas dans quoi elle s'était embarquée...

*J'aurai peut-être dû rester à déprimer chez moi finalement... *

Elle se souvint d'un coup pourquoi elle était venue ici et résonna dans sa tête un prénom. L'homme qui se tenait face à elle prétendait s'appeler Gordon, enchanté disait-il. C'était un nom qui sonnait bien, en tout cas, c'est ce que son sourire invitait à croire. Sourire qui fut de courtes durées. Il lui avoua qu'il avait une idée pour faire exploser ce verrou, elle fronça les sourcils très légèrement, embarrassée par quelque chose. Ailill faillit se mordre la langue.

« Votre peau ne dégage pas une chaleur humaine. Vous êtes quoi au juste ? "

C'était vrai. Si en tant qu'humaine elle n'était pas frileuse, après deux jours hors de l'eau elle devenait aussi froide qu'un océan et au bout d'une semaine, aussi fiévreuse qu'une grippée. Son coeur se resserrait, mais ce n'était pas la première fois qu'elle devait mentir, qu'elle devait faire comme si de rien n'était. Elle aurait peut-être dû mettre un manteau plus épais, car elle sentait quand même le froid de la nuit tombée. Un coup à être malade et devoir rester dans sa baignoire pendant trois jours. Alors, elle opta pour son habitude, faire comme si de rien n'était, même si au fond d'elle, la « chose » s'agitait encore.

« Juste une fille qui n'a pas sorti son manteau alors qu'il fait froid. Que veux-tu que je sois ? »

Ca sonnait faux et elle le sentait. À Galway, on savait sur quoi on pouvait tomber et elle commençait à prendre peur au fond d'elle-même, l'appel de l'océan frémissait, tous ses membres se crispaient pour créer un frisson qui serait semblable à celui provoqué par le froid, elle profita de ce dernier.

« Ca se voit assez je pense. Regarde. Par contre, je peux te retourner la question. Est-ce que cela aurait un rapport avec ta solution pour briser ce verrou ? »

Il fallait qu'elle s'en aille, être près de lui et dans cette situation agitait la « chose », et le goût de sang qui se diffusait toujours dans sa bouche l'avait excité. Elle finirait par perdre son calme, elle le savait et rester dehors en cette saison était dangereux pour elle, surtout habillée ainsi, il fallait que le temps se maintienne, que la pluie ou la neige patiente un peu avant de tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 17 Jan 2013 - 23:42

La jeune femme ne semblait pas disposée à jouer franc jeu et avança une réponse qui ne pouvait pas sonner plus faux aux oreilles de Gordon. Cela le contraria un peu, mais il fallait avouer que c'était de bonne guerre. Ce n'était certainement pas elle l'individu le plus louche des deux dans ce cimetière. Malgré ses tentatives pour détourner le propos, le jeune homme poussa un léger soupir de dépit avant de reprendre très calmement.

" Bien essayé, mais même transit par le froid, un corps humain normalement constitué, finit toujours par dégager de la chaleur... Chose que l'on peut sentir notamment lors d'un contact prolongé avec la peau d'un autre... Comme tu viens de le faire. "

Puisqu'elle avait abandonnée le vouvoiement, il ne voyait pas de raison de continuer à son tour. Il avait retrouvé un petit sourire en coin pendant qu'il jaugeait la solidité de son bandage. Elle avait fait du bon travail malgré la situation qui commençait à se tendre de plus en plus. Son ton se voulait tout de même le plus joueur possible afin de ne pas l'effrayer totalement.

" Désolé... Mais tu ne m'a pas l'air d'être en totale hypothermie et j'ai l'habitude de ce genre de rencontres. Même s'il fait un peu trop jour pour que tu sois ce que j'ai pensé en premier !"


Ayant relevé la remarque qu'elle lui avait fait sur sa propre nature, et ayant confiance en son intuition, il décida de tenter un coup de poker. Cela aurait au moins le mérite de lui apporter une occasion de se décider sur ce qu'il allait devoir faire de cette fille par la suite.

Plaçant ostensiblement son poing encore en bon état, en face du cadenas, il conclut avec un petit air mutin. Sans perdre pour autant des yeux son interlocutrice, prêt à réagir au premier mouvement suspect de sa part.

" Aller... Je montre l'exemple ! "

Une fine tige osseuse perça alors la peau de sa main, au niveau du métacarpe de son majeur pour aller se loger dans le trou de la serrure. Le cadenas rouillé au bout de la tige commença alors à se disloquer dangereusement tandis que Gordon affichait une légère grimace. Le verrou finit par éclater totalement en quelques secondes pour montrer ce qu'il cachait jusque là. Gordon avait injecté plus de matière au bout de l'os pour le faire enfler et se débarrasser de ce qui bloquait ainsi la porte du caveau. Il fit ensuite reprendre à la tige sa forme normale et fit rentrer celle-ci à l'intérieur de sa main comme si de rien n'était. Ne restait plus qu'une légère entaille sur sa peau qui ne saignait pas, malgré la profondeur de cette dernière qui était pourtant bien plus nette que la coupure qu'il s'était faite.

Sans ménagement, il donna alors un violent coup de pieds dans la porte de fer afin de la décoincer totalement et l'ouvrir

" Bon... C'est le moment d'être plus honnête l'un envers l'autre à présent. Je ne suis pas un malfaiteur ni un assassin, mais j'ai besoin d'être sûr que tu n'ira pas répéter ce que tu as vu...

Si tu me montre ce que je veux savoir, j'aurais déjà plus confiance et j'aurais peut être quelque chose à te proposer pour m'offrir définitivement ton silence."

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Dim 20 Jan 2013 - 19:22

Aillil BlodwynLe palpitant d'Ailill commençait à augmenter et la "chose" qui s'agitait jusque là réclamait de reprendre le dessus. Le problème était que sur le milieu terrestre, même une transformation partielle ne pourrait changer grand-chose, surtout que son agilité serait réduite à néant avec sa banale queue de poisson. Gordon savait qu'elle n'était pas humaine et en ce lieu, toute personne censée ou logique le devinerait, c'est pour ça qu'elle détestait le contact, sauf quand sa curiosité et son instinct de survie lui incitait à le faire. Ou lorsqu'elle savait que le secret ne serait pas... divulgué. Cependant, elle se rassurait qu'il ne pense pas que ça soit un Vampire, maintenant, lui annoncer qu'elle était un être marin serait plus compliqué, elle ne voulait pas céder, même s'il fallait juste lui avouer qu'elle n'était pas normale, comment lui prouver ? En forçant sa transformation ? Le cerveau d'Ailill tournait à toute vitesse, analysant, supposant, imaginant, mais finalement, elle resta coi. L'homme au nom de Gordon avait bougé. Il avait fait sortir de sa peau un os, fais sa démonstration semblant plus sérieux, mais le regard de la gentille jeune fille avait aussi changé.. La bienveillance qui se lisait naturellement sur son visage avait cédé à une attention vive, un regard alerte qui ne laissait pas place au hasard. Ses membres changeaient d'appuis : elle était prête.

"Que cela soit clair alors, je me tairais, a la condition que tu te taises en retour. Sinon, je me débrouillerais pour te tuer, et ça ne devrait pas me poser de problème."


Elle prit une profonde inspiration et se gratta la nuque quelques secondes, sceptiques, mais surtout, peinée. Alors, s'avançant vers lui, sa voix dure disparut, elle prononça brièvement quelques mots avec cette fois, un regard qui n'avait rien de fier, surtout en ce lieu. Au fond d'elle, Ailill voulait pleurer.

" Cela ne durera que quelques secondes... "

Ailill attrapa le poignet de Gordon, pas pour l'empêcher de bouger, mais pour ressentir toute l'eau contenue dans son corps. Ca pouvait l'aider à agiter la "chose". Elle le nommait ainsi par son refus de l'accepter, ou plutôt, de l'aimer. Au bout de cinq secondes ainsi, ses doigts semblèrent couler, fondre et son visage masquait mal la douleur. Un membre quasi palmé écaillé était apparu, elle lâcha son poignet, car la prise était forte avec la force de cette bête... La transformation s'annula. La jeune fille était épuisée, une transformation forcée et contrôlée était atrocement douloureuse, pour elle qui n'avait pas pu nager dernièrement... Sa détermination l'aidait à tenir debout, mais elle savait qu'elle aurait dû continuer de nier, plutôt que d'user son énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 24 Jan 2013 - 18:21

Il semblait que le petit numéros de Gordon avait fait son effet. En tout cas, il était parvenu à emmener la demoiselle sur le terrain qu'il voulait et sa réponse bien qu'un tantinet agressive, le satisfaisait amplement si ce n'est un petit détail qui avait malgré tout son importance. Affichant une expression extrêmement cynique il se contenta seulement de répondre avec sarcasme.

" Ouuuuh ! Pitié, cesse tout de suite ce genre de menace, je sens que la pression est insoutenable !

Enfin... Tu as ma parole. "


Il était clair à présent que la demoiselle n'avait plus rien de l'innocente promeneuse qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Elle confirma d'ailleurs cette pensée qui traversait l'esprit du jeune homme en se saisissant de nouveau de sa main.
Ne comprenant pas tout de suite ce qu'elle cherchait à faire, il eut un instant de stupeur ressentant l'étreinte de la jeune femme se resserrer autour de son poignet et la main de cette dernière se transformer en quelque chose qu'il n'avait encore jamais vu de ses propres yeux. A peine en avait-il eu vaguement connaissance dans les livres qu'il avait été amené à lire durant sa formation chez les SAS...

Des palmes venaient d'apparaitre entre ses doigts et sa peau devenait de plus en plus écailleuse... C'était... moche. Il n'y avait pas d'autre définition. Ne manquait plus qu'elle se mette à sentir la poiscaille et il était bon pour être définitivement dégouté. Heureusement, cette terrible alternative ne se profila pas... Elle relâcha alors sa prise, semblant assez mal à l'aise.

Malgré sa surprise, un large sourire joueur vint illuminer le visage de Gordon. A dire vrai, la rencontre qu'il venait de faire pouvait se révéler plus qu'intéressante pour le projet qui l'avait mené ici. En fait de malchance, c'était peut être bien sa chance insolente qui venait encore d'opérer. Quoi qu'il en soit, au vu de ce qu'il venait de découvrir, il ne lui coutait plus rien d'en dire plus à son interlocutrice.

" Je n'aurais jamais cru que tu étais en vrai la petite sirène ! C'est assez ... intéressant !

Je prends le risque de t'en dire plus."


Il sort de l'une des poches de sa veste un tube bleuté qu'il plia en deux dans un petit craquement. L'objet se mit alors à luire d'une lumière turquoise phosphorescente. Sans ménagement il lança ensuite ce dernier à l'intérieur du caveau, qui s'éclaira pour laisser voir une petite pièce poussiéreuse avec juste un gros sarcophage de granit en plein milieu. Vraisemblablement la tombe de Green.

" Je suis à la recherche de quatre objets qui pourraient me conduire à un joli trésor. L'un d'eux se trouve dans cette tombe.

Je comptais te monter un char pour justifier ma présence ici, mais ton pouvoir pourrait bien m'enlever une fameuse épine du pied pour la suite...

Voila ce que je propose.

Je suis disposé à partager le magot et à t'en dire d'avantage si tu me donne un coup de main pour cette chasse. "

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Mar 29 Jan 2013 - 21:23

Aillil BlodwynGordon lui donnait sa parole avant qu'elle ne lui fasse une petite démonstration. La tension était montée, mais était finalement très vite redescendue, en même temps que sa transformation avait pris fin. Ailill se trouvait en mauvaise posture maintenant et sa bouche était asséchée, elle soufflait comme un boeuf, à croire qu'elle venait de courir pour sa vie. Grâce à cela en revanche, les deux êtres venaient de donner leur confiance à l'autre et elle allait enfin en savoir plus sur sa présence dans le cimetière. D'ailleurs, elle se souvint tout juste du pourquoi elle était venue, elle balaya du regard le cimetière, s'arrêta une seconde à peine sur un détail et se recentra enfin. Le temps de se calmer, de respirer, de reprendre le contrôle sur ce qu'il appelait ironiquement être "la petite sirène".

" Avec un peu plus d'écailles.. " dit-elle sur un ton amical, le sourire revenu.

Ailill écoutait attentivement, c'était une décision à ne pas prendre à la légère et qui la touchait beaucoup. Ses pensées étaient peut-être bête, mais elle voulait penser à autre chose, faire quelque chose de sa vie et arrêter d'être inactive, passive aux évènements. Elle s'était toujours contentée de survivre. Elle n'avait pourtant rien d'une feignasse et sentait que quelque chose pouvait l'aider.
Elle soupira lorsque sa décision fut prise, elle n'avait rien à perdre hormis sa vie qui était une vraie question pour elle. Elle haussa les épaules et releva le menton, faisant mine malgré la fatigue.


" Pour le magot, nous verrons bien, je ne suis pas attirée par l'or ou quelques trésors s'ils n'ont rien de... magique, en tout cas. "

Elle s'avança dans l'ombre grandissante et rapprochant son visage de l'intérieur de caveau et de Gordon, un mi-sourire l'illumina.

" Alors, qu'est-ce qu'on attend, je te suis !"  

P.S
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Mer 6 Fév 2013 - 18:28

(Pavé Cesar !)

La jeune femme exprima tout net son manque d'intérêt pour le magot potentiel qu'elle pouvait tirer de son aventure, mais leur intérêt convergeait sur le objets d'une autre nature qu'il pouvaient récupérer à tenter l'expérience. Il décida donc de parler un peu plus, d'une manière qui éveillerait son intérêt tandis qu'il entrait avec elle dans la tombe.

" A vrai dire, je ne sais pas exactement ce que contiens ce trésor. Mais il a été suffisamment bien caché pour que ça éveil mon intérêt.

De l'or, il y en a sûrement... Pour ce qui serait d'un objet magique... J'attends d'être sûr place pour savoir, mais ça m'intéresse tout autant que toi !

En tout cas ça vaut le coup d'être vérifié."


Il tournait autour du gros sarcophage de granit tandis qu'il parlait, semblant examiner la structure avant de se lancer dans tout effort inutile. Ce qui l'inquiétait c'était les pièges éventuels. Tout ça lui semblait beaucoup trop simple, mais il ne voyait rien pour le moment de suspect. Puis, semblant s'être décidé, il posa ses mains sur la lourde stèle qui faisait office de couvercle et commença à pousser de toutes ses forces. La pierre glissa lentement avant de basculer au sol avec fracas. Un squelette, vêtu d'une bure toute moisie, et tenant fermement entre ses mains un objet en ivoire se révéla alors.

Sans ménagement Gordon retira l'objet à son macabre propriétaire avant de l'exhiber fièrement à Ailil. Il s'agissait d'un as de pique, sculpté dans un os de baleine, et en dessous duquel se trouvait un texte à trou.

" Il y a plus de 400 ans vivaient dans les environs quatres amis qui se lancèrent dans la piraterie. , Barracuda le touche à tout, Jack Spirow le tressé , John Gold dit pied d'arbre , et Thomas Green le prêtre défroqué . Nous somme dans la tombe de ce dernier. Ça va comme tu veux Thomas ?"


dit-il en tapotant le crâne osseux mais toujours chevelu du cadavre qui leur tenait compagnie. Cet humour pouvait paraitre un brin macabre, mais quand on avait pour principal loisir de piller des tombes, on finissait par sérieusement s'habituer à ce genre de présence lugubre. Il fallait dire que l'homme à qui il s'adressait n'avait pas forcément eu une vie qui inspirait le respect. En fait il avait choisie une existence assez proche de celle de Gordon. On pouvait bien se tutoyer entre collègues ?

" Bref, je te passe les détails, mais tout quatre son revenu en Irlande et se sont séparé visiblement sur un très gros succès. Il sembleraient qu'ils aient déposé leur trésor dans un endroit qui leur servait de coffre fort, avant d'en inscrire la position sur ces quatre As en os de baleine.

Il faut les réunir tous les quatre pour révéler l'endroit... J'imagine qu'il voulaient offrir une petite compétition à leurs héritiers. Celui qui parviendrait à réunir le jeu aurait l'intégralité du trésor."


Ayant terminé son explication, il rangea sa carte à l'intérieur de l'une de se poches. Son sourire s'élargit alors, pour arriver enfin là où il voulait en venir.

" Je connais la position de l'As de pique, ainsi que celle de l'As de carreau. Et là tu va comprendre exactement pourquoi je te parle de tout ça... Il se trouve vraisemblablement au cœur de l'épave d'un bateau qui à coulé bien au large de la ville."

Ayant terminé ce qu'il avait à faire ici, il sortit de sa boite un cigarillo qu'il alluma avec flegme. Puis il tendit la boite à Ailil au cas où cette dernière serait fumeuse également.

" Ça me serait plus utile et efficace de prendre une alliée de ta nature plutôt que de plonger moi même avec une combinaison. J'imagine que tu n'es pas soumise aux problèmes de réserve d'air et de décompression...

Tu dois être également plus mobile sous l'eau. Ce serait l'idéal pour chercher des indices menant aux autres cartes. "


Il tira une longue bouffée avant de recracher la fumée avec un petite expression d’excitation enfantine. Si elle acceptait, cette excursion sous marine qui était comme une épine dans le pieds pour lui, pouvait se révéler des plus intéressante.

" Alors, qu'en dis-tu ? marché conclut ?"

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Ven 22 Fév 2013 - 21:11

Aillil BlodwynAillill et Gordon rentrèrent dans le tombeau prudemment. Les sens même fatigués de la jeune fille étaient en éveil et elle ne savait pas vraiment dans quoi elle décidait de s'embarquer. Elle pourrait le regretter par la suite, mais si elle n'avait fait que tourner les talons en arrivant au cimetière, elle aurait pu louper quelque chose, dont l'occasion de changer sa vie ou de se racheter. Bien qu'elle sentait aussi son ventre se crisper en avançant : elle avait faim. Depuis quelques jours elle se privait et ça n'aidait pas sa libido à se calmer.

Ils arrivèrent sur place, Gordon disait qu'il était lui aussi tout autant intéressé par les objets qui seraient paranormaux ou cacheraient des secrets. Et ça semblait trop facile, elle le pensait aussi. Ils échangeaient des regards compréhensifs pour se déplacer et agir. Puis il fallait se lancer et Gordon qui gérait l'expédition dans laquelle elle se lançait aveuglément, ouvrit le tombeau en dégageant de sa force la stèle qui le recouvrait. Il s'était jeté sur un os de baleine, bien qu'Ailill aurait dû être incapable de le reconnaître si on lui avait demandé, c'était surement sa nature qui le savait à sa place. Dessus était gravé un as de pique, le premier d'une série où elle allait devoir s'investir. Il récita un texte à trou gravé qui ne lui disait rien du tout. C'était une belle chasse au trésor qui l'attendait.


" Une vraie chasse au trésor alors ? Pourquoi pas, j'ai toujours aimé l'animation et les grands jeux ! " dit-elle, fatiguée, détendue et souriante.

Nous y voilà. Il allait falloir qu'elle plonge, mais les eaux profondes au large n'était pas une réserve pour une promenade tranquille, néanmoins, une fois dans son milieu naturel, Ailill se faisait confiance. Son père en avait été presque jaloux et sa mère l'aurait été surement. Malgré son jeune âge et son refus d'accepter sa condition, elle était une ondine particulièrement puissante, même si elle redoutait ce qu'elle pouvait affronter et dont elle ne pourrait pas imaginer encore la force. Cependant, elle allait essayer de poser une condition.

"Hum... Je me sentirais toujours mieux là-bas, mais ça va pas être facile. En revanche, si tu veux que je fasse le grand plongeon, j'ai besoin de manger. "

* Je mangerais bien autre chose aussi... *

Ailill sourit maladroitement aux idées qui s'étaient matérialisées dans son esprit. Elle souriait, mais c'était aussi difficile de supporter cette sensation et d'accepter d'être une frustrée. Elle soupira alors et s'étira, entre le soulagement et l'inquiétude.

" De toute façon j'ai plus rien à perdre, alors allons-y ! "

Ailill vint se placer à côté de Gordon pour voir d'elle-même et de près, l'objet qu'ils venaient de déterrer d'entre les morts -ahah-. Elle hocha la tête et analysa le cadavre, après quelques secondes elle pâlie légèrement.

" Il faut analyser l'endroit tu crois où on ne s'attarde pas ici ? "

Ailill se sentait déstabilisée, pas au point de dire qu'elle se sentait mal, mais Thomas ne lui inspirait pas confiance, la vue des morts ne lui était pas inconnu et habituellement leur présence ne lui posait aucun problème, mais ça agitait la "chose" et son envie d'avoir du sang dans la bouche, en plus de pouvoir la rendre un peu malade. Elle se tourna alors dans le sens de la sortie, avec ses sens en alerte et ses yeux luisants, elle se raidit de la nuque et sentit sa mâchoire se contracter, elle contrôlait une transformation nerveuse. Elle plongea son regard dans celui de Gordon et passant la main adroitement et rapidement sous sa longue jupe, elle attrapa accroché à un bas un tantô d'une lame parfaite et blanche de 20 centimètre, avec un manche noir comme la mort.
Elle avait sentit quelque chose.


" Je le sens pas ! "
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Lun 4 Mar 2013 - 14:54

A présent que cette alliance aussi inattendue que providentielle semblait scellée et que Gordon avait en main l'un des objets qu'il convoitait, il ne voyait aucune raison de s'attarder d'avantage en ce lieu sordide. Le caveau d'un cimetière... il y avait tout de même des endroits plus agréables pour être en compagnie d'une jeune femme.

D'autant plus que le jours avait déjà sérieusement diminué et que le ciel commençait sérieusement à se couvrir, en témoignaient les quelques gouttes qui tombaient et se faisaient entendre sur le toit du caveau.

Jetant sa cigarette sans aucun respect pour le lieu où il se trouvait, il s'adressa donc d'un ton enjôleur à Ailil.

"Non, c'est inutile de rester plus longtemps... Il y aurait des pièges, il se seraient déjà déclenchés de toute façon."

Gordon ne partageait pas l'inquiétude de la jeune femme et se montrait tout sourire. Malgré cette rencontre imprévue, tout s'était déroulé sans problème et il avait déjà hâte de partir en quête des autres cartes en os de baleine. Tout sourire, il invita donc l'ondine à le suivre tandis qu'il sortait du caveau.

"Aller viens ! Je t'invite à manger un morceau pour te remercier. J'ai envie de mieux te connaitre égalem..."

Alors qu'il se retournait en direction de l'extérieur tout en parlant, une lueur suivit un coup de tonnerre retentit. La faute n'en était pas l'orage qui menaçait... Un homme, à quelques mètres de notre ami, se tenait là, un revolver encore fumant à la main et un large sourire aux lèvres.

Visiblement touché à la tête, Gordon s’effondra face contre terre. Un léger filet de sang se mélangea à l'eau boueuse qui ruisselait au sol sous la pluie devenue battante.
Spoiler:
 

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jon Clark
Humain
avatar

Messages : 21
MessageSujet: Re: Le cimetière   Lun 4 Mar 2013 - 15:24

Le Colt Python laissait échapper un filet de fumée suite à cette déflagration. Jonathan Clark, un sourire malveillant lacérant son visage, jubilait tout simplement. Il n'avait même pas pris la peine de laisser à Gordon le temps de voir venir le coup. Encore moins de faire tout simplement les présentations. Lui, savait parfaitement qui il était et cela lui suffisait.

Il n'avait d'ailleurs jamais compris ce besoin qu'avaient certains méchants de cinéma de faire de longs monologues. Genre "Ah ah aaaaaah je vais te tuer ! Car je suis le plus méchant et que j'ai un gros flingue ! Ah aaaaaah, bientôt tu va voir ! Inutile de me supplier car tu va mourir ! Ah ah aaaaaaaah !!! Ca m'a pris du temps d'en arriver là, mais je tiens ma vengeance !!! Prépare toi, tu va mourir ! "

...

Bon... En fait ça aurait été trop la classe de pouvoir le faire... Il aurait juste adoré pouvoir prendre son temps pour l'attirer dans un piège et s'accorder tout le loisir de le faire souffrir avant de le tuer.

Mais connaissant la fâcheuse tendance qu'avait sa proie à disparaitre du jour au lendemain sans laisser d'adresse, il avait finalement opté pour ce choix d'une exécution pure et simple, tant que sa cible était en ligne de mire...

Il souhaitait plus que tout la mort de cet homme, il s'arrangeait pour l'obtenir dans les moyens les plus sûr d'y parvenir. A savoir rapidement et par surprise.
A peine l'avait-il repéré à la sortie de cette soirée, qu'il s'était contenté de le suivre, attendant l'instant propice pour en finir.

---------------

Il venait d'atteindre son but, mais il lui restait une petite chose à faire. Un témoin imprévu assistait à la scène. Une petite cerise sur le gâteau en compensation du peu de temps que durerai son orgasme.

Sans perdre son sourire, il décala son arme de quelques centimètres, visant la jeune femme aux côtés de Gordon et tira une nouvelle fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Lun 4 Mar 2013 - 20:38

Aillil BlodwynAilill avait bien fait d'être sur ses gardes, mais elle avait été impuissante, tout s'était passé si rapidement. Un homme avait surgit, le regard qu'il avait excitait la "chose" et plus qu'un ciel qui se couvrait, si le coup de feu n'était pas du tonnerre, dehors une pluie battante se préparait.
Jouer le tout pour le tout, malgré la fatigue et le milieu terrestre, si l'homme n'était qu'un homme, elle aurait le dessus à l'extérieur. Un cri pourtant étouffé jaillit de sa gorge quand Gordon s'effondra, une brûlure la prit, son hypersensibilité mise à rude épreuve, une larme incertaine coula le long de sa joue droite, et sans ne pouvoir rien contrôler, alors que l'arme était pointé vers elle, la chose allait prendre le dessus. Si l'être paraissait laid, si elle l'a laissait, ne serait-ce qu'un peu prendre le contrôle...
Ses jambes étaient fléchies, un pied à demi relevé, alors qu'un sourire nerveux s'étendait sur ses lèvres, ses yeux se mirent à flamber, et lorsqu'elle releva le menton, des écailles aux couleurs de l'azur recouvrait presque tout son corps. Même si son visage trahissait la douleur de la transformation, elle bondit si rapidement... Une vraie bête, elle attrapa de la main gauche le pantalon de Gordon et l'emporta sans difficulté dans sa course à l'extérieur du caveau, le déposant près d'elle. Les goûtes affluaient sur son corps étrange, à la fois humain et ondin. La "chose" prenait sa force de la pluie, même si ici, elle ne serait jamais aussi efficace qu'immergé.


Spoiler:
 

Ailill se sentait néanmoins exténuée, elle n'avait aucune idée de qui était cet homme et avait surement été inconsciente de laisser sa forme se libéré, mais maintenant, elle pouvait se battre, surtout qu'elle tenait toujours fermement sa lame dans la main. Elle se tenait prête à bondir, esquiver, attaquer s'il le fallait, mais elle devait se calmer et se concentrer pour contrôler d'abord ses émotions, mais elle jeta un regard rapide sur Gordon et sentit son coeur accélérer. Elle fixa l'homme.

"T'es qui au juste ? "

*J'vais pas tenir longtemps si j'me mets pas à l'eau... Même avec la pluie, une balle ça ferait vraiment mal... *
 


Elle respirait profondément, ne pouvait s'empêcher de se poser mille question et de vouloir pleurer, ne réalisant pas, et pensant que Gordon était tout simplement mort.
Revenir en haut Aller en bas
Jon Clark
Humain
avatar

Messages : 21
MessageSujet: Re: Le cimetière   Mer 6 Mar 2013 - 18:15

(H.J Gordon est H.S pour encore quelques posts, donc n'hésite pas à répondre à la suite^^)

Alors qu'elle venait d'éviter son tir, il se passa une chose inattendue. La fille se transforma juste en... un genre de poisson. Il n'avait juste jamais vu une chose pareille, et cela suffit à le faire arrêter de tirer pendant un moment. Juste le temps nécessaire à la fille de mettre son compagnon à l'abri. Précaution bien inutile au passage, il était sûr de ne pas avoir manqué son coup.

Bon en fait c'était pas une fille, mais de la poiscaille... okaaaaay ! Heureusement qu'il en fallait plus pour le choquer. C'est donc sans aucune crainte particulière qu'il pointa de nouveau son arme en direction de la jeune femme, qui lui demandait qui il était.

Mais elle était conne où quoi ? A quoi pouvait bien lui servir de connaitre le nom de son agresseur puisqu'elle allait crever ?

Un large sourire sadique se dessine alors sur son visage. Il paraissait que c'était important de respecter la dernière volonté d'une mourante.

" Je suis... je suis... LE CAP'TAIN IGLO ! "

Et dans un long rire dément, il vida son chargeur en direction de la petite sirène qui lui faisait face.

" Hey, hey, heeeeey ! Mon secret pour une pêche réussit, c'est de savoir plomber la ligne !!! "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Ven 8 Mar 2013 - 11:08

Aillil BlodwynElle avait gagné quelques secondes, assez pour se laisser envahir. Ailill si ondine elle était, s'imaginait déjà lui briser la nuque. Il fallait qu'elle sente l'odeur de son sang, qu'elle se laisse dominer par son manque pervers. En perdant le contrôle, elle avait surement une chance. En fait non, elle était sure de pouvoir survivre si elle laissait sa libido l'envahir en même temps que la "chose". Et l'homme qui se tenait devant elle n'avait rien d'un plaisantin, il se jouait d'elle et n'hésita pas dans un long rire à vouloir vider son chargeur sur elle.
L'élément de l'eau était de son côté, et l'odeur du sang de Gordon lui donnait dans la bouche le goût excitant qu'il pourrait avoir. Le tout était de sacrifier la première balle pour éviter les autres. Ailill serra la mâchoire et plongea en avant, effectua un roulé boulé vers Gordon qui gisait là. La première balle tirée lui avait fêlé deux côtes, la deuxième balle s'était nichée dans son omoplate, lui provoquant un cri étouffé, elle cru perdre la vue un instant, mais continua ses mouvements, et elle esquiva les dernières balles grâce aux tombes qui lui servait de bouclier, la dernière balle se planta dans un arbre et elle avait à peines quelques secondes pour réagir.


" Hey, hey, heeeeey ! Mon secret pour une pêche réussit, c'est de savoir plomber la ligne !!! "

Cet homme était fou, alors le seul moyen de s'en sortir, était de l'être plus que lui. Mais elle avait peur, et la pluie continuait de tomber en trombe. Elle ne prit pas le temps d'inspirer, posa sa main sur le sang de Gordon et le lécha. Son coeur se mettait à battre à vivre allure, sa vue sembla se troubler puis devint plus vive que jamais. L'envie simple du sang n'agissait en rien sur elle physiquement, mais provoquait un plaisir si intense qu'il fallait qu'elle se laisse aller.
Ses doutes se confirmaient. Le sang de Gordon était particulièrement intéressant. Elle se releva tout sourire et la lame dans la main, ne put s'empêcher de rire à son tour.


"Je crois que tu tombes pas bien Cap'tain Igloo... ça fait longtemps que j'ai pas chassé... pour le plaisir."

Le sol était boueux, imbibé d'eau, c'était parfait. D'un coup de pieds simple, la jeune fille avait retiré ses bottes, dévoilant ses pieds aussi dangereux que ses mains.

"Et tu sais quel est le repas préféré des gros poissons... ? "
Elle avait bondit vers lui, jouant de sa lame pour détruire l'arme qu'il tenait, et tenta de lui infliger une blessure au bras qui la tenait.

"Ce sont les pêcheurs qui pensent avoir le dessus dans mon propre milieu..."
Revenir en haut Aller en bas
Jon Clark
Humain
avatar

Messages : 21
MessageSujet: Re: Le cimetière   Mer 13 Mar 2013 - 17:56

A peine vient-il d'épuiser sa dernière balle que déjà la poiscaille se jette sur lui pour tenter de le désarmer. Un coup de lame et une profonde entaille au bras lui fait lâcher son arme. Mais c'est qu'elle en veut à son précieux colt la garce ! Est-ce qu'il essaye de casser ses jouets lui ? non ? bon alors !

Elle s'adresse à lui dans des phrases stylées. Elle se croit plus méchante que lui... c'est mignon !

Quand on se met en mode tueur psychopathe, on ne raconte pas sa vie...

Tandis qu'elle parle, lui préfère glisser prestement une main dans son dos, sous sa veste pour en sortir un couteau papillon qui était fixé à sa ceinture. Il le déploie tout aussi rapidement, avec toute la grâce d'un fou de la découpe qui maitrise son sujet...

Il tente alors de planter ce dernier dans l'abdomen de sa victime, qui était la zone la plus exposée à sa portée immédiate, se moquant éperdument des conséquences pour lui même.

" SUSHI TIME !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 4 Avr 2013 - 22:00

Aillil BlodwynAilill comprenait que ses blessures allaient la ralentir, il fallait agir en conséquence, et elle perdit assez de temps pour qu'il dégaine une nouvelle arme. La sienne lui serait utile, quoiqu'elle l'aurait été plus si elle avait été ambidextre. La balle qui s'était nichée dans son omoplate lançait une douleur foudroyante dans tout son bras et sa poigne s'était affaiblie.

* Reprends toi ma vieille.. *

Il avait bougé, bondit sur elle comme une furie. Mais elle se sentait plus rapide, s'appuya sur son pied et... Un choc électrique la paralysa, ses côtes fêlées étaient en bien plus mauvais états qu'elle le pensait. Lorsqu'elle tourna son regard vers Jon, son couteau fendait l'air.

Survivre.

La femme poisson dans un ultime effort voulu reculer... Son bassin se déchira en une faille parfaite et profonde d'où tomba une bonne quantité de sang qui remontait aussi de sa bouche. Elle sembla suffoquer un instant. La blessure aurait pu être mortelle, mais elle avait éviter la catastrophe de justesse, peut-être que la prochaine fois, un organe vital allait y passer. Il lui fallait la mer, si seulement elle pouvait s'immerger.

Ailill se rattrapa sur les mains, reculant instinctivement. Sa tête était une série d'implosion, mais elle tenait bon. Est-ce que lui couper la tête était une bonne idée ?


" Tu commences à sérieusement m'agacer le marin d'eau douce... "

Le sang qui affluait dans sa bouche n'était déjà plus qu'un souvenir sur son palais, elle avait réussi à lui entailler le bras... Il fallait qu'elle le goûte, qu'elle se mette en chasse. Pour la première fois de sa vie, elle rêvait que la chose la sauve, que la chose accepte d'être excité par le sang. Une feinte, une fausse attaque, juste une goutte suffirait.

L'ondin s'exécuta, plus lente, mais toujours déterminée à rester vivante. Elle enchaîna d'abord un ouramawashi geri au visage de Jon avant de tenter de lui couper le visage en deux, repris de l'élan, se lança en l'air, dirigea la lame dans son dos pour essayer de lui infliger une blessure aux cuisses. Elle s'effondra presque à ses pieds, son corps tout entier réclamait de s'arrêter mais un goût la perturba dans la bouche, avait-elle réussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 11 Avr 2013 - 20:33

Pendant ce temps, toujours face contre terre, Gordon commençait à ouvrir péniblement les yeux. Il avait un gout de métal dans la bouche, et la sensation que toute une montagne lui était tombé dessus. Son mal de tête était atroce.

D'une respiration haletante, Il se retourna sur le dos et laissa la pluie tomber sur lui. comme si cette dernière possédait le pouvoir magique de le laver de ce qu'il venait de subir. Cela semblait être efficace en tout cas, car l'impact de chaque goutte sur sa peau l'aidait peu à peu à rassembler ses idées et à se souvenir de ce qu'il s'était passé.

Il passa la main sur son front et en contemplant cette dernière, remarqua qu'elle était maculée de sang. Il se souvint enfin où il était et ce qu'il lui était arrivé.

Le cimetière... La rencontre avec Ailil... Le succès de sa recherche dans la tombe de Thomas Green... Puis soudainement un flash, un violent coup à la tête et le trou noir...

On lui avait tiré dessus. Par chance le tir avait été mal ajusté et la balle n'avait fait que glisser sur côté droit de son crâne. Suivant le calibre de l'arme, il y avait fort a parier que la solidité de ses os, lui avait d'ailleurs sauvé la vie... Mais quelque centimètres plus à gauche, et s'en était fini de lui... Encore une fois il avait eu de la chance.

Il se releva péniblement en s'appuyant contre une pierre tombale. Sa vision était troublée par le sang mêlé d'eau qui ruisselait dans ses yeux. Il ne distinguait que deux silhouette qui se battaient. L'une d'elle tomba lourdement au sol... l'autre suivit juste après.

Mais déjà la première se releva et s'apprêtait certainement à achever la première. Ne sachant pas de qui il pouvait s'agir, il cria presque instinctivement

"JE SUIS TOUJOURS EN VIE !"

Si c'était Ailil qui était au sol, il était hors de question que leur agresseur lui fasse du mal et il reportait ainsi son attention sur lui. Si c'était au contraire le jeune femme qui s'en était sortie. Au moins serait-elle rassurée...

Afin de stopper l’hémorragie et d'y voir plus clair, il accepta de s'infliger encore un peu de douleur pour faire sortir une plaque osseuse de sa plaie et comprimer sa blessure. Les blessures à la tête avaient ce défaut de saigner abondamment... La plaque prit la forme d'une crâne extérieur, qui mangeait le quart droit de son visage.

Il essuya le liquide qui troublait sa vue et distingua Ailil qui s'approchait de lui. Elle s'était donc occupée de l'inconnu...

Mais a peine eut il compris cela que sa joie s'estompa lorsqu'il vit la silhouette de ce dernier se relever.

L'homme lui adressa une phrase qu'il ne comprenait pas pour le moment, puis comme s'il ne lui était rien arrivé, se mit à foncer sur eux dans un rire dément.

Par réflexe, il sortit ses griffes sans même chercher à savoir s'il était encore en état de se battre.

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jon Clark
Humain
avatar

Messages : 21
MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 11 Avr 2013 - 23:24

La lame siffle l'air et pénètre dans la chaire tendre du poisson pour l'entailler au niveau du bassin. Le sang gicle et l'hémoglobine qui se répands sur le visage de Jon le met particulièrement en joie. Mais il n'est pas parvenu à lui infliger une blessure mortelle.

Dans un cri de rage, il veut retenter un nouveau coup de lame, mais c'est le pied de la jeune femme qui l'accueille. En pleine face, un mawashi viens de manquer de lui dévisser la tête et décrocher sa mâchoire.

Son sang délicieux afflue dans sa bouche. La douleur est aussi intense que le plaisir du meurtre qu'il s'acharne à vouloir commettre.

Sa vision se trouble et il a juste le temps de reculer son visage pour échapper à la lame qui veut élargir son si beau sourire. Encore sous le choc du premier coup de pied, il manque de trébucher et se réceptionne maladroitement. Si bien qu'il se retrouve à tourner le dos à son adversaire.

Mais la petite pétasse ne s'arrête pas là, déjà elle fond de nouveau sur lui et c'est une nouvelle douleur intense qui le traverse quand il sent la lame s'enfoncer dans sa cuisse.

La poiscaille est au sol et semble aussi fébrile qu'une truite qu'on laisse s'étouffer sur la berge. Cela n'empêche qu'elle a osée l'humilier.

Il retire d'un coup sec la lame de sa jambe et veut se retourner pour en finir avec la jeune femme. Il veut lui faire mal. Il veut qu'elle sente la mort la prendre à la gorge. Il a déjà en tête mille sévices qu'il pourra lui infliger dans ce cimetière.

Mais la douleur est trop vive, et son étourdissement trop intense... Non... Elle ne peux pas l'avoir frappé si fort... Déjà les limites de son corps humain rattrapent sa détermination. Déjà il voit le sol disparaitre pour faire place au ciel ténébreux et à la pluie qui fouette son visage.

Il s'écroule au sol, juste à côté d'Ailil. Mais déjà se relève. Il est fini.

Une voix le sort de son étourdissement. Il ressent un choc profond. Il est debout. Il a pu se relever après ça ?!

Ses yeux bleux ne quittent pas Gordon du regard et s'écarquillent de plus en plus. Une peur mêlée d’excitation l'envahi quand il voit une chose infâme croitre sur le visage de son frêre. C'est horrible à regarder. C'est surnaturel.

Rien que pour ça, il sent une partie de ses forces lui revenir. Il attrape le révolver qui était par terre à côté de lui et le range à sa place. De l'intérieur de sa veste il sort alors une petite boite, qui évoque des bonbons " Flic par la douceur, Flac bon pour la fraicheur " et la porte a ses lèvres.

La gellule craque entre ses dents, et il sent un immense frisson parcourir son corps tandis que ses yeux s'écarquillent et qu'un large sourire vient lacérer son visage de forban.

La douleur s'envole et le ciel sombre vire au gris clair, la pluie elle en revanche devient noire et commence à tomber avec un léger ralentit. Tout autour de lui devient irréel, il se sent invincible. Il croit déjà voir autour de lui les fantômes du cimetière l'entourer et l'encourager à entamer le deuxième round.

Il se relève tel un pantin désarticulé, et une fois debout, prends une profonde inspiration dont le sifflement fait froid dans le dos. Son propre sang ruisselle sur sa jambe blessée, mais il n'en a cure. Il lui en reste encore bien assez dans son corps pour tenir.

Gordon l'a vu. Et il lui reste encore assez de lucidité pour l'interpeller tandis qu'il enlève sa ceinture de lin et la noue fermement autour de sa jambe.

" On partage le même sang ! ... Et là je vois que nous sommes tous deux des monstres ! ... C'est merveilleux ! "

Amusé par cette constatation, il entonne un petit rire. Il a envie de rire. de plus en plus. Il éclate dans un rire dément et aigu. Et contre toute attente malgré sa blessure, se met à courir comme s'il était pétant de santé.

Sa manière de courir semble si bestiale et désarticulée, qu'on est en droit de se demander pourquoi il ne trébuche pas.

Il arrive d'abord à auteur d'Ailil. Cette dernière lui parait soudainement bien plus lente sous l'effet terrible du protocole "Balck & White" et de ses propres blessures. Il l'esquive sans aucune difficulté et passe à côté d'elle. Elle ne l'intéresse plus.

Il arrive sur Gordon. Il découvre ses griffes avec bonheur et esquive également ces dernières par un arrêt soudain et une reptation du corps incroyable. Il reprends sa course, tends alors la main et parvient à poser cette dernière sur le visage de Gordon, totalement surpris. Il sent la texture osseuse de son masque. Sa prise et ferme. Avec l'élan il parvient à entrainer ce dernier avec lui et le fait basculer lourdement au sol, profitant de sa prise pour lui enfoncer la tête dans la boue.

S'il reste, il meurt certainement. Il veut survivre. Il ne se préoccupe pas plus longtemps de sa victime et s'enfuit en direction d'un petit bois à proximité.

[H.J : A ceux qui liront ce post. Comme il s'agit de ma toute première utilisation en Rp du Black & White, n'hésitez pas à me faire savoir s'il y a des choses qui vous semblent incohérente par rapport à ce que j'avais mis dans ma fiche^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 9 Mai 2013 - 8:29

Aillil BlodwynAilill crache du sang et relève la tête, au moment où elle se redresse, son adversaire tombe. Il a morflé, mais elle a dû puiser dans ses derniers retranchements, la transformation non immergé est trop douloureuse et incontrôlable. Petit à petit, les écailles tombent de sa peau comme un arbre qui perd ses feuilles en hiver, à leur base la peau cicatrise, elle est tachée de sang, elle ne comprend plus grand-chose, les blessures sont trop vives.

Un bruit la sort du vacarme qui s'étend dans sa tête, Jon lui aussi s'est redressé. La partie n'est toujours pas finie. Elle ne sait pas quoi faire, elle ne sait pas comment réagir, elle a bien un goût de sang dans la bouche, mais la fatigue a stoppé sa chasse. Ailill est essoufflée et Gordon semble revivre. Est-ce une illusion, elle commence à marcher vers lui avec toute la difficulté du monde, mettre un pied devant l'autre. Est-il inconscient ? Le voilà qui voudrait attaquer Jon, lui qui passe à côté d'elle à toute vitesse, elle tente de l'arrêter et de lui ficher un coup de coude pleine puissance dans le sternum, mais elle le rate misérablement. Il ne s'occupe même pas d'elle.

Ailill voit avec terreur qu'il se jette sur Gordon, elle étouffe son nom dans un cri, lorsqu'il se fait plaquer au sol et accourt. Elle n'a plus aucune trace de créature maritime, seulement une peau extrêmement blanche et ses blessures à vifs. Elle en avait presque oublié la plaie béante qui traverse son abdomen et l'a presque coupé en deux. Elle se jette sur lui pour l'aider à se relever, encore bouleversée de cette attaque. La jeune femme poisson prend un air sérieux, voir triste et le regarde longuement.  


"Si tu veux que je continue avec toi ce chemin, il va falloir m'en dire plus. "

Ailill arracha des parties de vêtements pour essayer de faire plusieurs garrots, ils avaient tous les deux besoins de se reposer, de reprendre des forces. Il fallait aussi qu'elle aille s'immerger si elle ne voulait pas mourir dans les heures qui viennent.

"Et quand je dis m'en dire plus... je parle de toi, et de lui. Il vaut mieux ne pas le chercher pour le moment, on sera en sécurité chez moi ou près de l'eau. D'ailleurs..."


Elle avait incliné la tête vers l'endroit où Jon avait décidé de fuir. Ses yeux commençaient à lui jouer des tours, elle voyait de plus en plus troubles, sa bouche était asséchée et ses membres se mettaient à trembler. Ailill avait dépassé ses limites, bien largement. Ce n'était surement pas le moment, mais si elle restait là, elle allait mourir. La femme poisson tomba brutalement en arrière, dans une convulsion grotesque mais bien réelle, son corps ponta à deux ou trois reprises et sa fièvre montait en flèche.
Revenir en haut Aller en bas
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Le cimetière   Jeu 23 Mai 2013 - 16:00

Gordon avait à peine eu le temps de voir le coup venir que déjà une main se plaqua sur son visage, et le fit basculer en arrière avec force.

Atterrissant lourdement au sol, il crut bien sa dernière heure arrivée quand sa tête fut enfoncée dans la boue, mais le coup fatal n'arriva pas. Quand il rouvrit les yeux, l'ennemi était parti. Seule restait Ailil qui s'était jetée sur lui pour s'enquérir de son état de santé. Et elle n'était pas dans un bien meilleur état que lui.

Il se releva péniblement, et se soutenant mutuellement avec sa compagne de soirée, il ne put que répondre haletant à la question qui lui était posée.

"Je... Je ne sais même pas qui était ce taré..."


Il essuya le sang, mêlée de boue et d'eau sur son visage. Il était encore sous le choc de ce qu'il venait de se passer et cherchait à comprendre le pourquoi d'un tel déchainement de violence.

Etait-ce un rival dans sa chasse au trésor ? C'était peu probable... Il n'avait même pas cherché à le fouiller. Quelqu'un qui le connaissait et désireux de se venger ? Probable... Mais comment avait-il pu apprendre qu'il était à Galway ?

La seule chose dont il était sûr c'était que cet homme était venu pour tuer... Ses yeux étaient clairement ceux d'un assassin, qui prenait plaisir au meurtre. Ses actes précédents ne faisaient que confirmer cette pensée. Il n'avait pas pris le temps de discutailler, ni même d'expliquer son geste. Il était venu pour faire ce qu'il avait à faire de manière aussi évidente qu'implacable.

Gordon sentit un noeud se former dans ses entrailles... Etait-ce de la peur ?

Il aurait tout le temps de réfléchir à cela au calme. Pour l'heure, il fallait retourner à l'abri.

Il posa sa main sur le visage de l'ondine et la regarda intensément tandis qu'il la gratifiait d'une caresse amicale du pouce. C'était sa manière à lui de la remercier d'avoir pris sa défense.

Sa main toujours posée contre sa blessure à la tête, il ajouta alors.

" Ca a l'air d'aller mieux... je vais pouvoir te conduire où tu veux...

Mais je dois me rendre au plus vite à un hôpital... j'ai peut être un traumatisme crânien..."


Il aide alors l'ondine à rejoindre la voiture qu'il avait loué et qui était garée non loin de là, afin de l'emmener là ou elle le souhaite.
Spoiler:
 

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le cimetière   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le cimetière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Cimetière de Konoha
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Cimetière
» Le gardien du cimetière appelle la police
» Cimetière de Godric's Hollow
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Eyre Square
 :: Eglise St-Loup de Troyes
-