AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chambres dans l'aile 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Chambres dans l'aile 1    Mer 16 Jan 2013 - 21:20

Lieu ou se réveille Tamara

_________________


Dernière édition par Stasi le Lun 18 Fév 2013 - 19:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Ven 18 Jan 2013 - 18:13

Son sommeil fut sans rêve, ni cauchemar. Il aurait pû en être ponctué s'il n'avait pas été forcé par une dose de médicaments ; les dernières images qu'avait vu la scientifique avaient de quoi chambouler beaucoup de monde. Deux bêtes luttant l'une contre l'autre, motivées uniquement par un désir de violence. Les êtres humains qu'ils étaient tous deux quelques instants auparavant n'étaient plus que des souvenirs sous ces masses poilues, uniquement identifiables par les restes éparses de leurs vêtements.

Tamara se réveilla sur un lit d'hôpital, une légère migraine perçant dans ses tempes. Elle avait la bouche pâteuse et la première chose qu'elle chercha du regard alors qu'elle s'asseyait dans le lit fut un point d'eau. Elle fut immédiatement satisfaite, car une carafe en plastique gris était posée sur la petite table à roulettes près du lit. Elle était accompagnée d'un verre à la couleur tout aussi terne et -in-hospitalière. La jeune femme se servit et apprécia la relative fraîcheur du liquide dans sa gorge.
Alors qu'elle émergeait ainsi progressivement du brouillard qui lui embrumait l'esprit, elle se remémora son étrange soirée. Si sa chambre avait été prête à son arrivée, rien de tout cela ne se serait produit. Et si elle détestait l’hébètement qui accompagnait ce réveil médicamenteux, elle ne regrettait aucun évènement de la nuit.

Il y avait donc des légendes qui avaient plus qu'une part de réalité. Le loup était un animal symbole craint et vénéré pour sa puissance par de nombreuses peuplades. Les morsures de ce prédateur avait fait d'innombrables victimes animales et humaines dont les plus célèbres dans cette partie du monde étaient celles liées à la Bête du Gévaudan, en France. La lycanthropie, mêlant l'homme et la bête, avait effrayé des générations d'hommes et de femmes dans maintes régions du monde. Les films et les romans s'en faisaient aujourd'hui l'écho effrayant. Tamara devait porter un autre regard sur tout cela désormais.
Elle finit son verre d'eau et s'en servit un autre, pour tenter de faire disparaître son mal de tête. Qu'elle n'aimait n'être pas maîtresse d'elle et de ses réflexions. Elle sentait que celles-ci étaient encore brouillées par l'anesthésiant qu'on lui avait injecté. Elle se toucha d'ailleurs le cou, se souvenant parfaitement de la piqûre de l'aiguille à cet endroit. Elle ne comprenait pourquoi il avait été nécessaire de l'endormir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Dim 20 Jan 2013 - 14:59


L’infirmier entendit du bruit et décida donc de vérifier si la jeune femme était réveiller. Il entra après avoir timidement tapé à la porte, et lui adressa un magnifique sourire d’apparence alors qu’il s’approchait d’elle.

« Bonjour mademoiselle, vous avez dormis toute la nuit. Comment vous sentez vous ? Un peu déshydraté ? »

Remarque pas forcément pertinente car d’une part il avait aperçu le niveau de la bouteille d’eau qui avait fortement diminuée et d’autre part, il connaissait parfaitement les effets secondaires du produit qu’on lui avait injecté.

« Nous sommes désolé d’avoir du recourir à de tels pratiques, mais j’espère que vous comprendrez que dans cette situation il n’y avait pas de recours envisageable. »


Son ton de voix était monocorde, il récitait un discours qu’il connaissait par cœur, il fallait dire que malgré la sécurité drastique utilisé, les incidents avec les lycans étaient assez réguliers. Ces bêtes étaient de véritables forces de la nature totalement incontrôlable.

« Lorsque nous avons ce genre de problème, nous cherchons à neutralisé les humains afin de pouvoir les évacuer au plus vite. La peur et l’affolement de certains peuvent considérablement compliqué notre intervention, c’est la raison pour laquelle vous avez été sédatif et évacué. »

En continuant de parler, l’infirmier pratiquait les contrôles de routine, son poul la réaction de ses pupilles…

« Et encore vous ne vous êtes pas rendu dans la troisième aile… »

Il se redressa l’air satisfait.

« Tout est parfait, avez-vous des questions ? »



Dernière édition par Whoever le Lun 21 Jan 2013 - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Dim 20 Jan 2013 - 18:21

Tamara ne tarda pas à avoir la réponse à la question qu'elle se posait. Le pourquoi du comment lui serait rapidement divulgué par l'infirmier entrant dans la chambre. Il s'avança en souriant pour la rassurer. Comme si elle en avait besoin... Il faisait son travail, elle ne pouvait le lui reprocher mais qu'il n'escompte pas à ce qu'elle joue les patientes modèles. Être drogué à son insu plaisait à peu de gens et la jeune femme comptait bien exprimer ce fait. Même si le jeune homme n'en était pas personnellement responsable.

" Au moins, vous m'avez permis une nuit sans rêve. " répondit-elle un peu sèchement en achevant de s'hydrater avec une dernière gorgée d'eau.

Peur. Affolement. Voilà les raisons évoquées pour expliquer l'injection d'un sédatif de façon automatique à tout ceux qui étaient confrontés à un lycan transformé. Pour le coup, l'anthropologue sourit en secouant la tête.
" Je ne panique jamais. "
La chose était exacte. Céder à l'affolement était inconcevable pour la jeune femme. Elle n'était pas insensible à la peur comme réflexe purement biologique de son organisme mais elle arrivait à en dissiper rapidement les effets "paralysants". Dans la situation de la veille, elle n'aurait pas posé de difficulté à évacuer la pièce pour laisser faire les professionnels.

" D'accord, vous ne pouviez pas le savoir mais c'est très radical comme façon de procéder... N'avez-vous jamais eu d'accident, vasculaire, cérébral, chutes..., en employant une telle méthode ? Prendre les gens par surprise ça peut présenter un risque. "

L'infirmier lui prenait ses constantes. Elle n'avait guère besoin de ce contrôle pour savoir que tout allait bien.

" Qu'y a-t-il dans l'aile 3 ? Vous en avez parlé, vous n'avez plus le choix de ne pas me répondre. " demanda-t-elle, véritablement curieuse. " Et comment va le docteur Tabaristan ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Lun 21 Jan 2013 - 21:59


Bien entendu la patiente protesta contre cette méthode aussi extrême qu’injuste, car elle, contrairement aux autres était parfaitement capable de garder son sang froid… L’infirmier soupira, ce n’était pas comme s’il n’avait pas entendu ce discours une certaines quantités de fois auparavant.

« Vous pouvez comprendre qu’à ce moment là on ne prend pas le temps d’étudier afin de voir si vous gardez votre sang froid ou pas. Ensuite en plein milieu de ce genre de confrontation, demandé poliment a une victime potentiel de quitter les lieux est aussi dangereux que superflue. »

Il lui versa un autre verre d’eau.

« Ensuite il est préférable pour vous de finir avec la bouche pâteuse et l’air contrarié quand plusieurs morceaux à la morgue, ou pire encore sanglée dans la chambre voisine de celle que vous avez visité hier, n’est ce pas ? »

L’infirmier évita volontairement la question concernant l’aile 3.

« Le docteur Tabaristan se repose, il va bien… Enfin du mieux que l’on puisse aller. Mais laissez moi vous donner un conseil, pour votre bien, je vous conseil de l’éviter. Croiser sa route signifie rien de bon croyez moi. »

Son ton de voix était devenu froid tout d’un coup alors qu’il parlait de Stasi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Mar 22 Jan 2013 - 12:00

Tamara se contenta d'hausser les épaules. Leur procédure d'urgence n'était pas pire que bien d'autres... d'autant plus en prenant en compte les patients particuliers que cette clinique renfermait. Cela dit, elle se demandait ce qu'ils prévoyaient lorsque la situation débordait et que le personnel devant contrôler la ou les créatures se faisait dépasser à son tour. Et qu'advenait-il alors du témoin humain endormi ? Ironiquement, elle ne pensait pas que ce fameux témoin ait beaucoup de chance de survivre s'il n'était pas en mesure de courir. Déjà que même en s'enfuyant... Elle garda sa réflexion pour elle et demanda, suite à un enchainement de pensées un peu tordu.

" D'ailleurs en parlant d'être mort, pourrais-je avoir quelque chose à manger ? "
Son sandwich de la veille avait été digéré et converti en nutriments depuis longtemps. L'idée de finir déchiquetée par un monstre plein de poils ne la traumatisait pas mais ne pas pouvoir se sustenter était une mort qu'elle jugeait idiote, car parfaitement évitable.

" Ce n'est pas parce que vous esquivez ma question que j'oublierais l'avoir posée. " fit remarquer l'anthropologue avec un sourire. " Mais expliquez donc moi d'abord pourquoi vous n'aimez pas le russe... "
Bien sur, la jeune femme ne précisa pas qu'elle ne tenait jamais compte des recommandations faites par un tiers. Elle seule était juge de ses fréquentations. De toute manière, ce n'était pas comme si Stasi avait caché longtemps sa particularité. Mais cachait-il d'autres secrets ?

" Et si vous ne souhaitez pas répondre, je me permet de vous donner ce conseil à mon tour : si vous ne souhaitez pas aborder un sujet, ne le mettez pas sur le tapis le premier. Surtout avec quelqu'un comme moi. " sourit-elle.
Elle changea de position et s'assit de façon plus confortable sur le lit, prête à écouter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Sam 26 Jan 2013 - 22:36


« En partant je demanderais de vous apporter un plateau repas. »

Alors que la patiente commençait à le questionner sur le médecin, l’infirmier se referma aussi sec, une véritable huitre. Il était hors de question qu’il commence à parler de son chef à une parfaite inconnue. Vu l’opinion qu’il avait de l’homme, enfin du monstre, s’il commençait à lui en faire part et que Tamara lui répétait, il serait viré à coup sur…
Donc non il n’entrerait pas dans ces jeux, bien au contraire hors de question de continuer de parler de son patron. Aussi l’infirmer décida de se focaliser sur les ailes de l’hôpital.

« Sage conseil en effet, mais pour moi c’était évident. Il semblerait que vous soyez nouvelle en ville… Cette clinique comporte trois ailes. Vous avez visité la seconde, et après vous être endormis nous vous avons placé dans la première, le troisième est réservé à la troisième espèce dangereuse qui réside dans cette ville. Vous ne devinez pas ? »

Humain, lycan… Vampire ! L’énigme était simple, du moins pour un habitant de la ville, ou un fan de film de série Z. Aussi l’infirmier lui laissa le loisir de trouver elle même. Surtout que réfléchir sur la troisième aile lui permettrait peut être d’oublier ses questions sur le médecin de ce lieu de fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Lun 28 Jan 2013 - 18:44

Nouvelle esquive de la part du jeune homme.
Tamara sourit, comprenant sans peine que ça gênait beaucoup de monde de casser du sucre sur le dos d'un autre, encore plus quand il s'agissait d'un supérieur. Certes, elle n'avait pas forcement ce scrupule, appelant ça plutôt de la retenue en ce qui la concernait. Elle était par contre totalement opposée aux dénonciations, trouvant le processus simplement puéril.

" La troisième espèce dangereuse ? Vous comptez donc justement l'homme comme une espèce dangereuse. C'est bien de le reconnaitre. " répondit-elle d'abord sans sarcasme.

Puis l'anthropologue se mit à réfléchir. Une troisième espèce... Si la lycanthropie était un fait avéré désormais à ses yeux, elle n'imaginait qu'avec difficulté qu'une autre légende puise également être réalité. Ça ne pouvait pas être une créature spécifiquement irlandaise... sinon elle ne serait pas assez connue. Or l'infirmier sous-entendait qu'elle connaissait. C'est-à-dire qu'une majorité de gens connaissaient. Malheureusement, elle ne se tenait pas vraiment au courant des "modes" actuelles pour les monstres ; sinon elle aurait su que les lycans partageaient l'affiche des vampires dans le cœur des adolescents en quête d'assurance et des adolescentes en mal de sensation. Il y avait aussi une mode "zombies", moins romantique... encore que ; mais elle n'y aurait pas pensé de toute façon.

" Il va falloir que vous éclairiez ma réflexion. Si on s'en tient aux contes, mythes et légendes qui existent à travers la planète, il y aurait pléthores de créatures possibles. Même si certaines peuvent être regroupées... ça laisse un répertoire conséquent. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Sam 2 Fév 2013 - 23:36



Décidément, cette jeune femme semblait totalement étrangère à ce qui se passait dans cette ville. Pourtant lorsqu’on arrivait ici on était assez rapidement mis au courant, surtout si on finissait dans cette clinique.
L’infirmier était aussi étonné que la jeune femme ne devine pas quelles étaient les créatures soignaient dans cette troisième aile.

L’infirmier commença à s’éloigner du lit. Elle n’avait pas tort, il y avait quantité de créatures étranges, et finalement si on admettait que les lycanthropes existaient cela ouvrait une porte à pas mal de questions quand à bon nombre de créatures dites légendaires.
L’infirmier se dirigea vers la porte, il avait encore du travail et sa petite discussion avec la patiente le ralentissait. Elle était venue avec le docteur Russe qu’elle se débrouille avec lui après tout !

Il ouvrit la porte, répétant ce qu’il avait dit précédemment sa voix était redevenu mécanique.

« Je vais vous faire apporter un plateau repas, bien entendu compte tenu de la façon dont vous avez finis dans cette chambre vous ne devez rien à la clinique, vous pouvez partir quand vous le désirez, il suffira de prévenir l’accueil de votre départ… »

L’infirmier hésita quelques secondes, puis finalement ajouta avant de fermer la porte.

« … La dernière aile de cette hôpital… Elle est réservée aux vampires. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    Dim 3 Fév 2013 - 15:20

La petite discussion arrivait à sa fin. Elle n'aurait pas toutes les réponses qu'elle souhaitait mais choisir pour partenaire de conversation un infirmier en plein travail entrainait inévitablement ce genre de désagrément. Ça ne l'empêcherait pas de dormir, car elle était persuadée qu'elle obtiendrait tôt ou tard les informations qu'elle cherchait.

" Bonne journée. " répondit-elle seulement alors que le jeune homme l'abandonnait pour retourner travailler. Ce n'était pas la peine de se montrer insistante car le parti adverse se souhaitait pas coopérer. Certes, la dernière révélation qu'il lui fit en partant la surprit. Elle avait cru qu'il s'en tiendrait là, se bornant à sa tache. Très probablement une façon de se détacher des horreurs de son métier. D'autant plus dans un hôpital tel que celui-ci.

Vampire, dit-il.
Ces êtres morts mais vivants, se nourrissant de sang pour continuer à faire fonctionner leur machinerie interne.
Certes, elle ne pouvait que le croire, mais l'idée lui sembla saugrenue quand même. Pas plus que s'il lui avait dit que les leprechauns ou les banshee existaient. Là, elle aurait été encore plus sceptique et avec raison, tant la physionomie de ces deux créatures étaient étrangères à sa conception humanoïde. Au moins, les lycans et les vampires étaient la résultante de modifications d'ordre génétique sur une personne originellement humaine. D'apparence, rien ne les différenciait au premier regard. Il était plus difficile de dire ça des banshee.

L'anthropologue laissa échapper un mince merci lorsqu'une aide-soignante lui apporta un plateau-repas. Tandis qu'elle mangeait, par automatisme, elle continuait de réfléchir. Que savait-elle de ces deux espèces ? Peu de choses finalement. Peu intéressée par la cinématographie de divertissement, elle n'avait vu qu'un vieux film en noir et blanc sur Dracula lorsqu'elle était enfant. Elle était bien tombée sur des reportages pseudo-scientifiques à la télévision mais avait rapidement éteint tant leurs analyses lui semblaient ridicules. La culture populaire et les peurs traversant les âges lui parlaient davantage : dans toutes les cultures, les mythes et légendes ont vocation d'éducation, de souvenir, d'héritage mais également d'explication des peurs et du monde qui entourait ces hommes et femmes. Les religions se sont basées sur ces besoins pour se développer. Les histoires pour enfants ont un but similaire : le monde n'est pas facile et par l'image, la représentation, on enseigne aux enfants ce qui les attend. On les prévient des dangers qu'ils pourront rencontrer, on les informe qu'ils doivent se méfier des inconnus et des tentations de l'existence. Les monstres sous toutes les formes ont toujours fait partie de ces histoires. Faire peur pour protéger.
Elle doutait que leur fonction soit identique dans le monde réel.
La peur qu'ils inspirent est liée à un mode de fonctionnement biologique différent, ainsi qu'au fait qu'ils s'en prennent volontairement ou inconsciemment à des proies plus faibles qu'eux. Dans un processus naturel tout à fait normal. Ils n'ont pas de raison de se laisser dépérir uniquement parce que le monde les juge comme une menace pour l'humanité. pensa-t-elle en achevant son plateau. Elle but une dernière gorgée d'eau, repoussant le plateau à roulettes et descendit du lit. Récupérant son pull et son manteau, elle quitta la chambre en laissant la porte grande ouverte pour signifier au personnel qu'elle ne l'occupait plus.

La jeune femme se rendit au comptoir de l'accueil et y récupéra un papier et un stylo. Elle annota quelques lignes et plia le tout. Elle mit un nom sur l'enveloppe improvisée qu'elle avait créé : Dr. Tabaristan.

" Vous pourrez remettre ceci à son destinataire ? " demanda-t-elle à l'infirmière, sans lui laisser véritablement le loisir de refuser. Elle lui tendit le morceau de papier et tint la position jusqu'à ce que la jeune femme s’exécute et le récupère.
" Allez-y maintenant pour ne pas oublier. "

L'Américaine attendit qu'elle eut disparu en direction de la seconde aile pour s'en aller à son tour.

Sur le papier était écrit : " On ne juge effrayant que ce qu'on ne connait pas. Tenez-moi au courant. Tamara Brookes. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chambres dans l'aile 1    

Revenir en haut Aller en bas
 

Chambres dans l'aile 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fauve Blackmoon † Une des poulettes a du plomb dans l’aile
» Dans l'aile Est
» Dans l'aile Ouest
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Chambres manquantes dans les dortoirs féminins
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LES TERRAINS EXTERIEURS :: 
L'Uptown Island
 :: Centre de recherche et de soins
-