AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kain
Vampire
Kain

Messages : 717
Le bar Empty
MessageSujet: Le bar   Le bar Icon_minitimeDim 13 Jan 2013 - 22:17

Bien des choses avaient changé avec les travaux du Bloody Valentine. L’organisation du Bar/Hôtel/restaurant avait été totalement revue.
Maintenant lorsque que le client entrait, il arrivait directement en face du bar, le nouveau centre névralgique des lieux. En toute heure du jour ou de la nuit vous croiserez un hôte qui sera là pour vous guider.

Le bar Bar

Une simple envie de vous rafraichir ? Prenez donc une chaise et installez vous, soit à même le bar soit dans la pièce situé juste derrière. Vous aurez alors tout le temps nécessaire pour parcourir une carte vous proposant en plus des boissons classiques, une série de cocktails aussi spéciaux que surprenant.

_________________
Le bar Untitled-1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeDim 13 Jan 2013 - 22:30

Les journées de James étaient bien remplies, il passait pas mal de temps à chercher un appartement idéal, ce qui finalement n’était pas si simple, même pour une personne ayant les moyens. Entre ça et ses recherches sur les vampires et les Lycanthropes, le professeur n’avait pas pris de pause depuis bien longtemps. Aussi ce soir, James décida de s’offrir une soirée et d’aller se poser dans un lieu branché pour profiter d’un petit whisky confortablement installé.

En cherchant l’Anglais avait trouvé un lieu qui semblait lui convenir, le Bloody Valentine. Aussi il s’était saisis de sa canne, son long manteau noir et s’était dirigé vers cet établissement.
Il n’avait pas mis de substance dans la poire de sa canne, espérant ne pas faire de rencontre hasardeuse en chemin. Précautionneux, il avait trouvé un chemin par les zones commerciales et les quartiers les plus fréquentés de la ville. Cela lui permettrait de minimiser les chances de croiser un de ses suceurs de sang. Enfin ce n’était pas la pleine lune, donc pas de mauvaise rencontre à poil non plus. Une soirée de détente.

Une fois rentré il avait pu satisfait, apprécier la décoration du lieu qui ne semblait pas être un petit bar miteux, ce qui le rassura. Il pourrait donc s’installer confortablement et profiter de sa soirée.
Il s’installa au bar et attendit que la barmaid, qui était en train de choisir des boisons, se retourne afin de lui commander une boisson.

hrp : je pense que c'est mieux de situer ce rp après l'event (vu qu'ils ne se connaissent pas lors de leurs rencontre au QS)

_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 14 Jan 2013 - 2:06

La journée n'avait pas été bien passionnante pour la jeune femme, cette dernière s'était levée tard et avait traîné toute la journée en pyjama. Inutile de dire que l'heure du boulot arrivée, Charlie avait été ravie de se préparer pour venir travailler au Bloody. La jeune anglaise avait donc enfilé un jean noir moulant et un haut assortit, avait rapidement frisé les cheveux et s'était maquillé en moins de deux avant d'attraper un taxi direction le Valentine.

La soirée s'annonçait bien, même si techniquement parlant cela pourrait changer du tout au tout en quelques secondes, c'était de toute façon du cinquante cinquante à chaque fois, tout dépendant si le patron pointait le bout de son nez, soit Dickens lui ferait une crasse, soit se serait Kain qui lui en ferait une, ça avait au moins le mérite de rendre les soirées distrayantes. Ce soir toutefois, elle avait été assignée au bar juste à côté du restaurant, tant mieux elle n'aurait pas a se coltiner un groupe d'ivrognes qui auraient plus avantages à trainer dans les tord-boyaux du coin que de faire la fête et de foutre le bordel dans les salons privés du fameux resto-bar...

Charlie venait de terminer une commande et rangeait tranquillement les bouteilles qu'elle avait utilisé se dandinant joyeusement au son de la musique ambiante, mais la demoiselle sentie rapidement un regard posé sur elle, un nouveau client très certainement. La blonde se retourna donc vers la personne accoudée au comptoir, prête à prendre la commande qui lui serait passée. Son visage s'illumina alors qu'elle reconnaissait l'homme à qui elle faisait désormais face.

- Oh Professeur... James ? Si ma mémoire est bonne, comment allez-vous ? Qu'est-ce que je vous sers ce soir ?

Charlie souriait, amusée, elle n'aurait jamais cru qu'un tel personnage ce retrouve dans tous les endroits ''in'' du genre, bordel et compagnie, enfin, surtout un anglais pure souche, à en juger par l'accent que partageaient les deux sujets de sa majesté, un professeur qui plus est, c'était un peu... Hors des stéréotypes, c'était fun ! De toute façon, les stéréotypes étaient fais pour être brisés et Galway avait le chic pour entre autre.

- Pas de thé j'imagine ?

Dickens était de bonne humeur, se permettant une petite blague, jouant inconsciemment avec son chapelet dont elle ne se séparait plus désormais. Même si c'était plutôt inutile face à une sangsue enragée, ça avait le mérite de la rassurer, le mérite de lui faire sentir la présence de sa mère avec elle et puis qui sait si elle n'aurait pas l'occasion de s'en servir contre l'un de ses suceurs de sang au complexe de dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 14 Jan 2013 - 21:00

Alors que la barmaid se retourna James ne mit pas longtemps avant de la reconnaître. Le professeur était assez physionomiste une obligation de son métier, cependant il eut un peu plus de mal à la restituer dans la lieu ou ils c’étaient rencontré. Ou avait-il donc croiser cette pétillante jeune femme qui s’adressait à lui avec un chaleureux sourire. La réflexion ne dura qu’une fraction de seconde avant qu’il ne réalise, ce qui eut pour effet de le mettre mal à l’aise un instant. Ses joues rougirent légèrement, mais la chose était assez discrète bien heureusement.

Intérieurement James maudit le jour ou il avait eu l’idée d’aller dans ce lieu de perdition afin de combattre le démon à la source. Persuadé que la luxure était le berceau de ces créatures son intrusion héroïque n’eut comme effet que le fait de le faire passer pour un individu esseulé et désespéré au point de troquer un peu de plaisir contre rémunération. Chose qui pour un Anglais aussi réputé que lui était tous simplement inacceptable !
Et voilà que sa nuit de pécher le poursuivait, même durant ses rares moments de détentes.

Fort heureusement il ne se sentit nullement jugé par la demoiselle. Chose étrange car il n’était pas concevable qu’une lady puisse avoir une bonne opinion de ces lieux libertins. Elle l’accueillit avec un sourire chaleureux, surenchérissant même d’une gentille moquerie, en rien déplaisante et totalement à propos.
Là encore la surprise ne dura qu’un instant, et mis en confiance par la barmaid, James lui rendit son accueil chaleureux.

« En voilà une surprise, je ne m’attendais pas à faire une telle rencontre ici, la surprise est agréable. Une tenue classique vous sied tout autant que votre déguisement de félin. Et vous vous souvenez même de mon nom ! Vous avez une mémoire impressionnante ! Dire que je pensais passer inaperçu… »

Le professeur lui adressa un sourire amusé, avant de répondre à sa question.

« Non pas de thé je ne suis plus en publique je peux faillir à ma réputation Anglaise… En réalité je viens en tant qu’explorateur de nouvelles saveurs. J’ai entendu le plus grand bien des whisky Irlandais, et j’ai décidé de me laisser tenter, mais ne sachant pas trop quoi prendre je serais tenté par un blended whikey, un William Peel si vous avez. »

Le professeur ne pu faire attraction du chapelet avec lequel la jeune femme jouait alors qu’il lui répondait. Autrefois ce genre de détail serait passé inaperçu, mais depuis quelques mois bien des choses avaient changé, et jouer avec un chapelet pouvait avoir un tout autre sens que la démonstration d’une ferveur religieuse un peu trop importante. Non pas en ces lieux. La chose était donc étrange, James se demandait si elle pensait vraiment que cette objet serait d’une quelconque utilité contre les monstres qu’il recherchait. Ou si cela était un réflexe, peut être de nervosité lorsqu’elle croisait une personne qu’elle connaissait peu.
Quoiqu’il en soit le professeur décida de la rassurer, sous forme d’une petite boutade qui pourrait être interpréter de bien différentes façons.

« Je tiens à vous rassurer, je ne pense pas que vous aurez besoin de ceci contre moi, au pire si je me montre irrespectueux, une petite bombe au poivre et un coup de pied bien placé auront aisément raison de mon insolence. »


Il rigola, se demandant si la jeune femme avait compris son allusion. Chose dont il doutait peu, car une barmaid dans cette ville avait déjà du faire de bien malheureuse rencontre…

_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeJeu 17 Jan 2013 - 17:23

Charlie sourit au Professeur, visiblement lui aussi était de bonne humeur, ce qui ne fit qu'enchanter davantage la jeune barmaid. Ce n'était, en effet, pas chez tous les clients que l'on pouvait compter sur une certaine réception, parfois même, c'était plutôt de mauvaise humeur qu'ils venaient au bar... Dans ces cas là, les soirées étaient un peu longues, mais entre ça et les pauvres soiffards avec qui même un enfant de quatre ans aurait du mal à converser, Dickens savait autrement apprécier les clients sympathiques, les connaisseurs ou les bons noceurs.

Laissant échapper un petit rire radieux à la remarque du Professeur.

- Oh vous savez, déformation professionnelle j'imagine. Sinon merci, je dois avouer que je suis un peu plus sobre dans la vie de tous les jours comparativement à la soirée à laquelle nous nous sommes croisés.

La jeune femme sourit doucement, prenant la commande de l'anglais.

- Oui en effet les blends sont un excellent choix et le Peel, bien sûr j'ai cela quelque part !

Parcourant les bouteilles du regard, Charlie se stoppa net à la remarque de James, se rendant compte qu'elle jouait inconsciemment avec son chapelet, encore une fois. Un peu gênée, ses joues rosirent un peu, avant de reprendre rapidement une teinte plus naturelle.

- Oh, eh... Ce n'est pas spécialement contre vous, surtout qu'il me semble que vous venez de passer du côté incertain à celui de pas vampire.

La demoiselle avait reprit rapidement un air amusé avant de poursuivre, plus sérieusement, regardant son chapelet métallique, tendant un bras pour attraper un verre en même temps, histoire de ne pas faire attendre son client non plus.

- En fait c'est un souvenir et puis, on m'a dit il y a quelque temps, que ce pouvait être utile contre ces sangsues, du moins pas autant qu'une petite douche d'eau bénite, mais bon, étrangement cela me rassure quand même un peu...

Lâchant le collier métallique qu'elle portait à son cou, Dickens repéra rapidement la bonne bouteille, déposant quelques glaçons dans le verre d'abord, elle ouvrit ensuite rapidement le blend pour en verser délicatement le liquide doré dans le verre qui attendait patiemment d'être servit . Refermant le blend, Charlie posa le verre juste devant le Professeur anglais, ne serrant pas toute suite la bouteille au cas où.

- Et voilà Professeur, un William Peel avec un peu de glace pour relever un peu le goût.
...
Alors, dites moi Professeur, loin de moi l'idée de vous froisser ou de vous contrarier, mais je suis curieuse. Je suis assez étonnée de croiser un... Professeur, anglais de surcroît, dans ce genre d'endroit, j'ai peut-être les idées un peu arrêtées remarquez, mais j'ai toujours imaginé les professeurs le nez dans leurs bouquins, à boire une tasse de thé dans leur immense bureau plus fournit qu'une bibliothèque.


Charlie avait un petit air enfantin et taquin au visage, elle n'avait croisé que des Anglais ennuyeux et assez moulés dans les stéréotypes, c'était à la fois rafraîchissant et curieux de croiser ce genre d'individu au dernier endroit où l'on pensait pouvoir lui faire la causette, enfin le deuxième dernier endroit, mais cela, ne la concernait pas, en revanche, ici au Bloody...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeDim 20 Jan 2013 - 15:47

Décidément, depuis son arrivé en ville, chaque rencontre due au hasard était des plus intéressantes, des plus passionnantes.
La jeune femme avait soulevé sa remarque et lui avait directement parlé de vampire, elle connaissait donc leurs existences. Autre point, elle accordait un certains crédit à l’efficacité de l’eau bénite ou de la croix. La chose était surprenante mais crédible, après tout elle était barmaid et devait avoir eu plusieurs rencontres peu engageantes, James ne la voyait pas s’accrocher à de simples rumeurs, de simple légende, non cela semblait être concret. Le scientifique, cartésien dans l’âme se demandait en quoi ces colifichets pouvaient avoir un tel ascendant sur ces créatures monstrueuses. Mais depuis son arrivé dans cette ville maudite il était maintenant sur que d’une chose, il allait devoir revoir toute ses bases, toute ses théories s’il voulait survivre. Le sceptique ne pourrait survivre à Galway. Il garda donc toutes ses informations dans un coin de la tête avant de continuer à discuter.

« Vous êtes donc certaine que je ne suis pas de cette espèce ? Moi qui voulais entretenir le mystère, me voilà donc pris au dépourvu ! Mais dites moi donc ce qui m’a trahit, est ce le rosée de mes joues, qui d’après ma nourrice est une tard que j’ai conservé depuis tout petit, ou alors l’absence de sang dans la boisson que je vous ai commandé ? »

James rigola, alors qu’il réceptionnait son verre. Il trempa alors ses lèvres dans le breuvage et ne put qu’admettre que c’était divin, les Irlandais n’avaient donc pas usurpé leurs réputations pour ça au moins !

« Vous ne me froissez guère, et pour être franc j’avoue que je correspond sur bien des points à l’image du rat de bibliothèque dont les seules sorties sont cadencées par les pauses thés. Mais voyez vous, à un moment je me suis dit qu’il serait peut être plus intéressant de découvrir certains aspect de notre monde autrement que par la lecture d’ouvrages ou de manuels. J’ai décidé de vivre autrement. »

Il bu une petite gorgée avant de reprendre.

« Mais pour tous vous confesser, peut être que je le fais avec un peu trop d’empressement, entre passé sa vie dans un bibliothèque et se retrouver à l’ouverture d’un établissement aux mœurs douteuses il y a un fossé qui justifie assez vos interrogations. Il sera peu évident pour moi de vous répondre clairement. Pour être franc je me suis dit quelque chose du genre, tu n’as qu’une vie il est temps de tenter, d’oser ! Mais je pense m’être quelque peu surestimé… J’ai sauté quelques étapes, et j’avoue que je devais être assez marrant à observer dans mon costume ! »

James tentait de se sentir plus à l’aise focalisant sur le coté improbable de la situation, malgré tout il n’arrivait pas à se défaire de ce rouge qu’il avait au joue, le signe évident d’une timidité vraiment mal gérée.

« Et vous ma chère, que nous valait l’honneur de votre présence ? Était-ce lié a votre travail ? »

Il avait posé sa question en toute innocence, mais alors que ces mots sortirent de sa bouche James réalisa qu’elle double sens ils pouvaient avoir. Aussi avec un ton affolé il s’empressa de rajouter

« De Barmaid, de Barmaid J’entends ! »

Son visage passa d’un coup du rosé au rouge cramoisi…

_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeDim 20 Jan 2013 - 22:32

Un sourire satisfait pointait le bout de son nez sur la bouche de la jeune barmaid, car si elle partait du principe qu'il fallait prendre tout le monde comme pouvant être une menace dentée, l'anglaise commençait doucement à cerner la réelle nature de ceux qui croisaient son chemin, du moins les vampires et les humains étaient plus facilement repérables que les autres espèces, si hormis les lycans il y en avait...

- Oh et bien, je n'en étais pas certaine à cent pour cent, mais vous venez de me le confirmer, mais je dois avouer que votre teint ne joue pas en votre faveur, les vampires sont un peu plus... albâtre dirons-nous, même si certains humains peuvent carrément rivaliser avec eux, moi la première !

La jeune femme éclata de rire, il est vrai qu'elle avait la peau bien pâle comparativement à d'autre, mais bien moins que ces sangsues...

- M'enfin, blagues à part, c'est souvent le premier truc qui devrait vous faire douter sur la nature de votre interlocuteur et si je peux vous prodiguer un conseil que j'ai appris à mes dépends, si vous avez un doute, suivez votre instinct et soyez prudent, certain n'ont plus trop d'estime pour les êtres encore vivants...

Il est vrai que Charlie avait plus souvent qu'autrement l'impression d'être du bétail, ou, un peu plus ''flatteur'', une sorte de divertissement avec lequel on pouvait s'amuser. Ce qui était étrange, c'est qu'en venant travailler pour Kain, elle se jetait directement dans la gueule du loup, mais était plus protégée qu'elle ne l'avait été auparavant à la fois, bien étrange cette situation, c'était grisant et énervant à la fois. Ce boulot avait au moins le mérite de la faire jouer avec le feu sans se bruler, mais pour combien de temps ? Peu importe, Dickens se découvrait de plus en plus à la recherche de sensations la sortant de sa molle routine, quoi de mieux que de servir ces êtres-là...

Revenant au monde des mortels, la jeune femme écouta le petit laïus que lui offrait le Professeur, expliquant et étanchant la curiosité de la jeune femme sur les raisons qui poussaient un scientifique à délaisser le confort de son chez soi et de ses livres, pour se retrouver dans des endroits aussi variés qu'inusités pour sa nature.

- Je vous comprends, j'avoue aussi sortir de mes habitudes depuis que je suis ici... Les débuts sont très rarement victorieux, il ne faut pas vous en faire, c'est souvent dans nos erreurs que nous apprenons le plus et je suis certaine que vous ne vous en êtes pas si mal tiré, non ? Moi ma première soirée en ville s'est terminée à l'hôpital !

Plus ou moins remit de ce traumatisme, Charlie arrivait du moins a en rire maintenant, elle n'avait pas subi d'autres agressions depuis, ce qui n'était pas plus mal en fait...
Elle se redressa un peu à la question de James, loin d'être offusquée, l'idée qu'il aurait pu insinuer qu'elle travaillait à la maison close ne lui avait même pas effleurée l'esprit avant que le Professeur ne spécifie de quel travail il parlait. Pour le coup, Charlie ne sut se retenir et éclata d'un rire qui résonna au bar. La jeune anglaise était également amusée des joues toutes rouges que le Professeur arborait désormais, mais ne le souligna pas, il n'y avait rien de pire lorsque l'on rougissait que quelqu'un qui s'en amusait et le faisait remarquer.

- Ne vous inquiétez pas, je n'avais même pas songé que j'aurais pu faire partie de la horde de Llylewin, mais en effet c'était pour le travail, le patron a jugé utile de m'y envoyer en tant que ''représentante'' de l'endroit. Je dois avouer que j'y étais assez réticente, mais bon, ce fut... intéressant dirons-nous.

Il n'y avait pas foule pour le moment, aussi la jeune barmaid en profita pour se servir la même chose que son client, un petit blend avec de la glace, elle porta un toast rapide dans les airs avant d'en prendre une petite gorgée.

- Au fait, je sais que vous êtes Professeur, mais de quoi ? Simple curiosité puisque nous n'avons pas fait de présentations plus approfondies en fait, mais je suis curieuse.

Elle avait dit cela toute sourire, faisant danser le liquide doré dans son verre et tinter les glaçons dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 21 Jan 2013 - 21:56

Le professeur continuait de siroter sa boisson, écoutant les paroles de la jeune femme. Il était toujours des plus intéressant de discuter avec les habitants de cette cité. Avec le temps James avait compris une chose, la moindre personne « non-créature » qui vivait dans cette ville avait du s’accommoder des monstres qui la peuplait. Ainsi chaque anecdote, chaque histoire contenait de précieuses information pour le professeur.
Enfin discuter tranquillement un whisky à la main dans un endroit chaleureux comme ce bar avec une personne aussi avenante que Charlie rendait ce moment d’autant plus agréable.

« Ce que j’enseigne ? Êtes vous sur de vouloir me lancer sur ce genre de sujet ? mes vieux démons de professeur d’Havard vont ressurgir, et je ne pourrais plus vous impressionné par mon originalité… »


James rigola en levant son verre en même temps que la Barmaid, trinquant avec elle.

« Et comment vais-je pouvoir vous séduire après ? Vous me compliquez les choses, enfin soit… Alors je suis Zoologiste, j’étudie bon nombre d’espèces animales, leurs évolutions, leurs adaptations… Au fils du temps ou des lieux ou ils se sont installé. Je suis ce qu’on pourrait appelé un Darwinien, un adepte de la théorie de l’adaptation. En gros, Darwin partait du principe que chaque espèce animale acquérait ses particularités en fonction de son habitat naturel, de ses prédateurs…"

James réalisa soudainement qu’il était repartit dans l’un de ses travers, et ce malgré avoir tous fait pour l’éviter. Sa passion pour la Zoologie était finalement un eu comme un fléau, lui garantissant une vie de célibataire endurcit depuis un temps certains…

« Vous avez d’ailleurs pu observer un parfait exemple d’inadaptation du milieu, à savoir un manchot empereur dans la jungle sauvage… Et je trouve que les mots ‘pas très victorieux » sont assez fidèle à ce que j’ai ressentis alors que je portais cette accoutrement de pingouin cette soirée là. Mais au moins je n’ai pas terminé à l’hôpital. Rien de bien grave j’espère ? »

Pour le professeur, si la jeune femme en parlait aussi légèrement c’est que l’affaire ne devait pas être d’importance. Cependant, il préférait quand même lui demander au cas ou son jugement ne soit pas bon. Il était partagé entre l’inquiétude vis à vis d’elle et la curiosité, qu’est ce qui lui était arrivé lors de sa première soirée dans cette ville ?

_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeSam 26 Jan 2013 - 20:01

Charlie s'était accoudée au bar, sirotant tranquillement son verre tout en écoutant le zoologiste parler de son travail. Loin de l'assommer, au contraire même, cela la faisait réfléchir autrement plus sur les différentes races qui se trouvaient dans le monde, à commencer par celles qui devaient partager leur soirée ici même au Bloody Valentine. D'un point de vue tout à fait ordinaire, on ne cherchait pas plus que cela à expliquer le phénomène, il y avait des vampires, des lycans, des humains... mais sous un œil plus scientifique, sachant que l'on pouvait expliquer l'évolution de bien des animaux, à commencer par l'Homme lui même, comment expliquait-on que des morts tiennent encore debout et puissent vous faire la causette ? Comment expliquait-on les transformations meurtrières des lycans ?

- Moi je ne trouve pas cela ennuyeux, bien au contraire, je serais même curieuse de connaitre vos théories au sujet de ces vampires et lycanthropes qui festoient ici-même en ce moment. Je peux concevoir l'évolution de certain animaux, l'évolution même des Hommes au courant des derniers millénaires, mais...

Elle jeta un coup d'oeil aux alentours comme pour repérer l'une de ces sangsue, à défaut de savoir repérer à vue un lycan, comme pour se prouver qu'ils étaient bien là, parmi eux et pas tout droit sortis de son imagination.

- Mais, comment expliquer qu'un être qui ne respire pas, n'a plus de circulation sanguine, est affecté par la lumière du soleil et craint les objets religieux ainsi que l'eau bénite, puisse, s'il le souhaite, venir prendre un verre et nous entretenir sur le temps qu'il fait par ici en hiver... Oui je serais curieuse de savoir quel tour l'évolution nous a fait là.

Revenant au Professeur, Charlie réalisa que James n'était certainement pas venu ce soir pour parler travail, généralement quand on vient prendre un verre c'est justement pour oublier le travail. La jeune femme, légèrement gênée les joues un peu roses, se raclât la gorge avant de prendre une petite gorgée de son Blend, se redressant, entreprenant de passer un petit coup de chiffon sur son plan de travail.

- M'enfin, m'enfin, vous n'êtes certainement pas ici pour parler du travail, excusez-moi, si les arts ne m'avaient pas tant passionné, je me serais probablement diriger vers les sciences !

Charlie rit de bon coeur avant de délaisser son chiffon, l'avantage des soirées plus calmes, c'est qu'elle avait tout le loisir de discuter avec ses clients et c'est sans doute le pourquoi elle appréciait autant ce petit boulot.

- Oh moi je trouve que vous vous en êtes bien sorti et votre déguisement était d'autant plus original ! Sinon, non non rien de grave, un petit suçon piquant de la part de notre chère maquerelle du coin, ça laisse ses traces, mais on s'en remet rapidement, du moins j'ai peut-être eu de la chance qu'un autre de ses congénère intervienne.

Portant machinalement sa main à son épaule, Charlie grimaça légèrement, même si sa blessure avait bien cicatrisé, les souvenirs de cette soirée laissaient, eux, une trace encore trop vive dans son esprit.

- En tout cas, je ne vous souhaite jamais d'expérimenter cela, ça fait, si vous me permettez l'expression, un mal de chien !

Dickens sourit avant de terminer d'une traite le reste de son whisky, déposant le verre encore emplit de glaçons au fond d'une petite cuve près d'elle.

- Dites moi Professeur, avez-vous eu la ''chance'' de rencontrer les fameux habitants de cette ville jusqu'à présent ?

La jeune anglaise avait mimer des apostrophes au mot ''chance'' et l'emphase sur le mot ''fameux'', pas la peine de s'expliquer davantage, le scientifique comprendrait très certainement où voulait en venir la blondinette, espérant qu'il avait eu plus de chance qu'elle-même à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 28 Jan 2013 - 21:45

Le jeune femme posait des questions bien pertinente, et le professeur aurait était bien peu crédible s’il avait affirmer ne pas non plus s’être posé ce genre de questions. Même s’il ne semblait pas aussi bien informer que Charlie. Chose logique me direz vous James était arrivé depuis peu, et en tant que barmaid Charlie avait déjà du croiser bon nombre de ces créatures. Il réalisa rapidement ce que signifiait le petit geste de sa main au niveau de son cou. Pas besoin d’expliciter plus, l’Anglais avait parfaitement compris.

Lui même il avait été attaqué plusieurs fois par ces créatures, la première lui ayant ouvert le front, la deuxième ayant faillit l’étrangler. Il serra alors le point réalisant qu’il avait été bien chanceux, et alors qu’il imaginait la jeune femme se faire attaquer par ce genre de monstre, il sentit une rage monter du plus profond de ses entrailles.
Comment pouvaient-ils s’en être pris à une si charmante jeune femme ? Charlie était gentille, avenante, tolérante… Et ils n’avaient eu aucune pitié envers elle, la considérant comme du vulgaire bétail.
La rage de l’anglais vis à vis de ces monstres, ces créatures surnaturelles qui avaient ôté la vie de ses parents, associée à l’indéfectible gène Anglais celui du preux chevalier qui s’activait devant chaque gente demoiselle en détresse généra un curieux mélange, facilement visible et que l’Anglais avait beaucoup de mal à contenir.

« Comment ont-ils osé… »

Il avait marmonné sa dans sa barbe, continuant de serrer du poing, un peu comme s’il tentait de canaliser sa colère. Il en était maintenant convaincu, il les traquerait, les anéantirais, ces créatures ne méritaient pas de vivre, de survivre dans ce monde.
Il se focalisa sur les questions de la jeune femme afin de contrôler cette rage, se concentrant sur ce qu’il aimait par dessus tout, la science.

« Pour ce qui est des vampires… Difficile à dire, en fait je pense que comme leurs cœurs est arrêté, mais certains de leurs organes fonctionnels, ils ont besoin d’un apport constant de sang oxygénés… D’où leurs constantes faim… Enfin je suppose, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de les observer de près, chacune de mes rencontre c’étant soldé par un douloureux échec. Cela répond également à votre question d’ailleurs, j’ai bien eu la « chance » d’en rencontrer quelques uns… »

Avec cette approche plus scientifique, plus réfléchie, l’Anglais réprimait sa colère doucement, il était encore cependant facile de déceler cette rage dans son ton de voix, même si doucement il reprenait une timbre plus chaleureuse.
Sa rage étant encore perceptible, James décida cependant de jouer carte sur table, par simple correction envers la jeune femme.

« Excusez moi pour cette accès de colère, disons que j’ai encore du mal avec ces histoires, maintenant que je connais l’existence des vampires ou des lycans, j’ai réalisé que quelques sombres histoires de mon passé leurs sont imputables, et l’idée qu’ils se sont servis de vous comme d’une boisson m’horripile fortement. »

James termina son verre, continuant doucement de se calmer par la même occasion.

« Je suis désolé de vous infliger ceci, je ne suis décidément pas sortable. Mais vous m’aviez dis que la science vous passionnez tout à l’heure, et que finalement vous êtes tombé dans le royaume des artistes ? Voilà qui est passionnant, car autant je suis un féru de science autant je possède de grande lacune pour le domaine que vous maitrisez, c’est donc à mon tour de vous poser plein de question et de vous écouter attentivement. »

Son ton de voix était redevenu neutre, le légendaire flegme british avait repris le dessus, il était plus question pour l’Anglais de revenir dessus, et pour ça il avait une stratégie simple qui marchait relativement bien sur lui, diriger son interlocutrice sur un sujet qui la passionnait.

« Alors vous êtes plutôt peinture, sculpture, réaliste dans vos œuvres ou abstraite. »

De plus le sujet serait sans doute intéressant et lui permettrait d’enfermer une bonne fois pour tous ces sentiments qui pour lui étaient le symbole d’une certaine faiblesse, d’une certaine fragilité.

_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 4 Fév 2013 - 16:23

Le Professeur semblait légèrement en colère, aussi Charlie se demanda instantanément si elle n'avait pas dit quelque chose de déplacé, peut-être que la maquerelle était une amie à lui ? Non probablement pas, mais Dickens n'osa pas réaborder le sujet lorsque James lui exposa sa théorie au sujet des vampires. Théorie intéressante... La jeune anglaise se demanda si des expériences avaient déjà été menées sur les sangsues, probablement s'ils existaient depuis si longtemps, d'autres scientifiques avaient dû s'y intéresser bien avant leur ère. La blonde n'aurait pas refusé de lire sur le sujet, mais difficile de faire le tri entre réalité et fiction de nos jours, surtout avec la folie des films à l'eau de rose où des adolescentes tombaient follement amoureuses de boules à facettes vivantes...

Le Professeur semblait néanmoins toujours un peu rageur, mais au grand soulagement de Charlie, il décida de lui expliquer pourquoi, ce qui la rassura tout de même d'un sens, car elle n'avait pas offusqué le scientifique, enfin, pas directement et intentionnellement.

- Je suis désolée de ce qui a pu vous arriver par le passé, nous ne sommes définitivement pas à l'abri peu importe où nous nous trouvons. Sinon ne vous en faites pas, je ne suis ni la première ni la dernière et je suis toujours là. Cela a eu du bon aussi, c'est comme ça que j'ai appris que ça existait des vampires et je suis heureuse de voir que ce n'est pas du vampires à paillettes qui foule la terre.

Une petite blague et une référence peu discrète pour détendre l'atmosphère, mais Charlie se demandait si le Professeur savait à quoi elle faisait référence en fait, c'était du bonbon pour les petites adolescentes en mal d'amour, mais est-ce que le biologiste en avait entendu parler ? Dickens s'imaginait déjà devoir résumer l'histoire d'une ado aussi expressive qu'un carton de lait, qui tombe amoureuse d'un tas de paillettes et du triangle amoureux qui se crée avec leur pote le loup-garou aux stéroïdes... Pas gagné d'avance non...

- Ne vous excusez pas Professeur, il n'y a pas de problème, je vous sers un autre verre ? C'est la maison qui offre !

Rien n'échappait à son oeil habitué de barmaid, souriante, elle commençait déjà à lui préparer un autre verre tout en discutant.

- Sinon, la peinture et la musique sont mes deux domaines de prédilections. Je maitrise à peu près six instruments et m'amuse entre le réalisme et l'abstrait en ce qui concerne la peinture. Je n'aime pas me contraindre à un seul style, il y a tant de choses à expérimentés, pourquoi s'enfermer dans une seule catégorie alors qu'on a le loisir de la liberté, de l'expérimentation ?

Ses prunelles dorés brillaient, elle adorait les arts, depuis toute petite et cette flamme n'était pas prête de s'éteindre. Posant un verre devant James, Charlie referma la bouteille de blend et la posa un peu plus loin, faisant un rapide tour au bar pour voir s'il n'y avait pas d'autres clients.

- Et voilà ! Alors, comment trouvez-vous le Blend Irlandais Professeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeMer 6 Fév 2013 - 22:36

Même s’il ne le souleva pas, certains mots de la jeune femme lui allèrent droit au cœur. Une sorte de révélation alors qu’en réalité il s’agissait d’une évidence. Oui ils n’étaient en sécurité nul part, quelque soit le lieu ou ils allaient, le moindre passant, d’apparence anodine pouvait être une de ces créatures, une de ces monstruosités. Une évidence que l professeur n’avait pas réellement réalisé, ou plus simplement qu’il n’avait pas voulu réaliser ! James pensa au thermomètre que lui avait donné Juliet, qui était dans la poche intérieur de sa veste, une image qui le rassura partiellement.

Cependant il ne s’éternisa pas sur le sujet, après tout il était en train de passer une soirée détente, et il n’avait pas envie de transmettre sa mauvaise humeur à Charlie. Il préférait largement l’inverse, à savoir être contaminé par la joie de vivre de la jeune femme.
Aussi il se concentra sur ses dernier propos, à savoir ses connaissances en art et en musique. Et apparemment la barmaid était plus que douée. James se souvenait de ses débuts contraignant dans cet univers, se rappelant avec nostalgie les crises de sa préceptrice alors qu’elle n’arrivait pas à lui faire sortir plus de deux notes correctes… Et cela malgré les heures d’entrainements.

« Ma chère sachez que vous m’impressionnez, 6 instruments ! Dire que moi durant ma tendre enfance j’étais le cauchemar de la moindre oreille quelque peu mélomane qui avait le malheur d’être à mes coté lors de mes leçons de violon… »

James rigola se souvenant des grimaces de ses parents adoptif alors qu’il leurs montrait les progrès fait avec son instrument. Le violon avait cette particularité de pouvoir généré des sons causant des sensations proche de la souffrance quand il était dans les main d’un amateur ou d’un mauvais musicien.

« Le blend est un régal merci, tout comme cette soirée en votre compagnie. Les moments de détente sont aussi rares qu’appréciables dans cette ville. »

James sourit en terminant son verre.

« Et que fait une artiste comme vous à Galway ? Vous êtes originaire de cette région ? »



_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 18 Fév 2013 - 19:37

Charlie sourit au compliment que venait de lui faire James, hormis de la part de ses élèves, il était rare qu'on lui disait être impressionné par ses aptitudes, bien qu'il subsistait une certaine facilité d'apprentissage qu'elle n'aurait osé apparenté au talent elle-même, la musique était une passion, mais avait été également une certaine échappatoire et l'était encore, alors pour la jeune anglaise, cela tombait sous le sens que de se consacrer corps et âme à cette passion avait fait d'elle une multi-instrumentiste.

- Oh, mais nous avons tous nos domaines de prédilections, je suis certaine que vous excellez dans le vôtre, sinon nous ne vous appellerions pas Professeur, n'est-ce pas ?

Charlie eut une petite pensée pour son géniteur à ce moment-là, il n'avait pas du tout l'oreille et n'avait jamais tenu aucun instrument entre ses mains, non, lui il avait la passion de l'argent, passion qu'il avait développé après la mort de Kina, sa femme. Le père Dickens n'avait d'ailleurs jamais daigné féliciter sa fille pour ses efforts et ses réussites dans le domaine musicale et artistique, non, en fait il exécrait ce monde et n'y trouvait là rien ''d'impressionnant'' ni d'utile... Parfois la jeune femme se demandait si elle n'avait pas été adopté, mais la ressemblance avec sa mère était trop flagrante pour en venir à une telle conclusion. Trop fidèle et trop droite avait pu être sa mère pour avoir eu une aventure hors mariage également, non, la cruelle vérité était que cet homme, même complètement aux antipodes de Charlie, était malheureusement son père, son géniteur...

- Je ne pourrais vous contredire, il est vrai que les moments de détentes sont choses rare dans cette ville.

Ravie que le blend plaise au Professeur, Charlie perçut du coin de l'oeil un client, un peu plus loin, aussi avant de répondre à la question que lui posait James, elle lui fit un petit signe pour le faire patienter un peu, allant prendre la commande de l'autre client. Une bière, rien de compliqué et déjà elle revenait se planter devant le Professeur, attrapant son verre vide.

- Je vous resserre ?

La blonde tenait déjà la bouteille d'une main et le verre de l'autre, mais attendit la réponse tout de même.

- Sinon ce que je fais à Galway, c'est une excellente question, en fait.

Dickens éclata d'un petit rire sonore, avant de reprendre.

- Je me pose souvent la question, pour être honnête, logiquement un endroit où l'on risque sa vie jour après jour, ne devrions-nous pas le fuir promptement ? Je suis originaire de Black Pool, en Angleterre, une sujette de sa majesté tout comme vous Professeur, mais j'ai pas mal bougé et pas mal fait le tour du rocher Anglais. Je n'avais plus vraiment de but, lorsque j'ai entendu parler de Galway, mais ce qu'en on dépeint les gens qui en parlaient pendant que j'écoutais, m'a bien plu. Le parc, le décalé des gens vivant toujours à la façon victorienne, je me suis dit que ce serait comme un deuxième souffle, un endroit franchement inspirant et où peut-être je me sentirais enfin chez moi. Preuve est faite que jusqu'à présent je ne me suis pas trompée visiblement, mais oui, pourquoi rester dans un endroit où n'importe quoi peut vous tuer à n'importe quel moment du jour ou de la nuit ?

Laissant la question en suspend, elle ne tâchait qu'à moitié de l'élucidé elle-même, Charlie avait de toute façon envie d'entendre la façon de voir les choses du Professeur, toute curieuse qu'elle était.

- Mais je vous retourne également la question ? Que fait un zoologiste à Galway ? Vous venez étudiez les sangsues et les poilus ?

La jeune femme avait dit avec un visage enfantin et curieux, lavant son verre qu'elle avait déposé dans la petite cuve un peu plus tôt.

- Il n'empêche que, cela doit être diablement intéressant, mais un peu dangereux non ? Enfin si c'est bien là la raison de votre présence dans cette ville redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
Kain

Messages : 717
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 18 Fév 2013 - 20:43

Spoiler:
 

Le vampire était d’une excellente humeur, il en était certains sa petite mise en scène au Quality Street devrait rapidement porter ses fruits, et bientôt il serait enfin fixé sur ce qui c’était passé dans cette maison close.
Il passait son temps à se souvenir des paroles de la lycane, un raid composé de lycans et de vampires, des morts… Comme tous cela était intéressant, et surtout promettait d’être distrayant ! Galway s’avérerait être un terrain de jeu bien plus sanglant et amusant qu’il ne l’avait pensé !

Il avait donc quitté son bureau le sourire aux lèvres, assez curieux de voir s’il y avait des personnes intéressantes dans son bar. Oui la bonne humeur aidant, Kain avait envie de se distraire, et avec un peu de chance, il trouverait une personne suffisamment amusante ou inconsciente pour se donner à son jeu favoris, celui de la chasse.

Avec un peu de chance il allait croiser un pauvre homme esseulé en train de prendre son verre au bar, sa femme l’ayant quittée n’ayant plus d’emploi et oubliant son chagrin dans l’alcool… Ses préférés, car il ne se lassait pas de les voir le supplier de les maintenir en vie, eux qui quelques instants avant ne voulaient qu’une chose, mettre un terme à leurs existences.

Malheureusement ce soir le bar semblait bien vide, aucun homme déprimant au comptoir. Si le vampire voulait chasser, il allait devoir quitter son établissement.
C’est à ce moment là qu’il l’aperçut. Une belle jeune femme au bar, tranquillement installée, seule…
Kain sourit, voilà qui était bien mieux qu’un homme dépressif.
Elle était jolie, et en plus elle semblait faire partie de son espèce. Une vampire, le genre de point commun que le propriétaire du Bloody appréciait. Après tout le sang, la chasse ou encore le sexe étaient ses pêchers mignons et pouvoir discuter au moins des deux premiers points voir même de joindre la théorie à la pratique laissait entrevoir de plaisants moments.

Kain s’approcha alors de la jeune femme et s’adressa à elle.

« Bonsoir mademoiselle, je me présente, Kain propriétaire des lieux, puis-je me joindre à vous ? »

Maintenant que Kain était à proximité de cette ravissante créature, plus de doutes possible, c’était une vampire. Décidément la soirée s’annonçait sous d’excellents auspices

_________________
Le bar Untitled-1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeMar 19 Fév 2013 - 9:59

Anÿa HarringtonFraichement arrivée dans la petite ville de Galway, Anÿa s'était quelque peu... égarée. Elle avait fini par trouver le chemin de la mairie où elle s'était faite inscrite comme nouvelle habitante. Hors elle n'avait nul par où aller et ne savait pas par où commencer. Cette ville était véritablement différente de toutes celles qu'elle avait pu visiter jusqu'à présent; les habitants étaient peuplés de vampires, d'humains et d'autres espèces qu'elle ne parvint pas à identifier. Restée cloîtrée dans son coin ne lui valait décidément pas grand chose.

Exténuée par son voyage, elle décida d'aller prendre un rafraîchissement dans un bar qui semblait convenable. C'est ainsi qu'elle poussa la porte du Bloody Valentine. Le nom du bar lui avait arraché un semblant de sourire; il était véritablement prometteur. Elle avait donc atterrie dans un hall où une hôtesse d'accueil lui avait indiqué la direction à suivre pour le bar. Confiant ses valises à la réception, elle avait donc pris le chemin indiqué et avait constaté, avec une once de soulagement ou de regret, elle ne saurait trop le dire, que ledit bar était presque vide. Peut-être que les habitants de la ville trouvait qu'il était encore trop tôt que pour prendre un rafraîchissement...

Prenant place au bar, elle laissa libre choix au barman quant à sa boisson. Quelques instants plus tard, elle reçu un Bloody Mary et Anÿa se demanda si ce dernier ne se payait pas sa tête. Sirotant son cocktail d'un air distrait, elle ne remarqua pas de suite l'entrée dans la pièce d'un autre vampire, jusqu'à ce qu'il s'approche d'elle.

« Bonsoir mademoiselle, je me présente, Kain propriétaire des lieux, puis-je me joindre à vous ? »

Elle fut quelque peu surprise par son irruption mais ne laissa rien transparaître. Redressant les épaules et le menton, elle se tint bien droite. Fixant son regard à celui du vampire qui se tenait près d'elle, elle se força à adopter un ton neutre.

- Cela va sans dire... après tout, si ce bar vous appartient, vous êtes libre de faire ce que bon vous semble.

Anÿa remarqua l'état de semi euphorie dans lequel se trouvait le vampire dénommé Kain. Cette ville semblait regorger de surprises plus qu'alléchantes pour pouvoir mettre un vampire dans un état pareil...
Revenir en haut Aller en bas
Kain
Vampire
Kain

Messages : 717
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeMar 19 Fév 2013 - 17:41

Kain esquissa un sourire, si la jeune femme acceptait son invitation c’est qu’elle n’attendait personne. Tant mieux il pourrait discuter tranquillement en sa compagnie.

« Même si le bar m’appartient, cela signifie pas que vous n’êtes pas libre de refuser ma présence, je préfère pouvoir m’installer ici parce que vous avez choisis d’accepter mon offre, et non par contrainte. »

Le vampire sourit et fit un petit signe au Barman. Ce n’était pas Charlie, celle ci étant en congé et d’ailleurs cela se ressentait, celui qui la remplaçait n’était vraiment pas doué. Heureusement ce que désirait le vampire n’avait besoin d’aucune préparation.

« En tant que patron je vous souhaite la bienvenue en ce lieux, je ne pense pas que nous nous soyons déjà rencontré, je m’en serais souvenue sinon. Nouvelle en ville ? »

De part sa profession Kain croisait beaucoup de personnes. Cependant il n’aurait pu oublier un si charmant visage, surtout si celui ci appartenait à une membre de son espèce.
Aussi peut être que la jeune créature n’était pas nouvelle à Galway, mais il en était convaincue, ils ne s’étaient pas rencontrés auparavant.
Le barman apporta une bouteille de vin dont l’étiquète avait été arraché, ainsi que deux verres à pied. La vampire se saisit de l'ensemble avant de rajouter.

« Laissez moi vous proposer une boisson disons, plus approprié que ce que vous tenez dans la main. »

Avec ces quelques mots, le vampire remplis les deux verres du contenue de la bouteille. Il était aisé de deviner qu’il s’agissait de sang. Un test afin de voir le comportement de la jeune femme.
Il avait pu remarquer que certains vampire n'étaient pas franchement à l'aise avec le concept d'humain "gourde". Depuis cette maudite mode au cinéma du vampire végétarien héroïque, il avait croisé certains de ses confrères qui trouvaient monstrueux l'idée de prendre du sang sur des humains... Pour Kain c'était affligeant.

_________________
Le bar Untitled-1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
Professeur J. M.

Messages : 235
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeMar 19 Fév 2013 - 17:47

Voilà une conversation que James n’avait pas eu le loisir d’avoir depuis un certains temps. Parler de sa profession ou de la profession de son interlocuteur était une chose assez peu courante dans un bar ou lors d’une soirée mondaine. D’habitude l’Anglais tenait ce genre de discours dans les nombreux clubs « d’homme » qu’il fréquentait à Londres, un verre de scotch dans une main et un cigare dans l’autre.

Pour ce qui était de l’alcool le professeur ne pouvait se plaindre, le Blend que la barmaid lui avait servis était un vrai délice pour ses papilles, par contre d’habitude l’interlocuteur sentait le tabac, avait une barbe assez développé dont les poils les plus proches des lèvres était jaunit à cause de la grande quantité de cigare fumé, était quelque peu bedonnant et avait un costume similaire à celui de James lors de la soirée d’ouverture du Quality Street.
Mais il devait bien se l’avouer le changement avait du bon, les débats étaient moins animés et l’interlocutrice bien plus charmante à côtoyer. Sortir n’avait pas que des mauvais coté finalement !

Aussi l’anglais prenait un certains plaisir à l’écouter parler, répondant avec un certains entrain à toute ses questions. Sa colère était passé et oublié, il était à présent d’humeur jovial, ravi d’avoir rencontré une personne qui ne baillait pas alors qu’il parlait de sa vie trépidante.
Peut être la barmaid était payé pour ça, car un client heureux était obligatoirement un client qui consommait et qui peut être finirait par être fidélisé, mais peu importe, James était intimement convaincue que non ses discours la passionnait. Aussi lorsqu’elle lui demanda le motif de sa présence dans cette ville, tout naturellement il continua de s’épancher sur son existence.

« Officiellement je dirais que je prends une année sabbatique, profitant des deniers que j’ai mis de coté pour visiter l’Irlande. Le calme et le charme de cette ville étant aux antipodes du milieu dans lequel j’évolue habituellement. Après c’est le genre de discours que je sortirais à tout un chacun… Du moins à ceux qui ne connaissent pas la particularité de cette ville. La vérité c’est que je suis ici afin de voir de mes propres yeux ce qui c’est murmuré à mon oreille quand j’étais à Londres. Je suis un homme curieux, et dès que j’entends une rumeur, c’est plus fort que moi aussi invraisemblable soit-elle, il faut que j’aille vérifier de mes propres yeux ce qu’il en est réellement ! »

Il marqua une petite pause avant de reprendre.

« Et j’avoue que je ne regrette pas mon voyage. Il ne m’a pas fallut longtemps pour réaliser que cette folle rumeur était belle et bien fondé. Maintenant j’avoue être curieux, scientifique jusqu’au bout des doigts j’aimerais en savoir plus, quand à leurs morphologie, leurs évolutions… »


Leurs points faibles, la façon de les annihiler… Mais ça par contre James se garda bien de lui dire. Quand soudainement il eu une idée.

« J’ai vu qu’il y avait un Zoo dans cette ville qui était, chose exceptionnel, ouvert durant la nuit. Vue que mon travail vous intéresse, je vous propose d’illustrer directement ce que je fais, rien ne vaut la pratique, et puis c’est moins ennuyeux qu’un long discours. Que pensez vous de l’idée de venir avec moi une fois vos heures terminées ? »

L’anglais était aussi enthousiaste qu’un enfant face à sa première sucette. En rien il n’avait réalisé que cela pourrait être pris comme un moyen ridicule d’obtenir un premier rendez vous, et que la jeune femme pouvait interpréter cela comme des avances périlleuses, comme on dit heureux les innocents…

_________________
Le bar Signa-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeMar 19 Fév 2013 - 23:43

Anÿa Harrington
Kain

« Même si le bar m’appartient, cela signifie pas que vous n’êtes pas libre de refuser ma présence, je préfère pouvoir m’installer ici parce que vous avez choisis d’accepter mon offre, et non par contrainte. »

Anÿa fut ravie de constater qu'elle avait affaire à un vampire civilisé. Elle avait eu l'occasion de croiser des personnes de son espèce qui se prenait pour Dieu seul sait quoi. Ils étaient vulgaires, anarchiques et se prenaient régulièrement pour les maîtres du monde. Cela avait réellement le don de l'agacer au plus haut point. Mais ce n'était pas le cas du patron du Bloody Valentine, aussi décida-t-elle qu'un peu de compagnie lui ferait le plus grand bien.

- Je vous en prie, dit-elle en désignant le tabouret à côté d'elle.

Elle le regarda faire un signe au barman et constata une pointe d'exaspération dans ses yeux; l'homme aux cocktails devait probablement être nouveau ou alors totalement incompétent. Mais à peine avait-elle eu le temps d'observer la scène que son interlocuteur reprenait la parole.

« En tant que patron je vous souhaite la bienvenue en ce lieux, je ne pense pas que nous nous soyons déjà rencontré, je m’en serais souvenue sinon. Nouvelle en ville ? »

- On ne peut rien vous cacher... en effet, je viens tout juste d'arriver à Galway.

Anÿa esquissa un semblant de sourire et finit par abandonner l'idée de boire cet infect cocktail que le barman lui avait apporté à son arrivée. Ce dernier n'était véritablement pas... attirant. Elle repoussa donc discrètement son verre et vit ledit barman revenir avec ce qui semblait être une vieille bouteille de vin. L'étiquette ayant été visiblement arrachée, elle ne sut dire de quoi il s'agissait jusqu'à ce que son interlocuteur l'invite à prendre un verre tout en lui servant un délicieux nectar. Ses narines furent chatouiller par la délicieuse odeur de sang.

Certes elle avait fait un long voyage mais Anÿa avait également appris les bonnes manières et ne laissa rien transparaître de sa soif. Elle prit donc le verre délicatement et le dirigea vers le dirigeant du bar comme pour porter un toast.

- A votre santé Monsieur Kain. Pardonnez mon impolitesse, je me nomme Anÿa Harrington.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
Charlie Dickens

Messages : 619
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeMer 20 Fév 2013 - 22:09

Charlie s'était un peu rapprochée de son comptoir, attrapant le verre du Professeur qui semblait en avoir terminé avec le blend pour la soirée, un air tout intrigué par les ''confessions'' de James sur ses réelles intentions dans cette ville. C'était pour le moins, passionnant ! Pourvoir étudier et élucider les mystères qui planaient sur l'inconnu palpitant et excitant à la fois, mais la jeune anglaise ne se leurrait pas, cela devait impliquer des heures de recherche derrière des livres et un bureau, l'expérimentation ne devant pas excéder plus du tiers des recherches. Cependant cela ne suffisait pas d'empêcher ses yeux de briller d'intérêt, pour Dickens, c'était sans conteste un métier formidable.

- Vous avez en définitive énormément de travail devant vous Professeur et même si on m'a toujours répété que la curiosité était un vilain défaut, sans cela où serions nous aujourd'hui ? Nous devons les avancées du monde à la curiosité de certain. Vous exercez un métier passionnant je trouve.

Tâchant de nettoyer le verre de son client, Charlie passa un rapide coup d'oeil au bar, son quart de travail terminait bientôt et la soirée semblerait se dérouler aussi tranquillement qu'elle avait débutée. À ce rythme elle rentrerait rapidement chez elle ce soir, sauf qu'une invitation soudaine lui fit retourner à James. Au Zoo ? Bien qu'elle en aille parfois entendu parler rapidement par des clients, Charlie n'y était jamais allée, on racontait qu'il y avait là bas des bêtes étranges et quasiment mythiques, était-ce poudre aux yeux ou réalité ? La jeune anglaise n'arrivait pas à se faire une idée, après tout, les lycans, les vampires oui c'était bien réel, mais un ver de Lambton et un Boobrie, la marge était large non ? Toutefois la soirée arrosée qu'avait tenue son patron ici même quelque temps auparavant lui ramena le souvenir d'énorme bêtes les... Wulvers ? Un moue dubitative au visage, Charlie réfléchissait, mais aussitôt qu'elle s'en rendit compte déposa rapidement son verre sur son plan de travail, avant de sourire un peu gêné.

- Oh je suis désolée, j'essayais, je... Je me demandais juste... Enfin bref, oui pourquoi pas, le zoo. Je termine dans une petite heure tout au plus.

L'idée même que ce soit là un rendez-vous ne lui effleura même pas l'esprit, non, elle n'avait tout simplement aucune expérience en la matière et un peu naïve comme elle l'était, ne croyait pas que le professeur anglais devant elle aurait pu avoir ce genre de petites idées derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
Kain

Messages : 717
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeJeu 21 Fév 2013 - 22:45

Le vampire esquissa un sourire, alors que la demoiselle lui confirmait sa récente arrivé. Il l’observa également alors qu’il débouchait la bouteille et remplissait les verres du liquide couleur pourpre. La jeune femme ne sembla pas outré, pas d’esclandre, pas de petite grimace, non elle resta impassible et se saisit de son verre pour trinquer avec lui.

Cela mit le vampire en joie, avec un peu de chance cette créature était aussi raffinée que lui, ce qui était d’excellente augure pour la suite de la soirée.
Le vampire leva son verre et trinqua avec elle.

« Alors buvons à votre arrivé dans notre charmante ville, et à cette délicieuse et prometteuse rencontre »

Le vampire approcha son verre afin que le contact entre le sien et celui de la jeune femme fasse se petit bruit cristallin, la fixant dans les yeux. Puis il approcha sa coupelle, et bu une petite gorgée de sang.

« Alors chère Anÿa, sauf si cela est trop indiscret, puis-je connaître le motif de votre venue ici ? Est le charme de cette petite ville perdue en plein Irlande ? »


Le vampire se doutait que cela ne devait pas être le cas, l’Irlande était certes une île avec bon nombre de charmes, cependant les gens qui finissaient à Galway n’étaient pas des touristes comme les autres, le gérant du Bloody avait eu le temps de s’en apercevoir depuis son arrivé. Et c’était d’ailleurs ce qui pour Kain donnait un charme irrémédiable à cette petite ville.

« Alors ma chère Anÿa, comment trouvez vous mon « Bloody Marie » personnel ? »

Sur la bouteille, sur un reste d’étiquette était écris en rouge Marie.

_________________
Le bar Untitled-1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeVen 22 Fév 2013 - 10:16

Anÿa HarringtonAlors qu'elle trinquait à cette nouvelle rencontre, Kain porta un toast en l'honneur de l'arrivée d'Anÿa dans la petite ville de Galway ainsi qu'à leur récente rencontre. Esquissant un semblant de sourire, la vampire porta son verre à ses lèvres et but, délicatement, une gorgée du doux nectar. Au goûter, elle constata qu'il s'agissait "d'un grand cru" comme elle aimait à appeler le sang d'un goût exquis. Après cette petite gorgée, elle reposa son verre sur le bar. Certes, sa soif la tenaillait mais il était hors de question de gâcher un tel délice en terminant son verre d'une traite.

Reportant son attention sur le gérant du bar, elle l'entendit lui demander ce qui l'avait poussée à venir s'installer ici, dans une petite ville d'Irlande. Prenant le temps de trouver les mots justes, elle fixa Kain.

- A vrai dire je pense avoir passé bien assez de temps à parcourir le monde. J'ai eu l'occasion d'entendre parler de Galway et je dois avouer que cela a quelque peu aiguisé ma curiosité. Alors plutôt que d'écouter les dire, j'ai préféré venir constater par moi-même...

Cela était assez vague comme réponse et elle s'en rendit compte. Néanmoins, bien que le tenancier ne semblait pas particulièrement partisan de la pseudo-paix entre les humains et les non-morts, elle ne pouvait décemment pas lui annoncer d'entrée de jeu qu'elle avait entendu parler d'une organisation qui projetait de placer sa race au pouvoir.

Elle fut un tant soi peu rassurée de constater que Kain changeait de sujet pour en revenir au délicieux nectar qu'ils partageaient. Reprenant une discrète gorgée du dit nectar, elle le fixa et, esquissant un sourire en coin, lui répondit:

- Je dois bien avouer que celui-ci est bien plus adapté à mes goûts que le cocktail qui m'avait été servi à mon arrivée...

Repensant au Bloody Mary qu'elle avait goûté quelques minutes auparavant, elle réprima une grimace de dégoût. Comment diable les humains pouvaient-ils appeler ça un "Bloody"? Elle pensa qu'elle ne comprendrait probablement jamais rien à l'humour des mortels...
Revenir en haut Aller en bas
Kain
Vampire
Kain

Messages : 717
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 23:19

La vampire venait de passer le test avec un succès certains, tous cela pour le plus grand plaisir de Kain. Non seulement elle n’était pas offusquée d’un tel breuvage, mais en plus la jeune créature semblait l’apprécier à sa juste valeur. Kain porta son verre à sa bouche et profita également du plaisir procuré par la nouvelle gorgée de sang qu’il avalait.

« Alors vous aussi vous voyagez ? Voyez-vous avant de venir dans cette petite ville, j’ai moi aussi beaucoup voyagé. Et finalement il semblerait que votre motif d’arriver dans cette ville soit le même que le mien, d'intriguantes rumeurs qui ont attisé nos curiosités. »

Kain reposa son verre.

« Oui j’avoue que je ne suis pas vraiment content de mon personnel, mais que voulez-vous, je n’ai malheureusement pas eu le choix. J’ai une barmaid bien meilleur mais elle est en congé, voilà pourquoi je préfère proposer de ma réserve personnel, il serait regrettable que vous ayez un souvenir insipide de notre rencontre. »

Avec ces quelques mots, le vampire désigna le reste du Bloody Mary qu’on lui avait servit précédemment.

« Si vous êtes arrivé depuis peu, avez vous trouvé de quoi loger ? Sinon le Bloody Valentine à de nombreuses chambres à disposition, elles ont la particularité pour certaine de ne pas avoir de fenêtre ou des volet qui ferment hermétiquement, une particularité utile pour les personne comme nous… »

L’idée d’avoir une vampire qui semblait avoir les mêmes affinités que lui dans son hôtel lui plaisait énormément.

« Qu’en pensez-vous très chère ? »

_________________
Le bar Untitled-1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 25 Fév 2013 - 9:25

Anÿa HarringtonA dire vrai, elle ne fut guère étonnée d'apprendre que son interlocuteur avait également été un grand voyageur avant d'entendre parler de Galway. Elle fut rassurée de constater qu'il ne cherchait pas à en savoir d'avantage, se contentant de la curiosité piquée au vif. Il alla jusqu'à prendre la même raison quant à sa venue dans cette petite ville. Décidément, ce vampire était... déroutant.

- En effet, je voyage depuis plusieurs années et je dois bien avouer qu'il arrive un moment où je suis las de changer de pays constamment.

Le dirigeant du Bloody Valentine ne semblait véritablement pas apprécier ce jeune barmaid qui l'avait servie quelques instants plus tôt. Elle appris qu'il s'agissait d'un remplaçant qui semblait faire pâle figure à côté de l'habituelle. Grâce, ou à cause selon les points de vue, au barmaid Anÿa avait eu le droit de goûter à la réserve personnelle de Kain.

- Ne vous inquiétez pas. Je peux aisément comprendre; il est extrêmement difficile de trouver du personnel de qualité de nos jours. De plus, je dois bien vous avouer que je ne suis pas mécontente d'avoir eu le privilège de goûter votre réserve personnelle.

Dégustant à nouveau une gorgée du "Bloody Marie", Anÿa lança un regard méprisant au cocktail comme si ce dernier avait la peste. Reportant à nouveau son attention sur son interlocuteur, elle l'entendit lui décrire les chambres dont étaient pourvues le bar. Après tout, ces dernières devaient probablement être à la pointe de la sécurité pour les vampires puisque le gérant en était un aussi...

- Et bien, je n'ai pas encore réellement eu l'occasion de chercher un logement. Vos chambres ont l'air réellement attirantes... je pense que je pourrais bien me plaire ici.

Esquissant un sourire en coin, elle leva son verre et but une autre gorgée de sang. Cet endroit semblait déjà prometteur avant son arrivée et sa nouvelle rencontre ne faisait que renforcer cet impression. Elle avait tellement pour habitude de devoir cacher sa véritable nature qu'elle trouvait rafraichissant le fait de pouvoir boire du sang en public sans risquer d'y perdre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Kain
Vampire
Kain

Messages : 717
Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeLun 25 Fév 2013 - 22:00

Le vampire sourit.

« Le privilège est pour moi, car voyez vous c’est un plaisir de croiser une personne qui est capable d’apprécier ma réserve personnelle à sa juste valeur. Pouvoir partager ce genre de moment est une chose rare. »

Le vampire sourit alors qu’il buvait une nouvelle gorgée de sang.

« Écoutez ce que je vous propose c’est de vous faire visiter les chambres, nous avons trois niveaux de conforts, de la chambre simple à la suite luxueuse. Je me ferais un plaisir, en plus de partager un verre avec vous d’être votre guide et hôte pour la soirée. »

Le vampire versa encore un peu de son liquide pourpre dans le verre de la jeune femme, avant de s’en resservir lui même.

« Ce soir le maitre des lieux est à votre entière disposition, cela vous convient-il ? »


Le vampire sourit, l’idée d’avoir une personne avec des gouts si raffinées dans son établissement le mettait en joie, et puis qui sait après lui avoir montrer ses appartement, passé un petit moment ensemble a finir cette bouteille, qui sait si la jeune femme était d’accord le vampire se ferait un plaisir d’être son guide dans cette sombre citée, un petite ballade de nuit entre prédateur pourrait être assez amusante…

_________________
Le bar Untitled-1-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitimeJeu 28 Fév 2013 - 11:35

Anÿa Harrington« Le privilège est pour moi, car voyez vous c’est un plaisir de croiser une personne qui est capable d’apprécier ma réserve personnelle à sa juste valeur. Pouvoir partager ce genre de moment est une chose rare. »
- Je vous l'accorde. J'étais justement en train de remarquer comme il était bon de pouvoir déguster un verre de sang sans risquer d'y perdre la tête... Cette ville est véritablement déroutante.

Kain lui proposa alors de visiter les chambres; après tout, il lui fallait bien un endroit où se reposer et s'il devait choisir un endroit sûr autant placer sa confiance dans un établissement gérer par l'un de ses semblables.

- Se serait un plaisir que de découvrir les chambres de votre établissement... Surtout si mon guide n'est autre que le gérant de l'établissement.

Le vampire lui versa un nouveau verre de sang par-dessus le peu qu'il lui restait. Elle ne regrettait pas d'avoir pris la décision de poser ses valises dans cette ville. Le hasard faisait véritablement bien les choses puisque sa première rencontre était assez plaisante. Rares étaient les vampires qui avait encore un tant soi peu de tenue et celui-ci semblait avoir reçu une éducation digne de ce nom. Son séjour débutait plutôt bien, elle accepta volontiers la proposition du gérant.

- Vous m'en voyez flattée. C'est un véritable privilège de vous avoir à mon entière disposition.

La visite promettait d'être agréable. Et puis, Anÿa fut forcée de reconnaître que d'avoir un vampire bien installé dans cette ville comme guide pouvait être un atout majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Le bar Empty
MessageSujet: Re: Le bar   Le bar Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Eyre Square
 :: Bloody Valentine
-