AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les salons privés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Les salons privés   Sam 3 Nov 2012 - 21:45

Les salons privés sont la grande nouveauté du Bloody Valentine. Le sous-sol a été totalement réaménagé et trois salons de styles totalement différents ont fait leurs apparitions. Que ce soit pour une réunion entre collègues que l’on désire faire dans un cadre agréable, un regroupement entre ami dans un cadre confortable et intime ou encore impressionner une conquête d’un soir comme son/sa futur(e) compagnon(e), les salons privés du Bloody sont fait pour vous !

Vous avez donc le choix avec d'abord un salon au style Victorien pour les nostalgiques. Pensé par des créatures qui ont réellement connu cette époque, ce salon est fait pour toute personnes appréciant le luxe et le faste de cette période.


Le deuxième salon est à l’opposé du premier, un style plus moderne prouvant que le XXIème siècle n’a rien à envier à l’architecture du passé. Une pièce relativement lumineuse qui vous ferez oublié le fait qu’elle se situe ne sous sol, par un habile jeux de plaque lumineux stimulant des fenêtres.


Enfin le troisième salon, le plus grand. Plus contemporain, plus chaleureux celui ci possède même un mini bar intégré, il est plus orienté soirées privées festives.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Sam 3 Nov 2012 - 21:45

Depuis la soirée d’ouverture, Kain ne s’était pas franchement amusé. Après avoir terminé trempé et aspergé de paillette. Il avait pu certes passer une partie de sa colère sur feu son ancien barman, mais depuis il n’avait pas eu beaucoup d’occasion de quitter son bureau. Gérer un bar ET un hôtel ET un restaurant nécessitait du temps
Après avoir passé plusieurs nuits et plusieurs jours dans cette pièce, le vampire commençait à avoir l’impression qu’elle était de plus ne plus petite. Un peu comme si les murs, doucement mais inexorablement, se rapprochaient. Le signe qu’il était temps de s’aérer.

Aussi Kain décida de descendre au bar histoire de boire un coup et qui sait peut être finir la soirée en agréable compagnie. Kain n’était pas du genre raciste, après tout d’ou qu’il provienne le sang était rouge… Mais voilà alors qu’il c’était accoudé au bar, en quelques seconde il c’était fait aborder par deux individus cherchant à devenir fournisseur d’alcool ou de denrée alimentaire au bloody… Apparemment depuis la soirée son physique particulier, et surtout ses long cheveux blanc argentés, faisaient de lui quelqu’un d’aisément reconnaissable.

Passablement énervé Kain avait décidé d’employer les grands moyens. Il savait que le salon privé qui possédait un bar était libre. S’excusant « poliment » auprès des deux importuns et avait disparu en direction du salon.

Un fois arrivé il avait poussé un soupir de soulagement et s’était glissé derrière le bar afin de récupérer quelques uns des alcools forts qui étaient exposés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Dim 4 Nov 2012 - 11:38

Milie avait passé plusieurs jours après la soirée au Bloody et celle avec Charlie, qui avait suivi quelques semaines plus tard, à réfléchir à tout ce qu'elle avait découvert sur les vampires depuis quelques temps. Elle en avait plus appris depuis l'accouchement de la patronne que depuis son arrivée à Galway, ce qui était tout de même aberrant maintenant qu'elle avait réalisé à quel point elle vivait entourée par ces créatures et à quel point elle les avait fréquentées de près.

De très près même.

La patronne ne comptait pas, elle avait toujours été louche et elle aurait annoncé qu'elle était le diable en personne que Milie l'aurait cru sans chercher à savoir plus loin. Après tout, elle avait toujours veillé sur elle, aussi effrayante qu'elle puisse être dans ses mauvais jours et la jeune femme s'estimait chanceuse de pouvoir continuer à bosser pour elle et de ne pas la voir s'enfuir pour la Chine ou une autre destination tout aussi exotique.

Kieran ne l'avait pas non plus effrayée outre mesure, si ce n'est sa capacité impressionnante à réussir à faire sauter son taux d'adrénaline en un claquement de doigts. Elle aurait bien aimé le revoir d'ailleurs, peut-être arriverait-elle à le croiser à l'occasion, sait-on jamais.

Non, ce qui lui posait souci, il fallait être franche, c'était Kain. Passé les moments forts sympathiques qu'ils avaient vécu tous les deux, et nonobstant le fait qu'elle aurait bien aimé remettre ça sans que la patronne soit au courant, elle se rendait compte qu'il avait quand même joué avec sa vie. Ou alors c'était elle qui avait joué… bref ! Elle n'était pas vraiment sûre de qui était coupable de quoi mais tout ça n'était pas net et elle voulait savoir une bonne fois pour toute s'il avait eu l'intention de la bouffer ou pas.

Parce que bon, avoir un logement chez quelqu'un qui en voulait à votre sang n'était pas franchement rassurant et l'instinct de survie larvaire de la jeune femme avait quand même fini par réagir, mieux vaut tard que jamais n'est ce pas ?

Elle s'était donc dirigée d'un pas qu'elle avait voulu assuré en direction du Bloody, profitant des derniers jours de congé qui lui restaient avant la réouverture prochaine du QS, cherchant le propriétaire des lieux avec une moue peu amène. Elle en avait presque malmené la serveuse pour savoir où était Kain qui visiblement ne souhaitait pas être dérangé. Mais un plissement d'yeux bien placés et surtout, le souvenir de sa dernière visite, avait du marquer la serveuse pour qu'elle finisse par l'envoyer au salon privé.

C'est ainsi qu'elle se retrouvait là, les bras croisés et fixant la silhouette du vampire d'un air mauvais.


"Alors t'essaies de noyer ton chagrin dans la boisson ? Les vampires peuvent être alcooliques ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Dim 4 Nov 2012 - 13:24

Rhum, Whisky, Vodka, le zinc du comptoir se remplissait d’alcool. Cependant il manquait encore un petit quelque chose, une boisson qui rehausserait le gout de toutes ces liqueurs. Kain disparut sous le comptoir à la recherche de l’ultime liquide. Il sourit alors qu’il trouva enfin, caché derrière les verres, la porte d’un petit réfrigérateur. Le vampire l’ouvrit et se saisit d’une bouteille en verre tintée qui était placé sur un petit plateau mécanique qui exerçait des petit mouvement en forme de 8, un moyen pour empêcher la coagulation du contenue de la bouteille.

Triomphant il se redressa pour poser sa trouvaille sur le comptoir et se trouva nez à nez avec… Milicent ! Trop absorbé par la quête de son Graal personnel Kain n’avait pas remarqué l’entrée de la jeune femme. Une surprise bien plaisante, du moins ce fut les premières pensée du vampire, mais alors qu’il observait son visage, il comprit que la jeune femme n’était pas venue ici pour se distraire, voilà qui était dommage.
Mais alors que lui voulait-elle ? Kain obtenue la réponse rapidement, avec ses premiers propos.

Il déboucha la bouteille de Vodka, affichant un petit sourire, visiblement amusé par la situation.

« Bonsoir Milicent, te croiser de nouveau est un véritable enchantement. »

Il sortit deux verre de sous le comptoir.

« Voyons tu devrais savoir que les vampires sont des spécialistes pour tous ce qui est… liquide. »

Sans réelle effort un verre dans chaque main, le vampire sauta par dessus le comptoir pour se retrouver face à la jeune femme.

« Un verre, c’est la maison qui offre… Choisis ce que tu veux, mais je te déconseille la bouteille de vin, je ne pense pas que tu apprécies son contenu. »

Kain appréciait beaucoup Milicent, le fait qu’elle soit encore vivante en était la preuve, cela le déstabilisait même un peu. Cependant il ne pouvait s’empêcher de jouer avec les émotions humaine, sentir leurs petits cœur s’accélérer, la salive parcourir difficilement la trachée alors qu’ils se mettaient à déglutir, sentir un petit frisson parcourir leurs colonne vertébrale, et surtout les voir tenter de dissimuler vainement le tout… Une véritable drogue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mar 6 Nov 2012 - 19:10

La jeune femme continuait de fixer le vampire sans bouger, le regard scrutant le moindre de ses mouvements, non pas par méfiance mais plus par habitude. Observer un maximum sans en donner l'impression, c'était ce qu'elle faisait au quotidien, pour connaitre ce que voulaient les clients et savoir quand était le bon moment pour elle de faire son show.

Mais là, les choses étaient un rien différentes. Elle souffla pour remettre une mèche de cheveux indisciplinée en place et s'avança, la mine circonspecte alors qu'elle fixait les différentes bouteilles.


"Bin je te dirais que je connais pas trop les spécialités des vampires, je suis pas vraiment à jour de ce coté-là. Je me suis dit que tu pourrais peut-être m'aider, tu me dois bien ça je crois."

Même si au départ elle n'avait pas du tout pensé à ça, après tout elle avait une idée à la fois c'était déjà bien assez suffisamment pour se fourrer dans la panade avec un entrain et une joie de vivre en déroutant plus d'un, il pourrait au moins lui être utile pour savoir à quoi s'en tenir à l'avenir. Si elle tenait à savoir s'il comptait la manger, la vider de son sang ou en faire une poupée vaudoue, allez savoir les mœurs des vampires de nos jours, elle n'était pas persuadée qu'il lui dirait quoi que ce soit de toute façon.

Après quelques secondes de réflexion, elle attrapa la bouteille de vodka et les deux verres des mains de Kain, non sans sursauter devant l'acrobatie du vampire et de fixer la bouteille de vin avec une grimace.


"Tu vas pas me dire qu'il y a du sang là-dedans ? Et tu sers ça à tes clients ? Ca craint… ils sont au courant au moins j'espère ? Nan parce que si j'apprends que tu m'as servi du sang une fois je te promets que je retapisse tes chaussures avec mes tripes avec autant de classe que Junior à ta soirée…"

Elle s'installa au comptoir et remplit les deux verres à ras bord avant de boire le sien d'une traite, se demandant vaguement s'il comptait boire le sang de la bouteille ou s'il allait se contenter de la vodka lui aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mar 6 Nov 2012 - 22:23

Le vampire avait du mal à réaliser ce que la douce Milicent venait de lui dire. Elle ne connaissait pas l’existence des vampires ? Kain se souvenait de leurs premières soirées et des propos tenus par la jeune femme. L’ambiguïté des mots, le jeu auquel il avait participé avec grand plaisir. Puis la deuxième soirée relativement sucrée qu’il avait passé juste avec elle. Rien que d’y repenser un petit sourire ne s’afficha sur le visage du vampire.
Et maintenant elle venait lui dire qu’elle, une prostituée dont la patronne avait plusieurs centaines d’années d’existences, qui travaillait dans la ville qui avait la plus forte concentrations de créature surnaturelles, n’était pas au courant de leurs existences ?

Et maintenant qu’elle semblait l’avoir appris, plutôt que de fuir ce genre de créatures elle venait directement le voir lui pour lui demander des explications. Enfin, non seulement elle ne semblait pas la moins du monde impressionnée par la bouteille, pire elle le menaçait !

Kain l’observa vider son verre de vodka, dévorant la jeune femme du regard. Il ne savait pas vraiment quoi penser au final. Etait-ce de l’inconscience ? Impossible personne ne pouvait être aussi naïf…

Il vida d’un trait son verre de vodka, remplissant de nouveau celui de Milicent à ras bord, et remplissant le sien au trois quart.

« Je ne vois pas pourquoi je m’amuserais à gaspiller ce qui est pour moi un nectar pour dégouter des humains. Non ce genre de bouteille est réservé qu’à certains de mes clients. Je trouve ça plus pratique qu’il paye ce genre de consommation plutôt qu’ils se servent directement sur d’autres clients… »

Il la fixait droit dans les yeux, débouchant sa bouteille et complétant son verre avec le sang qui doucement colora la vodka d’un rouge pourpre. Il reposa la bouteille, et l’instant d’après il était proche, très proche de la jeune femme sa tête au niveau de son oreille… Doucement avec sa main de l’extrémité de ses doigts il vint caresser le haut de son bras, son épaule… Il lui chuchota alors..

« Tu me plais, je ne sais pas pourquoi, mais je t’apprécies, aussi je veux bien accéder à ta requête et répondre à tes questions… »

Il s’approcha encore plus, ses lèvres frôlaient alors son oreille.

« Mais sache que tout à un prix, et que si je te rends se service, ça sera à charge de revanche… »

L’instant d’après il était de nouveau à environ un mètre de Milicent lui tendant son verre de vodka.

« Qu’en penses-tu? »

Le vampire affichait un grand sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mer 7 Nov 2012 - 17:23

Milie ne réalisait bien évidemment absolument pas à quel point son effronterie lui sauvait parfois la mise. Ce qui était certainement le cas en cet instant alors qu'elle louchait sur le verre de nouveau plein de vodka que lui avait rempli le vampire. Il faudrait tout de même qu'elle n'enquille pas les cul secs trop vite sinon elle finirait par mettre sa menace à exécution mais cette fois-ci totalement à son insu.

Elle se tapota le nez, pensive alors qu'elle l'écoutait avec une attention peu habituelle chez elle. Elle n'avait jamais songé que les vampires puissent avoir envie de venir dans les bars pour boire à dire vrai. Même si elle savait qu'ils existaient, jusqu'alors le mince voile qu'elle avait créé entre la réalité et ce qui l'importait ne lui avait pas permis de vraiment songer à les intégrer dans son quotidien et à les imaginer en train de vivre comme elle ou presque.


"Tu veux dire, qu'il y a des gens… des vampires qui te paient pour que tu leur remplisses leur verre avec du sang ? C'est dégueu… Et tu le trouves où ton sang ? C'est des cocktails ou c'est juste du sang comme ça ?"

Alors qu'elle posait la question, Kain lui répondait d'une certaine façon en aromatisant son verre de vodka avec quelques gouttes carmines. Elle haussa un sourcil, sursautant légèrement lorsqu'il se rapprocha d'elle, laissant tout de même échapper un sourire qu'elle voulait sarcastique.

"J'espère bien que je te plais. Avec nos petites rencontres j'aurais vraiment été vexée du contraire… maintenant j'espère pas te plaire au point que t'aies envie de faire un cocktail avec mon propre sang..."

Elle n'irait pas jusqu'à lui répondre la même chose, la jeune femme avait des principes, aussi biscornus soient-ils, mais son regard alors qu'il s'éloignait d'elle en disait suffisamment long pour qu'elle n'ait pas à s'appesantir sur le sujet.

"A charge de revanche tu dis ? Ouais… ça peut le faire. De toute façon, à part toi, je me vois pas à qui poser mes questions…"

Elle s'imagina un instant discuter de mœurs vampiriques avec Llyl et laissa échapper un mélange de rire et de soupir avant de boire la moitié de son verre d'une nouvelle traite. Désignant alors celui de Kain, elle haussa un sourcil.

"Ca a du goût ? Sans le sang je veux dire ? Et même avec en fait… enfin c'est quoi l'intérêt de boire ça ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mer 7 Nov 2012 - 23:44

Les remarques de Milicent amusaient le vampire, chacun de ses propos était si… innocents, un peu comme si elle découvrait un monde, un monde qu’elle côtoyait intimement depuis un certains nombres d’années.

Et encore une fois, la jeune femme ne sembla pas surprise par la proposition du vampire. N’importe qu’elle humaine se serait méfier. Mais pas Milicent, qui accepta son marché presque sans hésiter.
Un petit sourire aux lèvres, Kain bu également une gorgée de son mélange. Il n’y avait pas à dire, le sang rehaussait le gout de la vodka.

« Moins vite douce Milicent, je vais répondre à tes questions les unes après les autres… »


C’était bien la première fois qu’on montrait un quelconque intérêt à sa race. D’habitude, au moment où il annonçait qu’il était une créature de la nuit la personne n’exprimait ce genre de sentiment… D’habitude c’était plutôt de la peur qu’il pouvait lire sur le visage des gens. La situation était pour le moins inhabituel.

« Donc, oui les vampires viennent pour consommer du sang, en cocktail ou pur… Et non il n’y a pas de cave en dessous caché avec des gens enchainer tel des gourdes, ça ne serait pas bon pour l’image du Bloody Valentine. »

Le vampire termina son verre, avant de reprendre.

« Le gout ? Difficile de décrire, il faut que tu saches que lorsqu’on devient une créature de la nuit, on ne perd pas que la vie… Avec le temps tout devient plus ou moins fade, Aujourd’hui pour mon palais l’alcool est aussi insipide que de l’eau… La seule chose qui ravit mes papilles reste ce liquide pourpre. Un vrai délice… »

De nouveau Kain versa une grande quantité de vodka dans son verre. Il tendit la bouteille d’alcool à Milicent avec un regard interrogateur, attendant que la jeune femme acquiesce avant de remplir son verre.

« Et non ce n’est pas ton sang qui m’intéresse, mais ça je ne pense pas avoir besoin de le préciser… »

Il lui fit un petit clin d’œil avant de se saisir de nouveau de la bouteille rouge.

« Mais au fait, vu que tu es curieuse, tu veux gouter ? Une petite goutte dans ton verre ? »

Kain avait du mal à l’avouer mais finalement la situation l’amusait, difficile d’expliquer pourquoi, cependant ce petit coté inconscient, naïf était distrayant… Et puis le vampire avait quelques idées en tête la concernant, après tout elle avait donné sa parole…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Sam 10 Nov 2012 - 10:25

Impossible de savoir pourquoi mais Milie avait bien l'impression que son attitude amusait le vampire. A moins que ce ne soient ses questions. Peut-être aurait-elle dû filer en hurlant et en agitant les bras en apprenant qu'il était vampire, tout comme Llyl et son coéquipier d'un soir. Mais, elle avait décrété que, si elle avait survécu tout ce temps sans le moindre dommage, il n'y avait aucune raison pour que ça ne dure pas.

Ce n'était pas vraiment de la naïveté. D'aucun aurait appelé ça de la stupidité mais il s'agissait plutôt d'une confiance aveugle basée, paradoxalement, sur sa relation avec sa patronne. Depuis le temps, Llyl aurait pu la bouffer un milliard de fois, entre son comportement plus que limite et les envies de la patronne. Mais elle était toujours là et restait persuadée que ce qu'elle pensait être du contrôle, du civisme, allez savoir, était applicable à tous les vampires.

Elle se tapota le nez, pensive.


"Bah c'est pas tant que ça serait mauvais pour l'image de ton bar si t'utilisais des gourdes vivantes. C'est surtout que tu serais vite à court et qu'on finirait tous par se barrer de Galway pauvres petits humains que nous sommes…"

Elle fixa le verre et frissonna sans chercher à le cacher.


"Alors ça, ça craint vraiment. Perdre le goût des choses, ne plus apprécier la nourriture, ce serait vraiment dramatique. Mais tu manges non ? Enfin des trucs normaux je veux dire. Quel intérêt de faire ça ? C'est pour faire genre vous êtes un peu humains quand même ?"

Elle hocha la tête lorsqu'il désigna la bouteille et son propre verre. L'idée même de finir par n'apprécier que le sang était quelque chose qu'elle avait beaucoup de mal à assimiler.

"Bon, ça me rassure que t'en veuilles pas à mon sang… mais bon, ce serait le cas, je suis pas sure que tu me le dirais si ? Et ça fait quoi quand t'es en manque ? Il se passe quoi ? Tu peux en mourir ?"

Alors qu'il se saisissait de la bouteille rouge et qu'il posait sa question, Milie garda le silence quelques instants, pensive. Si elle voulait goûter ? En voilà une drôle de question. Pour elle, le sang avait un goût métallique, elle avait suffisamment goûté à son propre sang lorsqu'elle s'était mordu la langue ou qu'elle s'était coupé pour savoir ce que c'était. Et pourtant, elle était curieuse de savoir ce que ça pourrait donner avec de l'alcool, curieuse de voir si le goût était si différent. Elle hocha alors la tête et regarda la vampire verser quelques gouttes dans son verre, le colorant brusquement.

Plissant le nez, elle attrapa son verre, le renifla et en but une gorgée, faisant claquer sa langue, la mine concentrée.


"Mouais… j'ai goûté pire que ça… mais ça laisse un arrière-goût… bizarre… et dis voir… tu m'as pas dit où tu le trouvais ton sang."

L'espace d'un instant, elle s'était imaginé le cadavre d'une jeune femme vidée de son sang gisant au fond d'une ruelle et elle ne put s'empêcher de grimacer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Dim 11 Nov 2012 - 15:17

Elle avait beau paraître innocente et naïve, les questions de Milicent étaient quand même relativement pertinentes… Voir même un peu trop. De plus le vampire n’avait jamais discuté de sa transformation avec qui que ce soit. Généralement les personnes qui apprenaient son état en tête à tête hurlaient de peur, puis de douleurs, et enfin ne disaient plus rien… Plus jamais…

Il répondit de nouveau à toutes ses questions mais dans le désordre.

« Je peux comprendre pour ce qui est de ton sang, mais si tu veux une preuve, tu es là, face à moi en train de discuter. Si j’en voulais à ton sang je pense que tu aurais finis au mieux avec deux petits trous au niveau d’une de tes artères… Et vu ce qu’on faisait je ne parle pas forcement de celles du cou… »

Il esquissa un petit sourire, qui disparut remplacée par une moue d’étonnement alors qu’il voyait la jeune femme tester le mélange vodka-sang. Décidément cette Milicent était pleines de surprises.

«… Pour ce qui est des repas, difficile de te dire pourquoi. Certains le fond pour s’accrocher à ce qui reste de l’humanité, d’autre par simple habitude… Enfin certain juste pour ne pas se faire remarquer. C’est un moyen efficace de ne pas trop se faire remarquer… »

Kain ne donna pas la raison personnelle qui le poussait à continuer de manger. Pour l’instant Kain se contentait de répondre aux questions de la demoiselle, remplissant son verre quand elle lui demandait.

« A propos de boisson, n’hésite pas à me dire si tu veut autre chose que cette liqueur russe… »

Il lui fit un petit sourire en montrant de la main les bouteilles posées sur le comptoir.

« … Et sans mon petit mélange en prime… Espèce de vampire ! »

Il rigola en se servant d’un verre de sang entier, le temps que la jeune femme réponde à sa question, puis reprit ses explications.

« Le sang c’est comme la nourriture. Si tu ne manges pas tu te sens faible et tu finis par en mourir. Après pour certains il peut être comparé à... une sucrerie face à une gourmande. Disons que certains on du mal à résister à la tentation d’en prélever un peu quand l’occasion se présente… »

Il regardait la jeune femme d’un œil brillant. Cependant Kain n’était pas du genre à perdre le contrôle face à « une gourde » aussi appétissante soit-elle. Non lui c’était plutôt les sentiments, les sensations qu’il pouvait lire dans les yeux de ses victimes/partenaires…
Il avait d’ailleurs omis de répondre à l’une des questions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mar 13 Nov 2012 - 20:20

Alors que Kain répondait à ses questions dans le désordre, Milie continuait de loucher sur son verre aux trois quart plein. Elle se demandait tout de même s'il était raisonnable de continuer à boire un truc avec du sang ET de l'alcool dedans. C'était peut-être trop présumer de ses capacités à résister à la régurgitation et autres joyeusetés du même acabit.

Reposant sagement le verre, elle ne put s'empêcher de se passer une main sur le cou, se rappelant de la morsure à laquelle elle avait eu droit lors de leur tête à tête au Bloody. Levant un index pour le contredire, elle plissa du nez, la moue chafouine.


"J'ai souvenir d'être sortie de ton bureau avec deux petits trous au cou quand même. Je dois m'estimer chanceuse que mon sang n'ait pas été suffisamment à ton goût ou vexée ? C'est que ça me rendrait presque méfiante tout ça !"

Elle avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, se doutant bien que, si le vampire avait réellement voulu sa mort, elle ne serait pas là pour en parler. Elle ne pensait pas plus loin et ne risquait pas d'imaginer qu'il pourrait changer d'avis, persuadée qu'il appréciait suffisamment sa présence pour ne pas avoir envie de s'en passer juste pour lui sucer le sang jusqu'à la moelle.

"Donc en gros, vous essayez de nous faire croire que vous êtes humains. Et tous les trucs qu'on entend sur les vampires ? Le coup du soleil, de l'aïl ? De l'éternité ? C'est des conneries ou pas ?"

Brusquement, elle se demanda si l'histoire de l'âge étant réelle, quel pouvait être celui de Kain. Il avait l'air assuré d'un homme fait à bien y réfléchir, elle se demandait aussi quel âge avait sa patronne.

Elle lui tira la langue à sa remarque et repoussa le verre dans sa direction.


"Nan, je suis pas un vampire, je pense que ça se voit hein ! Mais te laisse ma part, je vais m'abstenir de trop abuser de ton cocktail. Si t'as un truc un peu moins fort, je prends par contre !"

Se penchant en avant pour essayer de voir ce qu'il y avait derrière le bar, Milie manqua de perdre l'équilibre et ne réussit à se rétablir qu'à force de tourbillons de bras et de petits couinements suraigus. La scène ne dura que quelques secondes et, une fois stabilisée, elle laissa échapper un petit toussotement, remettant en place une mèche folle l'air le plus digne possible.

"Dis, t'as pas un truc à manger ? J'ai la dalle et si je continue de boire sans me remplir l'estomac, je te garantis vraaaaaiment pas le résultat. Et donc pour toi c'est comme des pâtes ou des bonbons alors ? Et tu m'as pas dit… ta gourde, tu la remplis comment ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mer 14 Nov 2012 - 17:57

Le vampire rigola quand la jeune femme fit allusion aux « marques » que Kain avait laissées sur la base de son cou lors de leurs dernières escapades. Lui même avait eu du mal à comprendre pourquoi elle n’était sortis qu’avec ces deux petits trou, vivante et sans que le vampire lui ai prélevé le moindre centilitre de son nectar…

« Tu n’as pas à être vexé, sache que je te trouve drôlement… Appétissante. Mais disons que les jeux auxquels nous nous adonnions étaient bien plus captivant, et pour rien au monde j’aurais aimé les interrompre pour un simple repas… »

Il fixait la jeune femme dans les yeux, le regard pétillant, le sourire aux lèvres.. kain se demandait si elle avait vraiment compris la teneur de ses propos. Avait-elle réalisé que leurs ébats lui avaient sans doute sauvé la vie ?

« Les petites marques laissé ne sont qu’un léger dérapage disons, réalisé dans le feu de l’action… Mais ne t’inquiète pas tu ne risque rien…Tu vaux bien plus qu’un simple repas à mes yeux… »

Il avait du mal à le dire, voir même à ce l’avouer mais le vampire semblait s’être attaché à la jeune femme, sans doute la raison de sa présence aujourd’hui face à lui, et pas en petit morceau dans un container a coté de la décharge. Une situation qui le troublait plus qu’il ne le voudrait.

Mais son sourire disparut au moment ou la jeune femme commença à aborder le sujet des points faible. Un sujet de conversation que Kain n’aimait pas aborder… Il fit cependant un effort, ne serait-ce que pour saluer l’audace de Milicent.

« Avec les rumeurs certaines choses sont vrais, d’autres moins. L’eau bénite et les croix… Disons que je n’en suis pas friand. Sur mon corps elles ont le même effet qu’un fer chauffé à blanc sur ta délicate peau… »

Il finit son verre avant de reprendre.

« Enfin je suis au regret de te dire que nous ne vivrons pas une romantique idylle, avec des pique niques en plein air, ou encore des heures passés sur la plage à contempler le soleil levant… Non avec moi ça sera plutôt une passion brulante bien à l’abri de cet astre si néfaste pour ma peau. »

Il lui fit un petit clin d’œil. Puis le vampire passa sa main derrière le bar, se saisissant d’un menu.

« Pour ce qui est de l’ail… Mis à part l’haleine tristement célèbre du à une surconsommation, généralement inversement proportionnel au potentiel de séduction, non cela n’a aucun autre effet sur moi. »


Il lui tendit le menu en souriant.

"Pour ce qui est de mes gourdes, cela n’entre pas dans notre pacte, souviens-toi, j’ai dis que je te parlerais des vampires, pas de mes petites affaires… Gardons chacun notre petit jardin secret ma douce...c’est le succès d’un couple réussit…»

Il rigola en prenant également un menu. Vu qu’elle ne semblait pas avoir peur de lui, Kain se demandait comment Milicent réagissait aux taquineries.

« Commande ce que tu veux, c’est la maison qui offre. Je vais passer un coup de fils pour contacter les cuisines quand tu auras fais ton choix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Dim 18 Nov 2012 - 11:03

Elle haussa un sourcil dubitatif devant l'éclat de rire du vampire. Elle n'avait pas pensé que sa petite plaisanterie ferait mouche aussi facilement mais, d'une certaine façon, elle était rassurée de le voir réagir de cette façon. Elle garda un instant le silence et laissa échapper, la voix pleine de malice.

"Donc si un jour je crains pour ma vie avec toi, il suffira que j'écarte les cuisses et je devrais m'en sortir indemne c'est bien ça ? Ma foi, après le moment qu'on a passé tous les deux, je dirais qu'il y a largement pire comme arrangement."

Elle se repassa une nouvelle fois la main sur le cou. Le petit dérapage n'avait pas laissé la moindre trace et elle ne s'en était même pas aperçu dans le feu de l'action, il fallait bien qu'elle se l'avoue. Cette dernière pensée aurait du la perturber, après tout, la chose pouvait se reproduire et qui sait si une nouvelle fois dans le feu de l'action le dérapage ne serait pas plus important. Mais, au vu des propos du vampire, elle décida de ne pas s'en soucier. Elle verrait bien ce qui se passerait en temps voulu, nul besoin de commencer à s'inquiéter pour rien.

"Hum… je suis heureuse de savoir que je vaux plus qu'un repas. De toute façon ma patronne te dirait que c'est déjà le cas au vu des tarifs que je pratique. Mais bon, tout ça valait bien plus qu'une simple passe n'est ce pas ?"

Un clin d'œil appuyé pour lui montrer qu'elle avait bien compris qu'il y avait plus dans ses propos qu'il ne voulait bien le dire. C'était également son cas mais pour rien au monde elle n'aurait songé à même le penser voire le dire à voix haute. Ca ne se faisait tout simplement pas et si la patronne apprenait qu'elle songeait à s'offrir dans un avenir plus ou moins proche une nouvelle fois gratuitement à un potentiel client, elle était presque sûre qu'elle finirait découpée en petits morceaux voire, pire, nounou à vie de Junior. Ayant du mal à se décider sur quelle punition serait la plus violente, elle écouta les explications de Kain en silence, la mine pensive.

"Oh… et ça te fait quoi alors d'entrer dans une église ? Tu te mets à brûler de partout ? Et pourquoi d'ailleurs ? Z'êtes des créatures du diable ? Nan parce que c'est débile quand tu vois la réaction de l'Eglise qui nous lance du "ksssh kssssh catin, hérétique, au bûcher", ce genre de trucs quoi, on devrait aussi souffrir de rentrer dans une église nan ?"

A bien y réfléchir, elle n'avait pas mis les pieds dans un quelconque bâtiment religieux depuis des années de toute façon. Bien avant son arrivée à Galway d'ailleurs. Peut-être qu'au final sa théorie était vraie et que si elle entrait, elle aussi finirait marquée au fer. N'ayant pas spécialement envie de savoir si c'était vrai ou pas, elle écarquilla les yeux aux comparaisons de Kain quant à sa relation avec le soleil.

"Ah bah merde alors… c'est pour ça que t'es tout pâle en fait ? Ou alors ça a un rapport avec le fait que tu sois un peu mort… euh … enfin… t'es mort en fait ? Enfin… t'es vampire depuis quand ? Et tu sais d'où ça vient ce délire avec l'ail si au final ça vous fait rien du tout ? C'est naze... de l'ail quoi. Pourquoi pas des oignons ou du persil dans le nez tant qu'on y est."

Tout en parlant, elle agitait la carte qu'elle tenait dans les mains sans y avoir jeté un œil. Visiblement, le sujet des gourdes était sensible et Milie n'était pas stupide au point de ne pas comprendre qu'il devait forcément se servir sur des humains qui trainaient dans le coin. Mais, tant que ce n'était pas elle ou quelqu'un qui lui était proche, elle devait s'avouer qu'elle n'en avait pas vraiment cure.

Elle lâcha alors, d'une petite voix décidée.


"Je veux des frites. Un gros tas de frites avec plein de mayonnaise."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Dim 18 Nov 2012 - 16:27

Le vampire souriait à chacune des remarques de la charmante créature qu’il avait en face de lui. A chaque fois qu’il était avec elle, le vampire avait une curieuse sensation… Impossible de savoir si la jeune femme était complètement inconsciente des dangers, ou si au contraire elle jouait de cet effet avec un brio déconcertant. Une chose était sur, elle comprenait parfaitement bien ses sous-entendus, et elle était aussi parfaitement consciente de ses atouts et l’emprise qu’elle avait sur le vampire.

Ce dernier point l’agaçait d’ailleurs un peu, le vampire n’avait pas l’habitude de s’attacher à quelqu’un... Il était plus du genre à « trancher » net à chaque début de relations.

« Je suis curieux de savoir combien t’a estimé Llylewin, en tous cas vu le moment passé ensemble ça serait totalement hors propos de ma part que de te comparer à une simple passe… »

Il répondit au clin d’œil de Milicent par un petit sourire.

« Je vois que tu as tous compris, maintenant tu sais ce qu’il te reste à faire pour me survivre… »


Il vampire rigola avant de se saisir d’un petit téléphone caché sous le bar.

« C’est Kain, je veux que tu m’apporte un Fish and Chips dans le salon privée, avec une très grande portion de frite et de la mayonnaise… Tu as 10 minutes ! »


Il raccrocha sans même écouter la réponse. De toute façon les rumeurs disaient que si l’on désobéissaient au patron on finissait dans une de ses bouteilles… Dès « on dit » que le vampire ne contredisait pas bien au contraire, il savait que sous la peur les employés étaient bien moins exigeants et plus efficace dans leurs labeurs.

« Sans pour autant entrer dans des cours de théologie, ou t’expliquer le pourquoi du comment, il est clair que si je me retrouve dans une église je ne serais pas à mon avantage. Non je ne brulerais pas sur place, mais je serais très affaiblis… Disons un peu comme une personne bien malade si tu veux comparer. »


Les remarques de Milicent amusaient beaucoup le vampire, aussi il continua dans ses explications.

« Mort… Difficile à dire… Penses-tu que j’étais mort lors de nos petits jeux précédents ? Par contre si tu parle de cœur… »

Kain déboutonna deux boutons de sa chemise, se saisit de la main de Milicent et la fit glisser sur son torse, contre son cœur qui ne battait évidemment plus depuis bien des années.

« … Je suis au regret de te dire que je suis un homme sans cœur malheureusement… Aussi froid que de la glace. »

Kain Observait attentivement la jeune femme, se demandant si maintenant qu’elle connaissait sa race, son attitude vis à vis de lui serait différente.
Une nouvelle exploration tactile de son buste, l’absence de battement de son cœur, la température glacée de son corps la déstabiliserait-elle maintenant qu’elle savait qu’il n’appartenait plus réellement aux vivants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mer 21 Nov 2012 - 19:09

Il y avait longtemps que Milie avait compris l'effet qu'elle pouvait faire aux hommes. Non contente d'en avoir fait son métier, c'était devenu un jeu même en dehors des heures de travail et elle trouvait toujours une intense satisfaction à les déstabiliser comme c'était le cas avec Kain qui ne semblait pas réellement savoir sur quel pied danser avec elle.

Pourtant, une part d'elle, une toute petite, là où se nichaient son instinct de survie, sa morale et son sens de l'éthique que beaucoup trouvaient des plus personnels, essayait de lui rappeler que, quand même, c'était à elle d'être déstabilisée par le vampire. Après tout, plus elle en apprenait, plus elle réalisait qu'il pouvait en un clin d'œil se débarrasser d'elle. Il avait beau affirmer que ça ne l'intéressait pas, il pouvait très bien changer d'avis sans raison.

A sa remarque, elle laissa échapper un petit rire et haussa les épaules.


"Voyons. Tu sais très bien que quand on aime, on ne compte pas ! Mais pour l'heure je dirais que Llyl m'estime tout juste digne de changer les couches de Junior… et encore je crois que je me suis vue révoquer ce droit il y a quelques jours hum…"

Elle avait haussé un sourcil dubitatif, se demandant comment les choses allaient évoluer quand le QS aurait de nouveau ouvert ses portes après les travaux. Aux propos concernant la meilleure façon pour elle de survivre, son regard se fit pétillant de malice.

"Oh j'espère quand même que je n'aurais pas à faire ça que pour survivre… ce serait dommage et pas vraiment amusant… enfin pour moi en tout cas. J'espère que c'est pas ton trip parce que c'est franchement pas le mien."

Elle poussa un soupir à fendre l'âme, se remémorant l'espace d'un instant tous les "trucs" auxquels elle pouvait être confrontée sans en avoir spécialement envie. Mais tous les métiers du monde ont leur coté négatif, même le plus vieux d'entre eux. Elle hocha la tête à ses propos sur les églises et esquissa une moue compatissante.

"De toute façon tu perds rien. C'est mortellement ennuyeux… sans mauvais jeu de mot. Y a rien de pire que de se taper un sermon de deux heures sur le pêché, les pêcheurs et l'enfer auquel on est tous destinés si on verse pas un petit billet dans le panier en osier qui circule. Enfin, je dis ça…"

C'est alors qu'il attrapa sa main et la posa sur son torse. Réalisant à quel point sa peau était froide, elle mit quelques secondes avant de réaliser l'absence totale de battement de cœur. Comment avait-elle pu passer à coté de ça lors de leurs ébats ? Plus elle essayait de se rappeler quelque chose, moins elle arrivait à comprendre comment. Restant quelques instants les yeux écarquillés, elle pianota un instant la peau de Kain avant de lâcher un petit sifflement.

"Ah bah merde alors… Mais euh… enfin… ça fait longtemps que t'es… euh que ton cœur bat plus ? Et ça fait quoi ? C'est vachement bizarre quand même."

Encore une fois, elle ne paraissait pas effrayée. Perplexe, c'était un fait, curieuse même, mais plus elle en apprenait, plus elle voulait en savoir, sans se douter que ce n'était pas forcément la meilleure des idées.

C'est alors qu'elle entendit frapper doucement à la porte et vit la serveuse débarquer avec ce qu'avait réclamé le patron. Le regard qu'elle lui jeta - peut-être étonnée de la voir en vie qui sait - laissa la jeune femme un rien perplexe, mais la vue des frites la rasséréna en un clin d'œil. Piochant dans le tas sans se faire prier, elle agita alors une frite pleine de mayonnaise en direction du vampire.

"Ch'est moi où ils ont peur de toi tes employéchs ? Ch'est parche que t'es un vampirche ?"

Déglutissant, elle reprit, la bouche couverte de mayonnaise.

"Nan parce que ok, Llyl fait peur, mais c'est juste parce que… euh parce que c'est la patronne quoi. Je te dirais que j'ai appris que c'était une vampire y a pas si longtemps que ça en fait. Tiens d'ailleurs, vous avez un moyen de vous reconnaitre entre vampires ? Genre, comme un symbole, un truc de gang quoi…"

Elle attrapa alors une autre frite, se trémoussant sur place.

"N'empêche que, tu sais pas ce que tu rates… c'est vachement meilleur que tes cocktails de sang quand même…"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Jeu 22 Nov 2012 - 19:58

Kain releva un sourcil de surprise alors que Milicent lui annonçait que son seul rôle au Quality Street était celui de nourrisse. Oui il savait que le bâtiment avait eu des problèmes certes mais de là à transformer une si belle girl en nounou…

« Décidément cette chère Llylewin n’a vraiment pas le sens des affaires, tu vaux largement mieux que ça, une si belle femme dans un simple rôle de nourrisse, mais ou va le monde… »

Le vampire observait le comportement de Milicent alors qu’il continuait de parler, visiblement la froideur de sa peau et l’absence de battement cardiaque eut l’effet escompté. Kain s’amusait de la situation, la voir ainsi le découvrir après la proximité qu’ils avaient eue… C’est à ce moment là que la serveuse apporta las plats, évitant son regard et quittant la pièce le plus rapidement possible. Attitude qui n’échappa à la jeune femme.

« Pour ce qui est des églises je veux bien te croire, cela fait bien longtemps que je n’ai pas assisté à une messe… Et vu que tu te demandes quel âge j’ai, je te dirais que j’aurais pu avoir ce genre de discussion avec ton arrière arrière grand mère… »

Le vampire se mit à rire alors qu’il observait la jeune femme attaquer le plat. Kain lui pris un morceau de poisson panné.

« Que veux-tu, on ne peut pas tout avoir, la vie éternelle et pouvoir en profiter pleinement… Une médaille a toujours un revers… »

Kain se souvenait de l’époque ou, impuissant il n’avait pu que constater la perte petit à petit de ce genre de sensation, ça avait faillit le rendre fou d’ailleurs, mais heureusement, il avait pu constater que certains autres plaisirs demeuraient intact, celui de la chair dans un première temps puis celui du sang, nouvelles sensations mais oh combien plus fortes…

« Il a fallut que j’en face mon deuil… Et que je trouve un palliatif… »

Il lui fit un petit sourire.

« Et pour ce qui est des employés, bien sur qu’ils ont peur de moi, mais sur Galway il y a bien pire qu’un vampire ma chère, il y à le chômage, et je ne suis pas réputé pour être un patron tendre, loin de là… »

Bon, la il mentait quelque peu, du moins par omission, car certes Kain était un patron strict et craint, mais ce n’était pas vraiment la peur du chômage qui motivaient ses employés…

« Mais depuis le début de soirée on ne parle que de moi, Et j’avoue avoir quelques questions à poser moi aussi, je m’intéresse à toi… »

Le vampire bu une gorgée de son mélange avant de reprendre.

« Depuis quand arpentes-tu cette ville sans en connaître les spécificités ma chère Milicent ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Lun 26 Nov 2012 - 21:11

Continuant de gigoter sur son tabouret elle esquissa un large sourire avant de secouer vivement la tête.

"Nan mais en ce moment le QS c'est un peu mort. Après l'attaque qu'il y a eu, t'as du en entendre parler nan ? Tout le monde en a entendu parler, c'est bien notre drame d'ailleurs… enfin bref… après cette histoire, la clientèle s'est faite vachement rare et surtout la maison était dans un état déplorable. Donc bon niveau business c'était pas trop la peine d'insister et vu que j'étais toujours en vie, la patronne a du me juger assez solide pour survivre à son mioche."

Elle se tapota le nez du bout des doigts, la mine pensive.

"Mais visiblement, elle a des doutes quant à la capacité de la petite à me survivre par contre… Donc forcééééément, ça aide pas. Mais bon, apparemment les affaires vont reprendre bientôt à ce que j'ai compris. Mes talents seront donc employés au mieux, ne t'en fais pas !"

Elle lui décocha une œillade équivoque avant de lui tirer la langue.

"Tu pourras même venir me rendre visite, je suis sure que je pourrais encore te surprendre !"

Elle grignota une autre frite, jetant tout de même de fréquents regard au torse du vampire, haussant parfois un sourcil un rien perplexe. Alors comme ça il aurait pu avoir cette discussion avec son arrière, arrière… beaucoup d'arrière quoi, grand-mère. La situation était quelque peu surréaliste à bien y réfléchir, enfin, encore plus que les situations qu'elle vivait au quotidien depuis qu'elle avait mis les pieds dans cette ville. Désignant le poisson d'un mouvement de menton, elle laissa échapper avec une voix amusée.

"Alors, ça a quel goût pour toi ce truc ? M'enfin, je suis sure que t'as trouvé des palliatifs à ton goût sinon t'aurais l'air vachement plus dépressif…"

Le vampire n'avait pas tort, le spectre du chômage rôdait sur Galway comme ailleurs. De plus, la petite ville s'était retrouvée avec un afflux de main d'œuvre pour le moins originale avec la fermeture du parc, même si Milie n'en avait que peu croisée. Il était donc plutôt difficile de trouver un bon boulot et de le garder. Avoir un patron vampire n'était pas une des pires options qui s'offrait, même si le dit vampire semblait quelque peu effrayant.

"Nan mais avoue, tu leur fais "bouh" dans le noir quand ils regardent pas ? C'est pour ça qu'ils ont peur que tu les bouffes ? Ou alors c'est comme ça que tu punis les employés qui font mal leur boulot ? Si c'est le cas, surtout donne pas d'idées à Llyl hein !"

Quand il lui demanda de parler d'elle, elle se contenta dans un premier temps de hausser les épaules. Si elle aimait parler de sa vie actuelle, celle d'avant n'avait pour elle pas la moindre importance. Elle fit tout de même un effort, mâchouillant distraitement une frite alors qu'elle réfléchissait à haute voix.

"Euuuuh… je bosse pour Llyl depuis deux ans ou presque maintenant et j'étais à Galway depuis six ou sept mois avant qu'elle ne me propose de venir au QS. Je savais qu'il y avait des vampires et tout hein dans le coin, juste j'aurais pensé que vous étiez plus… évidents à découvrir. Tu vois ce que je veux dire ? Nan parce qu'entre les vampires, les lycans, les fantômes… tsais que j'ai causé à un vrai fantôme ?! C'était super cool d'ailleurs, je me demande ce qu'il devient tiens…"

Un temps puis, avec un sourire mutin.

"Et là tu te demandes comment ça se fait que tu ne m'as pas rencontrée avant hein, avoue !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mar 27 Nov 2012 - 20:55

Le vampire regardait la jeune femme manger ses frites avec gourmandise.
La gourmandise, il y à bien longtemps lui aussi avait ce genre de petit air mutin devant autre chose que de l’hémoglobine.

Malheureusement tellement d'années c'étaient écoulées depuis qu'il en avait oublié ce que ça faisait. Il avait oublié jusqu’au gout même des frites. Heureusement, devenir un immortel ne privait pas de la totalité des plaisirs que pouvoir offrir la vie… Enfin façon de parler.

Kain se saisit du couteau et commença a couper sa viande, saignante. Finalement le seul moyen qu’il avait trouver pour qu’un aliment ait du gout.

« Avec le temps, on se fait à tout, la dépression c’est bien mais rester dans cette état plusieurs années, que dis-je plusieurs centaines d’années c’est lassant… Du coup on trouve des moyens de s’occuper, faire des affaires par exemple… Ou encore s’amuser avec de délicieuses créatures curieuses à se chiper des sucreries… »

Le vampire lui rendit son petit regard mutin.

« Finalement c’est une promotion que tu as reçu, pas une promotion évidente je te l’accorde mais une promotion quand même. Oui j’ai entendu parlé de cette histoire même si je n’ai pas eu beaucoup de détail. Je savais juste que le Quality Street avait fermé ses portes le temps de la rénovation. Je suis donc ravi de savoir qu’il va bientôt rouvrir ses portes et c’est avec plaisir que je viendrais te rendre visite… Je ne doute pas que tu ne m’as pas montré l’étendu de tes talents et je suis impatient d’en découvrir plus. »

Le vampire souriait alors qu’il coupait un énième bout de viande.

« Ma chère Milicent, sache que c’est normal que nous nous soyons pas croisé avant, car je suis arrivé sur Galway il y a peu de temps. Il est clair que sinon je serais un de tes plus grand fan depuis bien longtemps. »


Le vampire se promis de faire un tour dans l’établissement une fois que celui-ci aurait de nouveau ouvert ses portes. Il finit sa viande avant de revenir sur une de ses phrases.

« Un fantôme ? Extraordinaire ! Alors ils existent vraiment ? En plusieurs centaines d’années d’existence j’en ai jamais vu, tu es chanceuse Milicent, alors raconte c’était comment exactement ? »

Le vampire avait toujours eu une affinité avec l’occulte, logique n’est ce pas ? Vaudou, possession, fantôme, il y avait un coté sombre à tout ceci qui l’intéressait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Sam 1 Déc 2012 - 11:12

Milie avait de nombreux défauts, elle s'appliquait quotidiennement à mettre en pratique la plupart des péchés capitaux même si, au final, la gourmandise restait de loin son préféré. Elle aimait les excès en tout genre, peut-être était-ce d'ailleurs pour ça qu'elle était restée à Galway malgré les rumeurs et même après avoir découvert la nature de sa patronne et de bien des gens qu'elle fréquentait.

Jetant un bref regard au sang qui coulait de la viande que mangeait le vampire, elle réprima une grimace, préférant se concentrer sur son plat de frites dont la quantité diminuait à une vitesse vertigineuse. Elle n'était vraiment pas friande de viande mais Kain semblait apprécier malgré ce qu'il avait dit sur son absence de goût pour la nourriture normale.

"Je suis contente de voir que tu trouves toujours des occupations. Je serais vraiment triste de te voir dépressif et puis, je trouve que le coté émo ne sied pas vraiment aux vampires, ça ferait trop cliché et ça te rendrait surtout vachement ennuyeux. Et pour l'instant je te garantis que t'es tout sauf ennuyeux."

Un clin d'œil alors qu'elle se penchait en avant et lui effleurait la joue avant de reprendre sa position initiale, l'air de rien. Songeant un instant à sa soi-disant promotion, elle secoua la tête avec vigueur.

"Nan au final, j'ai été virée, la patronne a trouvé quelqu'un de plus apte que moi à garder la mioche. Quelque part c'est mieux pour tout le monde, je vais retourner à ce que je sais faire de mieux, c'est-à-dire faire fantasmer les hommes et leur faire croire que plus ils me paieront chers, plus ils me feront grimper aux rideaux. Et quand la somme atteint des montants raisonnables, je sais me montrer très imaginative…"

Elle lui rendit son sourire, sans prendre le soin de préciser que leur petit jeu avait sorti la jeune femme de son quotidien et qu'à ce moment-là elle n'avait eu aucun besoin d'argent pour faire croire qu'elle y prenait un grand plaisir. Autant lui laisser croire ce qu'il voulait, c'était encore mieux.

"Un de mes plus grands fans rien que ça ? Va falloir vite venir me le prouver alors ! Et donc, t'étais où si tu vivais pas à Galway ? T'as beaucoup voyagé ?"

A ses questions, elle hocha vivement la tête.

"Ouais, ils existent ! Enfin, y en a au moins un quoi à Galway en tout cas !Il était marrant, super sympa et il a l'air de connaitre un tas de trucs sur l'histoire locale. Enfin, en même temps, il a vu et vécu la dite histoire, ça doit aider je te l'accorde. Sinon c'était… bizarre, il a pas de euh… comment dire… de substance. Tu peux passer au travers et tout. Ca perturbe vachement sur le coup mais bon, on s'y fait, je crois. Pis c'est marrant, il passe vachement de temps dans Internet. Ouais, ouais, dedans, à lire des trucs et tout. Mais toi t'as jamais rencontré des gens bizarres ? Enfin, qui sortent de l'ordinaire ? T'as du en voir des trucs avec ton grand age !"

Elle esquissa un clin d'oeil à ses derniers propos alors qu'elle attaquait les dernières frites encore éparpillées dans son assiette.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Dim 2 Déc 2012 - 22:12

L’espace d’un instant Kain visualisa ce que pourrait donner un vampire « emo » et grimaça. Il fallait dire que depuis un certains temps sa race était assez décrié, caricaturé et malmené.

« Tu n’as pas idée, ma chère Milicent de ce que je pense des clichés actuels de ma race. Mais pour ce qui est de ton emploie, j’avoue que personnellement je te préfère dans ton premier travail, il est extraordinairement plus plaisant de voir tes mains occupées à défaire les laçages de tes corsets que de donner un biberon à un bébé… Et pour ce qui est des sommes que je pourrais verser, disons que j’espère que tu as beaucoup d’imagination car si c’est le cas je ferais de toi une femme riche. »

Il lui adressa un nouveau petit sourire, celui ci bien moins innocent que les précédents. Alors qu’il terminait la dernière bouchée de sa viande.

« Oui j’ai effectivement beaucoup voyagé, il faut dire qu’on s’ennuie vite quand le temps n’a plus d’impact sur soit, on finis par s’ennuyer, et vu que le monde est vaste, autant le visiter. J’avoue que j’ai eu l’occasion de voir pas mal de choses étranges, mais un fantôme jamais ! Je t’envie ma chère. »


Kain se redressa après avoir constater que la jeune femme avait terminé son plat.

« Ma chère Milicent je te propose pour digérer d’aller voir ton cadeau. Si je me souviens bien tu as gagné un prix lors de la soirée de réouverture du Bloody Valentine ? ça te dit que je te montre ton prix tout en continuant de parler de vampire ou d’aventure ? »

Il tendit la main à la jeune femme souriant.

« Un petit indice, ton cadeau à même un jacuzzi… »


Sans doute son joker pour finir de convaincre la jeune femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: Les salons privés   Ven 7 Déc 2012 - 19:02

A la grimace de Kain, la jeune femme ne put d'empêcher de pouffer de rire. Elle avait à l'esprit bien des séries ou des films à l'eau de rose qu'elle s'amusait à suivre lorsqu'elle ne travaillait pas, ce qui, ces derniers temps avait été bien plus souvent que d'ordinaire. Il était facile de se farcir la tête de ce genre de clichés mais Kain les détruisait tous en un clin d'œil. Et, s'il ne l'avait pas fait, sa patronne pouvait se vanter de lui donner une image très particulière de la race vampirique.

"Mais au moins, cette histoire m'a appris que les gosses c'était vraimeeeent pas pour moi ! Ca fait que pleurer et râler et euh… ouais bref, ça fait pas grand-chose quoi. Je me demande pourquoi la patronne a voulu un gosse tiens. Enfin… t'en fais pas pour mon imagination mon chou, je crois que de ce coté-là, je me défends pas trop mal. Je suis sure que tu seras pas déçu."

Un nouveau clin d'œil mutin tandis qu'elle reprenait, de sa voix chantante.


"Et t'as voyagé où alors ? Moi, sortie de mon bled d'origine et d'ici, j'ai pas vraiment vu du pays. Je me demande si ça me plairait… je serais bien allée à Paris. Il parait que c'est la capitale de l'amour, ça doit être cool. T'y es allé déjà ?"

Alors qu'elle se frottait les mains pour chasser les dernières traces de miettes et de sel qui lui maculaient les doigts, elle hocha la tête à la question du vampire et se laissa prestement tomber de son tabouret, le regard pétillant.

"Un jacuzzi ? Et bien, j'ai hâte de voir ça… je te suis mon cher !"

Visiblement, il n'avait aucun mal à la convaincre, Milie était de très bonne humeur et avait envie d'en entendre plus sur les vampires et ce qu'il avait vécu avant de débarquer à Galway. Et puis, elle avait hâte de voir à quoi pouvait ressembler son prix.

Prenant la main de Kain d'un air faussement solennel, elle lui décocha un large sourire.


"Je te laisse me guider, sinon je vais me perdre pour toujours dans cet immeeense établissement si chic et élégant !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mar 11 Déc 2012 - 20:31

En provenance de : http://www.hellsgate.fr/t54p15-le-spa-aux-champs-elysees#7522

Une fois arrivé au Bloody Valentine, le vampire était directement descendu dans un des salons privés, ne se donnant pas la peine de dire un mot au personnel qui visiblement fut surpris de son retour si rapide, persuadé de s’en être débarrassé une bonne partie de la nuit.

Ils étaient à présent dans le plus grand salon, celui qui possédait un bar. Le vampire sauta par dessus le comptoir, et attendit que la jeune femme le rejoigne.

« Ici en plus de tous les alcools classique, tu as le réfrigérateur spéciale vampire. »


Il lui montra un petit frigo blanc situé sous le comptoir, et l’ouvrit.

« Comme tu peux le voir le sang est sur une petite plaque tournante, la bouteille doit toujours être posé dessus et au frais, sinon il se coagule et devient inconsommable… Donc obligé de le remplacer… »

Il lui adressa un petit sourire avant de reprendre.

« Les deux bombes que tu peux voir à coté réfrigérateur sont des spray pour dissuader les vampire et les lycans. Le premier en noir contient de l’eau bénite et le second en marron du nitrate d’argent. »

Le vampire repassa de l’autre coté du comptoir passant rapidement dessus, comme la première fois.

« Bien maintenant voyons voir ce que tu vaux. Premier test, le plus simple, je veux que tu me fasses un bloody bitch, un After sex et un Mango Daiquiri. »

Le vampire ne lui avait pas donner ses cocktails au hasard, pour certains il fallait un dosage précis, d’autres nécessitaient l’utilisation d’un Shaker.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mer 12 Déc 2012 - 14:01

Elle avait suivi Kain jusqu'au Bloody, en ayant profité pour griller une cigarette sur la route histoire de se détendre quand même, un peu nerveuse de faire la route seule avec lui tout de même. Une fois arrivés sur les lieux, elle s'était immédiatement détendue, elle avait remit ses mains dans ses poches et avait suivit le patron peu amical vers le salon, saluant tout de même de la tête les employés, souriante.

Une fois dans le salon, les mains toujours dans les poches de son grand manteau noir, elle avait suivi Kain jusqu'au petit bar. Moins cavalière que le vampire cependant, elle prit soin de faire le tour du comptoir et alla se poster derrière Kain, observant et mémorisant le maximum de choses comme ce que contenait le frigo, l'emplacement de certaines bouteilles, de matériel et surtout, la marche à suivre avec les bouteilles sanguines, car avec cela, elle n'avait absolument aucune expérience. Le proprio lui montra également les bombes dont il lui avait rapidement parlé plus tôt, il n'avait donc pas mentit du tout, une pour les sangsue, une autre pour les poilus... Bien, bien.

Le sourire de Charlie s'agrandit imperceptiblement lorsque Kain lui fit une première commande teste, rien de trop compliqué, un peu technique, mais pas grande chose pour Charlie. La blondinette sortit enfin les mains de ses poches, retira son manteau en l'envoyant sur l'un des canapés, puis craqua ses doigts avant de s'installer derrière le bar. Un dernier petit tour pour savoir où était la majorité du matériel, un petit coup d'oeil à Kain et le spectacle pouvait commencer.

Dickens sortit trois verres, attrapa un citron et un couteau, avant de passer une tranche de l'agrume sur le rebord du premier verre, qu'elle trempa par la suite dans le sucre. Ensuite, elle déposa une bonne quantité de glace pilée qu'elle avait préalablement rapidement mesuré, dans le mélangeur électrique avant d'ajouter le reste des ingrédients du mango daiquiri dedans, le tout se mélangerait pendant qu'elle ferait les autres drinks. Elle fit de même avec les autres cocktails, mesurant habillement les doses, mélangeant le tout à la perfection, rhum, vodka, crème de banane, sirop de quoi que ce soit, tout était bien indiqué et facile à trouver, enfin quand on savait ce que l'on cherchait probablement.

Charlie termina rapidement les trois cocktails, ayant l'habitude, elle avait tout fait en croisé et avait finalisé en un temps record, ayant même prit le temps de décorer chaque verre avec de juteuses tranches de fruits, des pailles et du sucre.

- Bloody Bitch, After Sex et Mango Daiquiri, voilà.

La petite anglaise avait tout déposé sur le comptoir, posant les mains sur les hanches, elle attendait patiemment les retours du gouteur, le test n'étant pas du tout difficile pour le moment. Cependant, Charlie savait pertinemment que la suite serait peut-être un peu plus compliquée, les patrons commençaient toujours doucement, mais Dickens n'était pas inquiète, elle n'en était pas à ses premiers cocktails, loin de là et prendrait cela comme un petit défi sympathique, Dickens était d'ailleurs, ravie, elle n'avait visiblement pas perdu la main du tout et gardait encore quelques tours en réserves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les salons privés   Mer 12 Déc 2012 - 21:28

Kain observa attentivement les gestes de la jeune femme. Une chose était sure elle ne lui avait pas mentit. Charlie mit un peu de temps avant de trouver les différentes boissons qui composaient les cocktails, ce qui était normal vu qu’elle ne connaissait pas le bar, puis se lança franchement dans la conception de chacune des boissons.

Elle alla même jusqu’à décorer les verres ! Il n’y avait rien à dire, Charlie connaissait ses classiques.
Ce constat aida le vampire à être de meilleure humeur. Elle avait le caractère et la technique, à défaut d’avoir déniché un en-cas, il avait peut être mis la main sur une barman digne de ce nom !

Mais le vampire se garda bien de lui montrait à quel point il était satisfait de sa prestation. Kain se contenta de gouter chacune des boissons, chose ridicule car il ne possédait plus le sens du gout depuis des années, son palais ne pouvait juger que des boissons contenant du sang. Il avait donc jugé la jeune femme sur la façon dont elle avait préparé les boissons ainsi que son assurance.
Mais ça, la jeune femme n’était pas censé le savoir.

« Pas mal, enfin des cocktails potables, mais dans cette établissement je ne me contenterais pas d’une barman qui sait lire et composer des cocktails, j’en veux plus. »

Il lui fit un petit sourire.

« Je veux une personne capable d’avoir un jugement… Donc voici mon deuxième test. »

Le sourire du vampire disparu, redevenant sérieux.

« Le Bloody Valentine organise trois soirées. La première est une soirée « porte ouverte » avec entrée libre, il me faut donc un cocktail pas ou peu chère, que l’on puisse offrir, tout en restant quand même relativement bon. La deuxième soirée est par contre sur invitation, quelques personnalités mais rien d’exceptionnelle, pour cela j’aurais besoin d’un cocktail non seulement meilleur mais aussi original sur la présentation. Enfin la troisième soirée cible uniquement les personnalités de la ville, il faut donc une boisson au niveau des invités. »

Le vampire s’accouda au bar, curieux de voir ce que Charlie allait lui préparer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: Les salons privés   Jeu 13 Déc 2012 - 15:25

Kain sembla satisfait des cocktails qu'elle venait de lui servir, en même temps ce n'était pas bien sorcier, suffisait de connaitre le boulot et ça Charlie s'était fait un plaisir de le faire il y avait de cela quelques années. La suite l'intrigua toutefois, arquant un sourcil, elle écouta avec attention ce que lui demandait désormais le vampire.

Mordillant sa lèvre inférieure, elle se mit rapidement à examiner les bouteilles à disposition. Il y avait de quoi faire, mais Dickens voulait vraiment faire quelque chose de spécial pour la dernière commande, poussant donc les premières bouteilles rapidement, cherchant sous le comptoir et dans le frigo, elle fit de belles découvertes. La plus prometteuse de toutes était une vieille bouteille poussiéreuse visiblement sous-estimée de l'ancien barman, la blondinette elle, quand elle avait mis la main dessus et avait soufflé la poussière pour lire l'étiquette, avait bien faillit tomber à la renverse.

Un large sourire vint se poser sur ses lèvres, tandis que Dickens se mettait rapidement au boulot. Préparant une fois de plus les trois cocktails à la fois en croisé. Pendant qu'elle laissait un sirop de côté, elle frappait un drink, pour ensuite commencer la préparation d'un autre, coupant de larges tranches d'agrumes, gardant toutefois la vieille bouteille pour la fin.

Deux des trois cocktails était prêts, ne lui restait que la touche finale pour le plus dispendieux des trois.

- Vous voulez un truc à la hauteur d'invité de marque ?

Joignant un grand verre martini emplit d'un liquide doré aux deux autres drinks déjà présents sur le comptoir, Charlie posa ensuite les mains de part et d'autre de sa sélection, un air victorieux au visage.

- En ordre, ce que vous m'avez demandé était : un cocktail abordable pour des portes ouvertes, un autre plus original pour des invités plus ou moins trier à la carte et un cocktail pour le gratin de la ville. Donc, voilà un Black Lime, un Blood Red et un Ritz-Paris Sidecar.

Se reculant légèrement, Charlie vint redéposer ses mains sur ses hanches, attendant patiemment le verdict, se demandant tout de même si le vampire serait satisfait de ses choix, de toute façon s'il lui demandait de recommencer, elle n'avait que cela des idées, alors rien ne l'effrayait. Passant une main dans ses cheveux, elle alla les reficher vers l'arrière, dégageant ainsi sa vue. Laissant son regard brillant errer sur les bouteilles que contenait le bar, c'était dingue tout de même tout ce qu'on pouvait y trouver. Si jamais elle travaillait ici, elle pourrait se réjouir à la perspective qu'elle n'aurait pas à se battre avec le proprio pour obtenir des produits en vogue ou un peu plus dispendieux, non, il fallait le dire, le Bloody Valentine était bien fournit en alcool. La jeune anglaise reposa son regard d'or sur le vampire, l'observant goûter aux cocktails et patientant pour les commentaires à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les salons privés   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les salons privés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Eyre Square
 :: Bloody Valentine
-