AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les ruelles sombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Whoever
PNJ


Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 29 Sep 2013 - 20:36


Stephan Merveille

Stephan se laissa aller au plaisir orgasmique du sang frais pénétrant son organisme. Ses crocs planté dans la jugulaire de Juan, et maintenant fermement sa prise, il avait décidé d'y aller très doucement afin de profiter un maximum de cette extase sans cesses nouvelle à chacune de ses petites soirées.

Ses alors que les bruits de pas d'une personne qui courait dans sa direction se fit entendre. Le vampire n'eut que le temps de relâcher son étreinte et tourner la tête vers la source de ce bruit, quand il sentit un choc violent contre se poitrine. Un inconnu était venu troubler la fête pour se jeter sur lui.

A terre, il put alors distinguer le visage de celui qui l'avait ainsi malmené et se retrouvait à présent sur lui. Il put alors entendre un ferme et vindicatif :

-Police de Galway ! Vous êtes en état d'arrestation ! "

Pour Stephan, il était hors de question que ses frasques nocturnes s'arrêtent ici. Il avait encore tant à accomplir, il se sentait si proche d'atteindre la perfection physique !!! Et il allait laisser cet enfoiré de flic gâcher son oeuvre ?! Il s'était entraîné pour affronter ce genre de situation et ce déchet qui ne comprenait rien à la transcendance de son art, allait pouvoir en juger.

" Tu rêve poulet ! "

Il parvint alors à placer son genoux contre l'abdomen de son agresseur, et dans un mouvement qui n'aurait été parfait que s'il était accompagné de poussière d'étoile, il parvint à l'éjecter en arrière, dans une brouette japonaise dont il avait toujours cru jusque là qu'il s'agissait d'une position du Kama Sutra.

Il se releva alors et n'écoutant que son courage, décida de prendre la fuite. Problème... Un autre énergumène aux allures de surfeur australien se trouvait là, barrant le passage, et observant toute la scène.

Comme le disait si bien maître Yoda : Quand se pointer la merde tu vois, en escadrille toujours elle arrive...

Ivre de colère, il passa sa main sous son long manteau de cuir et en sortit un petit sabre Kodashi qui y était dissimulé. Profitant que son premier agresseur soit à terre, il commença alors à courir à pleine vitesse, joignit les mains contre le pommeau de son arme, et lèva les bras afin de s'apprêter à trancher en deux "boucle d'or".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain


Messages : 322
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 29 Sep 2013 - 21:22

Aie... C'était peut être un peu trop violent comme blague, pour faire office de démonstration. Juan avait plus que mal pris la plaisanterie, d'un gout douteux il fallait l'avouer, et c'était enfuis à toute jambe pour quitter le Bloody Valentine et disparaitre dans les rues de Galway.

D'un commun accord Keith et Gordon avaient donc décidé de le suivre avant que ce dernier ne fasse une mauvaise rencontre, ou ne fasse tout simplement une grosse connerie.

Notre blondinet connaissait mal ces ruelles, ainsi fit-il confiance au vampire qui l'accompagnait, et se contenta-t-il de le suivre sans un mot. Ce dernier fit alors appel à tous ces sens afin de pouvoir localiser l'hidalgo qu'ils avaient malencontreusement perdu.

A la réaction de son compagnon, et notamment après ce qu'il lui avait dit sur ce mystérieux tueur, il n'eut pas de mal à comprendre que les nouvelles n'étaient pas bonnes, et qu'il convenait de retrouver Juan au plus vite.
Dans un "Hey !" légèrement surpris, il se laissa alors entrainer par le bras, dans les ruelles sombres du quartier de Rahoon.

Keith s'arrêta alors, ayant visiblement atteint la destination que lui indiquait son intuition. Juan se trouvait bien dans la rue, en compagnie d'un autre homme... Avec qui il semblait en pleine conversation plus qu'intime...

Le vampire qui l'accompagnait ne prit même pas la peine de réfléchir et fonça directement sur son homologue fort peu galant. Préférant le laisser faire son métier, il croisa alors les bras, et attendit patiemment dans la ruelle que Keith interpelle le criminel.

Malheureusement, les choses ne se passèrent pas aussi simplement qu'il l'aurait souhaité... Le vampire criminel avait quelques notions de combat et s'empressa de le montrer au vampire policier, en le dégageant vite fait bien fait de sa position. Ce dernier se releva alors très vite et dégaina un sabre pour foncer en direction de Gordon.

Et merde...

Ayant heureusement eu le temps d'anticiper immédiatement l'ouverture dans la garde du fou qui lui fonçait dessus, il n'eut qu'à décroiser les bras pour laisser à ces dernier faire leur office de balancier, pivoter son bassin, lever puis tendre sa jambe, et laisser enfin la semelle de sa bottine s'écraser contre le visage de l'imbécile qui avait jugé judicieux de lever ses deux bras pour le frapper...

Il espérait ainsi que le vampire, aussi vampirique soit-il puisse faire la différence entre imiter grossièrement des techniques d'art martiaux vues à la télé et maitriser depuis des années un style de combat utilisé par l'armée, spécialement aboutit pour gérer les créatures dans son genre.

Lorsqu'il reposa pied à terre, Stephan prit dans son élan était logiquement derrière lui. Il prit alors le risque de tourner le regard rapidement en direction de ses deux compagnons.

" Ça va ? il n'y a pas trop de casse ? "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan-Carlo Valiente
Humain
avatar

Messages : 65
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 30 Sep 2013 - 11:46

Juan sentait les lèvres molles et poisseuses de son agresseur contre la peau de son cou, tout comme il entendait les bruits de succion qu'il émettait, et ça le rendait malade. Malheureusement, il était totalement impuissant et ça le faisait enrager.

Il continua de se débattre pour la forme, mais il sentait que le liquide écarlate le quittait petit à petit, ce salopard prenant bien son temps. Ainsi, c'était comme ça qu'il allait mourir ? Tué par une créature dont il ne connaissait pas l'existence réelle dix minutes plus tôt, avec un corps souillé en plus ? Pas terrible.

Il n'avait même pas réellement profité de la vie, ayant toujours fait selon le bon vouloir de ses parents, ayant toujours été le gentil petit garçon obéissant qui faisait tout pour que ses parents soient fiers de lui et pour ne pas déshonorer le nom des Valiente. Voilà où ça l'avait mené : une mort prématurée et une vie pas très bien remplie.

Juan sentit l'indignation et la révolte le gagner et il fit une ultime tentative. Sans succès. Pire, il sentait même ses forces s'amenuiser. Combien de sang s'était-il déjà fait voler ?

Soudain, l'autre dégueulasse lâcha son cou pour regarder en direction de la ruelle. Juan entendit que quelqu'un courrait dans leur direction. Le vampire le relâcha et l'instant d'après, il se fit plaquer par ce qui semblait être Keith. Le jeune homme ne put l'identifier avec certitude, sa vision étant troublée. Il se concentra d'abord sur le fait de ne pas s’effondrer, visiblement il s'était fait prendre plus de sang qu'il ne l'avait pensé.

Il entendit Keith dire au vampire qu'il était en état d'arrestation et ne put s'empêcher de sourire en pensant au gros calibre que l'inspecteur avait sur lui. Tout en portant machinalement une main à l'endroit de la morsure, il songea que son sauveur ferait mieux de l'abattre comme un chien. Tout à ses rêveries, il ne suivit pas la courte lutte qui avait suivi : le vampire s'était débarrassé de Keith et fondait à présent sur Gordon, armé. Il espérait qu'il allait savoir se défendre.

Juan reprit ses esprits et se dirigea vers Keith, lui tendant une main pour l'aider à se relever rapidement, au cas où il faille aider Gordon. Ce qui ne semblait pas être le cas. Le mouvement fut vif mais précis, parfaitement exécuté. Son agresseur venait de prendre une bonne correction, mais il s'enfuyait.

Il le regarda partir, partagé entre le soulagement et la colère. Il ne devait pas s'en tirer ainsi ! Mais il n'allait pas leur dire de le poursuivre, ils avaient déjà fait beaucoup pour lui ce soir. Juan se sentait coupable de ne pas les avoir écoutés et de ne pas les avoir pris au sérieux, et surtout de s'être mis dans une telle situation aussi stupidement. Heureusement qu'ils n'étaient pas rancuniers, autrement il ne serait plus envie.

- "Ouais, ça va à peu près. J'ai la tête qui tourne et surtout envie de prendre une centaine de douches..."

Juan se sentait souillé, humilié. Il espérait de tout coeur que les deux autres n'avaient pas vu ce qu'il avait eu à subir de la part du pervers tripoteur. Il était faible et cela le mettait en colère contre lui-même, presque autant que contre son agresseur. Gordon avait réussi à gérer sans soucis ce phénomène de foire quand Juan avait été aussi passif qu'un poireau... Répugnant. Il se répugnait.

- "Et vous inspecteur ?"

Un court silence puis :

- "Merci d'être intervenus, et désolé de ne pas vous avoir crus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Jeu 3 Oct 2013 - 14:18

Keith s'était fait avoir comme un bleu. Un simple débutant mais c'est ce qu'il était. Il n'avait absolument pas l'habitude de se battre contre d'autres créatures de la nuit comme lui. Il a des lacunes dans le combat rapproché qui commence à se faire sentir. S'il voulait devenir un vrai flic de Galway, il avait intérêt à palier son énorme lacune.

Il se récupéra comme il put et se releva le plus vite possible. Il vit ainsi Gordon mettre un magistral coup de pied dans la tête de notre vampire sadique. Au moins, il y avait quelqu'un de compétent dans les parages et qui d'après son rythme cardiaque était parfaitement maître de la situation et pas du tout affolé. Mais soucieux de l'état de santé de chacun, Gordon se retourna et le tueur en profita pour essayer de partir. Ce qu'il fit avec beaucoup de mal étant en partie sonné par le coup du surfeur. Keith bondit en avant sans répondre à Juan. Pas question qu'il s'enfuit, ce serait laissé un dangereux criminel en liberté et ça, Giacometti ne lui pardonnerait pas

Il rattrapa facilement le vampire qui était dos à lui, il s'approcha alors et le pris par l'épaule. Le sadique se retourna alors dans un seul et même élan et lui planta son petit sabre dans le ventre. Encore une erreur, cela faisait beaucoup trop. L'inspecteur attrapa le jeune vampire par le bras et dans un geste de colère, l'envoya derrière lui dans les poubelles en face de Gordon. Et voilà la troisième stupidité de la soirée. Il avait fait retourner le tueur vers d'autres proies. Keith se traita d'imbécile mentalement. En y réfléchissant, il pouvait voir les capacités particulières de Gordon qui ne semblait pas du tout effrayé par le vampire. Il retira alors la lame de son abdomen.

- Monsieur Gordon, je vous prie de vous occuper de ce malotru, je ne suis plus en état de le faire. Tenez ! Ca pourra vous être utile, dit-il en lançant, pommeau en avant, le katana qu'il venait de s'extraire.

Keith prit son arme et attendit de voir la démonstration et surtout il pressa sur sa blessure pour que le sang ne s'écoule plus et que la guérison se fasse plus rapidement.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 6 Oct 2013 - 20:53


Stephan Merveille

Son visage !!! Son merveilleux et sublissime visage !!! Cette pensée traversait l'esprit de Stephan merveille tandis qu'il sentait ses pieds décoller du sol et sa tête basculer en arrière. Un drame incommensurable venait de briser les dernières fibres de raisons et de prudence qu'il lui restait. Tout semblait se dérouler au ralenti tandis qu'il pouvait contempler, dans un regard flouté par la violence du choc, le corps et la posture parfaite de Gordon, à côté duquel il était en train de passer. Une haine incommensurable envers cet humain, ce misérable morceau de viande, qui avait osé le ridiculiser, commençait à se faire jours.

Mais pour l'heure, un repli calculé, en brillant statège qu'il était, s'imposait... Ou comme le disait si bien le général en chef de l'armée américaine au Vietnam " Courage ! Fuyons ! "

Mais il se vengerai... Il reviendrait trouver "Mâchoire d'âne" , "Boucle d'or" et " Vilain Sanchez", dans un grand rire sardonique destiné à leur inspirer la terreur... Pas trop sardonique quand même car il ne savait pas ce que cela voulait dire...

Empoignant son arme, et profitant de l’inattention du blondinet, il tenta alors de courir dans la direction opposée aux trois hommes. Malheureusement, il fut bien vite rattrapé par l'épaule par le flic, visiblement déterminé à mettre fin à son grand show de ce soir.

Par réflexe, il parvint cependant à planter son Kodashi, et non pas Katana, dans le ventre du policier. Il aurait bien aimé pouvoir lui planter autre chose dans le corps... Ce ne fut malheureusement pas suffisant pour calmer le poulet qui, bien plus leste que la dite volaille, s'empressa de le faire valdinguer dans les poubelles prêt de "Brice de Nice".

Cette fois c'était la guerre...

Stephan eu besoin de quelques secondes avant de retrouver ses esprits, mais quand ce fut le cas, c'était pour constater avec joie que l'humain juste à côté de lui ne regardait pas en sa direction. Trop occupé à ramasser son sabre propre au sabre qui était au sol.

L'occasion était trop belle... Se saisissant d'une grosse poubelle métallique, il fondit sur son adversaire, afin de le frapper violemment au dos. Il eut le temps de le frapper encore à quelques reprise, à l'aide de sa massue de fortune, tandis que l'humain était au sol. Sa colonne vertébrale devait être en miette...

Réagissant alors avant que le flic blessé n'ai le temps de sortir son arme, il attrapa son sabre et redressa alors sa victime, visiblement inconsciente, contre lui, afin de s'en servir comme bouclier. Plaçant sa lame contre la gorge de sa proie, il héla alors tandis qu'il cherchait la direction d'un mur pour protéger ses arrières.

" Je te conseille pas de bouger la tapette latino ! Toi le poulet ! Tu va me saisir ton flingue à deux doigts seulement et très doucement ! Et tu va me l'envoyer okay ?! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 6 Oct 2013 - 22:41

Gordon n'eut que le temps de voir Keith passer à côté de lui, pour comprendre que le vampire criminel était en train de prendre la fuite. Il se retourna alors pour admirer le spectacle. Malgré tout son savoir faire, il préférait laisser un autre vampire gérer l'affaire. Ne serait-ce parce que sans pouvoir utiliser ses dons, il aurait bien du mal à tenir la distance face à une créature à la force et à la vitesse supposée supérieure à la sienne...

Malheureusement les choses ne se passèrent pas du tout comme il l'aurait souhaité... Bien lien d'appréhender le bandit, Keith se prit une bien douloureuse lame dans le ventre, avant d'envoyer voler son adversaire dans les poubelles juste à côté de lui.

La formation des flics de cette ville laissait visiblement à désirer...

Le vampire policier enleva alors le Kodachi de son abdomen avant d'interpeller notre ami, qui aurait bien préféré que son rôle dans cette histoire s'arrête là.

Il voulait qu'il l’interpelle ? Et puis quoi encore ? Qu'il sorte de son cul un flingue et une plaque toute neuve des forces de l'ordre de Galway.

" Hey !!! Je suis humain, et ne fais pas partie des forces de l'ordre moi !

...

Bordel ! "


Cette expression de sa parfaite connaissance des petits noms attribués aux maisons closes, n'était que le reflet de sa surprise quand il sentit le pommeau du Kodashi percuter son bras. Il ne lui laissait pas vraiment le choix l'enfoiré !

Bon... Mieux valait s'y mettre avant que l'autre n'émerge de son tas d'immondice. Il l'y trouvait d'ailleurs très bien...

Gordon se pencha alors pour ramasser l'arme qui était au sol. Ce fut également au même moment qu'il put sentir une violente douleur frapper son dos. Le coups était d'une force telle, qu'il s'en affaissa au sol.

Et merde... Putain de flic ! Même pas foutu de latter correctement suspect !

Deuxième coups... Cette fois le blondinet chuta au sol sous le poids de la masse qui venait de le frapper. Encore une autre frappe... Puis une autre.

Encore sonné, il sentit alors son corps se redresser brusquement, ainsi que l'acier froids d'une lame pressée contre sa gorge.

Fort heureusement, le vampire qui l'agressait semblait ignorer que sa proie avait les os solides... Pour le coup, la partie permanente de son pouvoir avait parfaitement remplie son rôle. Si sa peau et ses muscle porteraient encore un bon moment les signe de cette agression. Son ossature n'avait quand à elle subie aucun dommage. Ce qui lui permit d'amortir le choc, rester conscient, et conserver une certaine agilité mentale.

Ainsi décida-t-il de continuer à faire semblant d'être évanoui, attendant un retournement de situation à son avantage. Qui bien évidement n'arriva pas.

Pris en otage, il était évident que Keith ne tenterai rien qui mettrait sa vie en danger. Protéger et servir les citoyens... Pour peu qu'il soit intègre, ce n'était pas que de simples paroles en l'air pour un flic. Quand à Juan, n'en parlons même pas... que pouvait-il faire de toute façon ?

Non, là sans dramatiser, c'était véritablement la merde... Comme si le vampire qui le menaçait allait se donner la peine de les laisser vivre une fois qu'il aurait eu ce qu'il voulait ?

Pour Gordon, le choix était donc Cornelien... Tenter quelque chose, c'était prendre le risque d'attirer sur lui l'attention de la police, et tout les soucis avec Interpol et surtout le corps des SAS, qui en découlerait...

Ne rien faire, c'était la mort certaine. Dire adieu à la nouvelle vie qu'il tentait de se construire et surtout Charlie... Non... ça il était hors de question qu'il le perde. Il avait fait son choix.

La lame qui était contre son cou tomba alors au sol, et l'étreinte qui le maintenait se relâcha. De leur côté, les autres pouvaient voir Gordon, une lueur assassine dans le regard, et son coude droit plaqué contre les côtes de son agresseur.

Il s'avança alors, en même temps que son bras de décollait lentement de la poitrine de son agresseur. Dans un bruit de friction sinistre, un long pic osseux et rougi par le sang, sortie tout droit du coude du blondinet, se dégageait peu à peu du corps de Stephan.

Gordon se retourna alors pour jauger son adversaire. Il semblerait qu'il avait loupé le coeur, mais l'avait très certainement frôlé au vus de la syncope que la gueule d'amour était en train de lui faire. Pas évident de viser non plus dans la position où il se trouvait...

Il resta alors face à lui, s'attendant à ce qu'il récupère vite. Il voyait toute la haine que lui exprimait le regard de son adversaire, et il était d'accord avec Keith sur un point. Hors de question de laisser un tel psychopathe s'échapper et mettre en danger des personnes innocentes. Tant pis pour sa couverture...

Bien lui en prit de se méfier... Aussi soudainement qu'il s'était arrêté, Stephan se rua alors sur Gordon, bras en avant en poussant un sifflement d'animal enragé.

L'ex SAS n'eut alors qu'à se saisir de l'un des bras de son adversaire, profiter de son élan pour le lever tout en se baissant lui même, et placer un nouveau coup de coude dans son abdomen. Celui avec l'os qui dépassait.

Il se retira en laissant l'os qui avait poussé, planté dans le ventre de Stephan, qu'il repoussa ensuite brutalement contre le mur d'un coup d'épaule. Puis, rapide comme l'éclair, il fit pousser les griffes de ses poings et se jeta sur son adversaire. Cela afin de lui planter ses nouvelles armes, dans chacune de ses épaules et tourner vigoureusement ses poignets. Ce mixer improvisé allait momentanément priver le vampire de l'usage de ses bras...

Pour finir le prédateur nocturne, il lui fit alors une balayette pour le faire chuter au sol et écraser de tout son poids la semelle de sa chaussure contre sa gorge. Pour éviter à ce dernier de se relever une nouvelle fois par surprise.

Il doutait malgré tout d'une nouvelle surprise dans le genre. A l'expression qu'il tirait, son coeur avait certainement du mal à assumer l'effort violent que le vampire venait de faire dans l'énergie du désespoir. L'individu en lui même ne semblait d'ailleurs pas très entrainé dès le départ.

Il avait eu beaucoup de chance. Comme toujours...

"Il est à vous inspecteur..."

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan-Carlo Valiente
Humain
avatar

Messages : 65
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Ven 11 Oct 2013 - 21:45

Keith s'était relevé à une vitesse fulgurante et avait poursuivi l'autre salopard. Juan n'avait même pas eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé que l'inspecteur avait déjà rejoint son agresseur. Une seconde plus tard, il le vit avec ce qui semblait être un sabre en plein ventre. Et ça ne semblait pas tellement le déranger... Il faudrait qu'il en apprenne plus sur les vampires et les lycans parce qu'il avait beau avoir vu plein de films, c'était très impressionnant.

Tout à sa rêverie, il vit le pervers faire un vol plané et atterrir dans les ordures. Parfait, c'était sa place après tout. Keith avait délégué la tâche de finir le vampire à paillettes à Gordon, qui ne semblait guère être enchanté. Mais Juan comprenait cette décision, il semblait tout de même être celui qui maîtrisait le mieux la situation, et de loin. Enfin...

Tout se passa en une seconde, le temps que Gordon ramasse l'épée, le vampire-déchet le frappa violemment dans le dos avec une énorme poubelle. Gordon accusa le coup. Juan, qui s'était assis pour reprendre ses esprits se releva d'un bond en criant.

- "Fous lui la paix salopard !"

Totalement inutile, le vampire l'ignorait superbement et s'acharnait sur Gordon qui était maintenant en piteux état au sol. Puis il le releva et menaça de lui trancher la gorge. Comment avait-il réussi à retourner la situation à son avantage ?

" Je te conseille pas de bouger la tapette latino ! Toi le poulet ! Tu vas me saisir ton flingue à deux doigts seulement et très doucement ! Et tu vas me l'envoyer okay ?! "

Juan se sentait vraiment comme la pire des merdes. Non seulement il avait été incapable de gérer la situation seul, mais en plus les deux autres étaient aussi dans une belle merde à cause de lui. Et l'autre se permettait de rajouter à son humiliation. Il serra les poings et la mâchoire, mais ne pouvait rien faire. Même s'il en avait eu les capacités, il était à moitié dans les vapes avec le sang qui lui avait été volé. Il avait l'impression d'être un personnage féminin dans un animé des années 80... un pur boulet.

C'est alors que Juan assista à un spectacle encore plus incroyable que ce qu'il avait vu auparavant. Avait-il perdu tellement de sang qu'il avait des visions ? Gordon venait de planter le vampire avec quelque chose qui venait de sortir de son coude... Le tout s'enchaîna sous son regard embrumé sans qu'il ne comprenne grand chose en dehors du fait qu'il éviterait de contrarier Gordon... En tous cas, l'autre horrible était hors d'état de nuire.

Gordon se paya même le luxe de sortir une petite one-liner qui rendit le tout encore plus classe.

Juan s'approcha de Gordon, titubant. Il le regarda un moment totalement abasourdi, pendant que Keith se chargeait de l'autre dégueulasse.

- "T'as oublié de me dire que tu es une arme de destruction massive..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Mer 16 Oct 2013 - 10:05

Keith attendait l'arme à la main. Gordon essaya de prendre le petit sabre qui lui avait envoyé , mais le psychopathe lui tomba dessus et le frappa à plusieurs reprises. Dans ce cas de figure Keith était encore plus blanc que d'habitude, si c'était possible, il venait encore de faire une grosse boulette. Gordon était KO et surement avec de multiples fractures et en plus il devenait un otage pour ce vampire fou furieux. Il y a des soirs où il ne faut pas se lever se disait mentalement Keith.

Mais à la grande surprise de l'assistance, composé de deux badauds, Gordon mis une raclée monumentale au sadique. Le vampire avait rencontré bien plus fort que lui. L'inspecteur était sans voix et était resté planté comme un rond de flanc. Il observa tour à tour le vampire avec la pointe d'os qui dépassait du ventre du vampire et le surfer qui n'avait aucune blessure sérieuse et des griffes qui lui sortaient des poignées. Il s'approcha du vampire au sol.

- Tu es en état d'arrestation ! dit-il d'une voie détachée.

Il menotta alors le tueur, plus par précaution, car il ne pouvait plus aller bien loin de toute manière. Il s'approcha alors des deux autres.

- Juan à raison, tu es une arme vivante. Ne serais-tu pas le meilleur dans ta partie ? dit-il sans savoir pourquoi. Tu es le deuxième humain hors norme que je rencontre. Cette ville n'arrête pas de me réserver des surprises, mais tu en es une de taille, dit-il avec enthousiasme, mais il redevint vite sérieux. En plus, tu as des aptitudes de combat très avancées. Je me suis toujours reposé sur mes capacités naturelles de vampire, mais dans cette ville ce n'est pas du tout suffisant. J'ai fait plusieurs erreurs d'appréciation et si tu n'avais pas été là, je pense que nous aurions eu une fin moins heureuse. Merci infiniment, tu as ma gratitude éternelle, et ce n'est pas des mots en l'air.

Il lui tendit la main pour lui serrer la sienne s'il acceptait ses remerciements.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 21 Oct 2013 - 20:23

Le vampire après quelques spasmes, sous le pied implacable qui le maintenait au sol, finit par s'évanouir définitivement. C'était terminé.

Sans ménagement il récupéra alors le pic osseux qu'il lui avait laissé dans l'abdomen tandis que Juan se rapprochait de lui pour le complimenter sur son action.

Il répondit un bref et formel " Ce n'est rien..." à la remarque qu'il venait de lui faire. Se contentant de rétracter ses griffes et de faire disparaitre en poussière, l'arme qu'il tenait entre ses doigts.

Keith vint alors surenchérir, ce qui le laissa encore plus interdit. Il n'aimait pas faire étalage de ses dons. Encore moins qu'on le voit comme un monstre ou un surhomme. Cependant, afin de ne pas montrer sa gène, et coller à l'ambiance de soulagement général qui régnait, il répondit avec un petit sourire cynique à la question que venait de lui poser le vampire.

" Disons que je me débrouille quand les circonstances l'exigent."

Cependant ce déballage de compliments sur ses capacités n'étaient pas vraiment à son gout. Et lui même était plutôt du genre à préférer éviter d'avoir à se confronter à des créatures nocturnes... En tout cas il avait le sentiment de ne pas mériter une telle admiration.

Il accepta donc la main qui lui était tendue pour la serrer en accompagnant son geste d'un sourire fraternel. Mais il jugea nécessaire d'ajouter.

"Vous savez cette capacité "hors normes"... Ce n'est pas quelque-chose de cool. Je préfère n'avoir à m'en servir que pour protéger ma vie et celle de mon entourage...

Quant à mes aptitudes de combat. J'ai seulement été formé à bonne école."


Il se tourne alors en direction de Juan, même si ce qu'il allait dire pouvait tout aussi bien concerner Keith.

"D'ailleurs Juanito... Cela m'arrangerais que tu n'ébruite pas ce que tu m'a vu faire ce soir. Du moins, en ce qui concerne le mode Wolverine... Je ne tiens pas à être un objet de curiosité."

Il arbore alors une expression plus sérieuse en reprenant un sujet que Keith avait lui même évoqué d'ailleurs.

" Et à propos de savoir se battre. Les flics de Galway ne sont même pas foutu de dispenser une formation correcte à leurs officiers ?

 Je sais pas, c'est quand même mieux pour éviter les bavures non ? Et ça permettrait d'éviter aux citoyens de faire eux même le boulot."

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan-Carlo Valiente
Humain
avatar

Messages : 65
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Ven 25 Oct 2013 - 11:33

Gordon faisait le modeste, mais visiblement Keith était également impressionné. Ce dernier ne tarissait pas d'éloges pendant que Juan observait silencieusement Gordon rétracter ce qui semblait être des griffes osseuses dans ses mains. C'était fascinant et... répugnant à la fois. Le jeune homme se demanda comment une telle chose était possible, et si ça lui faisait mal.

"D'ailleurs Juanito... Cela m'arrangerait que tu n'ébruites pas ce que tu m'as vu faire ce soir. Du moins, en ce qui concerne le mode Wolverine... Je ne tiens pas à être un objet de curiosité."


Juan qui était perdu dans ses pensées releva la tête.

- "Oui, pas de soucis, je serai une tombe."

Il n'avait aucun mal à comprendre à quel point le secret de Gordon et son anonymat étaient importants pour ce dernier, au vu de ce qu'il a évoqué de son passé et surtout dans cette ville. Alors il ne risquait pas de piper un mot, d'autant plus que Juan lui devait la vie.

- "En revanche, même si personne ne me connaît ici, j'apprécierais assez que vous ne racontiez pas que ce type m'a... en a profité quoi. J'ai déjà assez honte comme ça."

Il resta silencieux pendant un moment, mais ne put se retenir finalement.

- "Mais sans vouloir te vexer, c'est quoi ce bordel ? Les vampires, je viens d'en avoir la preuve. Les lycans, je veux bien vous croire suite à ma mésaventure de ce soir. Mais toi, t'es quoi ? Un mutant ? Une expérience ?  Y'en a d'autres des comme toi ?"

S'il ne répondait pas, ce n'était pas un drame en soi, mais Juan désirait tout de même connaître la réponse. D'une pour satisfaire sa curiosité, et de deux pour savoir à quoi s'attendre de plus dans cette foutue ville.

En tous cas, il était exténué. Il ne savait pas si c'était dû au sang qu'il s'était voler, ou au contrecoup de la montée d'adrénaline, mais il ne pensait plus qu'à rentrer chez lui et se jeter sur son lit. Et se doucher une bonne centaine de fois à l'eau brûlante pour se débarrasser de la sensation des caresses et baisers de l'autre pervers.

- "Messieurs, ce fut une soirée riche en émotions. Je suis sincèrement désolé de vous avoir embarqués là-dedans et je vous suis redevable. Le jour où vous avez besoin d'un coup de main, quoi que ce soit, je serai là pour vous. Parole d'honneur."

Il les salua et fit quelques pas puis s'arrêta net pour se retourner.

- "L'un de vous deux pourrait-il m'indiquer l'itinéraire à emprunter pour aller vers la gare ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Ven 25 Oct 2013 - 20:13

Spoiler:
 


Arthur avait eu une drôle d’impression, ce soir, alors qu’il sortait d’un bar assez éméché. Ce n’était pas comme d‘habitude. Normalement, chaque soir il rentrait, seul en partie éméché, dans son petit appartement minable, s’écroulant dons son lit, seul.

Sauf que ce soir c’était différent. Alors qu’il prenait péniblement la direction de son chez lui, Arthur avait cette drôle d’impression.
Un peu comme s’il était épié, observé… Etrange comme sensation, un peu comme si on l’avait prit en filature depuis sa sortie du bar…

Dans une ville comme Galway, ce genre de sensation pouvait annoncer le pire… Même si Arthur avait bien bu, il n’était pas suffisamment inconscient pour ne pas penser immédiatement au pire.

Rapidement il se sentit en danger et commença à marcher de plus en plus rapidement, accélérant son pas, commençant à prendre les ruelles au hasard, sans vraiment calculer sa destination.
A force d’accélérer le pas Arthur c’était mis à courir, de plus en plus vite se retournant sans cesse jusqu’à rentrer dans quelque chose, ou quelqu’un…

« Aoutch ! »

Arthur mit un peu de temps avant de reprendre son souffle, puis un sourire illumina son visage. Quelqu’un ! il venait de rentrer dans une personne, il était sauvé !

« Excusez moi monsieur… Bonsoir… Aidez moi je crois que je suis poursuivi ! »

Il tentait de reprendre son souffle aussi ses paroles étaient assez saccadées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Ven 25 Oct 2013 - 20:15

Kain avait faim. Il devait se nourrir, avec toutes les informations qu’il avait obtenues ces derniers jours, il avait besoin de sang. S’il voulait avoir une petite chance de s’en sortir face à se vampire métis, Kain avait donc décidé de passer quelques jours à se nourrir de manière abondante, il voulait être au maximum de sa forme avant de se diriger vers le bar ou apparemment logeait ce fameux Jaro.

Mais rapidement le vampire se lassa de sa nourriture à la bouteille assez rapidement. L’envie de chasser, de sang encore chaud, directement prélevé sur une gorge d’une innocente victime… L’envi de voir la peur s’afficher sur un visage, de voir la vie d’une victime quitter son corps, tressaillant alors qu’il lui ponctionnait les dernières gouttes de son précieux liquide ocre.
Oui Kain avait envie d’un produit frais, marre d’avoir de la nourriture conditionnée, non il voulait se servir directement chez le fournisseur.

C’était la raison pour laquelle Kain avait vétu un gabardine noir et avait profité de cette soirée, ou la brume était prédominante, pour aller voir si au détour d’une de ses ruelles sombres il ne croiserait pas un pauvre innocent, capable de satisfaire ses papilles.

Et ce pauvre innocent arriva bien plus rapidement qu’il ne le pensait, il lui rentra même dedans.

Kain s’amusa alors de cette fracassante rencontre, mais compris rapidement que ce gibier était déjà prit… Sauf si le chasseur était suffisamment généreux pour partager… Il serait rapidement fixé.

« Vous êtes poursuivis ? Oh mon dieu ne me dite pas qu’il s’agit d’un de ces monstres sans âme et sans pitié ! Dévoilant ses crocs avide de chair et de sang ! »

En disant ces quelques mots, le vampire lui fit un sourire des plus évocateurs, dévoilant ses crocs. Puis il se mit a parler plus fort cette fois ci.

« Voyons, cela n’est pas très polie de se faufiler comme ça dans le brouillard sans même se présenter, que dites vous de vous joindre à nous cher ami ? »

Il avait saisit le bras de l’humain afin que celui ci ne s’échappe pas… Du moins pas tout de suite…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Septimus Selwyn
Vampire
avatar

Messages : 11
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Ven 25 Oct 2013 - 22:48

Chasser dans une ville dans laquelle je venais d’arriver ne faisait pas partie de mes habitudes, je tâchais même d’éviter le plus possible. Mais le voyage m’avait fatigué et cela faisait plus de trois jours que je n’avais pas bu une goutte de sang, j’avais beau être habitué à me rationner, j’avais plus que faim. La moindre présence humaine commençait à me faire tourner la tête et il était hors de question que je reste dans cet état une nuit de plus.

J’avais entendu dire qu’il y avait d’autres moyens dans la ville pour se fournir en sang, mais ce soir une occasion trop belle pour que je la manque me fut offerte. Visiblement l’humain était seul et en avait l’habitude, le rythme de son pas était calme. J’étais adossé dans l’ombre au croisement de deux ruelles quand je le vis marcher, et il passa devant moi sans même me remarquer. Sa respiration était régulière, posée, il était tranquille, bref, tout était parfait.

Lui laissant un peu d’avance, je me mis à le suivre nonchalamment, je n’étais pas pressé, je connaissais la fin de l’histoire. Je restais non loin de mon repas sans jamais me montrer, j’étais confiant. Parfois, j’étais suffisamment près pour entendre sa respiration s’accélérer en même temps que son pas, et parfois je lui laissais presqu’une rue d’avance. Bientôt il se mit à courir. Je le suivis sans peine.

C’est à ce moment qu’une nouvelle inconnue déboula dans l’équation. Je n’avais pas prévu la présence d’un autre vampire, et il était clair que l’homme qu’il avait rencontré faisait partie des non-morts. Et il était aussi clair que cet homme avait remarqué ma présence et la raison de la fuite de ma proie. J’étais d’abord sur mes gardes, j’avais rencontré nombre de mes semblables qui n’appréciaient pas forcément l’idée de partager un repas.

Mais puisqu’il m’interpelait, je finis par m’avancer. La brume enveloppait leur silhouette et je devinais qu’il en était de même pour moi. Eh bien, je m’offrais une entrée charismatique qui ne devait en aucun cas rassurer mon ami l’humain.

- Pardonnez-moi, je ne m’attendais pas à croiser quelqu’un à cette heure de la nuit…

Je souris, dévoilant mes canines. L’humain semblait terrifié, mais je n’étais pas sûr d’en être la cause.

- Mon nom est Septimus Selwyn, je viens d’arriver en ville, enchanté.

En avançant, j’aperçus le visage de mon interlocuteur. Pas étonnant que le repas ait la tremblote, il faisait effectivement peur. De mon côté, j’avais certainement le regard un peu sombre et un rictus un peu méchant mais tout cela s’effacerait bien vite une fois rassasié. La faim me mettait toujours de mauvaise humeur.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 28 Oct 2013 - 23:03


Un cauchemar, voilà ce que vivait Arthur, un véritable cauchemar éveillé. Quand il aperçu la dentition de celui qu’il prenait pour son sauveur il voulut hurler, mais aucun son ne sortait de sa gorge. Complètement paniqué, Arthur resta immobile quelque seconde fixant l’individu aux cheveux blancs, désemparé, alors que des larmes commençaient à couler doucement le long de ses joues.

Ce fut la voix du second individu qui fut pour Arthur comme un electrochoc. Il commença alors à se débattre, tentant de se sortir de ce guêpier. Mais le vampire le tenait fermement l’empoignant par l’avant bras. Il tenta le tout pour le tout et se mit à donner un coup de pied violant en criant. Sa tentative désespérée sembla couronnée de succès et il sentit le vampire relâcher son étreinte. Victoire !

Décidé à saisir cette chance miraculeuse, Arthur ne perdit pas une seconde et se mit a courir, le plus rapidement possible, sa vie dépendant sans doute de se sprint !

Il ne faisait même pas attention aux rues qu’il prenait, courant sans se stopper, même lorsque ses poumons commencèrent à bruler, Arthur ne ralentirait pas, car il voulait survivre, il voulait vivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 28 Oct 2013 - 23:15

Kain aperçu une forme s’approcher alors qu’on répondait à son invitation. Le vampire sourit, le chasseur semblait assez civilisé, il n’était pas comme ces vampires sauvages qui auraient hurler à l’idée de partager leurs repas, limitant les interactions à un simple affrontement bestial à coup de griffe ou de croc. Non il semblait avoir affaire à un vampire avec une bonne éducation. Un peu de douceur dans ce monde de brute cela ne faisait pas de mal de temps en temps.

« Enchanté Septimus, je me présente Kain, ravi de faire votre connaissance. »

Mais alors qu’il disait ces quelques mots, le futur repas commença à se débattre comme un diable, tentant vainement de s’échapper.

Kain eu alors une petite idée, pourquoi ne pas jouer ? Après tout quand on était immortel les distractions étaient assez rare… Alors quand l’humain lui donna un coup, Kain le lâcha.

Bien entendu le jeune homme en profita pour disparaître courant le plus rapidement possible.

« Suis-je maladroit, je suis désolé… Comme cela est regrettable, je vous propose de corriger ma maladresse… Que dite vous d’une petite battue ? »

Kain affichait un grand sourire, attendant avec une certaine impatience le feu vert de son nouveau compagnon de la nuit afin de lancer les hostilités.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Mar 29 Oct 2013 - 15:11

- Tout à fait d'accord avec toi ! dit-il à Gordon. Tu te sers de tes capacités à bon escient.

Gordon parla ensuite à Juan pour lui dire d'être discret sur son pouvoir. Gordon était finalement un peu comme les vampires en dehors de Galway, toujours à se cacher et à ne jamais révéler son vrai moi. Cela avait un certain côté frustrant de ne pas être soi-même. Puis le blondinet parla des capacités de la police pour éviter les bavures. Cette remarque fit réfléchir l'inspecteur. Comment être plus efficace contre des monstres sanguinaires et des humains aux pouvoirs exceptionnels ? Keith devait trouver un moyen d'être plus à même de combattre dans des situations critiques. Une idée lui vint alors à l'esprit.

- Ecoute Gordon ! Si tu veux on passe un marché. Tu m'enseignes tes techniques de combat que tu as acquises et je pose pas de question d'où elles peuvent provenir. En contrepartie je peux t'aider d'une façon ou d'une autre. Je suis un vampire, j'ai 200 ans et quelques relations et je fais partie de la police de Galway. Voilà le deal ! tu en penses quoi ?

Keith attendait la réponse de Gordon, mais Juan décida de partir. Les émotions furent fortes pour lui. Des questions devaient se bousculer dans sa tête et il devait avoir hâte de partir de cet endroit.

- Soit aussi discret sur ma nature Juan, nous sommes peut-être à Galway mais j'apprécie une certaine discrétion. Tiens je te passe mes coordonnées, dit-il en lui donnant une carte de visite. Si tu as besoin de renseignements ou des questions, j'essaierais au mieux d'y répondre. Et une dernière chose, la plupart des dents longues ne sont pas aussi pervers que celui-là, ironisa-t-il en lui faisant un clin d'oeil.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon
Humain
avatar

Messages : 322
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Mar 29 Oct 2013 - 22:35

Il fit un signe de tête à Juan, afin de le remercier de sa compréhension quant au fait qu'il souhaitait être discret. Il était sympathique et il pensait ne pas avoir de problèmes à lui faire confiance. Il eut même la politesse de ne pas rigoler franchement, quand celui-ci lui demanda de ne pas ébruiter son "agression sexuelle" en retour.

" Tu peux compter sur moi. Et tu ne devrais pas t'en faire. Tu n'y peux rien si tu es tombé sur un pervers."


Le sujet étant clos et estimant que le pauvre hidalgo méritais bien quelques explications supplémentaires, il ne vit pas d'inconvénient à répondre à sa dernière interrogation à son sujet.

" Mutant est une définition qui pourrait convenir... Mais le terme officiel chez ceux qui nous connaissent est humains paranormaux.

Il existe quelques personnes dans le monde qui ont développé des capacités particulières. Chez certains ça peut être des phénomènes assez connu comme la télékinésie, la pyrokinésie... Pour d'autre dans mon genre, ça peut être plus ... Exotique."


Keith s'approcha alors de lui pour lui faire une proposition qui, il devait l'avouer arrangeait bien ses affaires. Il s'était même mis à le tutoyer... Comme quoi, rien ne valait une bonne expérience traumatisante pour rapprocher les gens.

En tout cas il s'agissait d'un geste auquel il ne s'attendait pas de la part d'un flic... Pouvait-il lui faire confiance pour autant ? Au moins pourrait-il avoir un œil sur lui.

" Ce n'est pas vraiment mon boulot et je ne sais pas si je suis un bon professeur... Mais bon, après tout pourquoi pas. Apprendre quelques techniques de soumission, c'est sensé être la base dans les forces de l'ordre."



Il lui adressa alors un petit sourire cynique afin de lui faire comprendre qu'avec lui, tout avait un prix.

" Et il y a bien quelque chose que tu pourrais faire en retour. En arrivant ici, je me suis retrouvé propriétaire d'une maison occupée par des indésirables...

Je t'en reparlerai plus en détail, mais si tu peux y faire quelque chose, on pourra directement s'entrainer la bas..."


Il lui proposa alors très vite d'échanger leurs numéros de téléphones. Très vite car, tout ça c'était bien mignon... Il n'empêche qu'il y avait un vampire à leur pieds, évanoui pour le moment, mais qui ne demandait qu'à récupérer et se relever. L'endroit n'était pas non plus des plus sûr pour tailler une bavette. Ainsi Gordon décida t'il de revenir directement auprès de son homologue humain, visiblement pressé de quitter les lieux au plus vite.

" Pour le moment tu devrais appeler tes potes et t'occuper de notre prise... Je vais raccompagner Juan en lieu sûr.

On se recontacte prochainement ? "

_________________
Gordon Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Septimus Selwyn
Vampire
avatar

Messages : 11
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 3 Nov 2013 - 15:04

Je fus d’abord surpris de voir l’humain dans un état si apathique, mais bientôt il se reprit et se mit à se débattre. Heureusement, les rues étaient désertes et le bruit ne risquait pas d’attirer quoi que ce soit. Je ne souhaitais pas me faire remarquer si rapidement. Mon interlocuteur se présenta poliment, c’était bon signe ! Même si j’avais essentiellement croisé des vampires civilisés ces derniers temps, certains souvenirs douloureux m’apparaissaient encore quand je songeais à mes semblables.

Je n’avais bougé de ma place, et lorsque l’humain s’échappa, je pris une expression surprise pendant une fraction de seconde. Fronçant les sourcils, je retrouvais bien vite mon air impassible. Décidément, l’air irlandais humanisait mes réactions. Une fois l’étonnement passé, je redevins plus rationnel, au vu du sourire de Kain et de la force du jeune homme que j’avais suivi, il l’avait sciemment libéré. Je souris à mon tour, l’idée n’était pas si mauvaise. S’il y avait bien un jeu dont les vampires ne se laissaient pas c’était la chasse. Seul, elle n’était plus qu’une routine pour moi, mais après tout ce n’était pas un mauvais sport pour faire connaissance.

- Quel dommage, il va falloir le rattraper.

Je rajustais le col de mon manteau avant de sourire de plus belle.

- Quelle règle ? Travail d’équipe ou compétition ?

Dans les deux cas, cela pouvait être amusant.

On ne voyait déjà plus l’humain, mais le bruit de ses pas résonnait toujours au loin. Comment espérait-il s’échapper en étant aussi bruyant ? Il n’avait aucune chance.
Attendant une réponse je commençais à marcher doucement sans m’éloigner. J'attendais de voir ce que ferait Kain pour m’adapter.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan-Carlo Valiente
Humain
avatar

Messages : 65
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 3 Nov 2013 - 22:19

Juan acquiesça silencieusement quand Keith lui demanda de ne pas ébruiter sa nature vampirique. Vu la nature de son travail et de ce qu'il avait à affronter, Juan comprenait que l'avantage de la surprise pouvait lui sauver la "vie". Il accepta sa carte avec gratitude.

En revanche il se ferma quand Keith ironisa sur la perversité des vampires. Trop tôt pour en rire. Et même si Gordon tenta de lui remonter le moral, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de sentir souillé et diminué en tant que "mâle".

Heureusement, Gordon lui changea les idées en lui révélant l'existence des humains paranormaux. Encore une grosse surprise. C'était bien plus cool que l'existence des vampires. La pyrokinésie le fit rêvasser. Il aurait adoré faire rôtir son agresseur. Lentement, cruellement. S'il avait pu contrôler le feu, il aurait commencé par lui faire fondre les yeux. Mais tout ce qu'il avait pu faire c'était se faire manipuler comme une poupée de chiffon. Il se renfrogna et écouta à peine le reste de la discussion entre Keith et Gordon.

Finalement, Gordon parla de le raccompagner en lieu sûr. Il lui en fut reconnaissant, car il n'aurait jamais osé lui demander, même s'il ne se sentait guère en sécurité dans ces ruelles.

Ils quittèrent Keith après que Juan l'eût encore remercié. Le parcours se fit en silence, jusqu'à ce qu'ils arrivent à un lieu plus fréquenté que Juan reconnaissait. Il allait pouvoir rentrer chez lui.

- "Putain de soirée !"

Il lui serra la main.

- "Encore merci. Et à bientôt, on a encore des cigares à savourer. En espérant que la prochaine soirée sera plus calme."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 4 Nov 2013 - 15:02

Gordon accepta le marché. Il voulait en échange que l'on récupère une maison occupée par des squatteurs. Une simple formalité pensait Keith. Gordon parla de lui apprendre quelques mouvements de soumission. Ces mouvements il les connaissait pour les avoir pratiqués comme chasseur de primes, ce que l'inspecteur voulait c'était des mouvements que seul un gars surentraîné de l'armée connaissait. Il lui en reparlera plus tard, ce n'était pas la peine d'épiloguer sur le sujet.

Gordon précisa quand il partit avec Juan qu'il devait appeler "ses potes" et de s'occuper de leur prise. C'était une réflexion qui fit tiqué un peu la fierté de Keith.

- Oui merci Gordon ! Je sais encore faire mon métier, je te remercie de ta sollicitude. Je vous dis à plus les gars !

Le policier pris alors son téléphone et appela des renforts. Il attendit immobile devant le tueur sadique. Il était en pleine réflexion, Gordon avait parlé d'humains paranormaux, c'était donc comme ça qu'ils s'appelaient. Il se demandait combien il pouvait y en avoir à Galway. Keith était à la fois intrigué et inquiet, c'était le deuxième humain paranormal qu'il rencontrait et il se rendait compte qu'il ne pouvait pas le distinguer des autres humains comme il était capable de le faire quand il s'agissait des lycans ou bien encore comme Mary qu'il avait rencontré pendant la St Patrick. Peut-être était-elle une paranormal aussi, mais avec une température corporelle plus faible ? Beaucoup de questions étaient en suspens, il fallait qu'il en parle au commissaire divisionnaire Giacometti. Il y avait trop de lacune dans ses connaissances des êtres surnaturelles de cette ville. Il lui fallait un cours de rattrapage de toute urgence, s'il voulait éviter de se faire tuer.

Les sirènes retentissaient au loin. Les potes arrivaient...

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 11 Nov 2013 - 14:04


Libre, il était libre, il avait réussit à échappé à deux vampires ce soir, c’était un miracle! Arthur se sentait fort, galvanisé par ce qu’il venait de faire. Cette énergie il décida de l’exploiter dans sa course afin d’augmenter la distance qui le séparait de ces deux monstres.

pas un instant il n’avait réfléchit à la facilité avec laquelle il s’était extirpé de cette fâcheuse situation, pas un instant il n’avait pensé que cela était prémédité. Non Arthur était en vie, et c’était à cause de ses incroyables réflexes, voila ce qu’il pensait. Et c’est donc le sourire au lèvres qu’Arthur courrait, pour la première fois depuis bien longtemps il était herbeux, herbeux d’être en vie, et impatient de raconter a tous le monde comment il s’était échappé des griffes de deux monstres, un sombre et un blanc.

Il était encore perdu dans les ruelles de la ville, tournant au hasard, ne se souciant guère de la direction qu’il prenait, le but était simplement de semer les deux vampires. Encore quelques minutes d’effort et Arthur aurait totalement échappé à ses agresseurs, c’était presque trop facile finalement. Dire que l’on lui avait rabâché maintes et maintes fois d’être prudent avec ces créatures… Et lui il allait s’en tirer avec juste une petite frayeur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 11 Nov 2013 - 14:06

Kain sourit alors que leurs proie courait à s’en rompre les poumons. Ce qu’il appréciait le plus avec la chasse c’était de donner de l’espoir à ses victimes. Leurs arraché quelques instant après était délectable. Voir sur leurs visage la terreur s’afficher alors qu’ils comprenaient que non ils n’avaient aucune chance de s’en sortir était un petit bonus, une sucrerie que le vampire appréciait par dessus tout. Son pêcher mignon en quelques sorte. Après avoir lu sur le visage de son compagnon un bref moment de colère, qui disparu presque aussitôt, Kain esquissa un nouveau sourire en entendant ces paroles.

Septimus semblait avoir compris ce qu’il venait de ce produire, et Kain était chanceux, le vampire était aussi joueur que lui, la chasse allait êtres des plus marrantes.

« Que pensez vous d’une petite compétition? Celui qui aura la primeur de l’attraper sera le premier à s’abreuver sous le regard du perdant. Cela peu ajouter un peu de piment à cette chasse. »

Kain observa les ruelles adjacentes, il connaissait bien l’endroit.

« Je chasse souvent ici, je connais donc cette partie de la ville assez bien, aussi je vous propose afin d’équilibrer les forces de prendre une ruelle parallèle, vous laissant l’avantage de prendre celle que notre ami à emprunté, cela permettrait d’équilibrer le jeu, qu’en pensez vous? »

Vu la direction que venait de prendre leurs friandise, il y avait peu de chance qu’il trouve une rue animé avant un petit temps, au pire il finirait à l’extérieur de la ville, au niveau de la décharge, une option sommes toutes amusante, rendant la chasse plus complexe à cause des odeurs parasites et donc le jeu bien plus distrayant.

« Ne tardons pas trop, et que le meilleur gagne. »

Kain était fairplay, après tout il avait une certaine éducation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Septimus Selwyn
Vampire
avatar

Messages : 11
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Dim 1 Déc 2013 - 20:40

L’air s’était rafraîchit, ce qui n’était pas pour me déplaire, il me donnait l’impression d’être plus vif. Je lançais un regard vers le dénommé Kain, il avait un air singulier, la plupart des autres vampires que j’avais croisé ressemblaient à de parfaites parodies d’humains, contrairement aux idées reçues, mais c’était loin d’être son cas. Je me demandais un instant l’allure qu’il avait pu avoir de son vivant.

- Les conditions me semblent justes…

J’ignorais à quel point il était fair-play, mais au moins il avait fait l’effort de proposer cette alternative, ce qui était plutôt louable. Avant qu’il disparaisse dans la rue voisine, je murmurais :

- Bonne chance…

Je ne connaissais peut-être pas la ville, mais pour le moment je n’en avais pas besoin. Même si je n’aimais pas courir, la vitesse serait nécessaire et je commençais d’abord à avancer à grands pas, tendant l’oreille. Je pouvais toujours entendre l’humain, même s’il était éloigné, sans doute ne tarderait-il pas à ralentir, se pensant en sécurité. J’accélérais l’allure, poursuivant dans la rue que le fugitif avait empruntée. Je dus me rapprocher de ma cible car il me semblait entendre des pas non loin devant moi, mais je n’étais pas sûr. Le son venait peut-être d’une rue plus éloignée. Je continuais d’avancer, restant le plus possible dans l’ombre. Il n’y avait pas une âme dehors, mais je préférais rester discret, c’était une sorte d’habitude.

J’avançais vite, et bientôt, je pus sentir la présence de l’humain. Un mouvement sur ma droite me fit presque bondir, mais je gardais le silence. Tant que je ne me faisais pas voir, tout irait bien.
Restant dans l’ombre, je continuais, je voulais dépasser l’humain pour lui bloquer la route. Bientôt j’aperçus une silhouette devant moi. Je tournais dans une rue parallèle pour faire le tour, de l’autre côté que celui que Kain avait choisi, j’espérais que cela ne m’éloignerait pas trop.
Heureusement je retombais bientôt sur la rue que j’avais quittée, normalement devant le repas. Mais où était l’autre vampire ? Car s’il avait eu la même idée, la course poursuite risquait de se prolonger.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 2 Déc 2013 - 17:57


Alors qu'Arthur continuait de courir, le sourire au lèvre, s'imaginant déjà raconté comment il avait réussis à échapper à deux monstres, comment il les avait semer un soir dans les rues de Galway, après s'être défait de leurs emprises, Arthur eu la désagréable sensation d'être suivit. Son coeur s'accéléra de nouveau, et il accéléra encore un petit peu, afin d'être sur que ce ne soit qu'une mauvaise impression.

Son sourire disparut quand soudain, une ombre apparu devant lui. Il se stoppa tant bien que mal, et reconnu avec horreur l'un des deux assaillants juste ne face de lui!
Non ce n'était pas possible, il avait du avoir de la chance, à force de prendre des ruelles aux hasard, ce monstre avait du par chance se retrouver face à lui. Mais qu'importe, Arthur avait réussis à les semer une fois, il recommencerait!

L'humain fit demi-tour aussi sec et s'élança dans une nouvelle course folle, avec l'assurance de semer ce monstre aussi facilement que tout à l'heure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Lun 2 Déc 2013 - 17:59

Kain parcourut une ruelle, puis une autre, tout ses sens étaient à l'affut afin de sentir, d'observer sa proie. Ayant le plan de ce quartier en tête, il tentait de prendre l'humain à revers, se fiant au son qu'il percevait, ou encore aux odeurs qu'il sentait.

Il finit par retrouver la trace de l'individus, c'était diffus, il était passé un petit temps auparavant, tranquillement le vampire remonta la piste jusqu'à se retrouver dans la ruelle ou l'humain ainsi que son compagnon de chasse se trouvaient. Il se cacha discrètement derrière une benne, et tandis l'oreille. Il put alors entendre des bruits de pas précipité de plus ne plus fort. Kain sourit, alors que les bruits de pas étaient de plus en plus fort. Il calcula, et alors que l'humain arriva à proximité de lui, il fit une balayette avec sa jambe et le faucha en pleine course.

Alors que l'humain s'étalait sur le sol, le vampire se redressa.

"Félicitation, vous l'avez trouvé avant moi, vous êtes donc le gagnant de notre petit jeu."

Il vint se placer juste à coté de l'humain et donna un violent coup de talon au niveau de sa rotule. On entendit un craquement sourd et un hurlement. La course était finie, il était temps de passer à table.

Il se mit à genou et plaça sa main sur la bouche de l'humain afin de faire taire leurs proies.

"C'est qu'il donne de la voie. Mon cher, je vous laisse en profiter en premier, après tout il s'agit de votre lot."

Il regardait l'humain, lisant la peur et le désespoir sur son visage, souriant, voila une soirée qui était des plus distrayante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Septimus Selwyn
Vampire
avatar

Messages : 11
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Sam 28 Déc 2013 - 23:47

Alors que l’humain se dirigeait droit vers moi, j’aperçus enfin Kain sur le côté de la rue. Finalement, nous étions presqu’arrivés en même temps. Il fit trébucher le jeune homme avant de prendre la parole. Plutôt fair-play. Je souris, ravi de cette politesse.
J’entendis la jambe de l’humain craquer, et il cria avant que le vampire ne le réduise au silence. Je n’avais pas pour habitude de torturer mon repas et préférait le calme et la discrétion, mais il me fallait bien accepter les règles du jeu et une fois n’était pas coutume. Je m’approchais du vampire et de la proie gisant à ses pieds, et me penchant vers elle, je la forçais à se relever.

Je le regardais un instant avant d’hausser les épaules. Qu’est-ce que cela pouvait bien faire, un de plus ? Il avait l’air pétrifié, sans doute commençait-il seulement à réaliser ce qui l’attendait. J’étais bien loin de compatir, il s’était laissé attraper, je n’y pouvais rien s’il perdait contre plus fort que lui. C’était ça aussi le jeu.
Je regardais Kain, et lui répondis, un sourire au coin des lèvres :

- Merci bien. Vous me voyez ravi de voir que vous tenez votre parole, oh ne le prenez pas mal, mais le manque de savoir-vivre de beaucoup me fait parfois trop douter avec le temps.

Je plaçais ma main sur la bouche de l’humain, afin de l’empêcher de recommencer à hurler si l’envie lui prenait, même il semblait plus pétrifié qu’autre chose. Puis, sans lui laisser le temps de réagir, je me penchais sur son cou avant d’y planter mes canines. Je bus le plus vite possible, je ne voulais pas qu’il meurt ou qu’il se débatte avant que Kain n’ait eu sa part, c’était bien le moindre que je puisse faire.
Je me redressais, l’homme arborait un regard perdu, et je sentais son souffle sur ma main. Pendant un bref instant, il me répugna et je voulus le frapper, l’envoyer loin de moi, mais au lieu de ça, je détournais les yeux pour les poser sur l’autre buveur de sang.

- Je crains qu’il ne soit un peu secoué…



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   Jeu 9 Jan 2014 - 21:48



Arthur voulait hurler, se débattre, une nouvelle fois disparaitre leurs échapper, sauf que cette fois ci, son corps ne répondit, pas, ne réagit pas alors que le vampire le saisit. On pouvait lire dans ses yeux la peur, le désespoir, alors que la créature lui plaqua sa main contre sa bouche. Il tenta de résister, vainement alors qu’il sentait une violente douleur au niveau de son cou.

Petit à petit ses forces le quittaient, il commença à réaliser que c’était terminé, que son heure était venu, on pouvait à présent lire le désespoir, la terreur dans ses yeux, doucement tout devenait flou… Et alors qu’il allait sombrer dans l’inconscience, une larme coula, puis il ferma les yeux. Tout doucement il commença à perdre connaissance. Avec le reste de ses forces, avec tous ce qui lui restait comme énergie il prononça sans doute ce qui serait ses derniers mots, à peine intelligible...

"Pitié..."

HRP : la suite arrivve désolléééééé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les ruelles sombres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les ruelles sombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une ruelle sombre
» Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes
» Les ruelles de Konoha
» Course poursuite dans les ruelles
» [Ta-Metru] Ruelles de Ta-Metru
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Rahoon
-