AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Mascarade, partie lounge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: La Mascarade, partie lounge   Mer 8 Fév 2012 - 22:25


La partie droite de la salle polyvalente a été aménagée pour être un petit cocon confortable pour les invités: le buffet à proximité leur permet d'aller s'approvisionner sans peine pour combler un petit creux ou étancher leur soif, tandis que les fauteuils offrent leur moelleuses assises pour les postérieurs fatigués.

Sur plusieurs petites tables sont disposés des narguilés de divers parfums, n'attendant plus qu'on allume leur charbon à l'aide de la petite boîte d'allumettes posée à côté.

D'épais tapis vers recouvrent également le sol afin de permettre aux pieds rudoyés par les chaussures de danse de trouver un peu de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Sam 11 Fév 2012 - 18:18

La domina vit s'approcher un drôle d'énergumène habillé aussi étrangement que les autres, elle lui fit face et recula de quelques pas pour mettre de la distance entre eux, on était jamais assez prudente en terre barbares. Mais où était donc les formules de politesses ici ?! Il était temps que l'empereur s'occupe de cette terre hostile, aucun Ave ne lui avait été prodigué, aucun salut ne lui avait été fait à elle, femme d'un chef militaire haut placé de Rome et bras droit du bon César.

Charlie ne pleurait plus et assistait à la scène impuissante devant la seule personne jusqu'à présent qui lui semblait saine d'esprit. Dickens ne retint d'ailleurs pas une remarque peu... glorieuse envers cette chère noble romaine. * Un aviateur que l'on dit, pauvre snobinarde égocentrique...*

- Qui m'a enlevé, par Jupiter, mais cette bande de barbares dont vous devez faire parti vous aussi !

La noble Octavius le dévisageait de haut, comment pouvait-il lui poser ce genre de question absurde !? Tournant sèchement les talons et maudissant les dieux de ne pas avoir le glaive de son mari entre les mains, Livia se dirigeait néanmoins vers le petit salon, ne repérant toutefois pas le tant désiré triclinium. Déçue elle s'affala théâtralement dans un des canapé, fermant les yeux et posant une main sur son front, l'air dramatique.

Écoutant et ouvrant un œil pour regarder en coin le barbare qui l'avait suivit, la domina retira sa main de son visage et scruta la salle d'un air déterminé... d'un ton sec et coupant, toujours observant les autres sauvages dans la salle, elle fit don à son interlocuteur de ses premières impressions.

- C'est probablement un complot !

Du coup, Charlie observait les gens dans la salle par les yeux de la Domina; son sang ne fit, abstraitement bien entendu, qu'un seul tour lorsqu'elle remarqua quelque chose de... rassurant, dans une certain sens. Les invités semblaient tous... possédés par leur... costumes ! Charlie n'avait pas un dédoublement de personnalité complètement dérangé ! C'était si évident maintenant... et très étrange surtout. Rassurée sur sa santé mentale, Charlie espérait néanmoins ne rien commettre de grave, car cette romaine de pacotille avait décidément un sale caractère.

Puis la domina remarqua ce qui ressemblait à un... pirate ?! Un drôle de pirate, il fallait le dire, mais... le bon empereur n'avait-il pas justement été enlevé par des pirates dans son plus jeune temps ?!

- Des pirates ! Logique après tout, après s'être attaquer au noble césar alors qu'il n'était pas encore empereur, ces rustres veulent remettre le coup et attirer les forces romaines dans un guet-apens !

Livia Octavius bénissait les dieux d'avoir donner la brillante idée à son mari de lui enseigner quelque stratégie de base et le maniement du glaive, car elle avait décidé de s'occuper elle même du problème, mais de l'intérieur...

*Bon sang si on est pas dans la merde ! * Charlie paniquait désormais, au fur et à mesure que les pensées de la domina emplissait son crâne, Dickens apprenait à connaitre le personnage et ce qu'elle venait d'apprendre n'engageait définitivement rien de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Dim 12 Fév 2012 - 18:46


Hunter Mc.Brides

La situation amusait beaucoup Hunter. Au cours de sa vie mouvementée, il avait été amené à voir une foultitude de choses diverses et variées, mais il n’avait encore jamais eu l’occasion de converser avec une dame de l’antiquité. Même s’il savait que tout ceci était une comédie orchestrée de toute pièce, il ne pouvait s’empêcher d’avoir envie de se prendre au jeu et d’en profiter pour s’amuser un peu.

Un barbare ? Vous n’y songez pas madame, je suis un véritable gentle… Homme civilisé ! répondit-il en se corrigeant afin d’être sur de faire passer le message. Il devait faire en sorte de s’attirer la confiance ou du moins la sympathie de la romaine afin que son courroux se reporte sur quelqu’un d’autre. Il avait déjà une mégère blonde sur le dos, ça lui suffisait largement !

Il se rendit au niveau du buffet où il prit une coupe de champagne et quelques petits fours sucrés dans une assiette qu’il ramena à la domina.

Là, ne vous mettez pas dans un état pareil, mangez donc un morceau en attendant que l’on tire cette histoire au clair… Cet homme serait responsable de votre enlèvement dites-vous ? fit-il en désignant le pirate du doigt. Nous allons voir ça tout de suite, ne bougez pas, je n’en ai que pour une minute !

[Au niveau de la piste de danse]

Mc.Brides reposa le pirate qui n’avait pas franchement l’air ravi au niveau d’un fauteuil un peu éloigné de la romaine et demanda à cette dernière :
Alors, vous le reconnaissez, vous pensez que c’est lui qui vous a enlevée ? Puis, se retournant vers le pirate : Et vous, vous souvenez-vous d’avoir enlevé madame ? Vous savez ce qu’on réserve à vos brigands dans votre genre ? La pendaison haut et court !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Lun 13 Fév 2012 - 11:47

Nolan Field← La capture de Nolan !

Atterrissant sur un fauteuil, il tira son sabre, laissant planer le doute sur ses intentions avant de sabrer le champagne, rangea à nouveau son sabre et laissa s'écouler le flot sur le côté l'air décontracté puis but une gorgée.

- Bon ... Que me vaut l'honneur de votre abamilité ... a ... malibité ... a limaté ... Que dis-je ? Enfin ... Soit ! Bon y'a-t-il du rhum sur ce fraiot ou rafiot, comme vous voulez !

* Bordel ... Il est déchaîné ! Tiens mais y'a Charlie ! *

Il regarda à travers les yeux de l'autre ivrogne sa nouvelle amie, elle semblait assez fâchée, il supposa donc que le fait qu'il s'était retrouvé là avait un rapport avec elle, à moins qu'elle aussi n'avait plus le contrôle d'elle-même ? Quel était donc les intentions des organisateurs de ce bal ? De rendre complètement abruti les participants ?

- Je ne me souviendrais de l'avoir enlevé, uniquement si je savais que je l'avais enlevé à moins que l'on vous fasse croire que je l'ai enlevé, dans ce cas la pendaison ne sera pas mérité, sauf si je l'ai vraiment enlevé, n'est-ce pas ?

* Heu ... répète ? *

Bizarrement même bourré, cet énergumène pouvait raconter un tas de conneries avec du sens. Puis il reprit, désormais confortablement installé sur le fauteuil, un sourire en coin.

- Non et puis pour la pendaison j'ai un mauvais souvenir, la corde était trop serrée la dernière fois, j'ai failli y passer ... Enfin bref, c'est pas la bonne méthode.

Il but une nouvelle gorgée de champagne, comme si tout semblait sous contrôle, pourtant Nolan n'était pas très certain de cela ...
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Lun 13 Fév 2012 - 16:28

Un homme Civilisé ? Du moins il était le seul à démontrer la moindre des politesse à la Domina même si ce dernier parlait étrangement et sans les commodités du bon peuple romain. Attrapant un petit four, Octavius se prélassait plus aisément sur son canapé hochant de la tête comme réponse à l'homme près d'elle, mais fut toutefois quelque peut surprise de le voir partir et revenir avec ce pirate. Agréablement surprise, cela va sans dire, cet homme était efficace, ce qui plut immédiatement à la domina. Qui plus est, des complices ne se seraient sans doute pas menacé de pendaison... peut-être était-il habillement déguisé enfin d'infiltrer l'ennemi ? Quoi qu'il en soit, il avait désormais gagné un peu de la confiance de la dame romaine.

Charlie était accablée devant cette domina trop sûre d'elle et quand l'aviateur revint avec Nolan, Dickens, elle, ne fut réellement pas agréablement surprise, non, même si Charlie devait avouer que de voir un visage familier la rassurait un peu. Un visage familier, certes, mais un comportement quelque peut décalé toutefois...

L'autre pirate sortit son sabre, ce qui coupa court aux réflexion de la noble romaine, qui s'en vu légèrement irritée, mais le rangea bien vite une fois sa bouteille ouverte. Livia se leva de tout son aplomb, dominant ce pirate, n'ayant pas peur de cet ivrogne; le regard méprisant plein de dégout et de colère, mais s'adressa à l'homme qui le lui avait amené.

- Grand merci à vous. Si mon retour à Rome se déroule sans aucun problèmes, vous serez couvert d'or, amicus, pourrais-je prendre connaissance de votre nom afin de pouvoir tenir parole une fois tout ceci terminé ?

S'approchant conséquemment du pirate, la domina l'écoutait babiller un charabia peu compréhensible et n'en avait que faire ! C'était lui ! pour sûr, qui d'autre l'aurait enlevé ici bas.

Malgré le sérieux de la situation, Charlie éclata de rire tout simplement. Nolan, enfin, le pirate devant ''elles'' était dur à suivre, mais hilarant !

- Oh, ne vous inquiétez pas vil pirate, la pendaison ne serait pas châtiment suffisant pour vos crimes contre l'empire ! N'avez vous pas prit connaissance de ce qu'il advint des brigands qui avaient enlevés le bon César ?

Un sourire de satisfaction sadique aux lèvres, le regard brillant, la Domina fit une légère pause, laissant l'imagination du pirate faire son œuvre durant quelques secondes puisqu'il ne semblait pas connaitre cette histoire qui avait fait, pourtant, le tour des mers. Elle reprit avec un ton calme, souriant presque, dévoilant la terrible mise à mort réservée aux pirates.

- La pendaison, non, vous ce sera la crucifixion en bord de mer ! Et si l'empereur à pitié de vous, il vous tranchera peut-être la gorge pour abréger vos méritées souffrances !

Laissant cette révélation morbide faire son effet, Livia Octavius retourna à son canapé se servir une coupe de ce nectar qu'avait emporté son nouvel allié, ne lâchant pas des yeux le brigand.

*...* Charlie ne s'attendait pas, mais alors là pas du tout à cela. *Et elle compte la trouver où sa croix de 5 mètre de haut ?!* Seigneur, Charlie était exaspérée et craignait réellement pour la sécurité des autres invités. Dickens aurait vraiment mieux fait de choisir un autre costume: une hippie aurait sans doute moins fichu le bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mer 15 Fév 2012 - 22:33


Hunter Mc. Brides

Hunter remarqua bien vite que sa proie souffrait d’un désavantage évident, elle était ivre. Du moins c’est ce qu’il avait finit par conclure, car il fallait au moins 3g dans chaque bras pour tenir un discours aussi décousu.
Aussi, le lycan préféra se tourner vers la jolie jeune fille car les personnes en état d’ébriété avancé lui donnaient toujours furieusement envie de leur cogner dessus histoire de voir si ça leur remettait les neurones en place.


Je me nomme Hunter Mc.Brides très cher madame
, répondit-il sur un ton extrêmement courtois, mais vous pouvez garder votre or, je ne suis point chasseur de primes, je n’obéis qu’à mon sens de l’honneur *Mais qu’est ce que je raconte comme conneries encore moi…*

L’aviateur décida finalement de s’assoir sur le fauteuil le plus proche, juste à côté du pirate afin de profiter du spectacle, s’emparant d’un petit four au passage, tel un spectateur avec son paquet de pop corn devant un bon film avant de s’étouffer à moitié avec son canapé devant la répartie de la romaine.

*Crucifixion, carrément, elle y va pas par quatre chemins la petite dame… Je lui dis que c’est passé de mode ou pas ?*


Madame, ne voyez-vous pas que cet individu est saoul comme un cochon ? Je doute qu’il ait été en état de faire quoi que ce soit d’aussi élaboré que fomenter un enlèvement, son cerveau semble être imbibé d’alcool comme un éponge !
D’ailleurs, à ce propos…


Mc.Brides tendit alors le bras et s’empara de la bouteille qu’avait subtilisée le pirate.
Ça suffit pour ce soir ! ordonna-t-il d’un ton impérieux. On ne gâchait pas une si bonne bouteille de Veuve Cliquot de la sorte.
D’ailleurs qui est vous Monsieur Capitaine des ivrognes ? Vous arrive-t-il d’écumez autre chose que les bars au cours de votre triste existence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Sam 18 Fév 2012 - 13:26

Nolan FieldIntérieurement Nolan souriait, voir Charlie de cette manière était vraiment quelque chose, mais ce sentiment fut partagé par son colocataire Sparrow car ce dernier souriait aussi, par l'amusante situation d'une part et par les propos des deux à côté de lui, la crucifixion ? Heu ... What ?! Il plissa les yeux, cherchant à comprendre à quelle époque elle se croyait, enfin il y avait des trucs louches ici, trop louches. Et les trucs pas nets, il connaissait, il devait y avoir une fortune quelque part, c'était bien connu, les emmerdes venaient avec l'argent ou les secrets bien gardés. Enfin toujours était-il que cette situation aussi amusante soit-elle ne lui faisait pas perdre de vue qu'il n'était pas sur son Black Pearl, ce qui voulait dire qu'il l'aurait encore perdu ?

Mais bon sang qu'est-ce qu'il faisait là à boire autre chose que du rhum et ne sachant même pas où était son navire ni son équipage et encore moins cet ivrogne de Gibbs.


- Moi les seuls crimes que je vois sont le manque de rhum évident dans cet endroit ... hum ... bizarre ! Et le fait que je ne sais pas où est mon Pearl ! Le reste m'importe peu, par contre ...

Il se tourna ensuite vers l'autre homme, il lui avait piqué sa bouteille l'impoli ! Ca suffisait pour ce soir ? Mais on ne prive pas un Jack de sa bouteille peu importe la valeur qu'elle avait. Il semblait ne pas vraiment connaître le capitaine qui était devant lui, il fallait vite remédier à ça !
Rapidement il se releva et mit son sabre en travers de la gorge de la femme qui semblait assez importante pour lui permettre de s'échapper de cet endroit et de récupérer son Black Pearl ! Il regarda l'homme au costume affligeant et esquissa un sourire malicieux.


- Capitaine Jack Sparrow pour vous servir. Maintenant je vous prierai de me rendre mon Black Pearl immédiatement ou bien vous essayerez d'expliquer à cet empereur je ne sais qui de je ne sais où au combien vous êtes navré d'avoir tué indirectement sa belle et très compréhensive femme.

Nolan aurait apprécié la situation si la cible n'était pas Charlie. En plus, où pensait-il pouvoir trouver son Black Pearl ? Mais quel merdier ...

* En plus ce con peut utiliser mes capacités de vampire, génial ! Et l'autre là sur le canapé ! Il pourrait pas m'aider pour éviter que Charlie ne se fasse décapiter ? *

- Tant qu'on y est, un équipage fera également l'affaire mais votre esprit intelligent y aura déjà pensé ! Ah et ... vite heu ... Monsieur ... Mc.Brides !

Non pas que Nolan se pensait supérieur, ce qui n'était pas du tout son genre ... Mais il doutait quand même sérieusement des compétences de ce Hunter pour récupérer à la fois Charlie et le mettre hors d'état de nuire, après tout un mélange de vampire de 180 ans avec l'esprit de Jack Sparrow caractérisait par " le jour où vous avez failli l'attraper ... " ça semblait difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Sam 18 Fév 2012 - 19:28

Avant même de pouvoir répondre à M. Mc Brides, Octavius sentit le contact de la lame froide sur sa pâle gorge; partagée entre une colère sans nom et la peur viscérale de tout être humain face à une possible mort, la dame romaine ne bougea pas d'un poil, le visage renfrogné et les dents serrées, voulant tout simplement enfoncer cette lame dans le cœur de cet immonde pirate.

Charlie était terrifiée; complètement impuissante dans son propre corps, expulsée de son propre champs d'action et de pensées, seule dans une conscience sombre et éteinte...

La Domina releva effrontément le menton, exposant un peu plus sa tendre gorge, s'adressant d'un ton méprisant à son agresseur.

- Je ne vous conseil pas de jouer à ce petit jeu, car si ce n'est pas ce soir, il est certain que vous le regretterez assez rapidement, fourbe !

Regardant durement Mc Brides, le regard doré de la romaine trahissait une haine grandissante pour ce pirate qui avait le dessus sur elle, une femme de noblesse ! Jamais personne n'aurait osé lever la main sur elle sous peine de mort, pupille de l'empire ! Un léger rictus en coin se dessina au coin de ses lèvres, un sourire de satisfaction, aussi étrange que cela pouvait l'être en de telles circonstances. Livia Octavius se confortait dans l'idée qu'elle avait eu raison de soupçonner le pirate, même imbibé d'alcool, il arrivait aisément et habillement à la prendre en otage, qui sait ce qu'il avait pu faire plus tôt, moins alcoolisé... Sèchement, elle s'adressa au naïf Mc Brides.

- Voyez, un homme saoul à souvent plus de ressources que ce que l'on peut penser.

*Putain Nolan, je t'en pris fait pas de conneries ! Je t'en supplies !* Même s'il était peu probable que le vampire l'entende, Charlie hurlait à s'époumoner, suppliant, priant pour que cette mascarade prenne fin avant que du sang ne soit versé.

Écœurée par l'haleine alcoolisée du pirate, la Domina détourna légèrement la tête, fronçant les sourcils et louchant dangereusement sur une bouteille du délicieux nectar qu'avait emporté l'homme civilisé. Peut-être pourrait-elle se faufilé entre les sales pattes de l'ivrogne et l'attraper, mais sa poigne de fer et sa lame tranchante bien appuyée l'en dissuadait rapidement. Mais qu'attendait ce Mc Brides pour faire cesser tout ceci, cette inadmissible et dangereuse situation, cette prise d'otage grossière ?! C'était tout simplement intolérable !

Dickens était à l'unisson, cette fois, avec la romaine; loin d'être agréable comme sensation, le contact de cette lame glacée ne présageait rien de bon et si par chance ce n'était pas elle qui écopait, Charlie avait peur que ce soit Nolan, ce qui ne l'enchantait guère non plus. Quant aux idées défensives de la domina, si elle n'avait pas su la véritable nature de la personne qui tenait le sabre sous son menton, elle même aurait sans doute essayé de l'assommer ou de le lacérer avec des éclats de verre. Heureusement la romaine ne semblait pas vouloir les mettre dans cette situation, situation qui aurait été au combien familièrement désagréable à revivre pour Charlie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Dim 19 Fév 2012 - 17:36


Lady Velvet

>>> Depuis le carrousel

Lady Velvet avait abandonné l’homme en noir en goguette avec la dompteuse et sa Blanche Neige hors-service afin de venir contrôler ce qui se passait du côté du coin lounge d’où elle avait perçu des éclats de voix.

Alors qu’elle se dirigeait vers le petit groupe – 3 personnes, rien de bien ingérable – et contournait un couple de danseurs perdus dans leur petit monde elle aperçut ce qu’elle supposa être un pirate prendre une jeune fille de l’antiquité en otage en lui mettant littéralement le couteau sous la gorge.

*J’en étais sure* soupira-t-elle en son for intérieur, *On ne peut RIEN confier à cet incapable de lycan, il serait capable de les laisser s’entre-tuer malgré les ordres !*

Furieuse à l’encontre de son collègue, elle arriva bien vite à leur niveau et dégaina sa longue épée de valkyrie qu’elle glissa habilement au niveau de la gorge du pirate tout en restant suffisament en retrait pour qu'il ne puisse pas la voir sans tourner la tête, ce qui vu la position de la lame serait un exercice fort périlleux.


Si moi être vous, je rengainerais arme très vite, ou bien couic, adieu la tête ! lança-t-elle au pirate.

Elle savait qu’il n’y avait à priori pas de risques, étant donné que les costumiers n’avaient pas fourni de vraies armes et que le sabre du pirate était tout juste assez dangereux pour faire un bleu à la jeune fille tandis que son épée était bel et bien affutée, mais il y avait une autre arme bien cachée et bien plus dangereuse qu’elle souhaitait éviter de voir ressortir : la nature profonde du pirate.

En effet, les armes les plus dangereuses de Galway étaient constituées par les habitants eux-mêmes, et à cette distance elle pouvait clairement discerner que le pirate était en réalité enfermé dans un corps de vampire, et si ce dernier se réveillait, mélangé à la personnalité d’un vieux loup de mer, il y avait de quoi faire un carnage. Comment Mc. Brides avait-il pu faire preuve d’autant de négligence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Lun 20 Fév 2012 - 11:48

Nolan FieldLa situation semblait parfaitement sous contrôle, d'après le pirate. Cependant le "chasseur" ne semblait pas vouloir le moins du monde l'aider dans sa requête, quelque chose qu'il risquerait de fortement regretter. Le seul espoir de Nolan était que Jack n'était pas un tueur sanguinaire de femmes, et visiblement cela semblait être le cas car jusqu'à présent, il n'avait rien fait d'autre que de contenir la dame où elle était.
Ce dernier s'adressa à elle avec un léger sourire.


- Je ne joue à aucun jeu, je veux juste récupérer ce qui m'appartient, et si ce noble monsieur aux intentions terriblement honorables faisait ce que j'attendais de lui, alors ni vous, ni moi n'auront à être blessé par inadvertance.

Mais l'instant d'après, il se retrouva lui-même dans les mêmes circonstances que son otage, lame en-dessous de la gorge prête à trancher sa tête comme on couperait un morceau de steak du type extra-tendre. Le pirate ne perdit pas pour autant son sourire qui s'élargit un peu plus.

- Dieu je ne me rappelle pas d'avoir entendu un accent comme celui-là dans les Caraïbes ! A qui ai-je l'honneur ?

Nolan se souvint de cette voix, la russe de tout à l'heure, ou du moins la femme de l'Est, représentante des organisateurs de la soirée. Les ennuis qui commençaient ! D'autant que l'arme qu'il détenait ou qu'ils détenaient ... n'était pas assez tranchante pour se défendre, à moins que ce Jack pouvait inconsciemment se servir de sa force, dans ce cas, émoussée ou pas, cette arme pourrait s'avérer dangereuse.

* Finir décapiter n'était pas vraiment mon objectif à cette soirée ... Et encore moins de décapiter Charlie accidentellement. *

Mais de façon surprenante, Jack laissa rengaina son sabre tranquillement, à quoi pouvait-il penser, ce pirate réservait toujours pleins de surprises, ce qui était sûr c'était que d'essayer de s'échapper maintenant ne le conduirait pas à son navire.

- Quel pirate serais-je si j'essayais de tuer une femme d'importance. Si vous me rendez mon Pearl, je vous promets de ne faire aucune chose qui pourrait compromettre votre charmante soirée.

* Et comment comptes-tu t'y prendre ? *

La seule manière pour lui de foutre la pagaille serait de savoir maîtriser le corps de celui qui l'habitait, autrement dit de savoir qu'il pouvait très bien faire ce que Nolan faisait. Il se contorsionna le dos vers l'arrière pour pouvoir pivoter sa tête sans risque de se faire trancher la gorge afin de regarder celle qui le menaçait. Nolan la reconnut de suite, une femme mystérieuse à l'accent peu commun à Galway ne signifiait qu'une chose, gare aux imprudents !

- Oh vous, vous devez avoir un lien de parenté avec les sirènes ![i] Dit-il avec un air à la fois intrigué et charmeur.

* Sors des Caraïbes vieux, à moins que chez toi les sirènes sont comme les vampires. *
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mar 21 Fév 2012 - 1:40

Au mot Inadvertance, la domina manquant d'exploser; par inadvertance vraiment ?! Comment osait-il masquer sa toute grande advertance derrière ce préfixe ridicule lui autorisant tout et n'importe quoi ?! Au moment, toutefois, où la romaine allait noyer le pirate sous une pluie de grossières injures, les rôles s'inversèrent; non pas que la Domina échangeait de rôle avec ce sauvage, à son grand regret, car elle n'aurait pas hésité elle, mais le pirate se retrouvait dans une position plus délicate à son tour, plutôt. Étonnée, aussitôt le sabre du pirate rangé, Livia Octavius se retourna afin de repérer la personne qui avait fait cesser cette prise d'otage forte désagréable. Une femme étrangement vêtue se tenait là, épée habilement faufilée sous la gorge de son précédent agresseur, parlant tout aussi étrangement que son accoutrement, mais l'ayant sauvé néanmoins des griffes de ce rustre alcoolique.

Charlie était soulagée, mais qu'à demi... l'épée sur la gorge de Nolan semblait de meilleure qualité et plus affilée que le sabre du vampire et ce, malgré le regard peu connaisseur de Dickens. Elle n'avait pas remarqué cette femme jusqu'à présent, était-elle sous l'effet de son costume comme tous les autres ? Avait-elle un semblant de bon sens ? Savait-elle qu'ils étaient tous sous l'emprise de leurs costumes ? Il ne fallait pas se voiler la face, si cette femme n'était pas sous l'emprise de ces étoffes maudites, elle devait savoir quelque chose !

Se décalant subtilement, ajustant sa tiare accessoirement, la romaine se déplaçait doucement vers la bouteille qu'avait emporté Mc Brides, sa seule ''arme'' à disposition, certes il y avait un peu plus loin d'espèce de contenant avec des tubes, mais la bouteille restait prête à l'usage immédiat. Reculant vers cette dernière afin de garder les deux autres à portée de vue et ne pas se faire remarquer, la domina glissa un bras derrière elle et attrapa silencieusement la bouteille par le goulot. Désormais armée, elle était fin prête à recevoir quelconque autre barbare suffisant, croyant pouvoir s'en sortir aussi facilement. Louchant vers Mc Brides, elle ne posa cependant pas son noble regard sur lui; il n'avait pas agit assez rapidement pour lui éviter cette déplorable situation, non, il n'était pas homme d'action visiblement, incapable de réagir lorsqu'une dame d'importance était prise en otage... alors que l'autre, la femme, avait elle, la trempe d'un grand légionnaire !

À bien y penser, Charlie n'avait pas noté si ce Mc Brides semblait possédé par son aviateur... du moins, il n'avait pas agit ainsi jusqu'alors... et si il n'était pas sous l'emprise de ce déguisement maudit ? Il était représentant pour la Steel Corp, non, et c'était la Steel Corp qui avait organisé cette soirée. Les ramifications n'étaient pas bien compliquées à faire... *Putain dans quelle merde j'ai encore mis les pieds ?!*

Dans un acte d'intelligence lui étant probablement rare et aussi bref que l'éclair de Jupiter pourfendant le ciel lors de colères divines, ce criminel demanda à connaitre le nom de la femme guerrière. Ce serait toujours cela en plus, on pourrait la remercier comme il se doit à Rome, lui offrant de l'or et des récompenses pour cet acte de justice. Ne pipant pourtant mots depuis sa mise en garde, Livia allait au moins remercier verbalement sa sauveur, mais le pirate osa quémander de nouveau son bateau; Octavius ne comprenait toujours pas pourquoi ce scélérat en voulait à tous, apparemment, de ne point trouver son rafiot pourrit...


*Bravo Sherlock !* Charlie voyait où en venait la Domina, enfin ! Bien qu'elle doute fortement que la romaine finisse par réellement trouver qui étaient les véritables instigateurs de son ''enlèvement''...

C'est à ce moment que la romaine remit son jugement antérieur en cause: peut-être, tout compte fait, que ce pirate n'était pas directement responsable de son enlèvement, un mercenaire ayant coopéré tout au plus, qui sait. Chercher sans cesse son bateau, cela était en effet assez étrange pour un pirate ! D'où le pourquoi la domina le soupçonnait de moins en moins d'être le cerveau de cette opération... Certes, il restait un pirate tout de même, ennemi de l'empire, mais perdait de son intérêt quant à la mission de débusquement que s'était donnée la romaine. Perdue dans ses élucubrations soupçonneuses, la domina revint au pirate et à la femme guerrière. Ce damné pirate faisait désormais grossièrement la cour à la guerrière; roulant les yeux au ciel et soupirant, Livia en avait plus que soupé de cet saleté de marin !

*Bon, si on peut perdre du temps avec de la drague du dimanche au lieu d'essayer de se trancher communément la gorge, la soirée risque d'être moins périlleuse !* Charlie, à ce moment précis, aurait sans doute tourné la tête en direction du reste des invités afin de voir comment ça se déroulait ailleurs, mais la Domina s'obstinait à regarder de travers le pirate babillant des délicatesses à cette... guerrière nordique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mar 21 Fév 2012 - 21:49


Lady Velvet

Contre toute attente, le pirate rengaina sagement son sabre sans opposer plus de résistance : il s’agissait visiblement d’un personnage lunatique ou totalement incohérent. Une fois que le marin d’eau douce eût rangé son arme, elle fit de même, ne souhaitant pas véhiculer inutilement de message hostile.

Sirène ? demanda-t-elle d’un air incrédule et passablement vexée. Est-ce que moi sentir le poisson, franchement ?
Vu le ton sur lequel la comparaison avait été énoncée il devait certainement s’agir de quelque chose de flatteur, mais les sirènes ne représentaient aux yeux de Lady Velvet qu’une sorte d’hybride humain peu ragoûtant recouvert d’écailles.

Vous rechercher une perle ? Qu’est ce que c’est que cette histoire, vous avoir volé bijou de monsieur ? demanda-t-elle conjointement à la romaine et au pirate, ne sachant évidemment pas que le « Pearl » ne faisait pas référence à une perle, et encore moins à bateau, sa culture cinématographique étant quelques peu datée. Elle s’imaginait donc logiquement que le conflit concernait un quelconque colifichet…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mar 21 Fév 2012 - 21:58


Hunter Mc.Brides

Mc Brides, confortablement installé dans son fauteuil commençait juste à profiter de la soirée. Le pirate venait de prendre la domina en otage à l’aide de son faux sabre, voilà qui mettait un peu d’animation ! Enfin, jusqu’à ce que l’autre casse-couilles de russcof déguisée en Xéna la guerrière ne viennent rajouter son grain de sel.

Agacé, le lycan poussa un soupir tout à fait audible manifestant son mécontentement. Mais pour qui se prenait-elle, à toujours être sur son dos ? Comme si l’autre vampire aurait pu faire quoi que ce soit de dangereux avec son accessoire de théâtre ! Et si d’aventure les instincts de suceur de sang avaient repris le dessus sur le pirate, il aurait tout juste eu le temps de planter ses crocs avant qu’il n’intervienne, bref il n’y aurait pas eu mort d’homme !

Malheureusement il se devait, pour l’image de marque de la Steel de se garder ses commentaires pour plus tard afin d’éviter l’esclandre public, il se contenta donc de ruminer dans son coin en se moquant intérieurement des histoires de perles de l’autre blondasse – si elle sortait un peu son cul de son fauteuil en velours la Velvet, elle aurait su ce qu’était le « Pearl » - jusqu’à ce que la jolie romaine se saisisse d’une bouteille visiblement pas pour la boire…

Il lui saisit alors le poignet d’un geste vigoureux et d’un air réprobateur :

Tttt ma jolie, c’est pas bien de vouloir agresser ses petits camarades, surtout avec une aussi bonne bouteille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Sam 25 Fév 2012 - 16:50

Nolan FieldDommage, elle ne semblait pas adepte du charme des pirates, ce ne serait donc pas ainsi qu'il arriverait à ses fins, enfin tant pis, du moins pour l'instant. Le plus choquant, n'était pas ça, c'était surtout le fait de comparer son pearl à un bijou, là c'était soit se foutre ouvertement de lui, soit elle était vraiment ... enfin elle l'était ! Se tournant cette fois devant tout le monde, il continua cependant de s'adresser à cette femme dont les connaissances n'allaient pas plus loin que son vocabulaire pour le moins restreint. D'ailleurs ce même pirate ne se gêna aucunement pour lui parler afin qu'elle puisse le comprendre, ce que Nolan désapprouvait un peu étant donné les circonstances.

- Ce que moi, vouloir dire à vous, sublime sirène d'une contrée oubliée ... c'est ... qu'on a volé à moi navire grand à voiles noires qui s'appelle Black Pearl. Donc mon Pearl n'est pas un bijou, vous comprenez pas bijou ! Grand navire ! Et si cette femme ... Il désigna Charlie. ... être capable de voler moi navire, alors c'est que c'est elle que l'on doit interroger, ne croyez-vous pas ?

* Je l'aime bien ce Jacky, au moins je me serais bien amusé avant de crever ... *

Tandis que Nolan ironisait la situation, il s'approcha doucement de Charlie que Jack surnommait la " maîtresse particulièrement hystérique " et la désigna poliment tout en s'adressant aux deux autres.

- Vous pensez vraiment que je suis capable de kidnapper une ravissante femme en sachant pertinemment qu'elle ne me permettrait pas de récupérer mon dû ? J'en ai eu la preuve à l'instant. Je suis pirate mais pas incompétent, après tout je suis le capitaine Jack Sparrow, non ?

* C'est bon, je crois qu'ils ont compris comment tu t'appelais, pas besoin de le crier 150 fois ... *

Il regarda tour à tour la lady Velvet et Mc Brides, qu'allaient-ils faire concernant cette situation qui devenait grotesque, en sachant que c'était eux les auteurs de cette soirée complètement délirante. S'ils pouvaient être persuadés de rester en vie à la fin de la soirée, Nolan et sans doute Charlie pourraient rire de cette situation loufoque. Maintenant avaient-ils de l'humour ces organisateurs déjantés ? Bonne question !

Jack s'approcha avec son style de marche légendaire, de ce hunter et récupéra à nouveau la bouteille, décidément elle se passait de main en main et en but une bonne gorgée.


- C'est vrai que ... quand on manque de rhum ... C'est une bonne bouteille !
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mer 29 Fév 2012 - 1:16

La domina regardait interloquée la femme guerrière qui venait de faire des allusions peu flatteuses à son égard. Elle, voler quelque chose à ce pourrit de marin d'eau douce ?! Calomnie ! Pur mensonge ! Mais avant qu'elle ne puisse cracher sa colère sur cette sauvage, Mc Brides lui saisit le poignet d'une poigne solide pour lui enlever sa seule arme parmi ces rustres; la domina bouillait de rage, lançant un regard meurtrier à ce Mc Brides qui la privait d'une possible défense. Ses petits camarades ?! La romaine ne supporterait pas ce ton condescendant bien longtemps, Octavius s'en tenait tout de même aux usages et aux convenances de son rang, mais elle sentait une rage considérable grandir en elle, mais une seule femme contre trois sauvages, ce n'était définitivement pas le bon moment de riposter de la sorte.

*Tu veux rire, tu devrais le remercier de t'avoir retiré cette bouteille des mains !* Charlie savait pertinemment que cela n'aurait servi à rien sur Nolan, encore les deux autres... quoi qu'aller savoir s'ils étaient humains, pff.

Observant ce qui l'entourait cherchant rapidement une arme de substitution elle repéra le plateau avec lequel Mc Brides avait emporté plusieurs bouchées, calculant qu'il lui faudrait seulement quelques pas avant de l'atteindre et de pouvoir s'en servir si nécessaire. Aux dires du pirate, Livia Octavius sortit violemment de sa pseudo stratégie d'attaque/défense, offrant le même regard assassin au marin que celui qu'elle avait offert au traitre de Mc Brides quelques secondes plus tôt. Elle ?! se faire interroger pour le vole d'un rafiot ?! La domina pensa être entourée d'imbéciles et d'inconscients, vraiment, que lui apporterait ce vol ? Comment aurait-elle pu le faire, elle qui clamait au kidnapping ?!

Charlie était ennuyée, cette domina avait vraiment un caractère de chien, certes elle-même aurait été offensée d'être accusé ainsi, mais la romaine avait un tempérament tout feu tout flamme pro hystérique peu agréable. Encore pour les autres à l'extérieur, ce n'était pas si mal, mais pour elle à l'intérieur, Charlie avait droit aux pensées assassines et aux injures silencieuse.

Le capitaine s'approcha toutefois de la romaine, la désignant et faisant comprendre à la femme guerrière que son jugement était incohérent. Soit, il n'était pas si bête que cela finalement, ce pirate... Arquant un sourcil tout en l'observant aller dérober sa jadis bouteille des mains de ce Mc Brides, Livia se demandait désormais quel était le but de cette mascarade, revenant au point de départ, pourquoi était-elle ici, sans son mari, sans ses esclaves et ses serviteurs, mais surtout sans aucun citoyen romain aux alentour.

*Enfin, elle se pose les bonnes questions !* Charlie allait peut-être enfin pouvoir étancher sa curiosité et savoir ce qui se tramait ici bas ! Il suffisait simplement que la romaine pose les bonnes questions et qu'elle obtienne des réponses.

Tâchant désormais de rationaliser ses émotions violentes, la domina essaierait une approche plus stratégique de la situation.

- Si vous me permettez, comme cet... ce pirate vous l'a démontré, je ne puis et n'ai pas dérobé son bateau, aussi je ne sais pas le comment ni le pourquoi de ma présence ici, par Jupiter, ni a-t-il personne qui sache quoi que ce soit de pertinent ? Honnêtement, je préfère savoir immédiatement si je suis l'otage d'un quelconque enlèvement ou si... en fait je ne sais pourquoi je me retrouverais ici sinon...

*Oui !* Charlie trépignait d'impatience, attendant fermement obtenir des explications... ou alors des indices, rien que ça, un petit quelque chose, n'importe quoi ! Dickens voulait comprendre ce qui leur arrivait à tous.

Jamais elle n'avouerait n'avoir, peut-être, sauté trop rapidement aux conclusions, à cela non, sa noble personne ne devait d'excuse à personne ici présent, mais la romaine commençait doucement à calmer son irascibilité, abordant les choses un peu plus intelligemment que plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Jeu 1 Mar 2012 - 18:53


Lady Velvet

Ainsi donc cette fameuse perle n’en était pas une, il s’agissait d’un navire… Logique pour un pirate me direz-vous, mais quelle idée de la baptiser avec un nom pareil ! Pourquoi pas « bague en rubis » ou « bracelet d’émeraude » pendant qu’on y était ?

*Encore un nouveau riche tiens*soupira intérieurement la vampire, qui ne put s’empêcher de rire.


Non, franchement capitaine Sparrow, vous penser que madame a volé votre bateau ? demanda-t-elle en désignant la frêle jeune femme blonde et romaine dont l’air angélique aurait pu lui valoir le bon Dieu sans confession.

Regardez, elle noble, elle avoir beaucoup d’argent, pas besoin de voler bateau, peut s’en faire construire un comme elle veut, en claquant des doigts ! Par contre lui là-bas, fit-elle en désignant le Batman qui s’agitait dans tous les sens, lui certainement être voleur, sinon pourquoi lui porter masque ?



Hunter Mc.Brides

Mc.Brides avait regardé sans broncher ce pirate à la noix lui subtiliser à nouveau la bouteille – il connaissait bien un fameux « jeu de la bouteille » mais il ignorait tout de cette version qui consistait à la faire transiter ainsi d’un convive à l’autre.

Pour une fois, la ruscoff avait eu une brillante idée en redirigeant les ardeurs du vampirate vers le Batman en herbe qui semblait déjà fort occupé avec d’autres convives, il décida donc de bondir sur l’occasion en orientant les foudres de la blondinette dans la même direction, histoire qu’elle aille éclater son plateau sur la tête de quelqu’un d’autre.


Oui, et à mon avis lui et son accolyte à moustache (Juan) sont sans doute également responsables de votre enlèvement cher madame, quand on y pense tout se tient : ils enlèvent une noble dame puis subtilisent un bateau pour s’enfuir au loin… Quand on a le vice dans le sang, rien ne vous arrête !

Oui, cette argumentation était quelque peu tirée par les cheveux, mais il avait bien envie de voir si sa stratégie grossière pousserait les deux olibrius à s’allier ensemble contre le super-héros et le cow boy ou bien s’il ferait totalement chou blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Dim 4 Mar 2012 - 11:24

Nolan FieldEn écoutant les différents protagonistes, il en vint à se demander s'il n'était pas en train de rêver tout simplement. Il chercha un moyen de le vérifier mais comment ? A part découper en deux le hunter voir même la charmante sirène à l'accent impossible, il ne voyait aucun autre moyen ... Ah mais si !

* Si je rêvais, y'aurait du rhum ! *

Donc il en conclut que cette histoire de mauvais goût était réelle, mais alors où était son équipage, Mr Gibbs, son joyau naviguant sur les sept mers aux grès des vents ... Il n'en avait aucune idée, mais lorsqu'elle désigna " l'homme " ou la personne qui était cachée derrière un ... Heu ... Quoi ?!

- Mais quelle est cette chose qu'il met en guise de vêtements ? Monsieur Gibbs ! Monsieur Gibbs ? Jamais là quand il le faut lui ...

L'autre personnage ajouta son grain de sel, en désignant également Batman et un cow-boy comme les détenteurs du Black Pearl et par la même occasion ceux qui ont kidnappé la blonde.
De son côté Nolan commençait à comprendre qu'ils n'étaient que des pantins servant à distraire les " autorités ", c'était pas très difficile de le deviner, d'accord ... Mais comment dans un monde normal on pouvait croire que Batman avait pris le Black Pearl pour enlever une femme romaine avec comme acolyte Billy the Kid ? A croire que même les personnages qui avaient pris possession de leur corps étaient aussi stupides que l'histoire racontée par la petite sirène et le type qui ressemblait à rien ... Car ni une ni deux, voilà que le capitaine sans navire approuvait bien sûr leur connerie et se dirigeait déjà vers Batman et Joe Dalton ...


Suite des évènements
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Dim 4 Mar 2012 - 23:21

Enfin un peu de bon sens ! Un sourire satisfait trônant fièrement sur son visage, la domina approuvait intérieurement, vrai qu'à Rome elle n'avait qu'à claquer des doigts pour avoir tout ce dont elle avait besoin par envie ou caprice, ici ce n'était très visiblement pas le cas, aussi la noble romaine lâcha un soupire non dissimulé. Un peu agacée qu'on ne lui remette aucune explications sur les questions qu'elle venait de poser, elle se retourna vivement vers Hunter lorsque ce dernier s'adressa à elle. Tourna la tête en direction des deux accusés, elle les observa de loin; la femme guerrière et Mc Brides n'avaient peut-être pas tord tout compte fait...

Enfin des réponses ! Ce concentrant peut-être davantage sur le résultat que le contenu, la domina accepta un peu trop rapidement cette accusation facile comme explication à son enlèvement et au possible vol de bateau du pirate, seulement, avant qu'elle ne se retourne vers ses interlocuteurs, le moussaillon passa à côté d'elle avec un air à ne pas vouloir inviter les deux autres barbares au cirque.

- OH ! Il croit qu'il va pouvoir régler cela tout seul et récolter tous les éloges pour s'être occupé des criminels responsable de mon enlèvement ! C'est qu'il ne connait pas me connait pas, par Jupiter !

Ni d'une, ni de deux, Livia s'empara du plateau en argent, convoité plus tôt à titre défensif, et se dirigea de pied ferme vers cette bande d'ahurie qui se battait déjà comme chat et chien.

Charlie roulait les yeux au ciel, exaspérée. *Elle venait enfin de prendre de bonnes résolutions et voilà qu'elle repart au quart de tour cette furie !* Ce qui était certain, c'était que ça allait barder et probablement pour elle...


''Veni, Vidi, Vici ''... vers la piste de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Jeu 8 Mar 2012 - 22:43

Jessica NorwelQuelqu'un d'attentif pouvait remarquer l'arriver décidée de la propriétaire du cirque venant du carrousel. Elle s'arrêta pile devant les deux personnes de la SteelCorp pour mettre les choses au clair.

- Je ne peux pas faire mon travail dans ce genre de condition !

Elle agitait devant leur nez son fouet qui était replié.

- Il faudrait peut-être calmer ces fous et leur demander les vraies raisons de leur venue à Je ne suis pas persuadée qu'ils soient aptes pour travailler dans un cirque... Dans le sens qu'ils sont un peu... taré... si vous voyez ce que je veux dire. Je peux pas assurer la sécurité des futurs clients du cirque avec des énergumènes pareil, vous le comprendrez bien si vous aviez fait un minimum attention à la situation qui est en train de dégénérer de l'autre côté !

Elle était hors d'elle. Cette organisation était pourrie. Dire qu'elle ne se rappelait même pas d'avoir fait appel à eux.

- Ce qui est sûre, c'est que je ne referais pas appel à vous ! Vous êtes qu'une bande d'incompétents !

Elle espérait que ses mots feraient leurs effets.
Revenir en haut Aller en bas
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Lun 12 Mar 2012 - 19:35


Lady Velvet & Hunter Mc.Brides

Une fois n’était pas coutume, les deux compères de la Steel Corps étaient tombés d’accord sur un point : regarder les convives se foutre sur la gueule était un spectacle des plus amusants. Lady Velvet s’était assise sur le fauteuil à côté de Mc. Brides, qui avait été leur chercher deux coupes de champagne, et les deux acolytes regardaient la scène qui se déroulait sous leurs yeux comme des téléspectateurs devant leur film de 20h50.

Cet homme masqué avoir ressource tout de même… Ouais, sauf qu’il a éborgné Marie-Antoinette avec sa balle en caoutchouc ce bouffon ! Regarde, courtisan essayer de venger sa reine ! Tu crois que le cow boy va essayer de tous les ligoter avec son lasso ? Hmm, non, mais que romaine va tous les assommer avec son assiette…

Les commentaires et les pronostics allaient bon train, lorsque qu’une des convives, la dresseuse de cirque se dirigea vers eux, l’air pas franchement ravie et se mit à les incendier copieusement.

Mc. Brides, de bonne humeur, fit signe à Lady Velvet de ne pas bouger d’un air entendu et se leva de son fauteuil :

Que voulez-vous ma petite dame ? On se trouve à Galway, dans le trou du cul de l’Irlande, alors on fait ce qu’on peut niveau casting ! Oui bon d’accord, nos recrues ne sont pas brillantes brillantes, mais vous savez, dans ce coin de bouseux, on a pris ce qu’il y avait de mieux…

Alors d’accord, peut-être que ce ne sont pas les standards auxquels vous étiez habituée avant, mais faites preuve d’un peu de poigne que diable, vous êtes habituée à dompter des fauves, vous devriez bien réussir à venir à bout d’une bande d’illuminés !
lança-t-il avec emphase, se prenant au jeu de l’organisateur incompétent. De toute façon, quand on voyait le foutoir que c’était, il n’avait pas beaucoup d’autres options : assumer le bordel ou bien nier et courir se cacher derrière un rideau, après tout ils n’étaient que deux à être encore lucides…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mer 14 Mar 2012 - 23:10

L’horloge commença à amorcer la fin de sa course sur le coup des 23 heures : bien sur, personne ne pouvait s’en rendre compte dans la salle de bal qui était dépourvue d’horloge. Cependant, lorsque l’aiguille des secondes franchit le zéro, les convives possédés sentirent le bout du nez les chatouiller furieusement. Lorsqu’elle franchit le trois, leurs yeux commencèrent à piquer. Lorsqu’elle franchit le 6, tout le nez commença à gratouiller de l’intérieur de sorte que dans les 3 minutes qui suivirent, tous furent saisis à un moment ou à un autre d’un tonitruant éternuement.

Lorsque suite au « Atchoum » fatidique ils rouvrirent les yeux, les hôtes de leurs costumes avaient disparus, comme envolés, et tous avaient repris la pleine possession de leurs moyens ainsi qu'un souvenir intact de la soirée. S’en rendraient-ils compte immédiatement ? Rien n’est moins sur, pris dans le feu de l’action…

Pendant ce cours laps de temps qui n’avait duré que quelques minutes, Lady Velvet en avait profité pour s’éclipser discrètement derrière un rideau de service, laissant Mc. Brides chapeauter la suite de la soirée, qui semblait aborder les évènements de façon sereine tout en sirotant une coupe de champagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Sam 17 Mar 2012 - 20:21

Jessica NorwelKatrina était éberluée par si peu de professionnalisme. Mais elle n'allait pas se démonter.

- Effectivement, ce n'est pas du tout ce à quoi je suis habituée dans mon pays et sachez que le votre est rempli d'énergumènes qui sont pour le moins grotesque ! Tout comme vous d'ailleurs !

Elle était Katrina la Tigresse après tout et on lui devait le respect ! Elle était une dompteuse de fauve exceptionnelle et reconnue dans le monde entier ! La traiter de la sorte était impensable. Ce jeunot allait voir ce qu'il allait voir.

- Je ne crois pas que nous continuerons notre partenariat plus longtemps et je vous demanderais de me ramener de ce pas au moyen de transport le plus adéquate pour que je puisse rentrer chez moi !

Elle fit claquer ses doigts juste devant le visage de Mc. Brides, agacée par la situation. Elle fut bien vite obligée de se grattouiller le bout du nez puis les yeux, tout en essayant de rester le plus digne possible et d'enguirlander ce type qui ne savait vraiment pas à qui il avait à faire.

- Et je vous ferais remarquer que je ne suis pas là pour faire la police ! Apparemment, vos artistes sont des incapables, comme vous décidément.

Elle sut empêcher un éternuement sortir. C'est à ce moment là que Katrina disparut laissant de nouveau place à une Jessica qui, toute heureuse de pouvoir ravoir un contrôle sur son corps, regardait ses mains avec un intérêt presque débile. Le fait de sentir bouger ses doigts quand elle le souhaitait était jouissif.

D'ailleurs, elle ne faisait plus attention à l'organisateur de la soirée.... Cela viendrait probablement ultérieurement.

Elle s'occupait d'abord de vérifier que ses mouvements lui appartenait bien et commençait donc à se parler à elle-même comme pour se rassurer qu'elle avait bien la parole et donc le contrôle.


- ENFIN !! Put*** ça fait du bien !

Le seul hic, c'est qu'avec elle était revenue sa maladresse avec ses bottes à hauts talons qui, lorsqu'elle fit quelques mouvements un peu plus amples, ne lui permit pas de rester longtemps debout. La douleur qu'elle sentit au niveau des pieds déclencha une grimace et elle se dépêcha d'enlever ces chaussures de l'enfer. L'expression de soulagement sur son visage ne trompait d'ailleurs pas.

Maintenant que le gros était passé, elle leva le visage pour regarder autour d'elle ce qui s'était vraiment passée et si elle avait été la seule. C'est lorsqu'elle tilta sur le fait qu'elle avait un des organisateurs de la soirée à côté d'elle que son visage changea du tout au tout.


- Qu'est ce que vous nous avez fait ?

Le ton était accusateur et pleins de haine.
Revenir en haut Aller en bas
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Lun 26 Mar 2012 - 21:11


Hunter Mc. Brides

Hunter attendait calmement, avec une pointe de curiosité, que le processus prenne fin. Il n’avait pas encore tout à fait compris comment ces vénitiens avaient trafiqué leur coup, mais il savait simplement que l’enchantement devait prendre fin à 23h, soit une heure pile après avoir commencé.

Ne vous énervez dons pas ma jolie, nous ne vous avons rien fait de bien méchant, si vous voulez bien patienter vous allez avoir le fin mot de l’histoire dans quelques instants… répondit-il à la dompteuse de cirque qui n’avait pas l’air franchement ravie par leur petit tour de passe-passe. Peu lui importait après tout, la Steel n’avait pas besoin d’amis mais de démontrer ses ressources et sa puissance, tant pis pour les mécontents qui ne sauraient pas apprécier leur travail, ils avaient les moyens de les faire taire.

Le lycan attendit que tous les convives aient repris – du moins en apparence – le contrôle de leur corps avant de fausser compagnie à la charmante demoiselle bottée (Jessica) et de se diriger vers l’estrade.

To >>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   Mer 11 Avr 2012 - 16:44

Jessica NorwelCette situation était énervante et franchement, elle ne savait pas encore si elle ne préférait pas simplement partir au lieu d'écouter leur discours débile. Cependant, cela pouvait toujours être intéressant de connaître la raison d'un tel cafarnaum.

Elle suivit donc le type qui lui avait parlé dans le but qu'elle se calme. Elle vit d'ailleurs que les autres convives avaient eu aussi repris conscience. Ils ne semblaient pas plus ravie qu'elle de la situation dans laquelle ils se trouvaient et c'était compréhensible !

Ils s'étaient fait abuser et malgré les dires du charlatan, ça n'avait rien d'amusant.

C'est ainsi qu'elle se dirigea d'un pas décidé vers l'autre partie de la piste où elle écouta les participants se plaindre, ce qui était tout à fait normal. L'homme responsable, quant à lui, restait impassible, il ne semblait pas vraiment choqué par ce qu'il avait fait subir aux invités. Au contraire, il trouvait qu'on devait le remercier pour l'aventure palpitante qu'il avait fait vivre aux ignares que l'on était...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Mascarade, partie lounge   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Mascarade, partie lounge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Partie de plaisir
» La Mascarade
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Events
 :: La Mascarade
-