AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Hôtel de ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mer 9 Nov 2011 - 22:29

Nolan FieldNolan écoutait les différents avis, inutile de dire qu’il rejoignait l’avis général et d’ailleurs les paroles qui suivirent du Gouverneur Giacometti renforçaient totalement ce sentiment.

- Nolan Field, nouvelle tête de Galway, sous vos bonnes paroles vous êtes en train de nous dire qu’il faut modifier un peu les choses pour mettre tout le monde sur le même pied d’égalité. Ça commence comme ça et puis on finit par faire comme dans les autres villes, on traque les êtres surnaturels.

Dit-il avec un peu de lassitude dans sa voix. Il continua sur un ton un peu plus engagé.

- En ce qui concerne vos papiers d’identité, je n’ai rien à ajouter sur ce que vient de dire mademoiselle Jessica. C’est juste absurde, alors à part avantager les dirigeants de cette ville, vous me direz ça change pas des autres villes, cela serait aussi utile que d'obliger les vampires à demander l'autorisation de leurs victimes avant de pouvoir prendre un peu de leur sang.

A vouloir changer de façon radicale les choses actuelles, vous n’allez créer qu’une cascade de problèmes. L’égalité c’est bien mais lorsque l’on sait quand elle doit être faite, c’est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain


Messages : 619
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Jeu 10 Nov 2011 - 3:25

Charlie ne comprenait pas exactement où voulait en venir cette histoire de papiers d’identification.

- Bonsoir, Charlie Dickens, je suis également nouvelle en ville et je fais partie du maillon faible comme vous l’appelez…

J’ai du mal à comprendre en quoi cette histoire de papier est pertinente et réaliste moi aussi. Peut-être que je me tire dans le pied en songeant ainsi, mais, comme il a été souligné plus tôt, je vois mal un vampire ou un lycan sortir sa carte d’identité à qui le lui demandera… Côté médical, je doute également que TOUS iront gentiment passer des tests pour se faire identifier. En ce qui concerne les cours d’auto-défense, j’ai de sérieux doutes quand à leur réel efficacité, un être humain est plus faible, c’est un fait indéniable quoi qu’il en soit. Cependant, pour ce qui est de les informer, je trouve que c’est un point intéressant qui pourrait au moins leur apprendre qu’ils sont loin d’être invincibles et que les fondements de leur réalité sont faussés, l’existence de ces êtres étant banalisé au simple rang d’histoires et légendes…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llylewin
Vampire
avatar

Messages : 2199
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Jeu 10 Nov 2011 - 11:31

Les propositions de la gouverneur ne lui plaisaient pas du tout, encore un peu et elle allait sortir qu’il serait obligatoire pour les vampires de se faire limer les canines !

He ho, minute papillon… Ça veut dire quoi « distribution d’armes préventives » ? On va tout de même pas avoir tous les clampins de la ville qui se baladent bardés de crucifix et de bouteilles d’eau bénite ? Non parce que là les victimes, ça va être nous !

Une fois j’ai invité un type à aller boire un verre parce que j’avais un job à lui proposer, et cet abruti, quand je lui ai appris que j’étais un vampire, s’est tellement fait dessus qu’il m’a cramé la main avec de l’huile sainte qu’un cureton lui avait refilé… Ça ne sert à rien d’entretenir la psychose, on va finir avec des humains paranos, des vampires stressés et toute une ville sur les nerfs, c’est ça que vous voulez ? Regardez, même Charlie qui m’a servi de dîner l’autre soir trouve votre plan foireux, c’est dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Ven 11 Nov 2011 - 14:33

Voila de drôles de propositions qui étaient énumérées par le gouverneur! Aux oreilles du doc, cela sonnait creux...

"Moi, contrairement aux personnes ayant pris la parole il y a un instant, je ne suis pas totalement contre certains points que vous avez énuméré. Les justifications données pour l'espèce sur la carte d'identité me semblent peu pertinentes. En effet je vois mal un vampire ou un lycan sortir sa carte d'identité dans un bar! Alors à moins qu'il y ait d'autre raisons je ne vois pas grandement l'intérêt. Cependant, pour les cours d'auto défense, je trouve le concept interessant, voir même à approfondir. Justement il serait bien que les humains apprennent a mieux connaitre les lycans, afin d'éviter cet effet panique qui souvent finit par une visite dans mes locaux. Tant que cela ne dérive pas en "guerre" des races, je trouve l'idée assez interessante."

Le doc avait toujours cette drôle d'impression, il était de meilleur humeur... Un peu comme s'il venait de finir son troisième verre de vodka....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Ven 11 Nov 2011 - 15:57

Grace BroderickGrace sorti une bouteille de plastique, dont l'H2O avait subtilement été remplacé par un dérivé d'éthanol mieux connu sous le nom de Vodka. Ce ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle entendait là. On aurait presque dit une farce, cette histoire...

- Grace Broderick, Chef infirmière au CRS. Vous prenez le problème à l'envers ; s'il y a des agressions ou des meurtres, on devrait plutôt se pencher sur une façon efficace d'apprendre aux responsables à contrôler leurs pulsions. Que ce soit par des séances de psychanalyse ou un système de parrainage, un peu comme chez les... Joueurs anonymes.


Elle avait buté sur le mot "Alcoolique", qui ne lui plaisait vraiment plus, ces derniers temps.

- Que sais-je, payez-leurs des cours de sport, un système de cages pour la pleine lune ou des recherches pour trouver un substitut fiable au sang ! À moins de marquer les loups-garous avec des tatouages ou des puces comme les chiens, et les vampires d'une croix sur le front... Ce qui serait absurde, une case sur une carte d'identité ne changera rien. Et négligerait complètement leur humanité. Un peu altérée, certes...

Elle s'adossa enfin à son siège, la tête lui tournant de l'effort fourni.
En même temps, elle réfléchissait à tous les bénéfices d'une telle pratique ; son travail en serait grandement facilité. Et il serait bien plus facile pour les humains de circuler en sécurité la nuit, dans les rues de Galway, si on marquait ces créatures. Mais ce serait injuste et représenterait un premier pas vers le fascisme... Elle était étonnée de voir un lycan défendre cette idée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kelly
Lycanthrope
avatar

Messages : 355
MessageSujet: Conférence vue de dehors.   Sam 12 Nov 2011 - 9:07

Évidemment la proposition avait de quoi faire couler de l'encre ou, en occurrence, de la salive, mais Kelly fut étonnée de voir qu'en opposition les arguments n'étaient pas non plus très convaincants. Ils prouvaient que les habitants de Galway ne semblaient pas avoir cerné le vrai but de cette mesure : le contrôle. On créé des catégorie, on créé la peur, on créé le contrôle, mais un contrôle basé sur la peur est toujours instable. Jeu dangereux, ça n'est pas ce qui était arrivé aux anciens gouverneurs qui la contredirait, bien qu'elle n'en connu pas vraiment les détail.

Finalement, c'est sa Grace qui parla. Enfin quelqu'un qui recentrait le problème pensa t-elle un instant avant de réfléchir sur la situation. L'infirmière semblait avoir beaucoup de mal à dissimuler sa passion grandissante pour la petite eau. Elle n'avait jamais compris pourquoi les gens s’intéressaient à ce désinfectant alors que le soda, et bah c'est bien meilleur c'est connu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Sam 12 Nov 2011 - 13:10

La gouverneur esquissa un sourire discret, ravie de susciter enfin de vraies réactions ainsi que des réponses pertinentes. Peut-être réussirait-elle à tirer quelque chose de réellement constructif de cette soirée ?

Je crois que nous sommes tous d’accord sur une chose : il serait peu réaliste de croire qu’une créature hostile donnerait de bonne grâce sa carte d’identité si on la lui demandait, mais l’intérêt de la chose n’est pas seulement là : rendre un tel titre de séjour obligatoire permettrait à la police d’établir un fichier des résidents de la ville.
Bien entendu, certains réussiront toujours à passer entre les mailles du filet, mais détenir un semblant de répertoire comprenant les humains, les vampires et les lycans permettrait de simplifier le travail des forces de l’ordre et surtout de prendre des mesures de prévention efficace, car l’amélioration des conditions de vie doit passer par cette voie.

Les humains se doivent d’être mieux formés et informés, les vampires et les lycans doivent apprendre à se comporter de façon non délétère à la société s’ils ne veulent pas subir une énième répression massive.
Comme Miss Broderick l’a fait remarquer, nous souhaitons mettre en place des structures efficaces ; je vais commencer par aborder la partie du programme concernant les lycans.
Nous souhaitons mettre à disposition des séances de consultations gratuites pour les lycanthropes afin d’évaluer la dangerosité de leur condition et leur proposer des cessions d’entrainement pour leur apprendre à mieux maitriser leur bête. Nous souhaitons également mettre à disposition au commissariat de Galway des cellules individuelles sécurisées pour leur permettre de passer une pleine lune en toute quiétude.

Pour le moment, nous souhaitons mettre ces structures en place au stade d’essai pour toutes les personnes volontaires, mais à terme nous souhaiterions les appliquer de façon plus musclée aux criminels : la piste de la puce électronique implantée n’est pas écartée pour les individus considérés comme dangereux afin de pouvoir les contraire, par exemple, à s’isoler les nuits de pleine lune…
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 15 Nov 2011 - 0:50

Finalement le débat restait toujours le même. Sous réserve de protéger certains, il s'agissait de finalement de ficher toutes les créatures "non humaines".

Le doc se leva de sa chaise, le rose au joue. Difficile de comprendre pourquoi, mais il sentait ses inhibitions s'envoler avec le temps, comme s'il buvait depuis le début de cette soirée...

"En fait ce que vous proposer n'est ni plus ni moins qu'un fichage en masse, je commence à fortement douter des véritables intentions de ce procédé. Est-ce vraiment pour les "humains"? Je commence à me demander s'il n'y a pas autre chose, comme le fait de cataloguer tous les individus non humain de Galway. Que ce passerait-il si ce genre d'informations finissait dans de mauvaise main? L'humanité est quand même spécialisé dans la chasse et l'extinction de nombreuses races, pour X raisons, alors si en plus on en facilite la tache... Ensuite je suis étonné de vous voir proposer aux lycan d'apprendre à maitriser leurs transformation, vous êtes bien placé pour savoir qu'en cas de "transformation normale" c'est une chose impossible avant plusieurs année... Autant passer directement à l'étape puçage et étiquetage... Aider les humains est une bonne chose, réaliser une "liste" des créatures de Galway me fait par contrte fortement penser à ce dont parlait Llylewin précédement... "

Stasi commençait à s'énerver, il se demandait ou Gianna voulait ne venir....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 15 Nov 2011 - 6:22

Jessica NorwelElle restait silencieuse et écoutait. Elle n'avait pas plus envie que les autres de voir cette chose arriver. L'idée , en soi, de pouvoir savoir l'identité ou plutôt la race de l'individu semblait tout à fait loyale dans un premier temps, car l'humain ne se trouvait plus vraiment en force dans la chaine alimentaire. Elle en avait fait les frais, après tout.

Elle passa sa main, instinctivement, sur la trace qu'avait laissé la morsure d'un vampire au niveau de sa jugulaire et frissonna. Cependant, cela allait amener une espèce de panique générale au sein de Galway car beaucoup de gens avait décidé de ne pas voir la réalité.

Au fur et à mesure que les minutes passaient, une sensation bizarre commença à naître. Elle se sentait comme sur un nuage. Cela lui rappelait vaguement la sensation qu'elle avait eu lors de sa beuverie avec Viktor, tiens... Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas ce qui lui arrivait et pensa rapidement à un gaz qu'elle pourrait très bien être en train d'inhaler à son insu. Elle renifla plutôt bruyamment, ce qui avait pu être entendu par Grace et Stasi peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 15 Nov 2011 - 15:43

Nolan FieldNolan regarda le dénommé Stasi qui commençait à se mettre en rogne, il sourit intérieurement, ce gouvernement de Galway était bien parti pour se mettre des individus à dos. Puis il prit à son tour la parole, histoire d’en rajouter une louche.

- Je sens qu’on va bientôt en venir aux camps de concentration, mais tout comme vient de le dire monsieur Tabaristan, c’est étonnant de voir que tout ça sors de la bouche d’un lycan.
Et si jamais, votre idée par je ne sais quelle raison est appliquée, j’ose espérer que vous en serez la première victime de votre plan anti-démon !
Vous savez, la puce électronique soit disant pour les individus dangereux, parce qu’avoir de telles idées, pourrait à mon avis vous inclure directement dans cette catégorie.


Il se demandait si ce n’était pas une descendante des lycans qu’il avait rencontré à Manchester, à la fin des années 1800.


- C'est bizarre, mais j'ai bien l'impression que votre proposition est en train de tomber à l'eau, j'espère que vous nous avez pas fait venir juste pour celle-là, ce serait dommage pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Llylewin
Vampire
avatar

Messages : 2199
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 15 Nov 2011 - 19:27

Llylewin ne put s’empêcher de ricaner dans son coin : pour une fois, les propositions de la rouquine étaient plutôt marrantes. Elle leva la main avant de lancer sur un ton ironique :

Dites, j’aurais une question… En plus du coup du fichier et de la puce là, vous ne voudriez pas terminer le tableau en entier et instaurer la castration des ces sales bêtes ?
Parce que si on suit le raisonnement jusqu’au bout, si vous voulez vraiment enrayer la race il faut prendre le problème à la racine et les empêcher de se reproduire, à moins que vous ne préfériez balancer les bébés dans le Corrib à la naissance !


Elle lança un regard narquois à Stasi avant de se taire. Les mesures, les fichiers, tout ça, elle n’y croyait absolument pas. Les anciens fondateurs avaient essayé de rétablir l’ordre à Galway, celle-ci aussi finirait pas s’y casser les dents, elle ne se faisait pas trop de soucis là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly
Lycanthrope
avatar

Messages : 355
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Jeu 17 Nov 2011 - 16:41

Kelly trouvait dommage et quelque peu risible le fait que tout le monde se ligue contre la proposition de mademoiselle Giacometti. Bien sure, le projet était plutôt mal présenté et l'idée de la distribution d'arme était pour le moins étonnante ; extrêmement dangereuse même. Cependant, le fait de répertorier toutes les créatures de la nuit de Galway l'émoustillait. Bien sûr, elle n'avait rien à craindre, elle qui n'était même pas répertorié. Elle qui pourrait créer des faux sans difficulté. Cela lui permettrait d'obtenir des informations beaucoup plus rapidement et facilement sur les personnes qui l'intéressait. Et quelque chose lui disait que tout ces gens ne réagissaient que par la peur. Combien d'entre elles devaient déjà avoir commis des meurtres impunis ; elle le savait : la plupart des créatures de cette ville était loin d'être blanche comme neige, aussi ne put elle s'empêcher de sourire à la réaction des détracteurs de la proposition qui allaient jusqu'à invoquer les camps de concentration et autre taxation de fascisme alors qu'il donnaient plus d'information sur eux même qu'ils ne le feraient en conformité avec n'importe quelle loi lorsqu'ils commandaient sur internet, s'inscrivaient à un registre, allaient à l'hôpital.

Elle sortit Poupette et grignota quelques bonbons à la banane.

_________________
Un crayon Titi ça donne du courage, tu t'sens moins seul, ça t'donne envie d'tous les niquer une bonne fois pour toute. Ça t'donne envie d'les trainer dans la boue, à base de crayon Titi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Jeu 17 Nov 2011 - 21:12

Conservant son calme malgré une nuance d’agacement, Gianna soupira avant de répondre aux réactions disons plus véhémentes que précédemment.

Laissez-moi vous donner un petit cours de rattrapage d’histoire, qui sera je pense fort utile : cette ville a tout d’abord été conquise au Moyen-âge par une bande de mercenaires lycans, qui l’ont mise en faillite avant d’en céder la direction économique à des commerçants vampires qui en ont profité pour monopoliser le pouvoir et écraser tous les autres.

Les vampires et lycans ont fini par en avoir marre et se rebeller, ce qui a provoqué une vraie boucherie que l’on a appelé guerre civile, qui a pris fin lorsqu’un trio de Fondateurs, un de chaque race, a été nommé à la tête de la ville.
Ces Fondateurs ont ensuite réussi tant bien que mal à maintenir le calme à grand coup de démonstrations de force, comme la rafle de la place publique ayant eu lieu il y a quatre ans environ. Malheureusement, leur action n’a pas été efficace et les forces armées de l’extérieur ont assiégé la ville avec le projet de la rayer de la carte après avoir mis la tête des Fondateurs au bout d’une pique, et tout ceci n’a pu être évité que parce qu’un repreneur s’est proposé de camoufler Galway derrière un parc d’attraction.

Vous le savez, le Zombillenium n’est plus, on nous observe donc avec attention. Au siècle dernier, on pouvait se permettre de s’adonner à des petites guéguerres à coup d’épées, de catapultes ou même de canons, mais maintenant la situation a évolué, Galway n’est plus isolée du reste du monde et les armes ont une portée bien plus dévastatrice !
Il est donc impératif de créer un équilibre entre les 3 races pour arrêter de se mordre la queue, car à chaque fois qu’une race prend le dessus, l’opprimée se révolte pour reprendre le pouvoir et ainsi de suite, nous ne pouvons nous permettre de replonger dans ce cercle vicieux, sans quoi il n’y aura plus ni vampire, ni loup-garou, nous serons simplement rayés de la carte.

Gardez à l’esprit que malgré notre supériorité physique par rapport aux humains, nous menons des vies de marginaux et n’avons donc que peu d’accès au pouvoir, sauf ici, à Galway.
Vous ne semblez pas convaincus par mes propositions, fort bien, j’écoute les vôtres si vous pensez en détenir de meilleures…
Je serais curieuse d’entendre les moyens que vous mettriez en place pour que de jeunes gens débarquant en ville se retrouvent métamorphosés en quelque chose qu’ils n’ont pas souhaité, comme cela a été mon cas. Comme Mr. Field l’a fait remarquer, j’ai pu être dangereuse par le passé, mais cela je ne l’ai pas choisi, alors dites-moi, que faire pour enrayer cela ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Jeu 17 Nov 2011 - 21:35

Jessica NorwelJessica écoutait avec attention pour finir par faire une proposition.

- Il est évident que les habitants et les nouveaux arrivants doivent connaître les dangers de cette ville. Je trouve donc intéressant de mettre en place des réunions pour expliquer les fondements même de chaque race, leurs faiblesses, leurs forces, bref, tenir au courant. Cependant, il faudrait aussi mettre en place une aide psychologique pour la simple et bonne raison que certaines personnes sont tellement enfermées dans leur croyance qu'il n'existe que des humains qu'ils n'arriveront peut-être pas à accepter la vérité même avec des preuves.

Elle fit une petite pause avant de continuer.

- Cependant, c'est à eux, ensuite de s'armer s'ils le souhaitent et donc peut-être permettre un port d'arme plus laxiste pour pouvoir utiliser des armes plus puissantes. Cependant, j'ai peur que cela vire au drame. Ensuite, il est évident qu'il faut renforcer la présence policière ici... Beaucoup d'humains se retrouvent piéger sans pouvoir demander de l'aide... Il faut donc trouver un moyen pour que l'on remarque ce genre de crime... un genre de... fusée de détresse peut-être.

Elle avait d'autres idées mais pensait s'abstenir pour laisser les autres s'exprimer.

Spoiler:
 


Dernière édition par Jessica Norwel le Lun 21 Nov 2011 - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Llylewin
Vampire
avatar

Messages : 2199
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Jeu 17 Nov 2011 - 22:38

La vampire avait plus ou moins rendu les armes et écoutait passivement le blabla de la rouquine. Histoire, blabla, équilibre, blabla, tout ce discours lui passait au-dessus de la tête. Elle l’avait vécu elle, la rafle, le siège et la fin des Fondateurs, pas besoin d’en faire tout un fromage non plus !
Malgré tout, une question lui turlupinait dans la tête :

Dites, j’ai pas de proposition mais une question à tout hasard : quand est-ce qu’on bouffe ? Parce que c’est bien joli vos discours sur le toilettage des lycans, mais quid des vampires ? Nous, faut bien qu’on se nourrisse, et on est naturellement penchés sur le sang humain, donc vous prévoyez quoi pour nous remplir l’estomac sans qu’on soit obligés d’abîmer les jolies blondinettes qui trainent dans les bars ? demanda-t-elle en jetant un regard interrogatif à Charlie, qui était sans doute la mieux placée pour se sentir concernée par le sujet, avec Nolan bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Ven 18 Nov 2011 - 18:53

Nolan FieldPour tout dire, Nolan ne connaissait absolument pas l'histoire de Galway, mais il connaissait la sienne, 180 années de vie, c'était déjà suffisant pour lui. Il sourit en entendant les paroles de Llylewin notamment sa dernière phrase étant donné ce qui s'était passé cette soirée là...

- Si ce n'est que les blondes, on peut toujours se contenter des brunes, ça ne me dérangerait pas.

Nolan appuya cette phrase sur un ton amusé, il n'avait pas l'habitude d'être très sérieux, surtout quand on parlait indirectement de la façon dont il allait être cuisiné.

- Bon sinon on a prévu une date officielle pour l'ouverture de la chasse aux vampires ? On commence à préparer les humains en chasseurs, et hop, que la fête commence ! Vous pensez bien que je ne vais pas arrêter du jour au lendemain le sang humain, c'est certainement pas moi qui vais bouffer du lapin ou boire des liquides chimiques sorties tout droit d'un labo d'un de vos confrères lycans ...
Donc au final Galway n'est pas différente des autres villes, merci c'était une question que je me posais à mon arrivée !
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Sam 19 Nov 2011 - 12:52

Charlie déglutie fortement lorsque Llylewin mentionna leur petite ''soirée'' à toutes les deux, mais se détendit à la blague détournée de Nolan.

- Je suis d’accord qu’il faille instruire les gens sur les vampires et les lycans, cela me semble primordial oui et comme mademoiselle Jessica Norwel l’a souligné, l’idée du soutient psychologique pour les gens plus… renfermés me semble plus que pertinente, idem pour les forces policières. En ce qui à trait à la chasse aux lycans et aux vampires; c’est certain que beaucoup prendront peur, mais n’allez pas leur mettre un conteneur d’armes à chacun dans leur coure arrière non plus, sinon ce sera le massacre comme tous le prédisent ici. Les réunions d’informations feront l’affaire je crois, ensuite chacun fera comme il le souhaitera, vivant normalement ou dans la peur. En ce qui concerne le sang humain, il ne pourrait tout simplement pas y avoir des collectes de dons à l’hôpital expressément pour eux, au moins fournir un petite réserve de sécurité aux vampires, simplement histoire qu’ils ne soit pas affamé et ne saute pas sur le premier groupe venu d’humain à porter de vue ? Il est clair qu’ils n’ont pas l’intention de boire des composants chimique et tout le tintouin, alors pourquoi se casser la tête alors que l’on pourrait simplement demander des dons à l’hôpital ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Dim 20 Nov 2011 - 22:44

Un sourire de satisfaction vint égayer les lèvres de la Gouverneur : pour une fois au moins, ses propositions n’auront pas été totalement décriées. Peut-être réussiraient-on à faire quelque chose de cette fichue ville, finalement ?

Vous me voyez ravie de voir que – une fois n’est pas coutume - le projet d’information ne vous rebute pas. Cependant, je vais vous rassurer tout de suite : il n’est pas question de mettre des kalachnikovs ou des ogives nucléaires entre les mains de chaque Galwegian, ce qui serait le moyen le plus certain de sombrer dans l’anarchie la plus totale.
Non, quand je parlais d’armes il me venait à l’esprit des choses beaucoup plus légères, comme encourager le port d’objets religieux, des armes blanches en argent ou des sprays d’eau bénite, bref de quoi se défendre mais pas pour mettre la ville à feu et à sang !

Le concept de fusée de détresse part sur une bonne idée, mais en l’état je vois mal comment le rendre efficace, car le temps que l’équipe de secours arrive la pauvre victime aurait le temps de mourir cent fois, je pense vraiment que la clé passe par la prévention : déconseiller aux humains non entrainés de sortir les nuits de pleine lune, encourager les parents à instaurer un couvre-feu la nuit tombée pour leurs jeunes, le moyen le plus simple pour réduire la mortalité est encore d’empêcher les gens de se faire tuer.

Maintenant que nous semblons d’accord sur ce point, je vais revenir sur la question si habilement soulevée par Mme Llylewin : l’alimentation des vampires.
Je vais rassurer Mr. Field tout de suite : il n’existe pas à l’heure actuelle de substitut chimique efficace à l’hémoglobine humaine. Il est possible d’en synthétiser en laboratoire, mais le résultat a été décrit unanimement par les vampires comme parfaitement inintéressant du point de vue nutritionnel.

La piste proposée par Miss Dickens constitue la base de notre réflexion : les vampires ont besoin de sang humain pour se nourrir, il faut donc trouver un moyen de leur en fournir légalement.
Nous sommes au courant qu’il existe un commerce parallèle de sang humain destiné à la consommation vampirique collecté de façon on ne plus douteuse, nous souhaiterions donc légaliser ce commerce pour enrayer ce phénomène : ainsi, les humains pourront vendre leur sang de façon volontaire et les hôpitaux pourront arrondir leurs fins de mois en se débarrassant des poches de sang non utilisées.
Afin de pouvoir rendre cette marchandise accessible à tous les vampires, nous pensons proposer différentes gammes de sang à la vente en le diluant avec du sang de porc de manière à ce que ce produit de première nécessité s’accorde à toutes les bourses et à toutes les papilles.

Néanmoins, les hôpitaux continueront à avoir grand besoin de cette denrée, et dans le but de pouvoir disposer de stocks suffisants nous souhaiterions encourager les vampires à consommer du sang de lycan, idéal car se régénérant quasi-instantanément, ce qui en ferait une ressource illimitée !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Lun 21 Nov 2011 - 10:42

Grace Broderick- Avec des fonds suffisants, nous pourrions mettre en place à la clinique des recherches concernant ce petit problème qu'ont les vampires ; peut-être pourrait-on orienter certaines recherches vers la création de sang artificiel ou la culture d'hémoglobine pour éviter que les humains de la ville ne se trouvent à servir de vaches à sang ? Ce serait intéressant d'analyser les besoins exacts des vampires pour savoir quelles nutriments ils tirent de cette substance, et si on ne peut les leur fournir de manière détournée.

Grace était rêveuse, le tout était dit avec un grand intérêt professionnel, sans une once de sarcasme, bien qu'avec une voix légèrement pâteuse. Elle fixa les yeux sur Stasi, attendant qu'il réagisse à ses paroles ; ce faisant, elle ressorti sa bouteille d'eau très minérale.

- Je suis pour le kit de survie à usage des nouveaux - et même anciens - habitants humains de Galway. Et la mise en place de structures d'encadrement pour les vampires et les lycans. Pour le reste... Je ne suis pas convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Lun 21 Nov 2011 - 14:16

Le lycan écouta les paroles de Gianna avec une certaine stupéfaction. Elle était Lycan pourtant, elle devait savoir qu'il y avait un conflit entre les deux espèces depuis la nuit des temps, et de transformer les lycan en garde manger, n'allait qu'amplifier la rivalité entre les deux. Les lycans seront considérés comme les esclaves des vampires, chose qui ne provoquerait que plus de problèmes.

Mais elle avait raison sur un point, le sang artificiel n'était pas au point, difficile de dire le contraire, c'est son centre de recherche qui travaillait dessus depuis les débuts du projet. Et ce n'était malheureusement pas du à un manque de moyen... D'ailleurs il contacterait la dirigeante de la section recherche de sa clinique, une fois ce petit débat terminé.

Voila, le lycan avait les idées claires et il était persuadé qu'en se levant, il exprimerait son point de vue avec autant de clarté. Cependant, cette sensation bizarre commençait à vraiment s'amplifier, et tel une personne ayant bu quelques verres de trop ce qui sortit de sa bouche fut quelque peu différents de ses pensées...

"Nan mais, je suis déjà marié à l'une d'entre elle, à toujours l'avoir sur le dos pour ses petites histoires, manquerait plus que je devienne le garde manger personnel de madame! Vous cherchez quoi exactement, relancer une guerre entre les vampires et les lycans? Nous sommes frappé d'une malédiction suffisamment chiante à gérer, pourquoi en plus on se ferait vider de notre sang 2 fois par mois tous ça parce qu'ils savant pas se contrôler?! A chacun sa merde!"

Il ne c'était même pas rendu compte du ton de voix qu'il prenait....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 22 Nov 2011 - 16:52

Jessica NorwelElle ne put s'empêcher de rire à la réflexion du docteur Stasi. Apparemment, cela devait être l'épineux problème qu'ils avaient évoqué dans sa chambre d'hôtel. C'était d'ailleurs plus un gloussement discret qui pouvait être entendu par ses voisins de table uniquement. Cependant, ce rire lui permit de remarquer qu'elle se sentait de plus en plus légère et qu'elle avait vraiment envie de lâcher un rire bien plus imposant.

Ses yeux étaient légèrement plus dilatés qu'avant et elle avait du mal à vraiment tenir en place. C'était assez étrange mais elle avait plus des envies de détente, elle voulait chanter, danser malgré le fait qu'il n'y avait aucune chanson. Pour le moment, ça n'était que purement interne et mis à part ses yeux et son petit gloussement, rien ne pouvait être perçu. Elle ne comptait rien exprimer de plus. Pour le moment, elle était plus ou moins d'accord avec les interventions et elle ne se sentait plus vraiment de prendre la parole, se sentant légèrement "planée".
Revenir en haut Aller en bas
Llylewin
Vampire
avatar

Messages : 2199
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 22 Nov 2011 - 22:19

La vampire écoutait avec attention les différents arguments car pour une fois on parlait d’une chose concrète qui la concernait directement. En plus de la nutrition vampirique classique, on parlait de s’attaquer au trafic de sang humain qui alimentait son établissement, et elle voyait cela d’un mauvais œil. Bien entendu, elle ne pourrait pas s’exprimer sur le sujet sous peine de finir dans le collimateur de la rouquine, mais cette info n’était pas tombée dans l’oreille d’une sourde.
D’autres personnes se mirent à exprimer leur point de vue sur la question, et elle se sentit par contre obligée de riposter, car elle ne pouvait pas laisser des humains et des animaux s’exprimer à sa place.

Roh, mais regardez-moi cet hypocrite ! Pour te faire pomper autre chose par une vampire ça ne posait aucun problème, mais là qu’on s’attaque aux veines, y a plus personne ! Pff, les caniches, tous les mêmes… lança-t-elle en ciblant directement Stasi.
Sérieusement les autres, on voit que vous n’avez rien compris aux vampires ! Nous on est morts ok, donc ce qui nous intéresse dans le sang, c’est la vie, de le prendre tout chaud à la source, sentir la peau de la proie sur nos lèvres, les battements de son cœur à travers son fluide vital qui passe dans notre gorge…
Mettez la même chose dans une pochette plastique à faire chauffer au micro-onde que l’on peut acheter au supermarché, ça n’intéressera plus personne !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mer 23 Nov 2011 - 9:48

Nolan FieldNolan était très amusé par la situation actuelle, il savait qu'on en viendrait aux distributeurs de poches de sang pour faire des vampires des esclaves de l'autorité mais en venir à se nourrir de lycans !

- Juste pour information, vous dites avoir une énorme malédiction, je veux juste ajouter que nous ne sommes pas épargnés, à moins que vous ayez un remède pour éviter de vivre que la nuit ...

Enfin passons, comme l'a souligné Mrs Llylewin, pour certains d'entre nous, nous avons passé plusieurs siècles à se nourrir normalement, vous croyez vraiment que du jour au lendemain on va se présenter aux hôpitaux avec notre carte d'identité où notre race y est inscrite et on va sagement attendre de voir venir la ration du jour ?
Esclave du soleil et maintenant esclave du sang, j'ai envie de dire next !

Par contre votre idée sur les lycans, elle ne me dérange pas si bien sûr vous-même vous donner votre sang pour être au même rang que vos confrères. Après tout c'est votre idée, ce serait injuste envers eux.
Revenir en haut Aller en bas
Gianna Giacometti
Administration
avatar

Messages : 687
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mer 23 Nov 2011 - 19:53

Si votre clinique dispose des fonds nécessaires pour ce type de recherche cela pourrait s’avérer utile, mais elle dépend de financeurs privés, c’est donc à eux de décider s’ils souhaitent ou non investir dans ce projet. Si des vampires se trouvent parmi eux, il y a peu de chances que l’idée les séduise au vu de l’accueil plus que mitigé que lui ont réservé nos amis nocturnes, répondit posément la Gouverneur à Grace. Elle ignora volontairement le coup d’éclat du médecin lycan qui s’était quelques peu égaré afin de ne pas s’éloigner du débat et de ne pas virer à la comédie de boulevard.

Si je suis d’accord pour donner mon sang ? Bien sur, je suis en excellente santé et mon organisme récupère parfaitement de toutes ses blessures, je suis prête à m’engager de manière régulière, mais si vous en doutez le mieux serait encore que vous testiez le concept par vous-même ? demanda-t-elle à Nolan en tendant son bras, l’invitant à se servir.
Elle croyait fermement à ce concept, et comptait bien le défendre jusqu'au bout, quitte à donner de sa personne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Dim 27 Nov 2011 - 23:14

Le doc sentait de plus en plus les effets de l'alcool fantôme. Sa logique commençait à céder laissant place à ses impulsions... Aussi quand son épouse, la vampire maquerelle lui lança une énième brimade, il oublia ou il était et qui présidait l'assemblé. Il ne vit que deux chose, l'élément A, la bouteille d'eau qui était sur la table, face à lui, et l'élément B, la tête de sa chère et tendre.

Soudainement il eut une terrible envi de relier l'élément A à l'élément B...

Et alors que Gianna finissait ses parole, elle put apercevoir une bouteille d'eau, ouvert traverser la salle afin d'atteindre la tête de la vampire dans un SPLATCH tonitruant. Suivit d'une superbe remarque :

"Tiens ça refroidira tes ardeurs de vampires... Estime toi heureuse elle est pas bénite!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 29 Nov 2011 - 19:49

Jessica NorwelElle fit une grimace quand elle entendit la proposition et vit la femme tendre son bras pour qu'un vampire goute à son sang. Elle frissonna pour terminer alors que le souvenir de la morsure au cou refaisait surface. Elle passa sa main sur la légère cicatrice qui était encore visible.

Finalement alors qu'elle restait comme hypnotisé par ce bras (vive l'alcool !), elle n'eut pas la possibilité de voir la trajectoire de la bouteille que lança Stasi. Elle eut juste le son d'une éclaboussure et, lorsqu'elle tourna son visage vers l'origine du bruit, la délicate vision d'une Llylewin trempée.

Entendant le commentaire de l'intéressé, elle finit par éclater d'un rire franc. Comment pouvait elle résister après tout ?


- Dans le mille !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   Mar 29 Nov 2011 - 21:43

Grace BroderickLes paupières de Grace papillonnèrent tandis qu'elle portait une main à sa bouche figée en "O". Tout s'était passé très lentement : La bouteille était passée devant ses yeux comme au ralenti, la gerbe d'eau aspergeant la vampire avait formé un éclat cristallin de toute beauté, sublimé par les lumières de la pièce. C'est sur cette eau brillante entrant en collision avec la tête de Llylewin que Grace cala. Littéralement. La tête lui tourna et elle reprit ses esprit, juste à temps pour entendre l'exclamation de sa voisine. C'est à ce moment-là qu'elle se rendit compte de ce qui venait d'avoir eu lieu et de l'hilarité de Stasi et de Jess. Les yeux grands ouverts, elle se pencha - se coucha quasiment sur la table, en fait - pour fusiller ses voisins du regard, se levant ensuite précipitamment en saisissant des serviettes sur la table pour se pencher et les tendre à la vampire.

- Il ne sont pas dans leur état normal, pardonnez-leur.

D'un oeil plus que trouble, l'infirmière jeta un coup d'oeil derrière elle, se demandant quelle mouche les avait piqués.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'Hôtel de ville   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Hôtel de ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Eyre Square
-